AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Ven 24 Juin 2016 - 1:44

Ca faisait un petit temps que la vie de Jirobû s’était calmée. Il y a quelques nuits de cela, il était parti à Kikaru afin de célébrer le jour de deuil Akimichi en l’honneur de Chizara, héroïne de guerre. Alors qu’il était de nouveau en train de se préparer son petit repas du matin, une lettre se glissa sous sa porte. Il sourit.

*Encore une convocation d’entraînement de Kazuhiro-sempai ! Génial !*

Il déchanta relativement vite. Ça n’était pas du tout une convocation d’entraînement. Une convocation oui, mais pour une mission cette fois-ci. Après tout, pourquoi pas ! Il n’avait toujours pas réellement travaillé en tant que ninja et un peu de distraction ne lui ferait de toute façon pas de mal. De plus, s’il ne bougeait pas il commencerait à grossir. Les détails de la mission lui firent dresser des cheveux dans le dos.

*Quoi ! C’est à Kikaru ? Mais j’en suis revenu il y a à peine quelques jours ! Il savait pas se faire attaquer plus tôt ? Ça m’aurait évité un long et pénible déplacement !*

Apparemment, il devrait enquêter sur des attaques de zoo. Les hypothèses étaient déjà nombreuses dans la tête de Jirobû, mais celle qui lui semblait la plus plausible, mis à part l’attaque d’insectes de la forêt, était celle qu’un Akimichi avait pété les plombs alors qu’il avait faim, et craqua les barrières du zoo afin d’aller s’y servir à manger.

Mais le temps n’était pas encore aux réflexions ! Il était plus que temps d’y aller. Un marchand de Hesse devait arriver dans quelques instants aux portes du village pour se ravitailler, et il n’était pas question de le rater ! Sinon il devrait se taper la route à pieds, et ça, non merci ! Traverser la forêt du pays du feu, puis tout le pays du blé et ensuite braver les dangers de la forêt Papillon pour atteindre Kikaru, c’était tout bonnement impossible à accomplir pour Jirobû. Pas dans une période de temps limitée du moins. Le voilà donc arrivé aux portes du village, scrutant toute allée et venue, prêt à agresser le premier passant afin de connaître sa destination. Enfin, une charrue sembla s’avancer vers la sortie du village. Jirobû en profita donc et sauta sur l’occasion.

« Bonjour monsieur, je cherche quelqu’un pour m’amener à Kikaru. Vous savez-m’aider ? »

« Bonjour petit. Et bien non désolé, je ne vais qu’à Hesse. »

« Pas de problèmes monsieur ! Hesse me convient également, je n’aurai plus beaucoup de chemin à faire jusque-là ! »

Après avoir négocié quelques temps avec le marchand, Jirobû embarqua dans le convoi. Quelques 15 yens le voyage lui firent bien mal, mais cela en valait bien la peine. Sur la route, il sortit donc l’un de ses mythiques paquets de chips afin de pouvoir grignoter, et d’être relativement frai lorsqu’il arriverait à Hesse.

« Au fait petit, j’m’appelle Gyumo ! Tu peux me tutoyer tu sais, c’est dans le prix du voyage héhéhé »

Après avoir répondu en se présentant, Jirobû s’assoupit. A son réveil, il semblait être arrivé. Peut-être était-ce parce que le vieillard n’arrêtait pas de le secouer en criant  « Gamin ! Gamin ! On est arrivés ! » … Ou peut-être parce que lorsqu’il sortit du convoi, il put apercevoir un grand panneau sur lequel il était écrit BIENVENUE A HESSE. Qui sait.

Après avoir réglé les quelques derniers détails avec Gyumo, Jirobû put apercevoir que le soleil était à son plus haut point. Il était temps de manger. Hélas pour lui, il venait de donner les 15 gils qu’il lui manquait pour pouvoir prendre un « raccourci » dans sa mission. Impossible pour lui de trouver ne serait-ce qu’une bonne âme qui lui offrirait à manger. Il dût alors se contenter d’un de ses paquets de chips.

*Il va falloir que je les rationne je crois… C’est déjà le deuxième, il ne m’en reste plus que deux. Je risque de crever de faim avant même d’arriver à Kikaru si je ne fais pas gaffe…*

Errant dans les rues de Hesse, Jirobû cherchait en réalité le fleuve donc Gyumo lui avait parlé plus tôt. Il lui suffisait de le remonter afin d’arriver à Kikaru. Ça n’était pas tout à fait exact, mais Jirobû connaissait plus ou moins bien les alentours du village, donc il saurait facilement repérer l’entrée de celui-ci. Il fallait absolument qu’il le trouve avant que le soleil ne commence à décliner, car il ne lui restait plus aucun yen et il n’avait rien pour pouvoir camper.

*Hm… Je crois que je me suis totalement perdu. Et en plus il commence à faire chaud. Il faut que je me calme ! Sinon je vais vouloir manger et… Et… Et… Quoi ? Qu’est-ce que je suis en train de faire ?*

Dans le désarroi le plus total, Jirobû était inconsciemment en train de sortir un nouveau paquet de chips de son sac. A peine eût-il le temps de le sortir qu’il l’avait déjà ingurgité. Des larmes commençaient à perler sur le coin de ses yeux.

