AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Le Lotus Blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rin Matsuo
Civil
Civil


Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2016

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/300  (0/300)
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
2680/2680  (2680/2680)

MessageSujet: Le Lotus Blanc   Jeu 23 Juin 2016 - 22:21

Spoiler:
 

Le Lotus Blanc est un salon de thé réputé pour ses préparations. Certaines personnes n'hésitent pas à faire un large détour pour venir jusqu'à cet endroit. On dit même qu'il est déjà arrivé de voir des gens se rendre à Hoto simplement pour venir goutter un de leur breuvage.

Le vieil homme tenant cet établissement se nomme Eno Kanara mais tout le monde le nomme simplement Eno. Car il faut le savoir, qui rentre ici laisse son titre à la porte. Ou tout du moins c'est ce que souhaite le vieil homme.

Les tables sont disposées de façon à ce qu'il n'y ai pas réellement de séparation entre chacune d'elles. Vous avez bien sûr votre petit espace vitale mais n'espérer pas être séparé de plus de cinquante centimètre de la table voisine. Une façon de rendre l’expérience du Lotus Blanc plus sociale.

La décoration est simple, des tables de bois un peu brute, rien sur les murs mises à part un grand lotus blanc stylisé peint sur le mur du fond. La pièce où l'on déguste les thés est éclairée simplement par des bougies et la lumière extérieur. La carte elle n'est qu'une simple feuille de papier sur la quel ce qui est possible de commander est calligraphié d'une main un peu tremblante.

Eno est un vieil homme un peu bedonnant, c'est lui qui prépare les thés dans l'arrière boutique. Son neveu Kori, d'à peine quatorze ans, sera là pour vous apporter votre commande.

Il n'y a qu'une règles dans cet endroit, un seul thé vous sera servi. Pas un de plus.
Voici la carte, mais n'hésitez pas à venir jeter un coup d'oeil de temps en temps car celle-ci se voit ajouter et supprimer des thés de temps en temps.
Citation :

Thé des sept Chakras
Ce thé de type Oolong est un subtile mélange d'une quantité d'ingrédients plus étonnant les uns que les autres. Parmi ceux-ci on peut citer des feuilles de pêcher, des piques d'oursin brouillés et dissous dans du miel importé tout droit du pays du Blé ainsi que du safran lui donnant sa couleur orangée bien particulière.  Servi dans une théière en porcelaine blanche décorée d'oiseaux stylisé, sa tasse est assortie à celle-ci.
Prix :

Thé des Sages
Ce thé de type Pu Erh est un thé de couleur sombre. Le fumet se dégageant de celui-ci est plutôt spéciale. Entre l'amer et le sucré. On dit qu'il a l'art de danser sur les limites. On ne sait pas réellement de quoi il est composé. Certain vous dirons que son goût leur rappel un peu la cannelle, d'autre le poivre de rose ou encore l'écorce d'orange. Tout ce que l'on sait c'est que jamais Eno n'a voulu donner les ingrédients se trouvant dans celui-ci. Ce thé est servi de façon un peu spéciale. Vous aurez droit à une bouilloire en fonte de couleur pourpre. Eno ou son neuve restera auprès de votre table jusqu'à ce que l'eau soit à bonne température. Une fois celle-ci prête, il la versera dans des tasses assortie. Vous n'aurez plus qu'à placer votre petite galette de thé (car oui c'est sous cette forme que se présente le Pu Erh) dans votre tasse. Il tournera alors un sablier qui vous indiquera quand retirer celle-ci.
Prix :

Présent du Bouddha
Ce thé de type blanc est le plus sucré que vous pourrez acheter dans cette boutique. Celui-ci est réputé pour contenir un miel très spéciale. Directement importé de Yuki, on dit qu'il est fabriqué par les abeilles de givre, on dit qu'il refroidit un peu la boisson d'ailleurs. A ce miel si spécial il ajoute quelques écailles pillées d'un animal d'on il ne veut pas dévoiler l'identité. Il n'y a bien sûr pas que ces ingrédients. Ce thé est décoré de quelques pétales de fleurs, comestible ne vous en faite pas. Il est servit dans une tasse et théière bien spéciale. Tous deux tresser dans des feuilles. Ce qui explique pourquoi vous devrez attendre autant de temps avant de le recevoir et ne pas trop tarder à le boire avant que le tout ne se défasse.
Prix :

Souffle du Dragon
Ce thé de type fumé est le breuvage le plus fort que vous pourrez déguster en ces lieux, mais également le seul à être alcoolisé. Son parfum est celui des bois, on ne sait pas exactement comment Eno arrive à retranscrire cette odeur aussi particulière mais fermez les yeux, respirez et vous aurez l'impression de vous retrouver dans une forêt par temps humide. Seul la saké qu'il verse dans ce breuvage est connu en temps qu'ingrédient et encore sans savoir à quoi celui-ci est aromatisé. Mise à part le goût peu prononcé du saké vous aurez également un léger goût de fumé épousant votre palais. Sans oublié une petite note sucrée, peut-être apportée par quelques fruits ? Ce thé n'est pas accompagné d'une théière, directement dans un bol ou plutôt une carapace de tortue.
Prix :

