AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Le Cagnard : salle de concert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Le Cagnard : salle de concert   Lun 11 Juil 2016 - 21:38

La salle de concert en elle même n'est pas très grande, c'est un endroit plutôt cosy, vous pourrez y trouver un bar en plus de la scène. De celle-ci vous avez accès aux coulisses où se trouvent plusieurs loges. Dans une pièce un peu en hauteur dans la salle principale se trouve les installations nécessaire au bon déroulement des concerts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Lun 11 Juil 2016 - 21:39

Sham était un peu tendu, il tournait un peu en rond dans les coulisses. Ca faisait un moment qu'il n'avait plus fait de concert et même de la musique professionnellement parlant. Il avait un peu mis sa carrière de côté le temps de bien débuter dans son nouveau métier. Celui d'être shinobi. Enfin il se disait ça mais il était toujours tendu avant un concert. Il avait beau en avoir déjà fait quelques uns il savait qu'un publique n'était pas un autre et que sa prestation n'était pas celle d'un autre concert. Il n'avait qu'une envie que ça commence. Hélas ce n'était pas encore pour tout de suite.

« Tu vas bien Sham ? »

« Oui Donoko. Juste un impatient que ça commence. »

L'homme lui décocha un sourire et lui fit une tape dans le dos avant de retourner à ses occupations. Sham lui retourna à les siennes. Sa plus grande peur dans ces moments était d'oublier les paroles de ses chansons, il se voyait déjà hésiter, se tromper. Il chassa cette idée d'un revers de main. Ca ne lui était jamais arrivé mais il n'arrivait pas à ce défaire de cette pensée, elle était toujours bien présente quand le concert n'allait pas tarder.

Le jeune Ono se redit à l'arrière du bâtiment histoire de prendre un peu l'air. Il espérait juste que personne ne fasse sa pause clope à cet instant. Il voulait juste se retrouver un peu seul avant de devoir faire face à une foule de personne.

Malheureusement cette fois Tak n'était pas avec lui. Il avait dû retourner au près de sa mère, il ne savait pas exactement pourquoi. Peut-être continuer un peu son entraînement ? Il n'en savait rien. Juste dommage qu'il ne soit pas là à ses côtés. Il avait un effet apaisant sur l'adolescent.

Il resta là une bonne dizaine de minutes à combattre ses mauvaises pensées. Le plus comique était qu'il savait que rien de tout ça n'arriverait, qu'une fois sur scène toutes ces idées désagréables allaient disparaître en un instant. Il ne lui suffirait qu’entamer le début de la première chanson pour que toute cette tension et ce stress se dissipent.

« Sham ... Hey Sham ! »

L'adolescent sursauta « Désolé, j'étais perdu dans mes pensées. »

« On a besoin de toi pour faire les tests son. Il ne manque plus que ta vois et s'assurer que tout va bien pour les instruments. »

« J'arrive. »

Bon, c'était déjà ça. Les tests son et lumière lui permettaient toujours de dissiper un peu de sa nervosité. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour se rendre su la scène. Comme souvent celle-ci était ouverte au publique qui souhaité voir les préparatifs. De plus c'était gratuit, une demande de l'adolescent, il ne voyait pas pourquoi il devait empêcher certaines personnes de profiter de sa musique sous raison qu'ils n'avaient pas spécialement les moyens. Il avait même était un jour jusqu'à demander s'il était possible de carrément faire un concert gratuit. On lui avait refusé sous prétexte qu'il fallait tout de même payer tout le monde. Dû coup il avait terminé simplement avec un guitare dans un parc.

Sham se demandait si Eihiko serait présent. Il n'avait pas vraiment eu le temps de lui en parler mais il avait sûrement dû voir les affiches placardées dans la ville.

La petite star entra en scène sous quelques cris de fans. Il échangea quelques mots avec ceux-ci avant de se mettre à tous ces fameux tests. Comme toujours on le pressait un peu. Sham ne pouvait s'empêcher de penser que ça dérangé son producteur qu'ils ne payent pas pour le voir avant un concert.

La salle n'était pas très grande, suffisamment pour l'adolescent, il se voyait mal remplir des lieux comme certaines stars. Déjà qu'il avait le trac là il ne pouvait s'imaginer devant plus de gens.

Les tests se déroulèrent bien, comme toujours à vrai dire, un peu plus rapide cette fois. C'est ça de travailler avec la même équipe, à force tout le monde sait ce qu'il doit faire et comment. Il signa quelques autographes, pas beaucoup car encore une fois on le pressa, lui disant que le concert n'allait pas tarder et qu'il devait se reposer dans sa loge. Chose qu'il fit en rouspétant un petit peu tout de même, il préférait rester ici à discuter que de se retrouver seul dans une pièce en attendant que quelqu'un vienne le maquiller un peu. A quoi ça servait ? Il allait tout de même être en sueur.

Prix: 5 yens la place
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Jeu 14 Juil 2016 - 12:25


Meiu Niagara

Que faisait-elle à Shousan, à transgresser l’interdit ? Certes, elle avait pris une de ses fausses identités, papiers et Hensou no jutsu à l’appui … Mais c’était l’endroit, dans le monde, où sa vie était le plus en danger, et voilà qu’elle y revenait. Pour une raison futile, qui faisait partie de ce qu’elle avait cru abandonner quand elle était revenu à Yuki, trahissant les siens et son village par la même occasion.
Atsuko était simplement venu voir un de ses amis. Enfin, ‘un de ses’. A vrai dire, depuis qu’elle était devenue shinobi, c’était le seul surtout. Elle avait essayé de jouer avec lui pour lui soutirer des informations, et même de manipuler ses sentiments. Au final, elle s’était attachée plus qu’elle ne voulait l’admettre. Au début elle avait trouvé dur d’expliquer pourquoi elle s’entendait si bien avec Sham. Mais depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus, elle avait enquêté un peu, dans les archives de l’Espionnage surtout, mais aussi en questionnant simplement autour d’elle. La jeune fille n’était plus aussi dupe : elle n’avait pas percuté sur le moment mais elle aurait dû. Les Ono étaient une famille connue pour être un des piliers des milieux illégaux au pays du feu et aux alentours. Qu’un shinobi fasse partie d’une telle famille …
C’était ce point commun qui les rassemblait. Tiraillés entre deux univers, et ne pas réellement arriver à se libérer de l’un ou de l’autre pour vivre pleinement. Un tel secret pesait lourd, elle comprenait son ami de mieux en mieux. Atsuko ne savait pas trop si elle regrettait ou si elle était soulagée que l’inverse ne soit pas vrai. Quelle serait la réaction de Sham s’il en savait plus ? Elle avait besoin de parler à quelqu’un, de le dire … Et en venant à Shousan elle avait pensé à le faire. Mais s’il refusait de l’écouter, ce serait prendre une décision pour elle. L’éloigner à tout jamais de Shousan. Et elle n’osait pas franchir le pas et tenter pour le moment.

Malgré tout elle était quand même venue à la salle de concert. Sous une autre apparence, en plus. De loin, son attitude pouvait paraître étrange. Elle n’avait rien à lui dire, elle ne pourrait sans doute pas lui parler, mais elle venait quand même l’observer. Sans qu’il le sache. Atsuko soupira rien qu’à penser à sa propre démarche. C’était d’un ridicule. Mais bon, elle n’avait rien de mieux à faire et on lui avait demandé de surveiller tous les événements qui advenaient dans la région. Un shinobi pop-star, ça faisait aussi partie de son job non ?
C’était une meilleure excuse pour justifier sa présence en tous cas.

