AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Les oiseaux bleus. [Atsuko Hazara/Akira Uchiwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Les oiseaux bleus. [Atsuko Hazara/Akira Uchiwa]   Mer 15 Juin 2016 - 20:21

L’oiseau de papier était de la même couleur que le ciel, et se confondait presque avec lui. Sous la caresse chaude du soleil, il voletait, ses petites ailes battant lentement avec un bruit de friction propre à sa nature. Jamais les plumes n’ont eu une sonorité aussi sèche, aussi abrupte.
Un fil invisible le reliait à sa marionnettiste, qui, de quelques mouvements de doigts, imprimait du mouvement à ses ailes. De la vie à son corps.
Atsuko avait le sourire d’une enfant, lors de ces moments.
Tout en maintenant son premier volatile dans les airs, elle créa un second oiseau bleu dans le creux de son autre main. Il semblait fait à partir de rien, mais était en réalité une construction complexe. La moindre particule de son existence était fait de chakra. Chakra composé de l’énergie de l’eau et de la terre. Sources de création, artistes méconnus mais immortels.
Le deuxième oiseau vint rejoindre le premier. Ils dansaient ensembles, dans une chorégraphie improvisée, qui n’avait rien de logique, sinon tout d’aléatoire.

Atsuko tenta soudainement une manœuvre plus compliquée. Elle fit tournoyer le fil de chakra, pour imprimer le mouvement à l’oiseau qui s’épanouissait au-dessus de son visage. Il fit une vrille un peu atroce, coupée par le vent avec un bruit mat. Son aile était déchirée. Sa stabilité l’abandonnait, et il se mit à chuter. A une vitesse vertigineuse.
Le fil invisible se gonfla d’un liquide bleuté, comme le sang d’une créature hivernale. Et la plaie qui avait coupé l’aile en deux se referma d’elle-même.
L’oiseau bleu reprit son envol, rejoignant son comparse qui exécutait quelques pirouettes joyeuses. Il était bien content de son retour.
Il était beau de voler seul. Mais rien n’était plus beau que d’avoir quelqu’un avec qui voler. Ce sont les mots que les ailes de l’oiseau gravaient dans le ciel.


* Tu as tort petit oiseau. Mais je ne peux pas t’en vouloir. Ta vie est éphémère, je ne peux pas te demander de partager ma réalité … *

La jeune fille était assise sur un toit. Toit qui culminait au-dessus d’une petite cité indépendante du continent. Râmen-ville. Elle ne ressentait aucun élan d’affection pour cet endroit. Une ville repliée sur elle-même, naïve à en crever d’ennui. Ils ignoraient ce qu’ils se passaient au-dehors de leurs murs. Et elle était la preuve vivante que leurs murs ne les protégeaient pas.
Que pouvait-elle bien faire, à se promener par ici ? Une jeune kunoichi de Yuki, seule ? Déjà, considérons le fait qu’elle n’était pas vraiment une kunoichi de Yuki. Aucun bandeau. Une tenue banale, et même typique du pays du feu. Aucun autre signe distinctif. Il n’existait qu’une poignée de gens, loin à l’Est, à Shousan, qui pouvaient la reconnaitre.
Ensuite, pourquoi elle n’y serait pas ? Les autorités de Yuki pouvaient la contacter quand elles le souhaitaient. Ils avaient prêté attention à ce détail. Si elle avait une mission, on le lui dirait. En attendant, elle était libre comme l’air.
Atsuko était une sorte d’apprentie espionne à plein temps. Elle traversait les cités, les paysages, et elle laissait trainer son oreille. Ni plus ni moins.
En somme, elle faisait ce qu’elle savait faire.

Et qui irait la suspecter ? Une adolescente qui jouait avec des oiseaux en papier n’avait rien de menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Uchiwa
Etudiant de Shousan
Etudiant de Shousan
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 07/12/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
30/100  (30/100)
Points de vie:
132/132  (132/132)
Points de chakra:
214/214  (214/214)

MessageSujet: Re: Les oiseaux bleus. [Atsuko Hazara/Akira Uchiwa]   Mar 21 Juin 2016 - 11:28

Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsque je mis pied à Ramen-ville, très certainement en début d'après-midi. Nous étions peu loin du village caché de Shousan, et une matinée en déplacement ninja m'avait suffit afin d'atteindre le village-restaurant. Effectivement, on me voyait déjà comme un futur ninja prometteur, m'imposant une quantité de travail énorme sur les épaules en si peu de temps. Je réalisais à peine ! Une mission, une équipe et un tournoi ! Oui, on m'avait fait participer à un tournoi inter-régional ! J'aurais voulu profiter pleinement de chaque étape de ma vie de shinobi, mais je savais que je devais gagner le plus rapidement possible en puissance au vu des derniers événements.

