AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Mission Rang D: La cabane hurlante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Mission Rang D: La cabane hurlante   Jeu 14 Juil 2016 - 2:58

Voilà un bon moment que Sham n'avait rien eu à voir avec le monde des shinobis. Entre l'échec de sa mission qui avait dû refroidir les autorités de Shousan de lui donner une mission. Sans oublié l'entraînement et son rétablissement. Autant dire qu'il n'avait pas réellement eu de temps pour lui dernièrement ou tout du temps pour faire ce qu'il avait envie. Il n'avait pas mis au courant les autorités de ce qu'il avait découvert sur lui. Il n'en avait aucune envie, peut-être qu'eux aussi voudraient le pousser dans cette branche. Il ne désirait pas se plonger dans celle-ci. Pour l'instant elle n'avait que permis une chose, mettre sa place de shinobi sur sellette. Autant dire qu'il voyait son dojutsu d'un mauvais oeil, sans vouloir faire de mauvais jeu de mot. Il maîtrisait bel et bien le premier stade de celui-ci mais ne voyait pas l'intérêt de l'utiliser. De son point de vue ça n'allait qu'apporter des problèmes supplémentaire et rien de plus.

Aujourd'hui son dos ne lui faisait plus mal fort heureusement. Il préférait tout de même éviter de porter des choses trop lourdes. Le médecin qui s'était occupé de lui avait expliqué qu'il n'y avait plus aucun risque. Mais bon, il préférait tout de même pas prendre de risque.

Cette fois-ci sa mission était plus proche, dans la forêt entourant Shousan. Autant dire que c'était la porte à côté par rapport à l'autre qu'il avait déjà fait. Elle était un peu spécialement cela dit, enquêter sur une cabane perdue dans la forêt ... Géniale. Surtout qu'il allait sûrement devoir passer la nuit dans celle-ci. Fort heureusement il n'allait pas être seul. Il devait rejoindre une jeune femme du nom de Kikoto aux portes de la ville. Elle allait l'assister dans sa mission. Lui fournir de quoi mettre à terre la créature sans réellement avoir besoin de la combattre. Cette jeune femme était l'assistante de la personne qui avait demandé à ce que Sham soit sur la mission, la même qui avait demander à Shousan de voir s'il y avait un phoenix ou non sur ce fameux pic. C'était étrange que ce Mabu Kazekishi demande expressément à ce que Sham soit sur le coup. Il se demandait bien pourquoi lui et pas un autre ? Surtout qu'il n'avait pas réussi à mener cette première mission.

Ca faisait étrange au jeune genin de marcher dans les rues de Shousan. Depuis que son père lui avait cramé le dos il n'était pas encore sorti de la demeure familiale. C'était une première depuis pour lui. Pour Tak également. Il était d'ailleurs comme souvent posé sur son épaule, toujours le bandeau de son ami attaché autour de lui.

Le duo arrivait petit-à-petit aux portes de Shousan, un rien en retard par contre. Dès que sa vue lui permis de reconnaître les visages il se mit à la recherche de Kikoto. Dans l'ordre de mission qu'il avait reçu il n'y avait pas eu énormément d'information sur elle mais très peu de temps après il avait reçu un complément contenant les coordonnées de la fameuse cabane et une photo de la jeune femme. Histoire de facilité la rencontre avec celle-ci. Ce ne fut pas réellement difficile de la reconnaître. A cette heure-ci mise à part quelques marchands il n'y avait pas grand monde de passage et encore moins de personne attendant seule. Elle n'était pas spécialement jolie mais quelque chose se dégageait de sa personne, un petit charme peut-être. Quoi qu'il en soit Sham n'y prêta pas réellement attention, la différence d'âge était trop grande. Pas qu'elle était vieille mais la vingtaine ne collait pas trop avec un gosse de quatorze ans.

« Bonjour vous devez être. »

« Hoooo mais quel beau renardeau ! »

Sham n'avait pas eu le temps de terminer sa phrase que la jeune femme lui sauté déjà dessus ou plutôt sur Tak. Celui-ci tenta bien de se défaire de l'attention qui était porté sur lui mais ce fut totalement impossible. Elle tournait autour de l'adolescent pour admirer le Kitsune.

« Whaaaou c'est rare de voir un renard domestique. Ca fait longtemps que tu l'as ? »

« Hé ho je ne suis pas une bête de foire hein ! »

Elle fut surprise de le voir parler. Après tout qui ne le serait pas ? Surtout sans faire partie du domaine des shinobis.

« Je suis Sham Ono, le genin a qui on a confié la mission. Je vous présente Tak, c'est mon ami comme vous pouvez vous en douter. Je suppose que vous êtes Kikoto l'assistante de Mabu Kazekishi. »

Elle fut dans un premier temps encore sous la surprise de Tak.

« Heu oui, c'est tout à fait ça. Enchantée de te connaître. C'est fout ça un renard qui parle. »

« Je ne suis pas un renard! Je suis un Kitsune. Kuchiyose de Sham. Enchanté. »

« Ha bha oui je comprend mieux pourquoi tu parles alors. » elle eut un moment d'hésitation « Les Kuchiyose ne sont pas censé être là que pour appuyer un shinobi au combat ? Fin je m'y connais pas réellement je m'avance sur un terrain que je ne connais pas. D'ailleurs un Kitsune. C'est ça ? C'est comme un renard ou ? Je voudrais pas te vexer hein. »

« Ha non, un Kitsune c'est bien différent. On est déjà doué de parole et bien plus intelligent qu'eux. On est aussi beaucoup plus spirituel. Enfin c'est un sujet plutôt complexe. Si vous voulez je pourrais vous l'expliquer en chemin. »

« Ho oui j'en serais enchantée ! »

Sham avait tout bonnement l'impression d'être totalement ignoré. Ha non ce n'était pas qu'une impression. Il avait l'impression qu'il y avait quelque chose entre Kikoto et Tak, purement intellectuel mais il sentait tout de même que le chemin allait être long. Avant qu'ils ne se lancent dans une discussion interminable il intervint dans la discussion.