*Je vais mourir de faim si je continue… Mais… Mais je dois me reprendre, je suis l’image de Shousan tout de même. Les gens ne doivent pas me voir dans cet état. Même si, apparemment, c’est trop tard…*

En effet, il avait été la cible d’à peu près tous les regards. Il s’était retrouvé sur la place principale du village, celle où tous les marchands étaient présents. Profitant du silence environnant provoqué par les gens l’observant aux alentours, Jiro demanda alors si personne ne pouvait lui indiquer le chemin jusqu’à la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Ven 24 Juin 2016 - 12:46

Un rire plus ou moins généralisé, et à nouveau le brouhaha habituel reprit place en ce lieu, comme si l’Akimichi n’avait jamais existé. D’un côté tant mieux, les gens apparemment n’avaient même pas remarqué qu’il était ninja de Shousan. Malgré tout, il était toujours au même point qu’avant : Où devait-il se rendre pour arriver à ce satané cours d’eau ?

« Tiens petit, c’est pour toi ! »

Venus de son dos, ces mots arrivèrent de suite dans l’oreille de Jirobû et lui parurent comme salvateurs. Il se retourna pour apercevoir une vieille dame, lui faisant un grand sourire et lui tendant quelques caramels.

*Génial ! De quoi manger !*

« Merci madame ! Est-ce que vous pouvez m’indiquer le chemin vers la rivière qui traverse la forêt s’il vous plaît ? »

« Je ne saurai pas te donner le chemin exact petit. Mais dis-toi que la réponse réside dans ton cœur ! »

La réponse réside dans son cœur… Tu parles d’un indice ! Enfin, la vieille avait quand même plus ou moins aidé Jirobû dans sa quête de nourriture, mais rien de plus. Ceci dit la moindre des choses était tout de même de la remercier, chose qu’il s’empressa de faire avant partir dans la ville, toujours à la recherche du fleuve. Ensuite, un éclair de génie.

*Mais. Kikaru se situe au nord ! Je n’ai donc qu’à prendre la sortie nord de la ville et je trouverai très certainement ce satané fleuve !*

Il partit donc vers le nord de la ville afin d’en sortir et de découvrir ce foutu fleuve qu’il cherchait depuis 2heures maintenant. Un sentiment de pure satisfaction prit place en lui alors qu’il pouvait enfin suivre le cours d’eau.

Musique épique de victoire

Il remonta donc la rivière, arrivant ainsi à l’orée de la forêt. Il était seul, seul face à la nature, et se trouvait enfin devant le dernier obstacle qui se trouvait entre lui et sa mission. Il s’enfonça dans les bois. La lumière du soleil avait beaucoup de mal à traverser les arbres de la forêt. Alors que les bruits de la nature avaient déjà remplacé les sons de la ville, une certaine béatitude s’installa dans le cœur de l’Akimichi. Il connaissait cette forêt, après tout c’était ici qu’il avait grandi, et même si il était à présent habitant de Shousan, un petit retour aux sources n’était bien sûr jamais de refus. Il se sentait déjà chez lui, sans même y être encore.

Quelques petits craquements par-ci par-là, apparemment notre genin n’était pas seul dans cette forêt. Impossible de savoir ce qui le suivait, mais cette sensation ne lui était pas étrangère. A chaque fois qu’il s’aventurait dans cette forêt, il avait l’impression que quelqu’un – ou quelque chose – lui emboîtait le pas. Seulement maintenant, il était shinobi et avait les capacités nécessaires pour pouvoir trouver cette chose.

Seulement, le moment de s’occuper de ça n’était pas encore venu. D’abord, arriver à Kikaru, et puis seulement il prendrait le temps de voir ce qui le suivait dans cette forêt. Il se retourna malgré tout. Simple réflexe humain, voyez-vous. Mais… Rien n’avait l’air d’être là, et il ne ressentait pas ne serait-ce qu’une once de présence. Les arbres avaient l’air d’avoir bougés, pendant un instant, mais rien ne le fit. Peut-être la forêt elle-même voulait le perdre ? Rien que l’idée d’une forêt vivante lui donna des crampes au ventre. Il y avait des légendes à foison quant à cette forêt, et l’imaginaire de Jirobû ne faisait pas améliorer cette certaine panique qui s’installait en lui alors qu’il continuait à suivre le cours d’eau.

*Je vais bientôt arriver dans le centre de cette forêt je crois… Il va falloir que je redouble de prudence, j’ai pas envie de me faire bouffer par quoi que ce soit ! *

Il savait que maintenant, il lui fallait tourner vers l’Est afin d’arriver au village tant recherché. Les craquements étaient de plus en plus insistants, tous les sens de Jiro étaient à l’affût. N’importe quoi pouvait sortir de n’importe où à n’importe quel moment. Et cette sensation de danger imminent qui était de plus en plus oppressante n’allait pas arranger les choses. La seule idée qui pouvait le rassurer légèrement, était le fait qu’il s’éloignait du centre pour se rapprocher du village. Et que donc, techniquement, il s’éloignait du danger.