Thé des Kuchiyoses
Ce thé, ou plutôt fleur de thé est rarement indiqué sur la carte. Il est pourtant le plus délicat et le plus savoureux des breuvages que vous pourrez déguster en ce lieux. Pour ce qui est de ses ingrédients, il est impossible de savoir ce qu'ils contiennent vu que personne n'a encore eut la chance de le goûter. Si un jour vous avez la chance de le voir figurer sur le menu et qu'Eno accepte de vous le servir vous pourrez savourer pleinement le parfum de celui-ci. Olfactivement parlant il est une véritable jouissance pour vos narine, rien qu'à le sentir vous pourrez déjà vous faire une idée de son goût. En parlant de celui-ci, ce sera une surprise totale. Mais d’après son humé il ne pourrait être que bon. Sinon pourquoi figurait-il sur la carte de temps en temps ? Ce thé est servit dans une théière en verre pour que vous puisez profiter pleinement de l'éclosion de la fleur de thé. La tasse sera dans la même matière. Tous deux soufflés d'un verre fait à partir du sable du Cagnard.
Prix : 10£ (très rarement sur la carte)

_________________

"Invité vient prendre une tasse de thé au Lotus Blanc."
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Sam 25 Juin 2016 - 3:41

Musique !!


Je ne me lève pas de bonne humeur ce matin. Ce cauchemar trouble mon sommeil, toujours le même. Le soleil se lève en même temps que moi, une fois de plus... Aujourd'hui n'est pourtant pas un jour ordinaire. Il s'agit du jour de mon départ pour ma première mission officiel. Je vais devoir aller au village d'Hoto, une petite île paradisiaque situé loin du contient. Je n'ai pas à me plaindre, j'ai crue entendre que Jirobû devait s'occuper d'un zoo pour sa première mission. Franchement, lui qui a voulu bouffer Oni lors de leurs premiers rencontre... Il faut que je reste concentré sur ma mission si je veux la mener à bien. Je ne traîne pas a prendre mon petit déjeuné et enfile mon équipement. Même si il ne s'agit que d'une mission de rang D. Je suis tout seul cette fois-ci. il s'agit de ma première mission solo. Je dois me montrer beaucoup plus attentif, cela dit, je vais pouvoir profiter de la mission pour pouvoir enquêter sur mon véritable but. Hors des murs de Shousan...

Je vais devoir infiltrer un petit groupe de jeunes semeurs de troubles. Parmi-eux, ce trouve peut-etre Hona Hino désertrice de rang D du village de Shousan. Ma mission est simple, localiser Hona Hino et la ramener au village. L'usage de la force sera sans doute nécessaire, nous sommes des ninjas après tout. Néanmoins, j'aimerais régler ça le plus pacifiquement possible. L'idée d'utiliser mon "arme" contre une femme ne m'enchante pas vraiment et puis je dois lui demander pour mon clan. Apparemment son charme est son plus grand atout. Cela n'aura sans doute aucun effet sur moi. Namiko devait être la femme que je devais épouser...

Je passe la porte de mon appartement et me dirige vers le village d'Hoto. A travers mes nombreuses heures à la bibliothèque de Shousan. J'appris que, cette île, ayant subit de nombreux assauts, s'en est très bien sortie. Aujourd'hui, protégé par des pirates et le clan Tejinashis, c'est devenu la destination idéal pour se détendre et profiter du soleil. Un véritable petit coin de paradis ou il y fait bon vivre. Même si la brochure s'affirme à mon arrivé, rien de tout ça ne m’intéresse. Seul Hona Hino et les informations qu'elle peut me donner m’intéresse réellement.

Selon mes infos, Hoto dispose d'un salon de thé très réputé. Il est dit que certaines personnes ne viennent à Hoto que pour boire un de leur fameux thé. Je dois m'y rendre en priorité, c'est l'endroit idéal pour avoir des informations sur ce groupe de jeunes. Je n'envie pas vraiment ce fameux thé, mais bon, puisque l'occasion se présente j'en prendrais bien une tasse. Je franchis la porte du lotus blanc et fus surpris de voir la banalité de la décorations. Avec cette réputation je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus impressionnant. Cependant l'ambiance y est présent et un grand lotus blanc est peint sur le mur du fond, pas de doute je suis au bon endroit ! Je pris place à une table et consulte la carte. Qu'est ce que c'est mal écrit, je vais prendre le... "Présent du Bouddha" Apparemment  il met du temps avant d'être servit. J'observe discrètement autour de moi cherchant le moindre indice, les tables ne sont pas très éloignées. Je peux facilement entendre les conversations autours de moi. La carte en mains, je fais mine d'attendre le serveur. Il me faut un indice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Matsuo
Civil
Civil


Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2016

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/300  (0/300)
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
2680/2680  (2680/2680)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Sam 25 Juin 2016 - 18:52



Kori se trouvai derrière le comptoir, Eno lui s'occupait de préparer une commande dans l'arrière boutique. L'adolescent était en train de nettoyer un peu, de laver des tasses et théière, heureusement que son oncle refusait de servir plus d'un thé aux clients. Rien d'anormal là-dedans, si tel n'était pas le cas il pouvait dire adieu à sa clientèle. Chose qui ne plairait certainement pas à Rin. Rin, qu'est-ce qu'il pouvait être tiraillé envers ce gamin. Plus âgé que lui physiquement, mais si Kori comptait le nombre d'année écoulé depuis sa naissance il approcherait bien de la trentaine. Emporté par une maladie, même pas par une guerre shinobi qui aurait fait rage. Non lui avait été terrassé par une pneumonie lors d'une de ses missions. Stupide comme mort me diriez-vous. Mais hélas à bout de force et seul au fin fond de la Cagnard. Il se demandait souvent ce qu'étaient devenu ses parents. Etaient-ils encore vivant ? Normalement oui, ça faisait une quinzaine d'années qu'il avait passé l'arme à gauche et ils n'étaient pas vieux et surtout pas shinobis.

La porte s'ouvrit une nouvelle fois, comme toujours il leva sa tête pour voir qui c'était.

* Un genin de Shousan ici ? *

* Apparemment Ko. Mais je doute qu'il soit ici pour nous. *

* Vous devriez vraiment revoir la décoration du Lotsu. *

* Je la trouve très bien moi. *

* Bon c'est pas tout ça mais j'ai un client d'on je dois m'occuper moi. Un peu de silence s'il vous plaît sinon je risque encore de me tromper dans la commande. *

* C'est vrai que ça serait tellement grave. C'est pas comme si tu nous avais fait chier durant notre dernier entraînement. *

* Bien envoyé Daki ! *

* Un peu de calme s'il vous plaît. J'aimerais bien savoir pourquoi ce genin est dans les parrages.*

Kori attendit quelques instant avant d'aller à l’encontre du client. Il remit son tablier en place, quelques taches d'eau mais rien de grave. Après tout c'était la preuve qu'il travaillait en ces lieux.

« Bonjour jeune homme. Que puis-je vous servir ? »

_________________

"Invité vient prendre une tasse de thé au Lotus Blanc."
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Dim 26 Juin 2016 - 14:44

Je n'entend rien à propos du groupe de jeune. Je n'arriverais sans doute pas à avoir quelque chose d’intéressant de cette manière. Je décide donc d'attendre que le serveur arrive pour tenter d'avoir des informations. Un jeune homme de quatorze ans arrive pour prendre ma commande. Il a l'air plus jeune que moi et ce tablier taché le prouve. Pourquoi il m'appel jeune homme? Ces yeux, d'un bleu éclatant me surprend une seconde, des cercles semblent s'y trouver. Le monde est remplie de pupilles surprenante. Je me demande si ces yeux ont une capacité comme Kazuhiro. Enfin bon, il faut avant tout que j'obtienne des informations sur ma mission.

«Bonjour, je prendrais un Présent du Bouddha s'il vous plait. Dites vous n'auriez pas entendu quelque chose à propos d'un groupe jeunes voyous, ces derniers jours par hasard? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Matsuo
Civil
Civil


Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2016

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/300  (0/300)
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
2680/2680  (2680/2680)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Lun 27 Juin 2016 - 22:01



Kori Uchiwa :« Très bien, je vous préviens comme le dis la carte ce thé prend un peu de temps à préparer. Pour ce qui est des jeunes voyous j'ai bien entendu quelques trucs à leurs propos. »

Rin Matsuo :* N'oublie pas Kori, tu es censé être comme tous les jeunes de ce monde, tu admires les shinobis. *

Kori Uchiwa :* Oui je sais bien mais ce n'est pas toujours simple quand on en était un ! *

Kori Uchiwa :« Je vais voir avec mon oncle si je peux prendre ma pause pour vous en parler. Vous savez j'ai toujours voulu devenir un shinobi ! Je serais heureux de pouvoir apporter mon aide ! J'arrive tout de suite ! »

Eno Kanara :* Un présent de Bouddha un ! Il a plutôt bon goût le petit. Pour ce qui est de ta pause ... Pas vraiment tu sais que ça prend du temps mais va le rejoindre à sa table. Mais si des clients arrivent je compte sur toi pour prendre la commande. *

Kori avançait déjà vers l'arrière boutique. Il n'avait pas besoin de demander quoi que ce soit à son sois-disant oncle mais préférait tout de même faire semble. Ca ferait plutôt bizarre de s'installer là tout en affirmant qu'il avait déjà posté la question. Toute façon il n'avait pas trop le choix, en prenant trop de risque il se serait fait tapé sur les doigts par un peu tout le monde.