« Désoler de casser un peu votre tripe mais avant que vous n'alliez trop loin j'aimerais qu'on discute un peu de la mission si c'est possible. »

« Heu oui bien sûr. Je suis désolée, je ne suis pas habituée à voir des Kitsune. » Sham lui décocha un sourire « Mais tu es fort jeune non ? »

Quoi ? Sham en tomba sur le cul, on ne la lui avait jamais fait. Il n'était pas spécialement jeune, c'était plus ou moins un âge normal pour un jeune genin non ? Il tenta de tout de même garder son calme. Ha quoi que ...

« Comment ça jeune ? C'est quoi cette histoire ? Je suis arrivé aux demis-finales du tournoi entre genin qu'il y a eu y a pas longtemps ! C'est bien la preuve que c'est pas une histoire d'âge ! »

« Il y a eut un tournoi il n'y a pas longtemps ? Faudrait vraiment que je me tienne un peu plus au courant sur tout ce qui se passe. Mais je comprend, qu'est-ce que ça prouve sur toi le fait d'arriver en demi-finale ? Si ça se trouve ils avaient tous ton âge. »

Elle s'était un peu abaissée pour être à la hauteur de Sham. En plus elle n'avait même pas de décolleté ce qui l'aurait un peu réconforté dans ce moment si difficile. Etre genin et être traîté comme un gamin. Une horreur !

« Mais c'est n'importe quoi ! Y avait des gens plus vieux que moi et pas qu'un peu ! Rhaa mais c'est quoi cette façon de penser ? »

Tak lui se marrait, il n'arrivait plus à se contenir face à cette situation cocasse. Kikoto se redressa, Sham ne lui arrivait qu'aux épaules.

« Bon, tu voulais parler de quoi mon petit ? »

« Je suis pas un petit ! » apparemment ça ne servait à rien d’insister, il semblait que quand elle avait une idée en tête il était impossible de la défaire. Un peu dépité il reprit. « Bon ... Apparemment il va falloir mettre un somnifère au point si j'ai bien compris ou anesthésiant je ne sais plus trop. Il faudra faire comment pour ça ? Vous avez les ingrédients ou il faut les trouver ? »

« Je n'en ai qu'une partie malheureusement. Il manquait quelques ingrédients mais on trouvera facilement ce qu'il nous faut dans la forêt mon petit. »

L'horreur, elle ne semblait pas démordre de ce surnom qu'elle lui avait trouvé. Bon il allait devoir faire avec. Sham changea la lanière de son sac d'épaule de peur qu'elle ne lui fasse trop mal. Il y avait pas grand chose dedans, juste des provisions mais il gardait tout de même la peur de s'esquinter le dos. Bien qu'il ne risquait plus rien maintenant vis-à-vis de sa cicatrice mais il préférait tout de même pas prendre de risque. Il était très peureux de ce côté.

Tous trois se mirent en route. Tak était toujours sur l'épaule de Sham mais ce dernier était juste totalement exclu de la discussion. Le Kitsune expliquait à Kikoto toutes les différences entre un renard et lui. Tak tentait de rester dans quelque chose de plus spirituel si je puis dire, plus porté sur le côté mystique de sa famille, elle voulait savoir plus sur le physique. Est-ce qu'un Kitsune fait ses besoins comme ses semblables animaux. Est-ce qu'il subissaient également la perte des poiles suivant les saisons ? Des questions qui ne plaisaient pas trop à Tak mais aux quelles il voulait répondre pour s'assurer qu'elle comprenne bien la différence qu'il existait entre lui et sa famille et un simple renard.

Sham lui gardait l'oeil ouvert dans l’espoir de croiser l'une des plantes qu'il fallait pour le somnifère. Elle avait beau lui avoir expliquer à quoi elles ressemblaient, lui n'arrivait absolument pas à distinguer de certaines plantes. A tel poil qu'il en pointa une bonne vingtaine de mauvaises et pas une bonne.  

« Mais non mon petit ! Tu vois bien que les pétales sont pas comme ceux que je t'ai expliqué. Ce n'est pas de la néfora, il sont blanc les pétales qu'on recherche et pas crème et puis il sont plus court de plus ou moins un centimètre. »

Mon dieu, comment Sham allait-il faire pour tenir un bon moment avec cette jeune fille ? Dans tous les cas le trio était en bonne route pour la cabane. Tak continuait à discuter avec Kikoto et Sham lui n'arrêtait toujours pas de se tromper sur les plantes recherchées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Dim 17 Juil 2016 - 3:07

Le petit groupe était arrivé au niveau de la cabane qu'en fin d'après-midi. L'endroit n'était pas si loin que ça du village mais vu que Kikoto n'était pas une shinobi il ne lui était pas aisé de se déplacer quand les racines de la forêt montaient trop haut. Sham avait dû l'aider à plusieurs reprises histoire de ne pas faire un détour et perdre plus de temps qu'ils en avaient déjà dépensé. L'adolescent continua à garder l'oeil vif à la recherche de certaines plantes utiles pour la préparation de l'anesthésiant. Le jeune Ono avait fini par mettre la main sûr plusieurs d'entre elles, à force de pointer du doigt pratiquement toutes les espèces de la forêt il avait fini par mettre la main sur quelques exemplaires. Il avait choisi avec Kikoto de faire trois doses au cas où. Après tout il valait mieux être préventif, imaginez qu'il n'en ai qu'une et que le coup foire.