Mais au plus il passait de temps dans cette forêt, au plus il avait la nette impression qu’elle était vivante. Peut-être était-ce la faim qui le rendait fou, car les quelques heures de marche qu’il venait d’endurer lui creusèrent l’estomac, mais sortir de la nourriture dans pareil endroit relèverait du suicide. La seule option qui lui paraissait relativement viable était de goûter à l’un des caramels qu’il avait reçu de la vieille plus tôt. C’est ce qui ferait le moins de bruit et qui donc attirerait le moins de… Choses.

Il en déballa donc un, le renifla, et l’enfourna dans son gosier. Kikaru n’était plus très loin à présent, il le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Lun 27 Juin 2016 - 22:39

Plus beaucoup de chemin séparait Jirobû du village de Kikaru à présent, et une certaine euphorie l’habitat lorsqu’il poussa les portes de celui-ci. Même si il y avait récemment été, cela lui faisait toujours plaisir de revenir dans son village natal, de revoir les bâtisses des trois clans, les endroits dans lesquels il allait jouer durant son enfance, … Malgré le fait qu’il était en lieu sûr, il avait toujours l’impression que quelque chose le suivait, et, en s’arrêtant un peu et en remontant ses souvenirs, aussi loin qu’il le pouvait, il se souvint que cette sorte de présence était déjà là lorsqu’il habitait ici.

Sorti de sa poche, un bébé panda montra sa tête, grignotant les quelques caramels qu’il lui restait. Jirobû vit alors rouge, et était prêt à écraser cette magnifique petite chose. Alors qu’il l’avait en main, il ne pût s’empêcher de la  sermonner.

« Non mais ça va pas toi ! D’où tu sors ? Et surtout, POURQUOI TU ME VOLES MA BOUFFE ? »

« Ben, désolé Jiro, j’avais faim. »

C’était le drame. Un panda qui parlait. Comment était-ce possible ? Enfin, ce n’était pas là la principale question. Jirobû le remit dans sa poche, malgré les gémissements du bébé, et lui fit signe de se taire.

Il passa chez lui, salua sa famille, et alla dans sa chambre. Il ne fallait pas traîner, une mission l’attendait et il était en dehors du village, ce qui signifiait qu’il ne pouvait pas se permettre de faire attendre son client plus longtemps. Il déposa le panda dans son ancienne chambre, lui dit d’y rester jusqu’à son retour, lui laissant pour seule nourriture quelques tiges de bambou et un peu de lait, avant de partir en direction du zoo. Arrivé aux guichets, il s’adressa à la réceptionniste.

« Bonjour, je cherche monsieur Hagado Mano. Je suis le ninja que Shousan a envoyé pour lui. »

Quelques instants plus tard, un vieil homme arriva, tout affairé, et s’empressa de serrer la main de l’Akimichi.

« Bonjour, merci d’être arrivé relativement vite, peut-être voulez-vous visiter l’enclos attaqué ? »

Un signe de tête en guise d’approbation, pour changer, quelques minutes de marche et ils étaient arrivés dans l’un des nombreux enclos de ce zoo. Il y avait une variété d'animaux tous aussi fantastiques les uns que les autres, mais la plupart d'entre eux étaient relativement apptissants aux yeux de Jirobû, qui essayait de les regarder un minimum afin de ne pas tout détruire et aller s'en faire cuire quelques uns.

« Voilà, nous y sommes. Dès que j’ai vu ça j’ai envoyé une demande à Shousan afin qu’ils vous envoient, monsieur… ? »


« Jirobû. Jirobû Akimichi. Vous pouvez me tutoyer vous savez, je ne suis pas si vieux que ça . »

Alors qu’il observait l’intérieur de l’enclos, une autre personne, beaucoup plus jeune, d’environ l’âge de Jirobû, fit irruption dans l’enclos. Vu comment les deux personnes se parlaient, il devait s’agir du fils du gardien.

« Bonjour, Jirobû Akimichi. Enchanté, monsieur. »

Il s’avança vers les barrières endommagées afin de pouvoir inspecter de plus près l’étendue des dégâts, et peut-être même trouver quelques indices pour la suite de sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Lun 27 Juin 2016 - 23:11

Tu peux remarquer que la cage a été attaquée par quelque chose de coupant. Tu peux aussi voir à certains endroits de certaines barres des coups dans le métal. Tu ne saurais pas trop dire ce que c'est mais ça a l'air d'avoir du tranchant et de la force. Une grande pince?

Tu peux aussi voir sur le sol des traces, comme si quelque chose avait été traîné à cet endroit et elle continue vers l'extérieur du zoo et si continue les traces celles-ci vont carrément dans la forêt. Mais aucune trace de sang.