Courbaturé et fatigué à la suite du tournoi, les hautes autorités de Shousan m'avait accordé trois jours de repos avant de me rendre de nouvelles missions. Je devais avouer que j'appréciais ce geste : certes, on ne traitait pas réellement les shinobis comme des humais mais plutôt comme des armes, mais moins j'étais considéré comme une arme de bonne facture ! Il s'agissait certainement d'une stratégie – me faire revenir en pleine forme ? - mais je doutais de la sincérité et de l'humanité de ces petites vacances.

Mon choix ne fut pas vraiment long avant de choisir la destination de mon week-end : Ramen-ville. Je n'avais que deux passe-temps dans ma vie à part devenir plus puissant en effectuant divers entraînements ou missions : la lecture – j'adorais voir le travail effectuer sur la psychologie des personnages ! -et l'art culinaire. J'aimais voir à quel point d'une région à l'autre, la cuisine et les cultures changeaient. Quelle était la seule ville correspondant à ses critères et peu loin de Shousan ? Ramen-ville.

Arrivé plutôt tardivement, je décidais d'aller me restaurer avant de ne faire quoi que ce soit. Je partis en direction du meilleur restaurant de spécialité du coin : un restaurant de ramen comme l'indique le nom de la ville. Après avoir dégusté un bol dont la qualité gustative était supérieure à tout ce que je n'avais jamais manger – et payé une addition bien plus salée que mon plat – je sortis du restaurant et me dirigeais en direction de la tour ramen, véritable lieu culturel de cette ville.

Une fois au sommet de cette tour, je fus pris d'un merveilleux sentiment d'adrénaline, observant de haut la totalité de la ville. J'avais beau être un ninja, cela ne m'empêchait pas de m'extasier devant un si beau village ! Il ne fallait pas oublier que j'avais vécus toute mon enfance dans une ferme et que je n'avais pas eu l'occasion de voir du pays ou même diverses choses réellement impressionnant.

À côté de moi, je pus constater qu'il y avait une sorte d'immense habitat légèrement plus grand que la moyenne -bien que la taille des bâtisses de cette ville soit assez impressionnant -, dominant la ville. Je pus constater que deux petits oiseaux bleus en papier voletaient tels des papillons, volant l'un et l'autre ensemble. Me concentrant plus attentivement, je remarquais qu'ils étaient manipulés par des fils de chakra – je pouvais le ressentir et le voir lorsque l'énergie bleuté traversait le fil.

Intrigué plus qu'autre chose, je décidais de sauter sur le toit. J'étais seul sur la tour, personne ne risquait ni de me voir ni d'être en danger. Atterrissant lourdement sur mes pieds, je devais avouer que la distance était élevée et que je m'étais fais mal à la cheville mais j'étais trop pressé de voir la créatrice de ces papillons, certainement d'origine shinobi.

C'était une jeune femme que j'observais de profil. Jolie blonde à la peau blanche. Une tenue banale pour le pays du feu. Malgré tout, mon coeur avait raté un battement tant la jeune femme me paraissait familière. Une Kunoichi maîtrisant le papier ? Je décidais de tenter une appellation, même si je risquais d'être déçu et de raviver de nombreux souvenirs en moi.

- At… Suko ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Les oiseaux bleus. [Atsuko Hazara/Akira Uchiwa]   Jeu 23 Juin 2016 - 13:44

Atsuko reconnu la voix qui venait de prononcer son prénom sans vraiment avoir à fouiller ses souvenirs. Déjà parce qu’elle avait bonne mémoire. L’avantage d’être espionne, c’est que la mémoire est tout le temps stimulée. C’est souvent le seul endroit où l’on peut stocker nos informations, donc elle est bien entrainée. Ensuite, les personnes qui connaissent encore ce prénom se comptent tout simplement sur les doigts d’une main. La jeune Hazara était une Nukenin, mais n’avait rien d’un criminel connu et reconnu de tous. En fait elle passait même inaperçue. Elle avait pris soin de brûler tout ce qui pouvait avoir son effigie dans la maison parentale avant de partir. Et puis avec la lettre de fugue qu’elle leur avait laissée, il y avait de bonnes chances qu’ils ne sachent pas la vérité.