Atsuko paya sa place à l’entrée comme si de rien n’était, puis entra dans la salle. Elle avait pas mal d’avance mais c’était volontaire. Elle ne venait pas vraiment pour le concert, de toute façon. Sham était sur la scène, à effectuer quelques essais.
A un moment, le jeune Genin s’approcha de la foule pour échanger quelques mots avec sa fanbase naissante. Elle en profita pour se rapprocher, et lui tendre une lettre, en tendant le bras du mieux qu’elle pouvait. Par-dessus les paroles et les cris, elle réussit tout de même à placer quelques mots qu’elle était sûre qu’il avait entendu.


« De la part d’une amie ! Elle n’a pas pu venir mais elle m’a demandé de te donner ça ! »

Sur la petite lettre, très courte, on pouvait lire :

Citation :
Salut Sham !
J’ai appris pour le concert, ca a l’air génial ! Malheureusement mes parents ont quittés la région hier soir et moi avec eux. Mais je suis sûre que ça va être super.
Bonne chance !
Maïa.

Encore un mensonge, mais elle n’arrivait pas à s’en empêcher. C’était tellement plus facile que de dire une partie ou le tout de la vérité … Et puis, elle imaginait déjà son visage se décomposer devant elle quand elle lui dirait tout … pas sûr qu’Atsuko puisse déjà le supporter. Elle préférait maintenir l’illusion encore quelques temps. Profiter d’une amitié aussi simple, c’était une manière pour elle de se protéger aussi. Et de le protéger, inconsciemment.

Meiu partit s’installer dans le fond de la salle. Il ne lui restait plus qu’à prendre l’ambiance des lieux. Un événement culturel, la naissance d’une popstar par exemple, était le genre de choses qui pouvait influer sur les mœurs ou le moral d’une nation. Du coup, savoir si Sham en avait l’étoffe serait une information que son village pourrait apprécier. Pas grand-chose, mais bon, enrichir la base de donnée n’est jamais une mauvaise idée.
C’était si dur d’avouer qu’elle avait juste envie de voir le concert qu’elle se réfugiait derrière ça.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Jeu 14 Juil 2016 - 23:38


Kazuhiro Uchiwa

Il y avait une tente plantée en pleine rue commerçante, entre un marchand de légumes frais, et une boulangerie. Une petite clôture, et derrière, un terrain vague qui servait de décharge pour les morceaux de métal divers du quartier. Les forgerons et autres travailleurs de métaux y venaient parfois pour trouver des pièces encore utilisables à recycler.
Difficile à dire comment la personne qui était dedans avait réussi à planter sa maison mobile à travers les monceaux de pièces de métal qui recouvraient la terre, mais en tous il y était parvenu. Et en plus, une boite aux lettres trônait devant l’édifice qui prenait l’ensemble du terrain.

Au petit matin, la fermeture éclair s’ouvrit, laissant passer un homme de la trentaine, ses cheveux châtains en bataille. Il était vêtu d’un short de nuit qui lui arrivait au-dessus des genoux, et de ses éternelles lunettes de soleil. Il s’alluma une cigarette, et marcha tranquillement jusqu’à sa boîte aux lettres pour vérifier qu’il n’y avait pas de courrier. Apparemment rien. Personne n’avait encore sa nouvelle adresse de toute manière. Il faudrait qu’il pense à la donner à Sanae, et à ses élèves, à l’occasion. Qu’ils sachent où le trouver.
Kazuhiro continua sa clope l’air de rien, regardant les passants derrière son portail à moitié pété. C’était calme ce matin. Les habitants le regardaient avec un air désapprobateur. Il comprit soudain de quoi il retournait, et il rentra à l’intérieur, pour sortir un paillasson qu’il disposa dans la rue, au niveau du portail. Il y avait un petit kangourou dessus, très mignon.

** Voilà qui est plus accueillant. **

Il salua de la main deux écolières qui passaient, mais elles s’enfuirent en courant. Bizarre. Elles avaient dû le reconnaitre, et prendre peur devant tant de classe. Normal, ça pouvait arriver. Bon, en tous cas malgré sa cigarette il n’était pas bien réveillé. Il traina les pieds jusqu’à la boulangerie, chez ses nouveaux voisins, et passa s’acheter un croissant. Le vieil homme était quasiment aveugle et il ne fit aucune remarque. Par contre, il lui donna un prospectus. Tout en mangeant son croissant, Kazuhiro entreprit de le lire en revenant chez lui …

Un concert ? Il y avait un concert à Shousan, et personne n’avait pensé à prévenir le grand Kazuhiro Uchiwa ? Alors qu’il était la star incontestée des trente-six derniers concerts qui s’étaient déroulés à Shousan ? Mazette, quelle erreur de casting ! Il n’allait pas tolérer cet oubli. Il relu le parchemin. C’était un jeune, un nouveau. Ah, évidemment. Il ne le connaissait simplement pas encore. Bon, finalement il allait lui pardonner. Mais il allait quand même l’accueillir dans le métier, après tout c’était son rôle de Chuunin d’encourager les nouvelles vedettes naissantes.
Bon, il avait une petite tournée à faire maintenant ! Kazuhiro invoqua Ashigaru, son kangourou géant favori.

« Yo Ashi ! Faut que je fasse le tour de Shousan en moins de cinq minutes, tu m’emmènerais pas des fois ? »

Le kangourou disparut dans un nuage de fumée. Bon, ben c’était non. C’était de sa faute aussi, il avait dit à ses invocations d’être toujours à 100% en accord avec elles-mêmes. Du coup quand elles refusaient, c’était strictement et catégoriquement non.
Bon, ben il allait devoir faire le tour de Shousan en petites foulées. Mais avant ça, il prit quand même le temps de s’habiller.
Il déposa sous la porte de chacun de ses élèves un prospectus sur lequel il avait accroché un post-it :

Spoiler:
 

Bon ok, c’était entre deux entrainements et ils dormiraient un peu moins bien du coup. Mais bon, tant pis, ça valait le coup de s’amuser aussi. La vie n’est pas faite que d’entrainements, il le leur avait bien fait comprendre !

Le soir, Kazuhiro était là parmi les premiers évidemment. Il se tassa dans un coin, les pieds sur une chaise et le cul sur une autre. Il avait revêtu ses vêtements disco, très classes et pailletés. Et il attendait son heure pour entrer sur la piste.
C’était décidé, ce soir encore, il allait faire un malheur pour son trente-septième concert d’affilée, il serait l’étoile montante du public. Le meilleur danseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Shuichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 62
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
68/100  (68/100)
Points de vie:
158/158  (158/158)
Points de chakra:
118/118  (118/118)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Dim 17 Juil 2016 - 19:24

Cette fois, Kazu-sempaï a fait très fort. Le dernier entre-deux entrainements, c’était les sources chaudes. Très sympa, le genre d’exercice qui te détend en moins de deux. Cette fois, il a changé son fusil d’épaule. Il échangé le cool contre le barbant. Et il y a rajouté une petite clause sympathique : l’obligation. Il devait savoir qu’on serait sans doute très peu à venir s’il ne le faisait pas. Force était de reconnaitre qu’il y mettait du sien pour qu’on tisse des liens entre nous et que l’on devienne une vraie équipe. Mais voilà, même si je mettais de la bonne volonté pour être sympa avec mes équipiers, cette fois, c’était un peu trop me demander.
J’allais devoir assiste à un concert. Une popstar. Dans popstar, y’a pop. Déjà pas le genre de musique que j’apprécie, déjà qu’à la base je n’en écoute pas beaucoup … Je vous laisse deviner ce que je pense de tout ça. En plus avec tout le monde qu’il y aurait, pas moyen de discuter ou de fumer peinard à l’intérieur, et si je restais devant à attendre Kazuhiro allait sans doute s’en rendre compte. En plus si on n’y allait pas, c’était la rétrogradation. J’étais certain à 90% que c’était du bluff et qu’il voulait juste montrer son envie qu’on vienne en disant cela. Malgré tout, désobéir à un supérieur serait peut-être un motif suffisant pour justifier cette régression ?
Peut-être pas avec un ninja ‘classique’, mais avec moi ça marcherait à coup sûr. Et c’était hors de question que je retourne entre les griffes des pourris de l’académie. Je préférais mille fois les consignes loufoques de Kazuhiro.