Ne sachant pas que tu es du coin Nazai Mano te propose d'être ton guide pour que tu puisses mieux t'y retrouver. Apparemment il connaît pas mal la forêt Papillon, jusqu’à une certaine limite il n'ose pas s'aventurer trop loin dedans.

En visitant les deux autres enclos tu remarques exactement la même chose. Pour ce qui est des animaux kidnappé, ils étaient tous de taille moyenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Mar 28 Juin 2016 - 17:24

*Les barrières ont vraiment l’air… Euh. Proprement coupées ? On a sûrement dû utiliser un outil ou quoi. Peut-être des pinces coupantes, ou alors des insectes géants ?*

« Pourrais-je visiter les autres enclos attaqués s’il vous plaît ? »

Le petit groupe de  trois personnes voyageaient dans le zoo, permettant à Jirobû d’observer de plus près certains autres animaux. Ca avait du bon d’être shinobi, il pouvait visiter un zoo en mettant ça sous couvert de la mission. C’était presque parfait ! La seule chose qu’il lui manquait, c’était autant de pauses bouffes qu’il le désirait. Et du temps pour son entraînement quotidien, très important ! Il voulait absolument réussir cette épreuve de la cascade du dragon Suiton, pour pouvoir en mettre plein les yeux à son Kazu-sempai préféré (et le seul aussi).

Enfin arrivé dans le dernier enclos. Pas grand-chose au niveau indices, le même genre d’entailles dans celles-ci, aucune trace de sang. La seule chose qu’on pouvait en conclure c’était que les agresseurs étaient les même dans chaque cas. Bien. Les choses allaient être délicates maintenant. Le fait était que Jirobû ne pouvait pas attendre le lendemain pour commencer son enquête en risquant une nouvelle attaque, alors qu’il ne lui restait presque plus rien à manger sur lui.

« Hum. J’ai bien l’impression qu’il vaudrait mieux ne pas perdre de temps avec ça. Les animaux étant de taille moyenne, les entailles étant précises et l’absence de traces de sang… Ça ne me dit rien qui vaille. Je préfère ne pas m’avancer dans des suppositions, et donc tout ce que je peux vous dire est ce qui me paraît déjà évident. Les dégâts sur les barrières sont trop nets que pour qu’on les ait forcées. Je suggère donc l’utilisation d’une grosse pince, que ce soit un outil utilisé par quelqu’un, ou bien un insecte géant. Ce qui concorderait avec la taille des animaux qui ont été enlevés. Seulement le fait qu’il n’y ait pas de trace de sang m’interpelle ! C’est relativement rare dans la nature, que des espèces se fassent une sorte de garde-manger. »

*Et si c’était le cas, ça voudrait dire qu’ils sont devenus intelligents. Enfin bon.*

L’assistant du gardien se proposa d’accompagner le Shousannais dans la forêt. Etant donné le manque de pistes et sachant qu’il allait se lancer purement et simplement dans l’inconnu, Jirobû lui répondit par la négative.

« C’est bien gentil mais je préfère y aller seul. Je ne sais pas ce que je vais trouver là-bas, et je ne veux pas risquer la vie d’un civil de ma ville natale ! D’autant plus que je pense que Hagado-san va avoir besoin de vous pour surveiller tout ça. Si vous avez une idée de ce qui pourrait m’attendre, par contre, faites-le savoir ! »

«Et bien… Tenez, ça vous aidera peut-être. »

Les deux gardiens avaient l’air relativement surpris d’apprendre que Jirobû était du coin, tandis que le plus jeune donnait un petit bouquin intitulé « L’entomologie Papillon » à l’Akimichi. C’est vrai qu’il n’en avait pas parlé, il trouvait cela logique à vrai dire. Les Akimichi ainsi que les deux autres clans de l’alliance ayant leur « siège » ici-même, il pensait que ces noms étaient relativement connus dans les alentours. Mais il ne releva rien de tout ça. Il leur expliqua brièvement où il habitait, et, coupant court à toute conversation, ne put s’empêcher de penser à nouveau à son estomac.

« Par contre, je ne refuserai pas un peu de ravitaillement. Si vous avez quelque chose à manger ou à boire pour la route, ce serait avec plaisir ! »

Le plus jeune des deux partit dans les bureaux, et revint quelques minutes plus tard avec  une bouteille d’eau, quelques fruits et à nouveau quelques petites sucreries. Apparemment ils n’avaient pas grand-chose ici si ce n’était la nourriture des animaux. Logique, en soi. Quelques fois Jirobû était jaloux de ceux-ci, ils avaient tout le temps autant de bouffe qu’ils le voulaient et ils n’avaient même pas besoin de la préparer !