Seulement, elle n’avait rien tenté pour anéantir les souvenirs de ses proches amis. Une petite bande d’enfants, du même âge qu’elle, qu’elle voyait assez souvent. C’était facile pour elle, elle était souriante, aimée de ses parents et de son clan. S’intégrer à Shousan avait été une formalité. Trouver des amis ? Pire. Elle avait juste à aller parler à quelqu’un et à lui servir son sourire le plus mignon. Une jeune fille rayonnante, qui aurait pu la rejeter ?
Seulement elle s’était attachée à eux plus qu’elle ne le pensait. Aussi n’avait-elle dit au revoir à personne. C’était peut-être là sa seule erreur au cours de sa mission.
Trahir Satoshi et Aotome, elle avait pu le faire. Mais une fois cette épreuve passée, elle n’avait pas pu aller plus loin et détruire le reste de ses liens affectifs.

Pendant qu’elle tournait encore le dos à son interlocuteur, Atsuko prit quelques précautions. Elle zyeuta la rue. Les ruelles. Tout ce qu’il y avait en contrebas. Etendit sa perception, cherchant d’autres sources de chakra que celui d’Akira. Apparemment il était seul.
Que savait-il au juste ? Jusqu’à quel point était-il au courant pour sa fuite, son départ, son retour chez elle ?
Sa nouvelle vie était pleine de méfiance et de prudence. Tout en se relevant, elle composa discrètement un signe incantatoire, toujours de dos. Et quand elle se retourna, les deux oiseaux avec lesquels elle jouait étaient devenus bleus. Complètement bleus. Et les rebords de leurs ailes brillaient au soleil. Comme des lames de rasoir ? Ou simplement comme s’ils étaient humides, l’effet d’optique pouvait être trompeur. Ils continuaient cependant de voler innocemment au-dessus d’elle.

Atsuko fit la moue surprise, tout en détaillant son ancien ami. Ce n’était pas très dur : elle était réellement étonnée de le voir ici.


« Akira ? »

Maintenant qu’elle le voyait en face elle réalisait qu’elle ne s’était pas trompée. Il avait grandi, sa voix avait changé. Il avait un peu plus de muscles aussi, même si ça n’avait jamais été son point fort. Un bandeau de Genin. Evidemment, il l’était déjà quand elle était partie.
Atsuko se demandait jusqu’à quel point il avait progressé depuis la dernière fois, mais ce n’était pas la question primordiale pour le moment.
Elle devait juste savoir ce qu’il savait sur son départ. Etait-il aller voir ses parents ? Ou bien les autorités ? Qu’avaient-ils pu lui dire ?
D’ailleurs, et la jeune fille y pensa avec un pincement au cœur, avait-il seulement jamais essayé de se renseigner tout court ? Peut-être qu’il n’en avait simplement rien eu à faire. Ce serait le plus facile à surmonter d’ailleurs. S’il n’avait pas trop d’attachements, ce serait plus simple de l’abandonner une seconde fois sans lui dire la vérité.

Avec un sourire, Atsuko se rapprocha d’un pas, surtout pour s’éloigner du rebord du bâtiment. Elle venait de prendre une expression ravie, qui n’était qu’à moitié simulée. Elle était contente de revoir Akira, mais d’un autre côté les circonstances faisaient qu’elle n’était pas sûre que ce ne soit pas une mauvaise chose.


« Ca fait un moment qu’on ne s’est pas vus. Comment vas-tu ? Tu as l’air d’être devenu plus fort, aujourd’hui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les oiseaux bleus. [Atsuko Hazara/Akira Uchiwa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les oiseaux bleus. [Atsuko Hazara/Akira Uchiwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Les oiseaux
» Fiche sur les Mages Bleus
» disparition des oiseaux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Autres Territoires
 :: 
RAMEN VILLE
-