Sham avait questionné la jeune femme sur la façon d'on celui-ci allait faire effet, surtout en combien de temps. Malheureusement la réponse fut vague, tout dépendait d'un seul point, la taille de la bête. L'application de l'anesthésiant allait se faire sur des armes. Malheureusement il était impossible de les préparer déjà, sans savoir la taille de la cible elle ne pouvait juger la dose d’anesthésiant à utiliser. En injecter de trop serait signer l'arrêt de mort de la créature. Chose qui était bien sûr impossible aux yeux de la jeune femme, elle souhaitait pouvoir l'observer une fois capturé et même un peu avant. L'adolescent avait bien tenté d'en dissuader la vétérinaire mais elle semblait être bien trop têtue.

Ils avaient donc la cabane en vue, elle était pas très grande. Elle était en très mauvais état, Sham se demandait comment elle pouvait encore tenir debout. L'adolescent s'approcha de celle-ci sur la pointe des pieds en faisant signe à Kikoto de rester en retrait au niveau d'un arbre afin de camoufler sa présence si jamais la créature se trouvait là. Il n e se sentait pas trop courageux mais il n'avait pas réellement le choix, après tout c'était en quelque sorte sa dernière chance de montrer à Shousan qu'ils pouvaient encore lui donner des missions. Ce fut la boule au ventre qu'il s'approcha de l'entrée. Il n'avait pas besoin d'ouvrir la porte, inexistante aujourd'hui. La nature avait repris son droit sur la construction, d'après Sham c'était sûrement le lier qui s'était installé sur elle qui permettait à la structure de rester debout. Il tendait l'oreille comme jamais à la recherche de la moindre trace de son, mise à part les insectes vivant dans la verdure il n'entendit rien. Pas une respiration mise à part celle de Tak sur son épaule. Il faisait très sombre dans cet endroit, à tel point qu'il avait du mal à voir ce qui se trouvait face à lui. Une drôle d'odeur planait également, Sham ne sut pas dire ce que c'était.

« Tu vois quelque chose Tak ? »

Le plaisir de la vue animale, il ne voyait pas dans le noir mais ses yeux captaient bien mieux la lumière que ceux de Sham.

« C'est vide, y a juste un peu de bordel et des feuilles un peu partout. Ca ressemble vraiment à une sorte de tanière. »

Etait-ce le fait qu'il savait qu'un animal restait dans cette cabane une partie de la nuit ? Sûrement, car oui il y avait réellement des léger signes d’installation dans cet endroit mais rien à voir avec la possibilité de dire qu'un animal ou autre s'était installé ici. Une fois certain qu'il n'y avait aucun risque Sham demanda à Tak d'inspecter les lieux de plus près en entrant dans la cabane. Lui alla retrouver la jeune femme.

« Vous pouvez venir il n'y a rien à craindre. »

Kikoto semblait être soulagée, apparemment elle avait un peu stressée à l'idée que l'animal se trouve déjà là. Apparemment elle n'était pas confiante sur les capacités de l'adolescent. Quoi de plus illogique, après tout elle savait qu'il avait échoué une mission. Fort heureusement pas la cause mais tout de même, ce n'est pas quelque chose qui rassure.

« C'est cette cabane mon petit ?»

« Oui. » répondit Sham un peu lassé de ce surnom « Il nous manque quoi comme plante ? Je ne sais pas si on peut les trouver dans le coin mais au cas où. »

« Si on peut mettre la main dessus pas très loin d'ici mon petit. Attend deux minutes.»

Sham ne comprit pas pourquoi elle lui demandait d'attendre, elle sorti un carnet de note d'on elle déchira une page vierge et elle se mit à dessiner dessus.

« Tiens, j'aurais dû y penser plus tôt tu auras plus simple avec ça. Je vais un peu regarder la cabane moi.»

Elle lui tendit la feuille, il y avait dessus quelques croquis ... Oui en effet pourquoi n'y avait-elle pas pensé avant ? L'adolescent eut l'envie de se claquer la main sur le front mais n'en fit rien. Il était dépité, dépité de voir à quel point cette personne pouvait s'intéresser fortement à une chose à tel point d'en oublié le reste. Lui aussi s'approcha de la cabane pour voir ce que Tak avait trouvé.

« Bhaaaa ! C'est une horreur là-dedans ! Y a juste un putois mort et ça sent la pisse comme je ne sais pas quoi ! C'est quoi ces animaux qui n'ont aucune tenue, pisser là où on mange ! Tu vois Kikoto, c'est ce que je t'expliquais. Un simple animal fait ses besoins à deux pas de chez lui ou même carrément dans son assiette. Un Kitsune ça a plus de tenue, on est un peu comme les humains de ce côté là. On est incommodé et dégoutté par ces odeurs. »

« Je comprends bien ce que tu veux dire Tak. »

Tous deux avaient tellement discuté qu'ils en étaient devenu proche dans leur façon de parler. La vétérinaire rentra dans la cabane munie d'une source de lumière qu'elle avait prévu. Elle ne semblait en rien dérangée par l'odeur régnant dans la cabane, Sham lui par contre fit un pas en arrière.

« C'est fou ça ! Même toi qui a ta chambre en bordel tu pisses pas dans les coins de mur, pourtant si un humain était plus sale que toi c'est ce qu'il ferait. »

« Hééé c'est n'importe quoi ! Elle est propre ma chambre. »

« Tu veux qu'on reparle de ton bento vivant qui se trouvait sous ton boxer à terre ? »

L'adolescent rougit légèrement, espérant que Kikoto n'ait rien entendu. Apparemment non, bien trop absorbée par la recherche d'indice dans cette tanière improvisée.