Revenons-en donc à nos moutons, ou plutôt, à nos insectes. L’ours Shousanais remercia ses deux interlocuteurs, traversa une barrière et s’engouffra dans la forêt, suivant les traces de ce qui semblait être la fin de sa quête, avec dans sa main, le livre détaillant les insectes de cette forêt. Il savait que la forêt allait le malmener plus que jamais, mais il fallait avant tout qu'il puisse se faire une idée des insectes sur lesquels il pourrait tomber. Il ne s'était jamais aventuré dans la forêt non plus, ou du moins pas aussi profondément que maintenant, et il commençait à avoir relativement peur de ce qu'il allait trouver au bout de sa piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Mer 29 Juin 2016 - 19:26

Dans le livre « L'entomologie Papillon » tu découvres un peu de tout comme insectes. Du plus petit au plus gros. Certains ne te donnent réellement pas l'envie de les croiser. Dans les potentiels insectes suspects tu peux en trouver plusieurs qui pourraient peut-être avoir pu entamer ces barreaux. Des scarabées géants, des araignées tout aussi grandes, peut-être même l'une de ces fourmis qui n'a rien à envier aux deux autres exemples. Il y a pas mal d'autres animaux mais tu peux en retirer certain de ta liste. Par exemple une araignée aurait sûrement laissée des traces de toile dans les cages.

En avançant dans la forêt tu te sens un peu épié, des insectes volant commencent même à un moment à te tourner autour. Si tu n'arrives pas à t'en débarrasser ils te feront 10 pt de dégâts. L'attaque sera répétée une nouvelle fois.

Au bout d'un moment tu croises un peu de sang et des signes de combat. Est-ce que l'un des animaux du zoo aurait tenté de se débattre ? Les traces te mènes vers un trou dans la terre de bonne taille. Il y fait sombre. (Si tu t'engages dans le trou, arrête ton rp quand tu croiseras quelques choses plus ou moins au fond de celui-ci).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Jeu 30 Juin 2016 - 15:38

Ce livre était une véritable mine d’or en matière d’insectes et contenait à peu près tout et rien à la fois. Evidemment, beaucoup d’insectes étaient à retirer de la piste criminelle, même si certains étaient particulièrement effrayants, ils n’avaient pas ce qu’il fallait pour  entamer les barrières des enclos. Certaines images du livre arrachaient même une moue de dégoût de la part de l’Akimichi, ce qui en soi était tout à fait normal. N’importe qui les aurait trouvés répugnants. Sauf un Aburame, sans doute. Même si il se disait que les araignées géantes étaient à exclure, il savait pertinemment bien que n’importe quoi pouvait lui tomber dessus dans cette forêt, et dans n’importe quoi, il y avait aussi des scarabées géants, d’autres fourmis qui pouvaient même utiliser certaines techniques ninja, ou du moins ce qui s’en rapprochait.

Un bourdonnement commença à faire son apparition dans les environs de Jirobû, qui avait encore la tête plongée dans son bouquin. Alors qu’il était sur le point de tourner la page qu’il était en train de lire pour arriver au dernier chapitre, sur les insectes volants cette fois, une volée de dards s’abattirent sur lui. Malheureusement, il ne les remarqua pas de suite et se prit la première volée de plein fouet.

[-10 PV]

Misère ! Une horde d’insectes volant s’étaient invités à la partie, et malheureusement pour Jirobû, il ne possédait aucune technique pour s’en défaire ! La seule idée qui lui vint en tête était d’utiliser ses seules connaissances en matière de ninja pour les éloigner. Seulement, en tant qu’entomologiste, il était nul de chez nul… Il continuait à parcourir le bouquin, à la recherche de ce qui l’attaquait. Libellules empoisonnées, Abeilles cercueils, Mouches cerveaux, … Les insectes volants de la forêt, bien que plus petits que leurs comparses terrestres, n’avaient rien à envier à ces-derniers de par leur apparence relativement hideuse et leurs compétences encore plus dangereuses. Le temps qu’il trouve ce qu’il lui faisait face, une autre nuée de dards se jeta sur lui.

[-10PV]

Il avait enfin trouvé l’identité de ses agresseurs. Des Frelons Royaux. Ils avaient été appelés de la sorte car au niveau de leur tête, la coloration de leurs poil ressemblait relativement à du doré et esquissait un genre de motif de couronne. Ils mesuraient envion une cinquantaine de centimètres, sans compter leur dard qui en mesurait environ 15. Autant dire que c’étaient des beaux bestiaux, et le bruit qu’ils faisaient en se déplaçant ressemblaient plus à une moissonneuse batteuse qu’à une tondeuse à gazon. Heureusement, dans le livre, il était dit qu’ils étaient pourchassés par les araignées géantes de la forêt. A peu près toutes les races. Ils étaient juste assez intelligents que pour toujours se déplacer en groupe, et étaient capables de voir leurs toiles. De fait ils étaient relativement prudents face à celles-ci et en général préféraient prendre la fuite que de les attaquer de front. Encore le temps de chercher la bonne race d’araignée, et une nouvelle ruée de dards s’effondra sur l’Akimichi.