L'adolescent passa quelques secondes à peine dans l'arrière boutique. Il revint les mains vide, après tout son oncle devait encore tresser la théière et la tasse. Il se demandait pourquoi il ne les préparait pas à l'avance. Il lui avait déjà demandé pourquoi mais comme toute réponse il avait eu droit à la mythique phrase du : Eno Kanara :«  Il n'y aura que du frais et fait sur le moment dans le Lotus Blanc mon neuve. ». Ils avaient l'habitude de se nommer oncle et neuve, jouer la comédie avait fini par réellement déteindre sur leurs vies.

Kori Uchiwa :« Me revoilà, je suis tout excité à l'idée d'aider un shinibi. Vous vienez de quel village en faite ? »

Rin Matsuo :* Je vois que ça rentre Kori. Mais tu sais on a pas réellement besoin d'information. *

Adana Hyuuga :* Il se fera la main comme ça. *

Rin Matsuo :* C'est pas faux. *

Kori s'installa sur la chaise en face du genin.

Kori Uchiwa :* Mon oncle tu pourra me mettre un mélange de fleur de lotus et d'ortie ? Avec un peu de miel aussi s'il te plaît. *

Eno Kanara : Je te fais ça mais pas de thé par après alors. Tu connais la règle. »

Kori Uchiwa :« Alors vous êtes ici pour eux je suppose ? Enfin, si je vous dérange avec mes questions dites le moi. »

Il marqua une petite pause. Réfléchissant à ce qu'il pouvait dire pour ne pas en faire de trop et pour ne pas en faire trop peu non plus.

Kori Uchiwa :« Je ne sais pas grand grand chose. Vu que je fais le service du Lotus Blanc pour aider mon oncle je fini bien souvent la journée un petit peu sur les rotules. » il continua un peu plus bas pour que les autres ne puissent pas entendre Kori Uchiwa :« Et comme vous pouvez le voir la clientèle n'est pas des plus jeune ici.. » il se rassi sur le fond de sa chaise avant de reprendre de sa voix normale Kori Uchiwa :« Mais j'ai bien entendu des choses. Ici on a pas à se plaindre d'eux, un peu trop loin de leur rayon d'action à mon avis. Fort heureusement je crois que mon oncle ne s'en remettrait pas si quelqu'un s'en prenait au Lotus Blanc. D'ailleurs pour ça que je suis bien heureux que vous soyez ici. Vu que vous êtes shinobis vous aller pouvoir l'arrêter hein ? »

Eno arriva avec un plateau eu main . Dans celui-ci il y avait une théière tressée à l'aide de feuille, une tasse assortie à celui-ci et une en bois brute où l'on pouvait encore voir tous les coups d'outils.

Eno Kanara :« S'il vous plaît monsieur. Surtout ne tarder pas trop trop à le boire mais vous avez tout le même le temps ne vous en faites pas. » il se tourna vers Kori Eno Kanara :« Voilà pour toi mon neuve. Mais n'oublie pas si des clients arrivent je compte sur toi. »

«Kori Uchiwa : Pas de problème mon oncle, vous pouvez compter sur moi. »

Le vieil homme prit la théière et versa le contenant dans la tasse du genin.

«Kori Uchiwa : Pour le groupe de jeune je peux vous indiquer où ils agissent, ou tout du moins plus ou moins l'endroit. J'aurais bien aimé pouvoir vous accompagner pour les attraper. C'est vraiment mon rêve vous savez ! » il but une gorgée de son thé «Kori Uchiwa : Ha oui si je me trompe pas ils sont plus ou moins cinq. Mais je suis sûr qu'un shinobi comme vous peut régler ce problème sans aucun soucis ! »

Kaouri no Kido:-4£ Rin Matsuo: +4£

_________________

"Invité vient prendre une tasse de thé au Lotus Blanc."
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Mer 29 Juin 2016 - 5:15

Il est au courant de quelque chose, je vais enfin avoir une piste sur ce fameux groupe de jeunes. Il est vraiment enthousiaste à l'idée de m'aider. Il décide même de prendre sa pause et me rejoindre à ma table pour en discuter. Il a toujours rêvé d'être shinobi me dit il. L'idée de la justice que procure les shinobi a toujours fasciné les gamins, ce n'est qu'un gosse après tout. Cela dit être serveur n'est pas l'idéal pour devenir un ninja. Cela nécessite un entrainement régulier sans relâche mais bon, il n'a peut-être pas le choix. Il exprime une nouvel fois sa joie de m'aider et me demande de quel village je viens. Cette question laisse passer un petit blanc, mon bandeau indique Shousan mais, ce n'est pas de là que je viens... Peut-être en a t'il entendu parler...