« Kikoto, je vais voir dans les alentours proches s'il n'y a pas une plante que l'on recherche. Tak va rester avec vous, si jamais il y a un problème crier et j'arriverais en un clin d'oeil. »

« Hein ... Heu oui bien sûr, tout à fait. »

Bon elle ne faisait absolument pas attention à ce qu'il disait. Il fit signe à Tak de surveiller l'entrée. Le Kitsune savait ce qui lui restait à faire. Sham se mit à chercher autour de la cabane après des ingrédients d'on ils avaient encore besoin, c'était bien plus simple avec des croquis sous la main. Il n'avait plus besoin de demander toutes les deux minutes si c'était bien celle-ci ou non. Au bout d'un bon quart d'heure il finit par monter sur un monticule. Enfin c'est qu'il pensait à la base. Alors qu'il avançait vers l'une des fleurs d'on il avait besoin son pied passa à travers de la mousse. Il se retrouva rapidement descendu d'un étage, enfin en quelque sorte, la totalité de son corps n'était pas passé par le trou, juste sa jambe. Il échappa de peu de claquer ses bijoux de famille sur le sol, il souffla de soulagement juste après son cris de surprise.

« Ca va Sham ? » demanda Tak en criant, on pouvait sentir l'inquiétude dans sa voix.

« Oui oui ! Je suis juste tombé rien de plus. »

L'adolescent extirpa sa jambe et tenta de jeter un coup d'oeil par le trou. La lumière qui filtrait dans celui-ci était bien trop pauvre. Il remarqua juste en grattant de la mousse qu'il se trouvait pas sur un monticule de terre comme il l'avait pensé mais sur un de débris. Sous la mousse se trouvait une poutre de bois calcinée. Mais qu'est-ce que ça venait faire ici ? Sûrement un lien avec la cabane ... Mais qui pouvait bien avoir habité ici ? Il se souvint de l'histoire que Tak lui avait raconté lors de sa première mission, peut-être était-ce là le reste du village des Odaru ... Non c'était impossible, il était bien trop loin du pic où se trouvait peut-être un phoenix. Et puis il n'y avait que cette ruine, il n'en avait pas vu d'autre en arrivant. Et puis si ça se trouve c'était même pas une maison. Enfin, il y avait de forte chance pour que ce soit le cas.

« Sham on a trouvé quelque chose ! »

Le jeune genin jeta un dernier coup d'oeil au trou en se disant qu'il viendrait y jeter un coup d'oeil après. Il lui fallut tout de même quelques secondes pour décrocher son regard et se rendre au près de la cabane.

« Regarde mon petit. »

Kikoto tenait dans ses mains un cadavre de putois. Une horreur ! L'odeur se dégageant de la carcasse était juste horrible. Les deux amis reculèrent de quelques pas. Elle posa le cadavre au.

« Il y a des traces de morsure ici, je ne saurais pas dire la taille de la bête en voyant ça vu qu'il n'a pas mordu une seule fois. Il ne reste plus que la moitié du pauvre putois. Mais j'ai trouvée ça aussi.  »

Elle sorti d'une de ses poches un sachet qu'elle tendit à Sham. Il jeta un coup d'oeil à ceux-ci, ils étaient plutôt épais et long, de couleur violacée.

« Ca appartient à quel genre d'animaux ?»

« Je ne saurais pas te dire mon petit. Je n'en ai jamais vu des comme ça. Par contre je dirais que l'animal à quand même une bonne taille vu les carcasses qui ont déjà été trouvé dans le coin. A moins qu'ils ne soient plusieurs chose qui est aussi possible mon petit. »

« Du coup ça nous indique quoi ? »

« Pas grand chose malheureusement, mise à part qu'il vient vraiment ici ça nous indique rien. »

Sham rendit le sachet à la jeune femme, déçu que les recherches n'avaient rien apporté.

Suite à ça tout le petit groupe se mit à rechercher les plantes manquantes, ce ne fut pas bien difficile maintenant que Kikoto était totalement concentrée sur la créature. Apparemment le fait d'avoir trouver des indices de celle-ci avait boosté la vétérinaire, elle ne pensait plus à Tak. Après tout elle l'avait déjà questionné et en savait pas mal sur le sujet de Kitsune maintenant. Il y avait maintenant un mystère d'on elle ne savait pratiquement rien !

Tous trois revinrent au près de la cabane. Kikoto installa tout le matériel d'on elle avait besoin histoire de préparer l'anesthésiant. Elle avait réellement tout le matériel qu'il lui fallait, un bec, des flacons, des liquides d'on il n'avait même pas la connaissance juste avant, enfin tout le parfait petit matériel d'un chimiste. Pendant qu'elle s'occupait de la préparation Sham demanda à Tak de surveiller la vétérinaire pendant qu'il allait assouvir un peu sa curiosité.

Il retourna au près du monticule qu'il avait vu un peu plus tôt et commença à déblayer ce qu'il pouvait porter, c'est à dire pas grand grand chose. Déjà il passa à côté des poutres et toute charges lourdes. Il tentait tant bien que mal de se frayer un chemin dans les ruines, choses qu'il finit par arriver à faire.

« Tak j'arrive dans deux secondes. »

« Tu vas où ? »

« Juste jeter un coup d'oeil. »

« Attend deux minutes. »

Tak courut vers son ami.

