AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Hôpital shinobi de Yuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sun-Woo Yu Fang
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 416
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
305/305  (305/305)
Points de chakra:
30/220  (30/220)

MessageSujet: Hôpital shinobi de Yuki   Ven 24 Juin 2016 - 12:57

[Contrairement aux médecins civils, les ninjas médecins peuvent guérir presque toutes les blessures en un temps record.

Cet hôpital est réserve aux blessures graves, mais est payant pour les civils, en temps normal. En revanche, les civils ayant été mêlés à des missions shinobis, ou les shinobis eux-mêmes, peuvent avoir recours aux services de l'hôpital gratuitement.

Ce n'est pas la peine de venir pour une consultation. Ici, on ne traite que les urgences.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun-Woo Yu Fang
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 416
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
305/305  (305/305)
Points de chakra:
30/220  (30/220)

MessageSujet: Re: Hôpital shinobi de Yuki   Sam 2 Juil 2016 - 13:40

Je ne fais pas partie de ces personnes qui ont la sainte horreur des hôpitaux. Malgré l’ambiance parfois un peu glauque, surtout la nuit, de celui pour shinobis de Yuki, je m’y sens plutôt bien. Après tout, c’est un lieu où de nombreuses vies sont sauvées avant d’être un lieu où d’autres s’achèvent.

Et puis, dans le monde des ninjas, les personnes qui choisissent la spécialité médicale et qui l’exercent en hôpital sont bien souvent des personnes intéressantes. Bon, sur l’archipel, oubliez les médecins bourrés de bons sentiments. Elles sont plus du même bord que moi, cherchant à purifier leurs actions ou à trouver un certain équilibre pour les contrebalancer, à travers l’acte de sauver. D’expérience, je sais bien que ça n’efface bien souvent rien du tout. Mais ça permet de revenir à des actes plus humains, au moins, et de se débarrasser de certaines sensations, de certains doutes.

J’ai fait ma première veille à l’hôpital le lendemain de ma sortie de prison. Il faut dire que j’avais beaucoup à expier. Depuis, j’y retourne régulièrement. J’ai des obligations en termes d’heures, normalement, mais je n’ai jamais l’occasion de pouvoir les respecter. Alors certaines semaines j’en fais plus. D’autres, je n’en fais pas. De toute manière personne ne nous rappelle vraiment à l’ordre : entre les différentes missions comment pouvait-on assumer de tels horaires ? Et puis c’était du bénévolat, après tout. Difficile de nous contraindre réellement à assurer le service maximum dans ces conditions. Enfin, du moment qu’il y avait toujours quelques médecins de garde c’était bon pour tout le monde.
J’ai été étonnée la première fois que je l’ai constaté, mais à Yuki la plupart des médecins se spécialisent dans l’étude des plantes ou des poisons. Si pour les poisons ce n’estpas forcément étonnant, les plantes, j’ai été plus sceptique. Mais il y a pas mal de plantes uniques au pays de la neige, et elles sont plus nombreuses qu’on peut le croire. Et surtout, très utiles dans les domaines médicaux. Je ne le sais que depuis très peu de temps.
Du coup, ma spécialité à moi est bien utile malgré mes compétences médicales plus faibles que la plupart des autres chirurgiens. Même si je suis une Genin, mes connaissances en anatomie me permettent d’avoir toujours quelque chose à faire quand je passe une soirée  l’hôpital shinobi.