«Je m'appel Kaouri et vous comment vous appelez-vous ? Je viens du village de Kido, en avez vous entendu parler ? »


Il s'installe en face de moi et me demande si les jeunes voyous est bien la raison de ma présence au Lotus Blanc et je répond par un petit mensonge.

«Oui c'est exactement ça. Ne vous inquiétez pas pour vos question. Je ne suis qu'un genin vous savez.»

Je ne suis pas là uniquement pour ma mission, enqueter mon clan est aussi la raison qui m’amène à Hoto. Il prit un temps d’arrêt avant de poursuivre son dialogue puis me dit que les jeunes voyous ne s'en prennent pas au Lotus Blanc, qu'il est loin de leurs champ d'action. Il me dit qu'il est content de ma présence, grâce à moi le Lotus Blanc continuera de prospérer. Ce petit a beaucoup trop d'estime pour les ninjas. Ma mission ne consiste qu'a récupérer Hona Hino, pas a les arrêter. De plus il va falloir que je les infiltres, mes agissement ne serons peut etre pas glorieux, mais tel est la voie du ninja.

Un vieil homme arrive alors plateau en main. Le service assortie est original, on remarque tout de suite que ce n'est pas qu'un simple thé. Par contre celui du serveur est bien banal, je remarque que le vieille homme possède les mêmes yeux que le serveur. Il sont surement de la même famille, voila pourquoi il ne peux pas devenir ninja. Il doit surement s'occuper de l'affaire familial... Quelque chose que j'ai déjà connu et pourtant c'est une période de ma vie qui me manque. Le serveur ne semble pas perturbé par sa théière et prend son travail très a coeur. Il ne semble pas du tout vouloir quitter son travail a vrai dire il parait très motivé. Sa doit sans doute être pour ça qu'il ma fait payer mon thé... Ce gamin fait preuve de beaucoup plus de maturité que moi à l'époque. Le vieil homme s'en alla et le serveur continua de m'informer...

« Merci beaucoup vous m'aidez énormément pour ma mission. Oui s'il vous plait, pouvez vous m'indiquer l'endroit ou ils agissent. Plus ou moins cinq vous dites cela ne m’inquiète pas vraiment... Vous savez si une femme se trouve parmi eux ? »

Je bois mon thé d'une traite. je voulais le boire petit à petit mais ce gout délicieux ma vraiment surpris. Ce mélange sucré si mystérieux explique bien la règle qui dit qu'un seul thé ne sera servi. Namiko aurait tellement aimer boire ce thé. Elle qui raffole de tout ce qui est sucré... Je repose ma tasse sur la table et fini par demander au serveur...

« Vous n'avez jamais voulu être un ninja ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin Matsuo
Civil
Civil


Messages : 18
Date d'inscription : 23/06/2016

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/300  (0/300)
Points de vie:
60/60  (60/60)
Points de chakra:
2680/2680  (2680/2680)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Jeu 30 Juin 2016 - 14:01


«Kori Uchiwa :  Vous pouvez m’appeler Kori. Enchanté. » dit-il en tendant l'une de ses mains vers le jeune homme, le tout avec un large sourire «Je ne connais pas du tout ce village. A vrai dire moi mise à part la géographie locale ... C'est proche de quelle nation ? Ou de quel village ? »

Eno accueillit les nouveaux clients, les installa à une table et pris leurs commandes avant de s'en retourner à l'arrière boutique. Le vieil homme en avait profiter de sa présence dans la salle principale pour laisser son « neuve » discuter tranquillement. Surtout que celui-ci venait de parler d'un village d'on aucun n'avait encore entendu parler.

L'adolescent bu un peu de son thé. Il sentit immédiatement les biens faits de celui-ci. L'art de son oncle était réellement impressionnant. Il se demandait comment il pouvait arriver à allier aussi bien les saveurs, mais surtout comment il arrivait à leur donner cette force.

 :*Rin Matsuo : J'en sais que très peu sur ce village, à vrai dire j'en ai juste entendu parler. Tu crois que tu saurais en tirer quelques informations ? *

Kori Uchiwa :* Je peux toujours essayer oui. *

«Kori Uchiwa :  C'est tout de même rare d'entendre parler d'un village inconnu non ? Enfin comme je vous l'ai dit Kaouri je ne suis pas très fort en géographie. Si ça se trouve c'est juste à côté de Shousan que je n'en saurais rien. »

Il sourit une nouvelle fois. Rien à dire, glaner des informations ce n'était réellement pas son fort.