« C'est pas une bonne idée que tu t'éloignes là dedans. Je fais comment moi s'il arrive quelque chose ? Tu pourras pas sortir rapidement. »

« C'est pas faux. »

« Je vais y aller à ta place. »

Sans que Sham ne puisse répondre le renardeau sauta dans le trou. Conscient que l'adolescent l'en aurait empêché.

« Tak ! Merde ! »

Il fut tenté de le suivre mais dans ce cas c'était laisser Kikoto seule, chose qui était hors de question. A contre coeur il alla s'installer à côté de celle-ci sans quelle ne remarque sa présence, trop prise par la confection de l'anesthésiant.

Les pattes de Tak atterrirent sur un sol plutôt mou, il faisait plutôt moite ici. Le manque de lumière et le fait que l'humidité stagnait à cet endroit donnait cette drôle d’atmosphère. L'odeur était celle des sous de bois. En faisant abstraction de la chaleur et de l'humidité il faisait plutôt agréable ici. Le renardeau se balada dans les ruines, il n'y avait pas grand chose d'intéressant. Il tomba sur quelques restes de meuble, une vieille photo ayant survécu dans un tiroir, protégée par un verre. Il était difficile de voir ce qu'elle représentait, l'instant saisi avait été lavé par le temps. Il lui semblait voir un couple et un enfant. La famille qui avait habitée ici ? Bonne question.

Il vagabonda ici quelques heures, lui aussi s'était pris au jeu comme Sham. Il parlait de temps en temps avec celui-ci, il suffisait de crier un peu et les sons arrivaient aux oreilles de chacun. Ils s'assuraient que tout allait bien. Il finit par faire demi tour quand il se retrouva fasse à une porte close. Elle était impossible à ouvrir bloquée par des débris. Il pointa le bout de son nez à l'extérieur fier de ses découvertes, le cadres avec la photo dans la guele.

« Tiens je t'ai ramené un petit souvenir. » dit-il après l'avoir déposé sur les genoux de l'adolescent

Sham le gratifia d'une petite tape sur la tête amicale, il essuya la bave de son ami du cadre et jeta un coup d'oeil à celui-ci. Lui non plus ne sut pas réellement ce qui trouvait dessus, il pouvait bien sûr deviner mais sans plus.

« Merci Tak on reviendra ici à mon avis. »

Sham avait discuté durant tout le long de l’absence de Tak avec la vétérinaire. Le sujet principal était la façon d'on ils allaient s'y prendre, l'adolescent avait voulu à la base prendre un filet avec mais il n'avait malheureusement pas eu les moyens d'en acheter un. Il n'avait même pas pensé à prendre quelque chose pour attirer la bête. Autant dire que ça n'allait pas être simple. L'anesthésiant était près, Sham avait confié à Kikoto quelques une de ses aiguilles au cas où. Elle avait beau ne pas être shinobi ce n'était pas très sorcier de les utiliser. Enfin c'est ce qu'il croyait. Arès tout un civil sans jamais n'avoir toucher à ça pouvait-elle toucher une cible ? Dans tout les cas ça avait l'air de la rassurer un peu, surtout qu'elle avait garder l'une des fioles.

« Je crois qu'on devrait se tenir près. La nuit va pas tarder à tomber. »

« Oui, il faudrait mon petit. »

La vétérinaire semblait un peu inquiète, ça eu un effet étrange sur Sham. Sur ce coup là il se sentit un peu comme Supershinobi, il avait pour mission de protéger une jeune femme sans défense. Il sentit une vague de courage le parcourir à tel point qu'il en attrapa la chaire de poule.

« Vous en faites pas, tout se passera bien. »

Le jeune Ono attrapa l'avant bras de Kikoto avec délicatesse. Il semblait totalement métamorphosé, un regard plus sérieux, une attitude qui semblait lui ajouter une ou deux années. Un vrai héros ! Même Tak en fut surpris.

Ils se mirent à couvert, une distance suffisamment raisonnable pour pouvoir observer ce qui se passait au niveau de la cabane. Il avait aidé la jeune femme à monter à une branche, jugeant qu'elle serait plus en sécurité sur celle-ci, lui aussi se trouvait à cet endroit. Etre en hauteur par rapport à la cible était un avantage, c'était quelque chose qu'il avait appris dés son arrivée à l'académie. Et puis ici dans les feuillages ils étaient à couvert de la vue d’autrui. Etait-ce réellement utile face à un animal ? Après tous ils se repéraient bien souvent leur proie à l’odorat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Lun 18 Juil 2016 - 16:24

La nuit tombe. Tu commences à avoir un peu faim d'ailleurs, et le ventre de Tak t'indique que lui aussi. C'est sans doute la même pour Kikoto.

Aux alentours de la cabane, pas grand chose pendant la première heure. Un lièvre pointe quand même le bout de son nez, il furète dans le coin, signe que la bestiole que vous cherchez ne doit pas être ici.

Quoique vous fassiez, au bout d'une heure, le lièvre détale soudainement. Enfin, il essaie. Au moment où il s'apprête à bondir, quelque chose de gros bondit, extrêmement vif, et l'attrape au vol dans sa gueule. Un craquement sinistre retentit sur le coup et le lièvre ne bouge plus. Deux gros yeux jaunes te fixent une seconde ou deux, puis détalent vers la cabane.