Malgré tout la soirée est plutôt calme pour moi. Ca arrive souvent. Comme on ne traite que les urgences, forcément, on reçoit moins de visite qu’un hôpital civil. Du coup il y a des soirées où je n’ai rien à faire. Ce n’est pas anormal : si ce sont de simples blessures graves on ne va pas aller voir une Genin pour résoudre le problème. Et ce soir, ce n’est que ça. Des blessés en mission. Un jeune Genin amené par son senseï, la trachée ouverte et au seuil de la mort. Un Jounin avec une jambe transpercée par un shuriken Fuma. Et d’autres. Mais uniquement des trucs plus sanglants et spectaculaires que réellement techniques.
Et comme il y a pas mal de monde de garde, et qu’on n’a pas besoin de moi, je n’ai rien à faire. D’ailleurs, un autre médecin le remarque et me dit simplement que je ferais mieux d’aller m’occuper, que ce soir ils sont bien assez.
Je vais demander la permission d’utiliser le sous-sol de l’hôpital, qu’on me donne, et je m’en vais, du coup. Quitte à avoir sacrifier ma soirée, autant essayer d’en tirer quelque chose. Et puis comme ça je reste dans les parages des fois que, finalement, ils décident que j’ai le droit de faire mon boulot. D’ici quelques heures, quand ils seront tous à court de chakra par exemple, je reviendrais. On verra bien s’ils sont toujours aussi fringants et s’ils refusent encore l’aide d’une simple Genin.

Il y a plusieurs endroits dans les sous-sols de l’hôpital. La morgue, une chambre froide, des entrepôts de médicaments, entre autres. Mais aussi une petite bibliothèque dans laquelle on peut trouver différents livres, ainsi que des corps conservés au froid. Il y a juste à les retirer de leurs blocs de glace et on peut s’exercer sur eux pendant quelques heures. Ensuite, on les remet au froid. L’idée est bonne, ça permet aux médecins d’expérimenter quelques techniques. En plus, la plupart ontsigné un papier.
Non ? Eh bien s’ils ont fini ici c’est qu’ils sont les ennemis de Yuki. Les charcuter ne me pose aucun problème, aucun état d’âme particulier. Un cadavre est un cadavre. Je suis anatomiste, si je me prends à avoir peu d’un corps humain un jour il faudra probablement que je mette fin à tous mes espoirs de progresser dans l’exercice de ma profession.

En attendant, j’attrape quelques livres que je parcoure rapidement. Je ne cherche pas quelque chose de précis, mais j’ai une certaine idée quand même. J’ai remarqué lors des deux premiers tours du tournoi à Hoto, récemment, qu’il me manque quelque chose d’essentiel : de la force de frappe. J’ai une bonne maitrise technique du katana, mais ma force physique et la vitesse de mes coups pêchent un peu. Même si mon corps est résistant, il ne possède pas la musculature adaptée au combat rapproché. En attendant que je la développe, il me faut une autre solution offensive pour passer outre certaines difficultés. Et puisque je suis plutôt douée dans le domaine médical, plus que pour le katana malheureusement pour ma fierté, autant que je commence par chercher une solution à mon problème ici.
Il n’existe que très peu de techniques de médecine destinées à l’offensive. Et la plupart sont indirectes, comme le très connu scalpel de chakra qui permet de sectionner des tendons pour affaiblir l’opposant. Pareil pour ma maitrise de l’anatomie, je suis plutôt dans le renforcement de mon corps en vue d’une attaque au katana.
Mais pour ce qui est d’une attaque infligeant des dégâts directs … C’est bien plus ardu de trouver quelque chose d’intéressant. Surtout à mon niveau de maitrise en fait. Dans la médecine traditionnelle, il n’y a rien à part l’empoisonnement, que je maitrise déjà mais que je n’aime pas utiliser. Et puis je cherche quelque chose de plus directe. Je sais pertinemment que l’étude du corps ne m’amène rien de ce que je désire non plus. Il ne reste qu’une seule branche qui m’est accessible et à laquelle je n’ai pas encore touché.

La médecine avancée. En vérité, elle devrait surtout être appelée la médecine du sang. C’est un type de médecine offensive basée sur les hémorragies, pour faire simple. Ce n’est pas exactement toujours des attaques directes, mais il doit bien y avoir quelque chose là-dedans qui peut m’être utile. Et s’il n’y en a pas ce n’est pas dans une autre spécialité que je trouverais ce que je cherche. D’ailleurs, pourquoi ai-je toujours autant rejeté la médecine du sang ? Après tout elle correspond bien à mon style de combat. Je crois que c’est parce que c’est Akutsu qui m’en a parlé en premier. Et que j’ai une fâcheuse tendance à l’envoyer paître, lui et ses idées tordues.
Mais pour le coup, il a peut-être raison. Encore une fois, même si j’ai de la peine à me l’avouer, il a raison.