«Kori Uchiwa : De rien Kaouri. Il est normal d'aider un shinobi quand on le peut. Pour ce qui est de leur lieu d'agissement c'est surtout au niveau du centre ville. Vous n'aurez pas grand mal à trouver, cette ville n'est pas très grande après tout. Leur quartier général si je peux dire se trouve chez l'un deux. C'est dans la rue de chez Meimei, si vous ne connaissez pas il suffit de demander à n'importe quel passant. C'est une vrai légende après tout. Par contre je ne saurais pas dire si une femme se trouve avec eux. Vous savez Kaouri, j'évite ce genre de personne. Comme dit mon oncle, des graines à problèmes. »

Kaouri but son thé d'une traite, heureusement que son oncle ne vit pas ça. Enfin si il le vit malheureusement. Comme quoi parfois être un Kugutsu n'a pas que des avantages.

Eno Kanara :* Mes thés sont à savourer non à engloutir comme un vulgaire jus de feuilles ! *

Kori Uchiwa :* Mon oncle s'il vous plaît calmes-toi. Ca ne sert à rien de faire un scandale. Surtout qu'il est en mission, il doit être pris par le temps. *

Eno continua à marmonner dans son coin. Il ne voyait pas l’utiliser de servir un tel breuvage à des barbares. Car à présent pour lui Kaouri n'était rien de plus. Comment pouvait-il espérer profiter de toute la subtilité de son thé. Voilà un client qu'il n'allait certainement plus resservir.

La question que Kaouri lui posa le fit un peu tiquer. S'il avez déjà voulu être ninja ? C'est ce qui avait fait sa plus grande fierté. Et le voilà aujourd'hui obligé à servir du thé. Ce n'était pas réellement quelque chose qu'il n’appréciait pas mais être à nouveau shinobi était son plus grand souhait.

«Kori Uchiwa : Si bien sûr que si Kaouri. Mais comme vous pouvez le voir j'ai des obligations envers mon oncle. Et même si c'est quelque chose qui me ferait énormément plaisir ... Je ne peux pas me résigner à laisser mon oncle seul. Quel genre de shinobi je serais si je ne suis même pas capable d'aider ma famille ? »

Un nouveau sourire, bien moins sincère cette fois. L'adolescent se leva.

«Kori Uchiwa : Je suis vraiment désolé Kaouri mais j'ai du travail qui m'attend. Si vous avez encore des questions n'hésitez pas à repasser. »

Il marqua une petite pause.

«Kori Uchiwa : Bonne chance pour votre mission. »

L'adolescent débarrassa la table avant de se diriger vers l'arrière boutique.

_________________

"Invité vient prendre une tasse de thé au Lotus Blanc."
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Ven 1 Juil 2016 - 2:19

Je lui serre la main et prends le temps de bien regarder ces yeux. Ils sont si mystérieux tous ces cercles attirent fortement mon regard.

« Près de Shousan, enfin je pense, à vrai dire je ne sais pas vraiment non plus ou ça se trouve. Disons que j’ai toujours vécu à Shousan. »

**S'il ne connaît que la géographie locale sa doit lui arriver souvent, d'entendre parler d'un village inconnu. Après tout des clients du monde entier viennent ici...**

Il sourit à nouveau, ce gars cache quelque chose. Cependant il m’aide énormément pour ma mission. Quoi qu’il cache cela n’a aucun rapport avec ma venue à Hoto. En plus de ça, il n’a pas l’air bien méchant. Cela se prouve avec ma dernière question.
Sa réponse ne me surprend pas vraiment au final il est le bon neuve qu’il semble être. J’espère ne pas lui avoir fait de peine, cette fois-ci son sourire semble moins honnête… Je finis par lui dire : « Vous avez beaucoup de chance d’avoir votre famille. » Il se lève et me dit que le travail l’attend, j'en fais de même et lui tend la main en disant..

« Il n’y a aucun souci, encore merci pour toutes vos réponses cela va énormément m’aider pour ma mission sachez-le. Dites a votre oncle que j’apprécie peu de choses dans la vie mais ce thé était bon. Je reviendrais à l’occasion.»

Je me courbe légèrement en guise d’au revoir et de respect envers cet établissement et passe la porte du Lotus Blanc. Direction le centre-ville plus précisément direction chez Meimei !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Mar 12 Juil 2016 - 20:35

C'était donc sur une défaite qu'il quittait l'arène, avec la tournure qu'avait pris le combat il n'avait même pas pensé à regarder si Maïa était dans les tribunes. Sûrement mais aucune certitude. Entre le début du combat où il était fortement concentré et la suite où il se torturait le cerveau pour tenter de ne pas décevoir son père il n'avait pas eu un instant pour penser à Maïa.

Apparemment celle-ci avait bel et bien assisté à son combat vu qu'il la retrouver à l'extérieur du bâtiment. Dire qu'il était déçu était un grand mot, il était juste peiné d'avoir perdu aussi bêtement et de s'être emporter de la sorte. Peut-être avait-il une petite chance ? Il balaya cette idée rapidement, il n'avait plus une chance, pris sous le poison lui avait été fatale.