Même Tak n'a pas eu le temps de bien voir, mais la bête est longue, élancée, et à peu près aussi haute qu'un lynx. Ca pourrait être une petite panthère. Ou un très gros chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Ven 22 Juil 2016 - 20:27

Spoiler:
 
Plus le temps passait plus Sham était tendu. A la base il était simplement parti de l'idée qu'il ne s'agissait que d'un animal vivant dans la forêt et rien de plus. Mais au plus le soleil terminait sa course au plus une sorte de peur prenait vie dans le corps de l'adolescent. Il ne le nommait plus mentalement l'animal mais la créature, ce mot résonnait autrement dans son crâne, ça avait quelque chose d'impressionnant et de terrifiant. Il était passé d'un animal de grande taille, une sorte de chien plus grand à quelque chose de bien plus inquiétant. Une sorte de félin de très grosse taille recouvert d'un pelage violacé, il voyait déjà la créature terrée pas très loin d'eux, prête à bondir à tout moment. Il était tellement occupé par son imagination qu'il remarqua que son ventre lui annoncé qu'il était temps de souper que quand Tak lui en fit la remarque. Lui avait l'eau à la bouche depuis que Kikoto avait sorti son repas. Sham en fit de même, passant au Kitsune de quoi se rassasier. En voyant sa portion il se dit qu'il aurait mieux fait d'en prendre un peu plus comme on lui avait conseillé avant de partir et aussi ne pas en manger une partie avant de se mettre en route. Enfin bon, il allait faire avec.

Le fait que tout le monde garde le silence ne faisait qu'augmenter la tension régnante. Sans parler de leur position inconfortable. Seul Tak ne semblait pas être dérangé par celle-ci.

* Je pense pas que c'est une bonne idée de rester ici sans rien faire. Faudrait préparer un peu mais qu'est-ce que je peux faire ? Je sais même pas à quoi m'attendre. *

L'adolescent regarda autour de lui, il n'y avait qu'un lapin gambadant dans le coin. Il l'aurait bien capturer pour se rassasier totalement ... Non ce n'était pas une bonne idée de faire trop de bruit, il valait mieux garder silence pour ne rien faire fuir.

« On va rester longtemps ici mon petit ? »

Kokito était lassée d'attendre, chose totalement compréhensible. Après tout qui aimerait attendre des heures assis sur une branche ?

« J'espère pas. Avec un peu de chance il ne va pas tarder. En parlant de ça, l’anesthésiant il marche comment ? En l’appliquant simplement il peut faire effet ?  »

« Non, il faut qu'il se retrouve sous-cutané d'une façon ou d'une autre mon petit. »

Sham acquiesça simplement. Dommage, ça aurait été plus simple s'il aurait pu simplement envoyer l'une des fioles sur la créature. Il allait devoir faire avec à son grand désespoir. Plus les minutes passaient, plus il se disait qu'il fallait vraiment qu'il prépare réellement le terrain s'il ne voulait pas voir sa mission échouer.

« Tu te sens d'attaquer à intervenir Tak ? »

« Tout dépend ce qu'il faut faire. Ne me demande pas de lui tenir tête, je risquerais de finir comme ce pauvre Kuchiyose durant le tournois. »

« T'en fais pas je ne vais pas te faire prendre des risques inutiles. »

Comme il s'en doutait il pouvait compter sur l'aide de son ami, seulement celles-ci étaient limitées, c'est à lui qu'il fallait assurer la sécurité du Kitsune. Mais comment allait-il faire ? Il était déjà pas capable de se protéger totalement lui même. Ce n'était donc pas une véritable sécurité qu'il devait apporter au renardeau, enfin si mais pas une protection au sens premier. Il devait aussi assurer la sienne tout comme celle de Kikoto, ça devenait réellement complexe pour quelqu'un incapable de s'assurer la sienne à cent pour cent.

Il réfléchit quelques instants. Ce qui l'avait en quelque sorte sauvé durant le tournoi contre la première yukénienne était le fait qu'il avait réussit à la placer en sous nombre. Peut-être qu'utiliser la même façon de faire lui permettrait d'assurer une sorte de protection à tout le monde. Il était capable de faire appel à une totalité de huit clones, maintenant il fallait répartir le tout. Au moins trois pour la vétérinaire, ça ne lui en laissait plus que quatre. Ces derniers ne furent pas très difficile à subdiviser. Deux pour lui et deux pour Tak.

Sham descendit sous le regard interrogateur de Kikoto qu'il rassura d'un sourire. Il faisait le moins de bruit possible histoire d’alerter aucune créature ou tout du moins limiter les chances d'être repéré. Une fois pied à terre il fit appel à un clone de feu et deux semi-consistants. Tout en murmurant il sorti de sa poche un parchemin que ses clones connaissaient bien. Il ne bronchèrent pas, apparemment l'envie de putsch leur était passé ou tout du moins ils ne semblaient pas vouloir en provoquer un.

« Bon les gars. Vous vous allez vous occuper de la sécurité de Kikoto. Je veux que rien ne lui arriver, donc garder l'oeil bien ouvert à tout danger. Compris ? »

« Oui ! » répondirent-ils de la même voix.

Tous trois montèrent s'installer sur des branches différents mais sur le même arbre, juste celui de feu resta au-près de la jeune femme, aiguilles que Sham lui avait donné à la main. Il répéta l'action. Cette fois-ci trois semi-consistants et un de feu. Il dispatcha les ordres. Deux des clones, d'on un de flamme, allait s'assurer de la sécurité de Tak et s'installer sur un autre arbre avec le Kuyochiose. Sham confia l'une des fioles au renardeau, ne lui en restant plus qu'une pour lui. Il confia également quelques armes au clone de flamme au cas où. Il n'y avait plus qu'à indiquer ce que les deux derniers devaient faire.