Mais même en sachant ça, je n’étais pas spécialement enjoué lorsque je me rendis à la salle de concert. Une petite salle, bondée, et pleine de personnes avec lesquelles, je le sentis au premier coup d’œil, je n’allais pas m’entendre.
J’arrivais à l’entrée, quand le videur m’arrêta d’un geste. Sa main s’était posée sur mon torse pour me repousser, et sur le coup je dus me retenir de lui coller une droite. J’étais déjà sur les nerfs, je n’avais pas envie de venir à la base, et maintenant ça ? Il venait juste de laisser rentrer quatre groupe de personnes d’affilée sans même prendre la peine de vérifier quoi que ce soit ! C’était quoi au juste, ma tête qui ne lui revenait pas ?
Bon, j’avais la tronche idéale pour être employé comme fouteur de merde en même temps. Je ne lui donnais pas tout à fait tort sur ce point.


« Excusez-moi, jeune homme. Il faudrait que je vérifie votre manteau. »

Merde. J’avais complètement oublié. Evidemment, les cliquetis métalliques de mon manteau ne devaient pas trop aider pour passer sans se faire remarquer. Je réfléchis à toute vitesse. S’il appelait les autorités ça allait se compliquer. Ils verraient que j’étais armé, feraient une scène, iraient voir dans mon casier judiciaire … Et avec mes antécédents, c’était soirée au frais et académie le lendemain. S’ils ne me laissaient pas dans les cachots.

** Mais attends une minute … Je fais partie des autorités maintenant … **

Manque de bol, j’ai balancé mon dernier bandeau qui le prouvait par la fenêtre il y avait quelques temps de cela. Je m’approche du videur pour parler sans que les oreilles indiscrètes ne nous entendent. Je vais quand même tenter, on ne sait jamais.

« Pas la peine de vérifier, je suis armé. Je suis shinobi. »

« Dans ce cas, montrez-moi simplement votre bandeau et vous pourrez rentrer. Vous êtes un ami de Sham Ono, de la sécurité, ou simplement un curieux ? »

« Un ami d’ami je dirais. Je n’ai pas mon bandeau sur moi par contre. »

« Pas de bandeau, armé, l’air suspect. Je pourrais vous laisser partir, mais j’ai plutôt envie de donner votre signalement aux collègues. »

Mais quelle tête de con !
Bon, ne pas s’énerver. Si je le séchais et que je m’en allais, ils me retrouveraient facilement. Y’avait des portraits robots de moi au bureau de l’Enquête. Pas moyen de leur échappe très longtemps. Mais il me restait un atout dans la manche …


« Hmmm … Mon supérieur est à l’intérieur. Kazuhiro Uchiwa. Un grand type, blond, avec des lunettes de soleil. C’est un original, pas moyen de le manquer. »

« Je vais voir, bouges pas de là. »

Je hoche la tête, bien content d’avoir pu trouver une voie pacifique pour me sortir de cette mélasse. En attendant que le type revienne, je m’allume une clope et j’observe un peu l’extérieur. Les gens qui viennent voir le concert sont surtout des adolescents plus jeunes que moi. Autour de quinze ans pour la plupart, sans doute un peu moins pour la grande majorité. Je fais clairement tâche dans le décor. Ceci dit, en pensant à mes équipiers … On allait tous faire un peu bizarre dans cette ambiance. A part Kazuhiro peut-être, ce mec semblait pouvoir s’adapter à n’importe quoi. Mais avec le grand et large Jirobû, Kaouri le borgne, et Luciole avec son air renfrogné et son chien qui le suivait partout … D’ailleurs il aurait le droit de le faire rentrer ? Ca chaufferait peut-être, vaudrait peut-être mieux que je reste dehors pour voir ça … Rien ne me ferait plus plaisir que de voir le videur patibulaire s’en prendre une et de ne pas en subir les conséquences.
Et y’avait aussi moyen que les tensions entre Jirobû et Luciole égayent la soirée. En fait, ce ne serait peut-être pas si mort que ça.
Je me demandais comment la sécurité réagirait, et le chanteur un peu aussi, si je demandais à installer un ring au milieu de la salle. Ca faisait longtemps que j’étais pas monté dans un, ça me démangeait un peu de voltiger avec les cordes.


Le type revient, il me dit que c’est bon. Chouette, je vais pouvoir entrer dans la salle de concert. Le plus beau jour de ma vie. Je fis mine de passer la porte, mais il m’arrêta dans mon élan pour la seconde fois.

« Tu termines ta clope dehors, on ne fume pas à l’intérieur. »

Lui avant la fin de la soirée je vais le cogner. C’est sûr.

Je termine ma clope, je paie ma place, je rentre. C’est encore calme, le jeune … comment il s’appelle déjà ? J’ai oublié. Enfin, il fait des tests pour voir si le matériel fonctionne. Du coup, ça ne devrait pas tarder.
Je regardais autour de moi. Pas de tête connue, si ce n’est Kazuhiro en tenue strass et paillettes à l’autre bout de la salle. Je me dirige exactement vers le coin opposé et je m’affaisse sur une chaise. J’espère que ça va s’emballer. Et si ce n’est pas le cas ? Je m’en occupe moi-même. Doit bien y avoir un moyen de faire en sorte que tout ça devienne un peu plus fun.

Edit Sham: -5gils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Lun 18 Juil 2016 - 19:08

La lettre qui glissait sous la porte de l'appartement de Jirobû avait l'air plus... Décontractée ? Bref, pas besoin de se poser de questions, il savait très bien de qui elle provenait et s'empressa de se jeter dessus afin d'en lire le contenu. Au fur et à mesure qu'il avançait dans la convocation, son visage se décomposait : Il n'aimait pas sortir. Enfin, il aimait bien sortir pour manger, boire, s'entraîner... Mais sortir pour sortir, Jirobû détestait ça, et apparemment il n'avait pas spécialement le choix.

C'est donc avec les pieds de plombs que Jirobû partit à la seule et unique salle de concert du village afin d'assister au concert le plus mémorable de sa vie !

*Tiens maintenant que j'y pense, une ville aussi grande que Shousan... C'est un peu bizarre qu'il n'y ait qu'une seule salle de concert, non ?*

Alors qu'il était sur le chemin, un baillement tonitruant se fit entendre, provenant de sa poche droite – la préférée de Shicho. Apparemment, il n'avait plus quitté la poche de Jiro depuis un bout de temps, ou alors il a juste apparu directement dedans... Après tout, ces bêtes là sont un peu spéciales. Il passa la tête en dehors de sa poche pour se rendre compte qu'ils étaient en train de marcher en direction de quelque chose dont Shicho n'avait aucune idée.