« Désolé pour ce spectacle plutôt pitoyable ... J'aurais aimé un peu mieux gérer ce combat.  »

En parlant de combat il était désolé de ne pas assister au combat d'Eihiko mais il n'avait pas le coeur à assister encore à des affrontements mais surtout ne voulait pas se retrouver tête à tête avec son père. Pas tout de suite en tout cas. C'est ce qui le peiné le plus à vrai dire, de ne pas avoir pu voir un seul combat de son ami. Il se sentait même un peu honteux de ne pas aller voir s'il avait terminé son combat. Et s'il était en finale ? Cette idée ne lui plaisait pas. Pas qu'il était jaloux loin de là, juste qu'il était déçu de ne pas assister au plausible affrontement de son coéquipier. Il n'avait même pas pris la peine de faire appel à Tak après le combat. Il ne saurait pas dire pourquoi mais il n'avait pas envie de partager ce moment pénible avec lui.

Sham n'était pas très loquace dans un premier temps, il laissait plus traîner ses yeux sur le décor. Voilà des années qu'il ne s'était pas rendu à Hoto. Ca avait bien changé depuis la dernière fois. Il était venu ici en vacance avec sa famille, enfin une partie de celle-ci. Jamais ils n'étaient parti au complet. Cette époque lui manquait, quand il s'entendait encore avec ses frères et soeurs. Aujourd’hui certains acceptées sans problème le choix qu'il avait fait, celui de devenir shinobi mais ce n'était pas le cas de tous. Il donnerait beaucoup pour pouvoir retourner à cette époque d'insouciance. Epoque où il était même pas encore conscient des agissements de son père, quand pour lui il n'avait qu'admiration et respect. Contrairement à aujourd'hui.

« En tout cas merci beaucoup pour ce que tu m'as dis avant le combat. Tu avais raison, ce n'est pas la victoire qui compte mais ce qu'on en retire. Et je ne dis parce que j'ai perdu hein. C'est juste que j'ai ouvert les yeux aujourd'hui, enfin je crois ... Non je les ai ouvert, je dois juste trouver le courage de faire ce que je dois faire. »

Il sourit à Maïa, il aimait bien cette fille. Il se sentait bien en sa présence plutôt. Elle était en dehors de toute cette histoire de shinobi, ça lui faisait du bien de fréquenter des personnes n'était pas de ce milieu autre que sa famille et les proches de celle-ci.

« J'ai pas envie de rentrer tout de suite à Shousan. Ca te dirais pas de faire quelque chose avant ? Histoire d'un peu profiter d'Hoto tout de même, c'est une superbe ville. Enfin, dans mes souvenirs en tout cas. »

Il avait une petite idée d'où il voulait se rendre aujourd'hui. Chez Meimei, le généralissime auteur de Supershino. Le premier numéro venait sortir. Un retour au tout début de la série, redessinée mais surtout un peu remaniée. Il avait hâte de voir ce que donnerait cette en quelque sorte nouvelle série. Mais il se voyait mal emmener Maïa chez Meimei, elle risquerait de le voir hystérique, en mode groupie totale. Un peu comme il arrivait parfois que des jeunes filles à ses concerts n'arrivent plus à tenir en place.

Sham avait entendu son père parler d'un salon de thé dans le coin. Il n'était pas spécialement du genre à ce rendre dans ce genre de commerce mais il se dit que c'était peut-être une bonne idée d'y amener une fille. Sans arrière pensée bien sûr, mais une telle sortie devrait plus lui plaire que de passer du temps dans un commerce de BD. Ca lui semblait être plutôt une bonne idée.

« Si ça te dis on m'a parlé d'un coin sympa à Hoto. C'est un salon de thé plutôt réputé, il parait que leur thé est vraiment bon. C'est pas super loin en plus. »

Sham fit signe à Maïa de le suivre, ce ne fut pas bien long pour arriver face au Lotus Blanc. Vu que Maïa semblait être plutôt d'accord il franchit le seuil de la porte tout en maintenant celle-ci pour la jeune fille. Contrairement à ce qu'il s'attendait pour un endroit aussi connu les lieux étaient sobres. Il n'y avait pas beaucoup de client à cette heure-ci, après tout le tournoi n'était pas encore terminé. L'adolescent fourra sa récompense dans son sac à dos, il n'avait pas pensé à le faire un peu plus tôt. Il s’installa à une table prenant par la même occasion la carte, elle aussi plutôt sobre.

« Whaou, ça serait pas plus simple de simplement citer les thés que tout ce charabia autour ? Du coup je sais pas du tout quoi prendre. »

Il se pencha de nouveau sur la carte avant de la déposer au bout de quelques secondes. Il avait finit par décider de laisser le hasard lui dicter le choix quand le serveur viendrais prendre commander.