Sham était sur la même branche que Kikoto, les clones qui devaient assurer sa sécurité étaient plus loin. De la sorte il était possible de couvrir une plus grande superficie de surveillance. Malheureusement il n'y avait que le lapin à admirer. Le voir de la sorte se balader sans rien craindre n'était pas encourageant. Et si jamais il ne se pointait pas cette nuit ? Ca impliquait qu'ils allaient devoir retourner à Shousan chercher de quoi se ravitailler pour revenir en planque ici. Il n'en avait aucune envie, il fallait absolument que la créature pointe le bout de son nez.

Le temps s'écoulait lentement pour Sham, il en avait marre d'observer l'obscurité ou le lapin. Surtout que la ruine non loin de lui l'appelait. Il avait envie de se rendre dans celle-ci pour voir ce qu'elle contenait. Il ressorti la photo que Tak lui avait ramené, avec le manque de lumière dû à la nuit qui était tombée il voyait encore moins dessus.

Le jeune genin fut tiré de ses pensées d'explorateur par un bruit, le lapin s'était mis à détaller. Pas bien longtemps, quelque chose l’attrapa et le croqua dans un bruit sinistre d'os se brisant sous la pression. Sham n'eut pas le temps de voir ce qui venait d'attaquer, juste une silhouette impressionnante qui se réfugia rapidement dans la cabane. C'était bien une créature et non un animal. Enfin c'est l'impression qu'il en avait.

Ni une ni deux Sham envoya un parchemin à l'entrée de la cabane, il l'avait accroché à une aiguille. Il murmura vers Kokito.

« Est-ce que vous avez vu de quoi il s'agissait ? »

« Non il fait trop sombre mais vu la silhouette ça pourrait être un félin de bonne taille. Plus du sphinx que lion par contre, toute façon ça ne court pas du tout les rues les lions dans le coins mon petit. »

Elle parlait comme si de rien n'était mais sa voix la trahissait, elle avait un peu peur. Avoir un adolescent de bas âge comme seule défense ne semblait pas la rassurer plus que ça, bien qu'elle était heureuse d'avoir des clones dédiés à sa protection.

« D'accord. »

Sham jeta un coup d'oeil à Tak, lui non plus ne semblait pas avoir vu ou tout du moins rien de vraiment intéressant. La tension venait de monter d'un cran, la cible était là tout comme la peur. Sham ne pouvait pas réellement le cacher, son visage le trahissait comme jamais. Histoire de ne pas inquiéter la vétérinaire il décida de descendre de la branche sans lui montrer son expression. Il était hors de question de la stresser pour rien.

Le jeune Ono marchait à pas feutré vers la cabane, près à activer le parchemin si la créature sortait. Il fit signe à Tak de rester sur sa branche pour l'instant, se déplaçant simplement entouré de deux de ses clones. Etait-ce réellement efficace ? Est-ce qu'un clone dégage une odeur ? Si ce n'était pas le cas il allait se retrouver face à un problème. Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant ?

« Fait attention Sham. » murmura Tak

* Aller Sham prend ton courage à deux mains ! C'est qu'un animal ... Et s'il est vraiment dangereux ? Et si c'était une créature ? Un monstre ou je sais pas quoi ... Bordel ! *

L'adolescent ne se sentait pas très bien, son front perlait de sueur. La peur venait vraiment de prendre une partie de son corps, ses jambes avaient un peu de mal à le porter. Il jeta un coup d'oeil à gauche, un à droite et un en arrière, voir autant de clones et Tak le rassura un peu. Maintenant restait-il à savoir comment s'y prendre. Ils étaient trois à avoir de quoi mettre la créature en mode sommeil. Seulement il fallait réussir à l'attirer à l'extérieur sans rien risquer ou le minimum possible.

Sham avait dans l'une de ses mains des aiguilles, dans l'autre la fiole pratiquement débouchée, il était prêt à entrer en action. Maintenant il fallait déloger cette créature. Il s'avança un peu plus vers la cabane, pas trop le choix il devait utiliser les grands moyens pour la faire entrer en action. D'un geste vif il envoya un fumigène à l'intérieur de la bâtisse. Avec ça elle allait sûrement pointer le bout de son nez à l'extérieur.

« Que tout le monde se tienne prêt ! »

Il avait eu un peu de mal à articuler ces mots. Maintenant que l'instant fatidique allait arriver la peur monta d'au moins deux crans.

Kikoto : 2 aiguilles et une fiole d'anesthésiant, clone de flamme avec Kikoto deux aiguilles
Tak : une fiole d'anesthésiant, clone de flamme avec Tak deux aiguilles
Sham : 4 aiguilles (-1) et une fiole d'anesthésiant
-45 chakra
- 1 fumigène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Sam 23 Juil 2016 - 19:27

Quelques bruits à l'intérieur de la cabane, des chocs aussi. Tu attends. Tu attends encore. Mais rien ne sort. Le fumigène finit par se dissiper, et le silence est complètement retombé. Rien en vu, ni autour de la cabane.

Etrange ...

Et la nuit qui commence doucement mais sûrement à pointer le bout de son nez ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Dim 24 Juil 2016 - 22:11

Sham s'apprêtait à bondir en arrière, s'attendant à tout instant que la créature quitte son nid ... Seulement il n'en fut rien, les minutes passaient et pourtant toujours rien à l'extérieur et encore moins venant de l'intérieur de la cabane. Il n'y avait plus aucun son provenant de celle-ci, l'adolescent regardait incrédule la bâtisse. Il ne réagit que quand l'un de ses clones tenta un putsch. Il lui avait sauté dessus poing le premier, il ne fut pas bien difficile au jeune Ono pour contrecarrer l'attaque et le faire voler en éclat. Ils étaient stupides au point d'en oublier leur statut ? A tel point d'en oublier qu'un coup suffisait à les mettre à mal ?
-1 clone semi-consistant
Il se tourna vers celui à sa droite, il tremblait de peur à l'idée d'être pulvériser en un rien de temps. Sham allait réellement devoir régler ce problème de clone une bonne fois pour toute. La menace n'était apparemment pas suffisante. L'adolescent reporta son attention sur la cabane, aucun doute il n'y avait réellement plus aucun bruit. Le fumigène ne faisait plus effet dévoilant un ... Ha non absolument rien de spéciale, à cette distance même dans l'obscurité il devrait être capable d’apercevoir si quelque chose de la taille de la créature était logée au fond.