« On va... Haaaaaaaaa .... Où ? »

« On va voir un concert. Kazu-sempai nous oblige à y aller, sinon on retourne à l'académie ! Et bon... J'ai pas trop envie de retourner à l'académie... »

« Ok ! T'as pris à manger avec toi ? »

Jiro sortit alors un bol de son éternel sac à dos, fermé de la manière la plus hermétique possible, et le donna à son panda préféré qui se fit un plaisir de tout boire d'une traite.

« Y'as pas à dire, ce bouillon de bambou est foutrement bon ! Tu devrais ouvrir un restaurant où tu cuisinerait ça, tu te feras des kunais en or ! »


Il esquissa un petit sourire et s'arrêta net. Il était enfin arrivé à destination et poussa la porte après avoir relâché un gros soupir, pour découvrir que le concert allait apparemment être donné par Sham. Il ne le connaissait pas spécialement, mais il se souvient qu'il s'était entraîné avec lui il y a peu, et que celui-ci était en réalité l'équipier d'Eihiko. Ce serait donc parfait, il pourrait voir son ami tout en écoutant de la musique, sans oublier le fait qu'il pourrait peut-être mieux faire connaissance avec Sham !

Après avoir rapidement balayé la salle des yeux, il se rendit compte qu'Akai était déjà présent ainsi que Kazu-sempai le magnifique, déjà en tenue de soirée, bref, fidèle à lui-même. Il s'approcha de ce dernier afin d'aller le saluer, en fit de même pour son coéquipier, et partit dans un coin de la salle, près des baffles, afin que son gras puisse mieux remuer en temps voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciole
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 53
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Points d'expérience:
9/100  (9/100)
Points de vie:
148/148  (148/148)
Points de chakra:
121/121  (121/121)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Mer 20 Juil 2016 - 15:46

Le repas était fini, la vaisselle aussi... Luciole s'installait dans son salon profitant du calme, à ses pieds se trouvait Oni qui traînait ses poils sur la carpette au milieu de la pièce. Les paupières se fermaient lentement, lorsqu'un bruit dérangeait la sieste digestive du jeune homme. Une lettre glissée sous la porte et des bruits de pas dans le corridor qui retentissaient encore à l'allure de course. Luciole prit la lettre pour en lire son contenu.

*Kazu-sempai nous convoque pour un concert... C'est l'heure de la sieste maintenant ! Mais je n'ai pas envie d'être rétrogradé... Au pire je m’éclipserais plus tôt que les autres pour rentré dormir un peu. Du moment qu'il voit que je suis présent.*

Il enfila son veston avec nonchalance appelait son chien pour le suivre et prit la direction du centre ville. L'esprit encore endormi, les pas s'effectuaient avec une lenteur digne d'un zombi à moitié décomposé. Tant bien que mal, ils arrivaient à destination. Une petite salle de concert pouvant accueillir une centaine de personnes à son entrée un videur s'y trouvait. Il dévisageait Oni et imposait sa carrure devant les deux compagnons bloquant ainsi l'entrée.

« Vous ne pouvez pas rentrer avec votre chien ici. »

Luciole était perplexe et s'éveilla brusquement suite au parole de son interlocuteur.

« Mon chien reste avec moi, il ne me quitte jamais et je ne le laisserai pas seul. Je lui paye son entrée si il le faut, et c'est bien plus qu'un animal de compagnie pour moi, il ne causera aucun problème. »

« Les animaux ne sont quand même pas admis ici jeune homme. »

Luciole sortait de sa poche la lettre reçu par Kazu-sempai et la présenta avec désinvolture, au singe qui se trouvait devant lui.

« Et maintenant tu vas me laisser entrer avec mon chien ? Je n'ai pas su terminer ma sieste je suis de bien mauvaise humeur et je n'ai pas envie de m'attarder avec vous. Pour information, je suis membre de l'équipe de Kazuhiro sempai, qui doit déjà être présent sur les lieux. Doit-on le déranger et le faire venir ici pour qu'il vous explique que mon chien et moi sommes inséparable ?»

« Très bien je vois, mais au moindre problème avec votre chien je vous expulse de la salle et une amende vous sera facturé. »

*Quel emmerdeur ce videur... Et qui plus est, il veut avoir le dernier mot... Bon je vais me calmer et rentrer sans faire d'histoire.*

Luciole et Oni progressait dans le couloir de l'entrée il sorti sa monnaie pour payer sa place de concert. Ils arrivèrent doucement dans la salle de concert. La pièce n'était pas encore remplie, on pouvait nettement distinguer les personnes qui s'y trouvaient. L'attention était directement attiré par l’accoutrement de Kazu-sempai toujours aussi extravagant. Son regard vagabondait sur les alentours, et trouvait Jirobu ainsi que Akai. Une jeune femme se trouvait aussi dans la pièce, jamais vu à Shousan. Sham, la vedette de la soirée réglait ses instruments sur la scène...

Les tabourets qui arboraient le bar était une place idéal pour Luciole qui n'était pas spécialement bien réveillé. Il s'installait suivi de son chien Oni, qui asseyait ses fesses à côté du tabouret de son maître.

*Bon, il va commencer quand son concert ! J'ai pas envie de traîner le reste de ma journée ici...*


Luciole tournait le regard vers Kazuhiro et fit un signe de main pour le saluer et montrer sa présence pour cet événement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eihiko Tsubazame
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 524
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
6/100  (6/100)
Points de vie:
222/222  (222/222)
Points de chakra:
273/273  (273/273)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Mer 20 Juil 2016 - 18:14

Eihiko ne tenait plus en place depuis le matin. Il avait été infernal toute la journée, d’après son grand-père qui l’avait supporté à la forge. Il était heureusement devenu bien plus habile que quand il était à l’académie pour les travaux de forgeron, sinon il aurait sûrement empilé les bourdes tellement il était excité ; alors que forger demandait de la patience et du doigté, pas seulement de la force physique. En fait, c’était contrebalancé par le fait qu’il ne sentait même pas la chaleur écrasante de l’arrière-salle, tant il avait la tête ailleurs. Et quand le blondinet ne se plaignait pas de celle-ci, il devenait autrement plus compétent.
Eihiko ne l’avait pas réalisé, mais maintenant, quand il revenait travailler avec son grand-père, c’était le vieil homme qui passait dans le magasin pour accueillir les clients et lui qui demeurait à l’arrière pour effectuer les boulots les plus harassant. Il avait mis ça sur le compte d’une espèce de punition, pour pouvoir rattraper le temps perdu par ses missions et ses entrainements, ou encore sur la fatigue de son grand-père. Mais il n’avait pas réalisé qu’il faisait du bon boulot, désormais, tout simplement.