** J’ai trouvé. Celle-ci peut faire l’affaire. La naissance de la douleur. C’est purement offensif, et l’explication se résume de façon très simple, ce qui est bien souvent le propre d’une attaque qui n’a qu’une utilité de force de frappe. On insuffle du chakra dans le corps de l’adversaire au contact pour provoquer une hémorragie interne. Elle a l’air un peu différente des autres techniques médicales que j’ai apprises jusqu’ici, mais beaucoup plus simple. En gros on injecte le chakra médical à travers la peau, et on perfore un organe, non ? Ou alors on coupe une veine ? Les deux méthodes sont évoquées, et les deux peuvent fonctionner. Je suppose qu’il faut juste choisir selon la partie du corps qu’on peut toucher de son adversaire, dans le mouvement du combat. **

Je m’approche du corps que j’ai mis à décongelé pendant ma lecture. Il est chaud. Pas encore bouillonnant, mais réchauffé. Il y a différents mécanismes complexes à l’œuvre ici. Des sceaux, notamment, qui permettent de maintenir un simulacre de vie. Donc si j’exécute une technique sur ce corps, le sang se comportera comme sur un corps vivant, ce qui est exactement ce que je recherche. Mais il faudra que je le remette en état après l’avoir utilisé, évidemment. C’est le principe de ces corps d’exercice.
Comme je le pensais, l’exécution de la technique en elle-même n’est pas nécessairement compliquée. Je connais déjà les zones sensibles du corps humain, alors provoquer une hémorragie interne n’est pas forcément dur. Le chakra vert étant amical de prime abord, il passait les défenses qui auraient rejeté le chakra normal sans problème, après ne restait qu’à le sculpter sous une forme tranchante, et sectionner. En somme, uniquement des choses que je sais faire, mais que je n’ai juste jamais pensé à mettre bout à bout.

Je m’approche du corps, et je concentre mon chakra vert autour de ma main droite. Je pose ensuite ma main sur le ventre du cadavre. Le chakra vert passe de ma main à l’intérieur de son corps sans rencontrer de résistance. Je réalise alors que je ne peux pas lui donner de forme tranchante, alors je jette un œil au livre. La méthode est un peu différente du scalpel de chakra, évidemment. Du coup je dois m’y prendre autrement : en utilisant mon chakra, je fais pression sur les organes internes à plusieurs endroits, comme pour les compresser. Je fais éclater des vaisseaux sanguins, j’ouvre des parois organiques. Et en quelques instants, l’hémorragie est lancée. Ce ne sont pas des blessures abominables, mais à termes, en une heure ou deux environs, elle est fatale. Et la blessure, si elle n’est pas mortelle sur le coup, doit au moins être handicapante. Pas parce que les dégâts physiques sont incroyables, mais parce que ce doit être très douloureux. Et qui dit douleurs, dit effet mental additionné. Le tout forme du coup ma toute nouvelle technique offensive. Ce n’est pas vraiment ce que j’imaginais, mais le résultat est malgré tout plutôt probant.

Je m’empresse de refermer les blessures du corps, et je le remets dans son glaçon, en déplaçant le petit chariot du sceau vers la chambre froide. Bien, une bonne chose de faite. Après voir remis le livre à sa place, je grimpe les escaliers pour revenir dans la salle principale. Comme je l’ai prévu, les médecins commencent à être débordés. Je vais enfin avoir du travail.
Je vous l’avais dit. Ils me sous-estiment s’ils veulent, mais leur fierté en prend un coup maintenant qu’ils sont obligés de me demander de l’aide.
Une longue soirée s’annonce, mais je suis de bonne humeur, grâce  ma trouvaille.

[Sun : 15 xp, naissance de la douleur]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hôpital shinobi de Yuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Yuki Hoseki ... [refusée]
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» Un premier Scanner à l'hôpital Bernard Mevs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Pays de la Neige
 :: YUKI [OUVERT] :: Quartier central
-