« On a un problème Tak ! »

Ni une ni deux Sham se dirigea directement à la branche occupée par Kokito. Ce n'est pas parce qu'il n'avait pas vu sortir la créature qu'elle n'était pas réellement dehors. Il y avait certes peu de chance qu'elle se trouve à l'extérieur, surtout qu'il n'avait pas entendu creuser. Et il serait étonnant qu'elle maîtrise des sortes de justus, mise à part les Kuchiyose jamais il n'avait entendu parler d'animaux capables d'utiliser le chakra.

« Il se passe quoi Sham ? »

« Il n'y a plus rien dans la cabane. Est-ce que quelqu'un a vu quelque chose sortir ? »

Les non résonnèrent doucement dans la nuit. Il pouvait sentir la peur de Kokito sans avoir à la regarder. Il la comprenait, comment diable pouvait-elle avoir disparut de la sorte ? Il avait beau retourner la question dans tous les sens il n'arrivait pas à trouver de solution. Fort heureusement apparemment la vétérinaire n'avait pas compris ce qui s'était déroulé entre Sham et l'un de ses clones. Sans quoi sa peur serait encore plus grosse.

« On ferait mieux d'aller jeter un coup d'oeil avant que la nuit ne tombe réellement et que tu n'y vois plus rien du tout sans lumière. »

« Tu as raison. » il se tourna vers la jeune femme qui tremblait « Vous allez venir avec nous, ne vous en faites pas vous allez être bien encadrée. » il se tourna ensuite vers ses clones « Vous allez vous occuper de la sécurité de Kokito, je veux que rien ne puisse l'atteindre. Je m'occuperais moi-même de la tienne Tak.  »

« Je suis suffisamment grand pour ! »

Sham sourit à cette réflexion, ce n'était pas totalement faux mais pas totalement vrai non plus. S'il ne préparait pas un peu le terrain pour son ami il n'était pas capable d'arriver jusqu'à la cible. Enfin, il ne lui en voulait pas pour ça loin de là même. Tout le monde reposa pied à terre dans le calme le plus complet. Le jeune Ono aida la jeune femme à redescendre de sa branche et avant de se mettre en route s'assura qu'elle allait bien. Il ne pouvait malheureusement pas la laisser ici, bien trop risquer. Si jamais la créature apparaissait alors que lui n'était pas dans les parages ce n'était pas ses clones qui pourraient lui tenir tête.

Ce fut à pas feutré que tout le monde s'approcha de la cabane, Sham fit signe à ses clones de s'arrêter le temps d'inspecter ce qu'il y avait dedans. Il tendit l'une de ses mains d'où une flemme sorti afin d'y voir plus claire. Il lui fallut quelques secondes avant de s'engouffrer à l'intérieur, s'assurant que la créature n'était pas planquée quelque part dans les parages. Le bruit environnant ne lui en donna pas l'impression, tout comme sa vue bien qu'elle n'était pas des plus efficaces dans ce moment de la journée. Bientôt le entre chien et loup ne serait plus.

Il se mit à fouiller l'endroit tout en demandant à Tak de rester à l’extérieur, il n'était pas à l’abri d'un nouveau putsch.
Total:-1 clone semi-consistant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Lun 25 Juil 2016 - 12:16

Tu rentres prudemment dans la cabane, et le temps de t'habituer à l'obscurité passe, environ dix secondes. De prime abord, tu ne vois strictement rien. Elle est à l'identique de ce que tu as vu en journée. Sauf que la créature qui devrait y être n'y est pas.

A un endroit où tu avais vu un amas de lierres, cependant, tu t'aperçois que les lianes ont été écartées, voire même déchirées. Elles sont si épaisses que les écarter à mains nues aurait été impossible, mais ça veut aussi dire que si c'est la créatures qui les a lacérées, elle doit avoir des griffes très tranchante.

Et au-dessous, il y avait en fait une trappe dissimulée. La trappe est fermée, mais le nuage de poussière est un peu dissipé sur le bois, elle doit être passée par là.

Si tu regardes d'un peu plus près voire soulève la trappe, tu verras un petit escalier qui descend dans les profondeurs. Le truc, c'est que c'est complètement noir. Tu te rappelles alors que Kikoto avait amené une source de lumière, une lampe à huile. Ca pourrait être utile, mais tu peux aussi te fabriquer rapidement une petite torche et l'allumer à l'aide de la lampe. Il y a tellement de bois dans le coin que tu auras un truc qui flambera quelques minutes.

En regardant avec de la lumière où les yeux de Tak, l'escalier semble mener directement à une espèce de grotte naturelle. Il voit aussi des caisses en bas, mais impossible de dire ce qu'il y a dedans de là où vous êtes. Il semble y avoir quelques empreintes incrustées dans le sol boueux de la grotte, aussi. Après, à cause de la distance, difficile de les dater ou de dire précisément ce qu'elles sont.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission Rang D: La cabane hurlante   Aujourd'hui à 15:35

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Rang D: La cabane hurlante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» La Cabane Hurlante
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Pays du Feu
 :: 
FORET DE SHOUSAN
-