Mais revenons au sujet principal. Pour quelle raison était-il aussi plein d’entrain ? Parce que Sham, son ami et coéquipier, donnait un concert durant la soirée. Un concert ! C’était tellement classe que le blondinet n’en revenait pas. Il allait devenir une star ! Et il était l’ami d’une future vedette du coup. Il se demandait comment allait réagir ses autres amis quand il allait leur raconter. C’est là qu’il les passa en revue dans sa tête, et qu’il réalisa qu’il n’en avait pas assez pour passer sa journée à se la raconter.
Eihiko passa quand même voir chez Jirobû, mais au moment où il y alla il n’y avait personne. Et à part lui et Sham, il n’y avait que Tak et Chô. Mais bon, invoquer Chô pour un concert … Bah, après tout pourquoi pas ? Mais il le ferait une fois dans la salle. Déjà qu’il avait demandé à Sham de payer un ticket VIP et qu’ils coûtaient deux fois plus cher, payer une place pour Chô en plus ce serait la misère. Et en plus, ce n’était pas sûr que les animaux soient autorisés à l’intérieur.
D’un autre côté, pas moyen de faire ce genre de chose. Gratter une place, c’était un peu comme faire un sale coup à son équipier. Et il devait demander son avis au petit panda avant de l’amener là-dedans. Tant pis s’il payait une place en plus, c’était pas cool de faire ça à son équipier !

Le soir, Eihiko passa prendre une douche après la fermeture de la forge. Puis il fila aussitôt. Il avait proposé à son papi de l’accompagner en disant qu’il lui présenterait son équipier, mais le vieil homme avait refusé.


** Pfff, il ne comprend pas ce que c’est un shinobi moderne de toute façon. **

Une fois lavé et changé, il courut directement vers la salle de concert. Quand elle fut en vue, le blondinet se planqua dans une petite ruelle pour ne pas être vu par le videur et il invoqua Chô.

« Salut Chô ! »
« Encore toi ? Tu m’appelles beaucoup ces derniers temps décidément … »
« Aha oui, désolé. Mais bon, là c’est pour s’amuser. Je vais au concert de Sham, mon coéquipier, tu veux venir avec moi ? »
« Un concert ? Ah j’y suis ! Tu veux draguer des minettes et tu sais que tu as besoin de moi pour ça ! Petit malin va, allez je viens. »
« Mais … J’y vais juste pour encourager Sham en fait … »
« T’inquiètes je dirais rien au Grand Maître Râh. T’es jeune, faut bien s’amuser non ? »


Même si le panda roux se fourvoyait, Eihiko le laissa se faufiler dans sa veste en soupirant, puis traça vers l’entrée de la salle. Un gros bonhomme a l’air rugueux était devant. Eihiko ne se demandait même pas où Sham avait bien pu le trouver. Vu ceux qu’il y avait chez lui, c’était sans doute un de la même trempe. Quand même, son père avait tellement d’hommes de main que c’était un peu flippant quelque part. Quels genres de secrets pouvaient-ils bien cacher dans ce manoir ? Peut-être des techniques ultra puissantes ! Il lui demanderait un jour, il était très curieux sur le sujet mais n’avait pas encore osé demander. Peut-être que ça mettrait Sham mal à l’aise comme c’était sans doute un secret familial. Peut-être faisait-il partit d’une sorte de clan ?

Le blondinet montra son ticket VIP au videur, qui hocha la tête, puis l’arrêta d’un geste en désignant Chô du doigt.


« Les animaux ne sont pas autorisés à l’intérieur. »
« Hé oh, le bouledogue, j’suis pas un animal j’suis un Kyuchiose alors tu peux te les mettre là où le soleil ne brille jamais tes directives à la c… »
« Chut ! Arrêtes Chô ! Désolé monsieur. Comme il vous l’a dit ce n’est pas un animal, mais … »
« C’est du pareil au même, ils sont interdits et … »
« Vous rigolez ? Sham a toujours Tak avec lui ! Je suis sûr qu’il n’approuverait pas ce que vous dites ! Quand je le verrais demain, je lui dirais ça, il ne va pas aimer ! »
« Hum ? Vous connaissez Mr Ono ? »
« Hein ? Euh, oui, c’est mon coéquipier ! »
« Oh. Eh bien très bien, entrez. »
« Je dois payer une place pour Chô ? »
« Non, non, ça ira, allez-y. Faites juste en sorte qu’il se calme un peu. »


Eihiko approuva en souriant, et trottina gaiement vers l’intérieur. Il y avait déjà pas mal de monde, ça avait l’air super sympa comme ambiance. Et Sham était sur la scène, en train de bricoler des trucs bizarres avec des instruments louches. Mais bon, le blondinet n’était jamais entré dans une salle de concert dont il était curieux de tout. En entrant, il bondit sur une chaise et fit de grands signes en direction de la scène et en hurlant :

« Vaz-y Sham ! Déchires tout ! »

Un autre type de la sécurité vint lui demander de descendre, et il s’exécuta sans rien dire.

« Eh ben Eihiko, je ne te pensais pas aussi bon en affaires … »
« De quoi ? »
« Mettre en avant tes relations comme ça, avec le videur, c’était plus astucieux que je ne t’en croyais capable. »
« Hein ? »
« Tu n’as pas fait exprès ? »
« Mais de quoi tu parles enfin ? Viens, on va s’approcher ! »


Chô avait un regard à la fois dépité et désolé pour le blondinet. Sa naïveté le perdrait un jour.

[Eihiko : -10 yens : place VIP !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Sam 23 Juil 2016 - 3:39

Enfin j'y suis ! Le quartier nord est vraiment immense un vrai labyrinthe. Je ne m'y habituerai décidément jamais... Mais me voilà ! finalement je suis face au Cagnard, je me presse de rejoindre la file. Kazu sempai devrait nous donner plus d'indication, j'ai mis un temps fou pour la trouver. Je devrais parler à Kazu sempai de mon petit problème d'orientation... Enfin bon j'y suis finalement arrivé, quand je repense à tout ce qui s'est passé...

Ce matin-là...

Je ne me suis pas très bien endormis, malgré son apparence quelque peut loufook Kazuhiro sait comment nous mener à bout lors des entraînements. Je n'étais pas allé au bain sa m'aurais surement remis en forme. Bon sang ! Je dois absolument connaitre le chemin pour y aller, suivre Jirobu n'était finalement pas une si bonne idée. Je plonge dans mes bouquins comme à mon habitude lorsque j'ai un peu de temps... La fatigue me rattrape et prend finalement le dessus et voila que je m'endors en pleine lecture... Un rayon de soleil perce les nuages et finit par me réveiller. Je suis vraiment pitoyable je dois me concentrer je ne progresse pas dans mes recherches, à par Kazuhiro personne n'a mentionné mon clan. Je n'ai trouvé le nom de mon clan dans aucun registre non plus... Je me dirige vers la cuisine histoire de me faire un petit café et remarque qu'une lettre a été glissé sous ma porte...

Un concert... Je n'ai vraiment pas le temps pour un concert, je dois soit m'instruire soit m'entrainer. Mon seul divertissement est le repos. Mais bon Kazuhiro est vraiment capable de nous rétrogradé. Il est capable de le faire c'est le genre de personne qui est toujours a 100%, il nous le prouve sans arrêt. Je dois donc y aller être rétrogradé n'est pas envisageable si je veux progresser et bon sang je le veux vraiment progresser ! J'enfile mon équipement tant pis pour le café je dois me presser je ne sais pas depuis combien de temps la lettre est la. Un concert... Je me demande quand a quoi sa dois ressembler, un concert, je passe la porte intrigué.