[-10PV]

Trouvée! L’araignée parfaite pour éloigner ces sales bêtes ! Elle était appelée Rose Rouge, sans doute à cause de sa couleur et de sa capacité à bâtir des toiles de plusieurs étages. En effet, elle pouvait tisser une toile au-dessus d’une autre et ainsi de suite. La plupart du temps les toiles de cette race d’araignées ressemblaient vaguement à une rose. Pas assez pour en mériter le nom, mais qui était Jirobû pour juger les entomologistes, après tout ? Lui, ses connaissances s’arrêtaient seulement à la cuisine, et un petit peu aussi à l’art ninja. Mais sans plus. Il fit quelques signes de main, un petit écran de fumée fit son apparition, et le genin disparut.

« Métamorphose ! »

[-5 Chakra]


Une belle Rose Rouge avait pris la place de Jirobû. Environ un mètre de longueur, huit belles grosses pattes, et deux crocs acérés prêts à en découdre avec le premier insecte venu. Il se leva sur ses pattes arrières et se fit le plus menaçant possible, crochets vers l’avant. Ses deux pattes avant pliées vers le frelon qui lui faisait face, les autres pattes recouvraient son ventre, beaucoup trop exposé dans cette position. Fort heureusement pour lui, tous les frelons s’enfuirent. Sauf celui qui lui faisait face, sans doute pris de peur. Dans un élan de panique, il se jeta sur Jirobû afin de lui enfoncer à nouveau son dard dans la peau, qui ne put éviter l’attaque à cause de sa trop grosse taille.

[-10PV]

Bon. Voilà qu’il n’était plus une araignée maintenant. Il ne lui restait plus qu’à se débarasser le plus vite possible de la bestiole avant que ses copains ne reviennent pour l’aider. Jirobû grossit d’un seul coup, et asséna la technique que Kazu-sempai lui apprit quelques jours plus tôt. Un petit coup du plat de la main, histoire d’être sûr et certain que cette bête serait morte après.


[Décuplement : -30 chakra]
[Houshou : - 20 Energie]

Le frelon s’envola pour finir sa course contre un arbre. Il éclata contre celui-ci tout en laissant une traînée verte sur son bois. C’était sans doute sa glande à venin qui avait explosé à cause du choc. Jirobû s’empressa de continuer sa route, l’odeur du sang du frelon allait très certainement attirer ses prédateurs naturels et il ne ferait plus bon d’être dans les parages lorsque les araignées géantes et autres monstruosités rappliqueraient dans le coin.

Cela faisait un petit moment qu’il suivait les traces qui étaient parties du zoo, et il n’avait toujours rien croisé de suspect. Rien qu’un long chemin creusé par ce qui pouvait être l’une des carcasses des animaux enlevés. Seulement à ce moment-là, quelques taches de sang commençaient à se faire visibles. L’objectif n’était plus très loin à présent. Le chemin creusé commençait à être beaucoup plus disparate, et l’on pouvait commencer à observer certains branchages cassés au sol, comme si il y avait eu de l’agitation dans les quelques instants qui avaient précédés. Certains arbres comportaient des traces de griffes, d’autres de coups, et quelques-uns étaient même légèrement renfoncés, comme si quelque chose de lourd avait été violemment jeté dessus. Les animaux n’étaient sans doute pas morts. Enfin, pas lorsqu’ils ont été enlevés. Ils étaient sûrement endormis, paralysés, voire même entoilés.

*Réfléchis, Jirobû ! Si les animaux avaient été entoilés, il y aurait très certainement eu des traces du méfait au zoo. On aurait tout de suite su que des araignées auraient attaqué. Impossible d’entoiler des animaux de cette taille sans en laisser un ou deux fils sur le côté. Par contre, je dois bien trouver quelque chose dans ce bouquin sur les menaces potentielles, au niveau des poisons paralysants ou somnifères.*

Il ressortit son bouquin afin d’en parcourir les pages frénétiquement. Impossible d’éliminer plus d’insectes qu’il ne l’avait déjà fait. Les seuls qu’il restait, après les insectes volants et les araignées, avaient tous un moyen d’endormir ou de paralyser leurs proies. Enfin, dans ceux qui avaient les capacités d’ouvrir ces barreaux, bien entendu. Autant dire qu’il allait se retrouver en territoire totalement inconnu, au vu du nombre de possibilités qui allaient s’offrir à lui.

Il s’arrêta lorsque son pied failli l’emmener dans un trou, assez profond pour qu’on ne puisse en voir le fond. C’était dangereux de s’y aventurer seul, à tel point que Jiro commençait à regretter de ne pas avoir accepté l’aide proposée par Nazai un peu plus tôt. Mais apparemment, il pouvait quand même réfléchir de temps en temps. Il effectua quelques signes afin de se sentir en meilleure posture. Après tout, s’il se retrouvait paralysé ou endormi dans un trou pareil, il serait bien dans la merde.