Je marche quelques rués en réfléchissant à quoi pouvait ressembler un concert et quel style musical il y aurait quand tout à coup je me rend compte que je n'est aucune idée d'où se trouve la salle de concert... Pas de quoi paniquer, les salles de concerts doivent se trouver au quartier nord celui des loisirs et commerces. Après tout ce temps vécu ici je suis plus ou moins capable de m'orienter. Je sais comment me rendre au quartier nord même si c'est un quartier que je ne fréquente pas vraiment une fois sur place je demanderais mon chemin à quelqu'un. Je ne perds pas de temps à m'y rendre, le soleil se couche. Je ne veux pas arriver en retard Kazu sempai pourrait me sanctionner cela va être compliqué je ne connais même pas le nom de la salle de concert. Me voilà maintenant au quartier nord je m'enfonce dans ce qui semble être son centre en tout cas vu des toits. Je saute et attirés dans une Ruel pour commencer mes recherches il faut que je connaisse le nom de la salle si je veux trouver la bonne salle. J'espère qu'il n'y aura pas plusieurs concerts ce soir je sors de la Ruel et une première piste m'interpelle. Une affiche scotchée sur le mur d'en face. Je m'en approche, un homme vieil homme se tient devant l'affiche, il s'est installé sur une chaise et regarde mon arrivée.

«Je vois que le concert de ce soir t’intéresse, je n'ai pas besoin de la mienne je ne peux pas y aller finalement, j'attends ici quelqu'un qui voudrait s'y rendre. Ça te dit une entrée moins chère.»

J'ai vraiment de la chance, je ne serais pas en retard peut-être même le premier arrivé. Espérons que c'est le bon concert. Mmmh Sham Ono, la salle s'appelle le Cagnard. je n'en ai jamais entendu parler, mais bon je ne suis pas trop musique non plus...

«Oui merci beaucoup ! Je ne sais pas ou ça se trouve vous pouvez m'indiquer le chemin s'il vous plaît ?»

«bien sûr voilà pour l'entrée sa seront 20 yens tu es gagnant de dix yens, désolé mais je ne peux pas trop perdre non plus...»

20 yens ! Ce n'est vraiment pas donné ça ressemble vraiment à une arnaque mais bon ce vieil homme ne peut pas être un escroc et puis la lune commencer déjà à pointer le bout de son nez

«S'il vous plaît. Ne vous inquiétez pas je comprends parfaitement» [-20 yens]

«Merci infiniment jeune homme alors pour se rendre au cagnard... Il suffit de continuer environ 500 mètres tout droit, de prendre à droite trois fois et vous y êtes ! Merci pour votre achat maintenant je dois y aller j'ai des médicaments à prendre hé hé Kohkoh... Passez une bonne soirée jeune homme amusez-vous bien !»

Pauvre vieux son état a surement du l’empêcher d'aller au concert... Ces indications sont plutôt clair 500 mètres puis trois fois à droite. Je dois être capable d'y arriver... 500 pas pour 500 mètre je met a compter et avance, concentré sur le nombre de mes pas...  484 485 486.. Je remarque une libraire avec des livres plutôt. "La belle aventure" je retiens le nom de la boutique et reprend 487 488...500... Je tourne a droite comme me la indiqué le vieux, me voila dans une petite rue étroite. Je n'aurais jamais trouvé le chemin sans ce vieille homme. Il a surement sauvé ma carrière me voila sur une autre rue. Je ne suis jamais venu ici, maintenant je dois  tourner a droite a nouveau... Je continue sur ma route et prend a droite dèque possible... Une autre ruelle, ce vieux ma vraiment sauvé! Le Cagnard doit se trouvé au bout de la rue. Je ne vois pourtant rien qui ressemble a une salle de concert seulement une autre rue, les rues du quartier nord se ressemble je trouve c'est pas évident de se repérer... Je regarde un peux autour de moi l'ai perdu et remarque la librairie, "La belle aventure" Il y'en donc plusieurs en ville, elle doit être assez populaire je profite du fait que je sois perdu pour m'y rendre et demander mon chemin... Les ouvrages sont pour la plus parts classique bien qu'il y'ai quelque perle et des livres que je n'ai encore jamais lu. Je ne perd pas trop mon temps a regarder et me dirige vers la caissière. J’espère qu'elle pourra m'aider.

«Bonsoir je cherche le cagnard vous pouvez m'indiquer le chemin s'il vous plaît ?»

«Bien sûr il vous suffit de prendre à gauche deque vous sortez et de marcher plus ou moins 100 mètres et de là vous tournez à gauche. Vous ne pouvez pas la rater il y a une grande enseigne à l'entrée.»

«Merci beaucoup madame ! J'ai vu qu'il y avait plusieurs librairies "La belle aventure" dans le quartier. Une boutique comme la vôtre dans les quartiers résidentiels ferait fureur !»

«Heu désolé monsieur mais vous devez faire erreur nous sommes la seule libraire qui porte ce nom à Shousan et encore plus dans ce quartier.»

Bisard mais cela ne m'intrigue pas plus que ça je sais comment me rendre au cagnard c'est tout ce qui compte pour le moment.

«J'ai dû faire erreur, dans ce cas je reviendrais surement ici. Merci pour votre aide passez une très bonne soirée.»

Le ciel est déjà sombre et la lune haut dans le ciel, je ne peux malheureusement pas aller plus vite, il faut que je compte mes pas cela ralentit considérablement ma cadence quoiqu'il en soit je franchis les 100 mètres et prends à gauche.

Maintenant

«C'est quoi ce truc tu veux fronder ou quoi !?»

«Pardon je comprends pas. J'ai acheté ce billet plus tôt dans la journée à un vieille homme qui s'est résigné à venir et ...»

«Garde ça pour toit si tu veux entrer c'est 5 yens comme tout le monde !»

«Voilà...»[-5 yens]

Ce vieux crouton, je comprends tout maintenant. Il m'a bien n'eut pas moyen de laisser passer ça et encore moins de passer une bonne soirée. Il ne paye rien pour attendre je le retrouverais bien un jour.
La salle n'est pas aussi grande que celle que je m'étais imaginé. La star semble faire des essais. Sa tête me dit quelque chose, mais je ne pense pas connaitre de star... Je remarque que la meute est déjà, je suis le dernier encore une fois. Je vais m’asseoir au bar restant à l'écart en attendant le début du concert... Je n'ai pas vraiment l'envie de me mêler à la foule ce vieux ma un peux énervé je dois l'avouer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Jeu 28 Juil 2016 - 21:56

Spoiler:
 
Il ne fut pas difficile pour l'adolescent d'entendre la voix de son ami résonner dans la sale. Ca amusa beaucoup Sham qui ne manqua pas de faire signe à Eihiko. Il envoya vers son coéquipier un pouce en l'air.

Sham signait encore quelques autographe quand une jeune fille lui tendit une lettre. Machinalement il approcha son marqueur de celle-ci prêt à signer une fois qu'il lui aurait demandé son prénom histoire de personnalisé un peu la chose. Puis son cerveau tiqua, de la part d'une amie ? Il chercha à appeler la jeune fille mais ce fut impossible, les personnes entre elle et lui  étaient trop envahissante pour qu'il puisse se frayer un chemin. Il aurait pu sauter au-dessus de tout le monde en prenant appuis sur la scène mais il ne voulait pas décevoir ses fans par simple curiosité. Il rangea l'enveloppe dans sa poche arrière et signa quelques derniers autographe avant de se rendre dans sa loge.

L'adolescent ne resta pas bien longtemps dans celle-ci, juste le temps qu'on le maquille, qu'il boive un peu et se mette quelque chose sous la dent. Le stress était revenu très rapidement. On tenta bien de lui changer les idées en discutant avec lui mais c'était foutu d'avance, ses pensées étaient déjà trop prise que pour qu'il puisse réellement se concentrer sur la discussion. Il ne répondait que par des mots se composant d'une ou deux syllabes. Il n'avait plus qu'une attente que le concert commence. Il n'avait même pas eu le temps de regarder si des proches à lui était là ou même de simple connaissance. Est-ce que sa famille serait également présente ? Une partie de celle-ci certainement mais pas la totalité, il doutait voir son père pointé le bout de son nez. Après tout c'était mieux comme ça, il n'avait pas spécialement envie qu'il partage ce moment avec lui.

Le jeune Ono sorti de sa poche la lettre qu'on lui avait donné. Elle n'était pas très longue et venait de la part de Maïa. Un sourire se dessina sur son visage, certes elle n'avait pas pu venir mais le fait qu'elle avait pensé à lui lui faisait réellement plaisir. Peut-être que la prochaine fois qu'il la verra il lui fera un concert perso. Oui c'était une bonne idée ça ! Il marqua quelques mots sur un bout de papier qu'il rangea.

« Sham dans trois minutes. »

La futur pop-star hocha de la tête en signe d’approbation. Une main sur le ventre, dans le but de tenter de faire fuir le stress, il avança d'un pas lent. Comme toujours à le juste avant concert était une véritable horreur, il lui semblait que le temps ne s'écoulait plus du tout de la même façon.

Il se trouvait maintenant dans les coulisses au bord de la scène prêt à faire son entrée. Il inspirait, expirait, inspirait, expirait à n'en plus pouvoir. Tout était bon pour tenter de faire diminuer le stress qui montait en lui. Dommage que Tak n'était pas avec lui, il avait toujours l'art de trouver ce qu'il fallait dire dans ce genre de moment. Pas pour faire disparaître la totalité mais une bonne partie serait déjà pas mal.

On fit signe au genin qu'il était temps qu'il entre en scène. Il ne fallut qu'un instant pour que le stress ne s'évapore, ses pieds avaient à peine quitter les coulisses pour se rendre que scène que ce désagrément n'était plus. C'était toujours comme ça, rien que d'arriver à cet endroit lui faisait oublier toutes ces pensées qui s'étaient bousculées dans sa tête. Ce fut tout sourire qu'il arriva, s'approchant d'un pas assuré vers le micro. Tout en se rendant jusqu'à ce point il en profita pour regarder qui était venu assister à son concert. Il ne fut pas difficile de repérer Eihiko toujours à la même place. La jeune fille qui lui avait tendu la lettre ne fut pas difficile à repérer non plus, après tout des cheveux rouges étaient plutôt voyant. Quelques membres de sa familles étaient là aussi, pas la totalité comme il l'avait pensé mais ça lui fit tout de même plaisir. Il y avait également quelques shinobis qu'il ne connaissait pas, ce n'était pas très difficile à deviner. Un garçon accompagné d'un chien à un bar, certainement un Inuzuka, on n'emporte pas souvent son animal de compagnie dans un concert surtout quand les animaux y sont interdits. Une jeune fille abordant fièrement le symbole des Uzumakis brodé sur son t-shirt. Un jeune garçon aux yeux blanc, un Hyuuga, il avait fait l'académie avec lui. Mais il y avait tout de même bien plus de civil qu'autre chose. Il fut étonné de remarquer qu'il y avait également des adultes non accompagnés, souvent c'était des parents. Peut-être touchait-il un publique plus large qu'il ne le pensait.

Sham approcha ses lèvres du micro.

« Bonsoir tout le monde ! Je suis heureux de voir que vous êtes aussi nombreux. Je reconnais quelques têtes parmi vous qui ne sont pas à mon premier concert. Ravis de voir que les précédents vous ont plu ! » il décocha quelques sourires à la foule tout en parlant « J'espère que celui-ci sera à la hauteur de vos attente ! »

Reckless Love
Il fit quelque pas en arrière, immédiatement un mélodie commença. D'un geste habille il attrapa le micro et se mit à chanter. Il n'en fallut pas plus pour que quelques cris soient poussés par des jeunes filles. Ce premier morceau était plutôt calme, idéale pour commencer ou tout du moins c'est ce que son producteur lui avait assuré.  A peine avait-il commençait qu'il avait déjà l'impression d'être totalement autre part. Il n'était ni le fils d'un mafieux ni shinobi, simplement un chanteur se donnant à fond pour apporter le plus de divertissement possible.

Comme à son habitude il était très tactile avec le publique, effleurant les mains tendue vers la scènes, posant son regard durant quelques secondes sur certaines filles. Ce dernier point avait toujours un effet fou. Il n'était pas encore réellement connu, il n'osait imaginer ce que ça donnerait une fois qu'il serait au sommet de sa carrière. Pourrait-il encore sortir de chez lui sans craindre de ne pas pouvoir faire vingt mètres sans être arrêté ?

Love You Out Loud
Contrairement à d'habitude cette fois-ci il quitta les planches de la scène dans le but d'être encore plus proche du publique. Fort heureusement il pouvait compter sur son micro sans fils, un rien moins bon mais lui permettant de garder une liberté de déplacement. Le bain de foule lui faisait un bien fou l'enfonçant un peu plus dans son petit monde dans le quel il plongeait lorsqu'il était en plein concert.

Il n’hésita pas à esquisser quelques pas de danse avec les jeunes filles qui croisaient son chemin, se rapprocher un peu pour chanter un peu plus intimement. Rien à dire il savait comment y faire.

Ses déplacements finirent par le mener jusqu'à l'endroit où se trouvait la jeune fille qui lui avait tendu la lettre. Il avait un mot à lui remettre pour Maïa. Il tendit sa main une fois au niveau de celle-ci toujours en chantant, rapprochant un peu ses lèvres de l'une de ses oreilles. Il posa délicatement le bout de papier dans sa main, il chercha à ce que personne ne le repaire. Il n'avait aucune envie qu'elle se retrouve avec des fans cherchant à récupérer le cadeau présumé. Il s'éloigna ensuite retournant vers la scène tout en continuant à donner le meilleur de lui même.

Citation :
Salut Maïa. Je suis heureux que tu ais pensé à me faire parvenir un message ! J'espère pouvoir bientôt te revoir. Dommage que tu n'es pas pu venir surtout pour un jour ou deux, mais bon.  J'espère que tout vas bien pour toi. A bientôt ! Sham
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Jeu 4 Aoû 2016 - 14:17


Kazuhiro Uchiwa

Kazu était souriant, dans son costume disco pailleté. Tous ses élèves étaient venus. C’était bien : après tous ces entrainements, ça leur ferait du bien de sortir un peu et de voir du monde. Mieux, de profiter d’une bonne soirée sympathique. Et puis, ça ferait du public à ce jeune ninja appelé Sham, qui n’était pour le moment qu’une jeune star montante. Un petit coup de pouce était toujours bienvenu. En tant qu’ancien danseur de scène, le Chuunin pouvait au moins faire ça pour un compatriote !

Il y avait un autre gamin très bruyant qui venait de hurler à Sham des encouragements plutôt familiers. Un ami ? Un équipier ? Il avait un bandeau en tous cas. Petit, cheveux blonds, plutôt vif … Et avec une sorte de bestiole rousse dans le col de la veste. Kazu était certain de l’avoir déjà vu quelque part, mais où ? C’était une bonne question. Il eut beau se creuser la tête, impossible de mettre le doigt dessus.