[Clonage semi-consistant : - 5 chakra (un clone présent)]
[Métamorphose : -5 chakra (transformation en kunai)]

Le faux Jirobû empoigna le vrai et le tenait relativement fermement en main et s’enfonça dans le trou. Trop dangereux de laisser le vrai s’y aventurer et risquer de crever là-dedans. Il n’était pas prêt pour mourir, et en plus c’était sa première mission. Ce serait con de ne pas revenir au village pour une mission censée être aussi simple. Quelques bruits, relativement inquiétants, se faisaient entendre dans cette grotte, et même le clone de Jirobû ne se sentait pas à son aise. Mais heureusement, il était conscient de sa nature de clone et savait que de toute façon, il n’avait pas de réelle conscience. Qu’il n’était qu’une partie de Jirobû, projetée grâce à du chakra. Il n’était pas un clone du genre totalement débile, prêt à se rebeller contre celui qui lui donna la vie, et prêt à prendre ses jambes à son cou à la première occasion venue.

Une ombre commençait à bouger, devant les deux Jirobû qui s’étaient enfoncés tellement loin dans la grotte qu’ils peinaient maintenant à apercevoir le trou par lequel ils étaient entrés. La silhouette n’avait pas l’air d’appartenir à quelque chose de sympathique, loin de là. Bien. Enfin, pas bien. Mais la mission allait sans doute arriver à son terme maintenant.


Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Sam 2 Juil 2016 - 20:15

Dans un premier temps tu ne vois pas bien ce qui se trouve au fond du trou. Ce n'est que quand il commence à se mettre réellement en mouvement. Tu as tout de même du mal à remarquer ce à quoi elle ressemble dans la pénombre de l'endroit. La silhouette doit bien faire deux mètres de long sur un de haut. Elle semble avoir une carapace qui reflète les quelques rayon de lumière passant par les trous du nid de l'animal. Pas réellement suffisant pour pouvoir mener un combat ici. Si tu n'as pas de source de lumière tu vas sûrement devoir l’appâter à l’extérieur.

Tu crois remarquer derrière elle quelques carcasse, sûrement les animaux du zoo. L'une semble encore respirer.

Si tu emmènes l'insecte à l’extérieur c'est une sorte de scarabée avec des grandes mandibules acérée. Il possède des ailes mais ne peut pas voler bien haut. Il a également quelques picots, sûrement de là qu'il empoisonne ses victimes.

Le combat est à ta portée mais il risque d'être difficile. Tu peux choisir de t'en occuper toi-même ou de demander de l'aide pour capturer plus aisément la chose.

Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Dim 3 Juil 2016 - 20:31

La forme commençait à se rapprocher dangereusement du clone Jirobû, passant çà et là à travers quelques faisceaux lumineux. Impossible de voir exactement la tête de ce monstre, la seule information qu’il était possible d’en tirer à cet instant était le fait qu’elle possédait une carapace qui avait l’air relativement solide et qui réfléchissait la lumière de manière assez efficace. Et aussi que c’était gros. Beaucoup trop gros que pour pouvoir être gentil et enclin à résoudre cette crise de manière pacifique. Jirobû était prêt à s’enfuir de la tanière sans demander son reste lorsqu’il entendit un léger souffle. Le souffle de quelque chose qui arrivait à ses derniers instants, mais c’était hélas impossible de pouvoir réellement déterminer d’où ce son provenait. Enfin, il suffisait d’avoir un cerveau fonctionnant normalement pour se dire que ce bruit venait très certainement de la montagne d’animaux morts qui gisait derrière le maître des lieux.

*Ici je saurai pas le tenir en combat… Je dois l’attirer dehors !*

Clone Jiro commençait à chercher autour de lui quelque chose qui pourrait capter l’attention de la bête, qui commençait à s’approcher dangereusement des deux Akimichi. Une pierre vola droit sur la carapace de la silhouette qui sembla ne pas trop apprécier le geste et chargea droit sur Jirobû. Le clone explosa, laissant retomber le vrai, qui reprit sa forme originale au contact avec le sol et s’empressa de sortir de la grotte, ayant la silhouette de très près derrière lui.

Par réflexe Jirobû se jeta à terre une fois à la sortie et roula de côté. Apparemment c’était un très bon réflexe car la bestiole avait l’air plus rapide que lui. Elle avait chargé en dehors et sortit de la grotte, crochets tendus vers l’avant, comme pour empaler son invité indésiré. Jiro se releva tant bien que mal tout en faisant face à son adversaire du jour, serrant son bandeau en place et, au final, pointant le scarabée d’un doigt accusateur.

« C’est parti, petit scarabée ! Maître Jirobû a plein de trucs à te faire prendre, tu vas déguster saleté!  »

Battle Theme
Le gant métallique était bien en place sur les poings de l’Akimichi, qui s’élança vers la bête. Celle-ci se retourna et l’écarta d’un bref coup de patte. Jiro s’envola jusqu’à arriver là d’où il avait sauté et s’écrasa lourdement au sol.

*Merde ! Je pensais pas qu’il serait aussi balaise !*


[Coup de pattes : -10 PV, empoisonné : -2PV/tour]

Jirobû tenta de se relever afin de repartir à la charge, mais une fois debout il retomba de suite. Sa tête tournait et le sol se déroba sous ses pieds, apparemment la bête venait de l’empoisonner. Parfait pour lui ! Il ne pouvait plus du tout utiliser ses pilules Akimichi, dans son état il risquerait de tomber dans les pommes sans avoir le temps de se débarasser du scarabée.