Le concert commença. Pas vraiment le genre de musique auxquelles Kazu étaient habitués, à vrai dire cela faisait plutôt mal aux oreilles. Mais apparemment, le jeune public adorait, alors il ne fit aucun commentaire et se contenta de garder le sourire, verre à la main. En fait, il était l’un des plus vieux spectateurs présents. Cela lui fila un peu la migraine de songer à toutes ces années traversées, à se dire qu’il n’était plus totalement dans le courant de la mode. Mais bon, tant qu’on aime faire la fête, la musique, quelle qu’elle soit, n’a pas vraiment d’importance. Et puis, il était aussi venu pour montrer du pays à ses élèves. Différentes facettes de Shousan ou du métier de shinobi qu’ils ne connaissaient pas forcément. Qu’un ninja pouvait aussi faire autre chose de son temps libre, avoir une autre passion. C’était très important, mine de rien.

Le bain de foule du jeune chanteur surprit un peu l’Uchiwa. Il n’avait pas encore la voix idéale et sa musique manquait un peu de pêche, mais en tous cas, il n’avait pas froid aux yeux. Une qualité importante quand on avait du public. Il l’avait un peu sous-estimé finalement !

Kazu se rapprocha du fond de la salle, là où ils servaient les boissons, et trouva Kaouri, dit ‘Yohoho Œil-de-pirate’, qui semblait s’ennuyer un peu. Le Chuunin attrapa deux ponchs et en tendit un au Genin.

« Salut Kaouri ! Tu n’as pas l’air très enthousiaste. Lâches-toi un peu, tu verras, ce n’est pas si mal de donner un peu de mou de temps à autre. Il y a des moments pour être sérieux et d’autres pour s’amuser, peu importe ses objectifs. Profites ! Ah et tiens, c’est pour toi. »

Il déposa le verre à côté de son kohaï, et repartit en sens inverse avec un troisième sortit de nulle part. Il l’avait subtilisé ? Difficile à dire, mais il en avait commandé deux en tous cas, pas trois. Kazu devait montrer l’exemple !
De loin, on put le voir aborder un groupe de jeunes filles, des adolescentes d’à peine seize ans sans doute, et discuter un peu avec en riant. Il offrit son verre à l’une d’elle, et se mêla à leur groupe pour danser un peu. De façon surprenante, et malgré son accoutrement disco, le Chuunin était un excellent danseur capable de s’improviser sur n’importe quel genre de musique. Un héritage de sa grande époque.

Enfin, après tout, s’amuser faisait partie du génome manquant de sa famille. Impossible de dire de qui il avait hérité une pareille tendance à la fête ! Son mafieux de père et son Uchiwa de mère n’avaient jamais trouvé la moindre réponse à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Mar 16 Aoû 2016 - 14:07


Meiu Niagara

L’amitié est quelque chose qui peut endurer pas mal de choses sans se briser. Mais là, Sham était en train de le démontrer plus que jamais. Parce que s’il y avait bien un truc qui pouvait mettre en péril celle qu’il avait avec Atsuko, c’était bien son concert. La jeune fille ignorait ce qui était à la mode en ce moment, ou même n’arrivait pas trop à savoir si Sham était un bon chanteur ou pas. Ce qui était sûr, par contre, c’était qu’elle vivait la soirée comme un véritable attentat auditif. Elle aurait bien voulu rester un peu pour féliciter le garçon à la fin ou même lui faire parvenir un deuxième mot, mais ce n’était pas une très bonne idée. Déjà parce que la salle commençait à se remplir en ninjas de tous les genres. Et qu’elle allait bien finir par tomber sur un visage familier, ce qu’elle préférait éviter, même avec son apparence d’emprunt.
Mais aussi parce qu’elle risquait d’être trop franche pour une fois s’il lui demandait ce qu’il avait pensé du concert. Ne serait-ce que pour venger ses pauvres tympans. Elle avait décidé de revenir dans quelques temps, elle allait s’y tenir. C’était déjà bien de lui avoir fait parvenir ce mot, pour le reste ça attendrait.

En parlant des ninjas qui s’étaient incrustés à la petite fête, ils étaient réellement comme Atsuko les aurait décrit au premier abord : très distincts les uns des autres. Et pour la plupart hauts en couleur. Ce n’était pas dur de savoir qui en était un, en fait. Leurs différents chakras n’étaient pas très habilement dissimulés. Voire pas du tout. D’ailleurs la jeune fille dû bien prendre garde à le faire pour elle-même histoire de ne pas éveiller de soupçons. Ce qui finirait par arriver si quelqu’un d’un peu plus doué que la bande de brutes qui venaient d’arriver.
Quand même, pourquoi ils étaient là ? Il y avait un ventru, un type avec un chien, un type avec un bonnet et un air louche, et un avec un cache-œil. Et un autre, le plus puissant au niveau du chakra, habillé en danseur disco. Ils s’étaient tous salués entre eux, mais quasiment tous semblaient ne pas apprécier le concert.


** Ils sont venus pour soutenir un ami, un collègue ? Par curiosité ? Ou bien simplement ils font partie de la sécurité ? En tous cas pas pour écouter la musique : ils ont clairement l’air de s’ennuyer fermement. **

Un dernier qu’elle avait repéré, c’était le petit blondinet qui avait crié au début du concert. Celui-là, elle était certaine que Sham le connaissait. Ils semblaient même bien s’entendre.

** Petit, blond, à peu près du même âge … Très jeune pour un Genin. Ah mais oui ! Je l’ai aperçu lors du tournoi à Hoto. Apparemment il a fait très fort, mais il a fini par laisser la victoire à son adversaire en finale. Alors ils se connaissent ? C’est peut-être même un de ses équipiers si ça se trouve … Je demanderais si je peux jeter un œil sur sa fiche une fois rentrée. Je suis curieuse de voir ce qu’on a sur ce gamin. **

C’était la seconde fois qu’elle l’apercevait, et Atsuko avait toujours de la peine à croire qu’un jeune adolescent tel que lui puisse être un Genin redoutable. Déjà que Sham avait un petit côté naïf … Mais ça restait un petit côté. Sur lui, on le lisait carrément sur son front.
Bon. Après tout peu importait. La gestion de leurs soldats était un problème qui incombait à Shousan, elle n’avait ni à approuver, ni à dédaigner. Juste à récolter ce qu’elle pouvait en termes d’informations. Après tout, elle n’avait pas vraiment un salaire fixe pour sa mission. Elle était payée en fonction de ce qu’elle ramenait. Son rendement était de toute façon plus important pour son pays que ses jugements.
Et la curiosité n’avait sa place que si elle était utile et pertinente. Ce qui n’était pas le cas, tout de suite.

D’autres personnes arrivaient. Bien trop de monde pour tous les détailler. Et ça bougeait dans tous les sens. Impossible de déterminer ce qu’il se passait, ou même d’observer tranquillement. Atsuko, ou plutôt Meiu, prit donc la direction de la sortie. Ce qu’elle voulait faire ici était terminé. Maintenant, elle allait quitter Shousan et revenir à ses affaires courantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Cagnard : salle de concert   Aujourd'hui à 7:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Cagnard : salle de concert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Pays du Feu
 :: 
SHOUSAN [OUVERT]
 :: 
Quartier Nord : Loisirs et Commerces
-