*Mais… J’suis trop dans la merde ! Si le scarabaffe est plus rapide que moi et qu’en plus de ça il m’empoisonne… Je vais avoir beaucoup plus de mal à le battre que prévu. Et vu mon état, pas question de prendre le temps de m’en sortir par un tour de passe-passe comme pour les frelons…*

Jiro cracha un peu de sang. Le poison commençait à faire son effet.
[1x Poison]La peur s’installait petit à petit dans le petit cœur du gros shinobi qui décida d’en finir une bonne fois pour toutes. Il composa quelques signes afin de s’injecter du chakra dans les jambes et fonça droit sur le scarabée.

[Maîtrise du chakra : -25 chakra, +3 VIT]

Ca y est, un premier coup avait été donné. Enfin, donné, c’était beaucoup dire car en fait, le silence s’était installé et l’on ne put entendre qu’un petit « Poc » lors de l’impact. Le scarabée asséna un nouveau coup à Jirobû mais qui l’évita au dernier moment, ce qui ne l’empêcha cependant pas de cracher à nouveau un peu de sang.
[2X Poison]Le Scarabaffe se retourna sur Jirobû d’un coup, comme si il avait augmenté sa vitesse d’un seul coup lui aussi, et attrapa Jirobû entre ses deux pinces, prêt à le sectionner en deux.

*Ne me dites pas que je suis tombé sur l’une des seules espèces de cette forêt à maîtriser le chakra ? Enfin apparemment j’ai de la chance, il ne sait que le concentrer à certains endroits et ne maîtrise pas vraiment de techniques. Mais ce combat est vraiment beaucoup plus dur que prévu…*

Jirobû sentait ses forces le quitter peu à peu. Il s’acharnait sur les pinces de ce scarabée, mais rien ne semblait vouloir les casser. Même en frappant de toutes ses forces celles-ci n’avait pas l’air de vouloir céder. C’est alors qu’il se souvint des paroles de Kazu-sempai.


« Si tu exécutes bien cette technique, n’importe quel adversaire va s’envoler. Peu importe si il est gros ou pas ! »

[-10PV’s : coup de pinces.]
[3x Poison]
[-5PV : Pris dans les pinces]

Jirobû envoya donc son deuxième Houshou en plein dans les crochets qui le maintenaient. La mandibule droite de la bête s’arracha du reste du corps et s’écrasa par terre, laissant de la sorte retomber Jirobû devant celle-ci. Se remettant de ses émotions, une volée de pattes lui tomba dessus. Il réussit à les éviter à peu près toutes, mais la dernière était plus rapide, et plus puissante que les autres. Il se retrouva donc au sol, devant la mandibule tombée.


[-20PV : Coup de patte]
[4x Poison]
[-20 Energie: Houshou]

*C’est le moment!*

Alors que le scarabée géant commençait à devenir totalement cinglé et s’attaquait à tout ce qui se trouvait autour: Arbres, pierres, petits animaux,… Jirobû empoigna le crochet tombé au sol, sauta sur le dos de la bête et lui planta dans la tête, avant de retomber à nouveau sur le sol, les pieds posés sur le cadavre du scarabée.

Victory !!!

Tant bien que mal, Jirobû s’enfonça à nouveau dans la tanière de Scarabaffe. Tous les animaux disparus étaient présents et l’un d’entre eux avait l’air encore en vie, mais inconscient. Il le prit sur son épaule et repartit le plus vite possible vers le zoo. Le retour avait semblé beaucoup moins long que l’aller, peut-être parce que l’Akimichi avait couru plus vite que jamais afin de ne pas revoir quoi que ce soit qui aurait voulu en faire son dîner. Dans sa poche, il avait toujours la mandibule arrachée au Scarabaffe. Elle avait l’air très charnue, malgré la peau plus solide que le métal qui la constituait, ce qui en faisait quelque chose d’appétissant aux yeux du genin.

Arrivé au zoo, il retourna voir sieur Hagado afin de lui raconter toute l’histoire et lui rendit le dernier opossum vivant, l’air désolé. Il prit alors congé, fatigué de ses aventures, afin de retourner dans la demeure Akimichi. Un panda l’y attendait et il était très impoli de faire attendre ses invités, et ce même si ils ont déjà attendu toute la journée !

Récapitulatif:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Jeu 7 Juil 2016 - 17:24

Mission terminée.
+ 25 xp
-150 yens
- 1x Pilule de l'Armée Partielle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Jeu 7 Juil 2016 - 19:46

J'utilise 10xp pour apprendre la maîtrise du sumo akimichi (le rang 1 de mon art martial)

Edit Sham: Xps retirés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]   Aujourd'hui à 7:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Rang D - Une histoire d'insecte? [Jigro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Histoire de la guerre : Les armes
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Autres Territoires
 :: 
KIKARU
-