« Au fait, je me demande, comment on va faire pour se retrouver par la suite ? Ca risque de pas être pratique non ? Ou alors faut vraiment s'y prendre à l'avance non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Jeu 14 Juil 2016 - 12:58

Atsuko retrouva Sham, comme promis, à la sortie de l’arène après son match. Elle était partagée sur sa satisfaction personnelle. Elle avait plutôt bien jugé les deux combattants, et ce qui s’était passé, c’était un peu ce qu’elle pressentait avant le début de l’affrontement. Si elle avait parié, elle aurait sans doute eu pas mal de succès … malgré tout, elle aurait bien voulu s’être trompée et que Sham l’emporte. Elle s’était même attendue à trouver Sham terriblement déçu, et aussi peu causant que quand elle l’avait abordé.
Mais curieusement, ce n’était pas aussi grave qu’elle le pensait. Il venait même de lui dire qu’elle avait raison sur le fait que la victoire n’importait pas toujours. Elle aurait bien voulu commenter ce point-là, et lui dire ce qu’elle pensait réellement de ce qu’elle avait vu, mais elle ne pouvait pas le faire sans trahir son identité réelle. Ou tout du moins une partie.

Atsuko avait quand même été épatée par la jeune kunoichi de Yuki qu’il avait affrontée. Déjà au premier tour elle lui avait fait une plutôt forte impression, mais son style de combat était décidément peu orthodoxe. Elle compensait son manque de puissance par des stratégies astucieuses, et d’une efficacité remarquable. Quelque part, c’était un peu son style à elle aussi. Sauf que cette Sun-Woo l’exploitait terriblement mieux qu’elle. Contrairement à l’Hazara, sa mentalité était clairement celle d’une guerrière.
Bah, de toute façon, quelle importance ? Au final, la grande gagnante de ce tournoi c’était elle non ? Elle n’avait pas participé, mais elle avait vu à l’œuvre tous les combattants malgré tout. Le nombre d’informations qu’elle avait engrangées était colossal. Suffisamment pour être préparée et pallier ses propres faiblesses si jamais elle croisait l’un de ces ninjas un jour dans une situation plus … réelle. Voilà pourquoi elle n’aimait pas les tournois. Les vainqueurs ne se trouvaient jamais dans l’arène à ses yeux. C’était un jeu puéril, et les vrais shinobis n’avaient pas à se plier à ce genre de choses. Elle avait conscience de mettre Sham dans le même lot qu’eux mais … Au moins peut-être que les événements du jour allaient le durcir. Lui permettre de trouver une voie moins joyeuse, mais plus efficace, dans les arts shinobis. S’il devenait plus fort et plus aguerri, il survivrait plus longtemps dans ce monde impitoyable. Quelque part, c’était aussi au nom de leur amitié naissante qu’elle pensait de cette manière vis-à-vis de lui.
Oui, c’était une façon un peu étrange de considérer la tournure des événements.

Mais elle ne dit rien de tout cela. Elle se contenta d’un sourire, et d’une réponse un peu évasive. Au pire cela passerait pour de la compassion ou une tentative de réconfort. Au mieux, il comprendrait que c’était la réponse la plus sincère qu’Atsuko pouvait lui donner, et qu’elle se fichait réellement de sa victoire ou de sa défaite. Qu’elle croyait fermement que la victoire n’était pas si importante.


« Bien sûr que j’avais raison, qu’est-ce que tu crois ? Hihi ! Au moins maintenant tu connais tes forces et tes faiblesses ! Et la prochaine fois, c’est sûr, tu seras devenu plus fort et tu gagneras. Pas vrai ? »

Elle avait bien conscience que son ton d’adolescente, presque plein d’innocence, était désarmant. Qu’il était apte à dissiper la colère ou à sortir quelqu’un d’une attitude repliée. Atsuko avait mis des années à l’élaborer pour qu’il aille dans ce sens. Parfois, la voix était bien meilleure que n’importe quel changement d’apparence, que n’importe quel masque, pour dissimuler qui on était réellement et pour influencer les gens comme on l’entendait.

Sham sembla réfléchir quelques instants, sur la destination qu’ils allaient choisir. Il y mettait vraiment du sien pour être gentil, c’était bien plus mignon que quand il avait tenté de la comparer à divers aliments louches. Il ne se rendait pas bien compte lui-même qu’il était bien plus doué quand il ne forçait pas, à n’en pas douter. En plus, l’endroit qu’il suggéra était juste parfait. Si ça avait été un premier rendez-vous, il aurait pu choisir le même que ça aurait été un décor plus qu’acceptable.

Un salon de thé … Atsuko n’avait jamais entendu parler de celui-ci. Même alors que Sham lui disait qu’il était réputé. La jeune fille appréciait toujours de découvrir de nouveaux endroits, de voir de nouveaux visages. Ca faisait partie intégrante de son métier bien sûr, mais elle avait aussi une attirance certaine pour la découverte du monde sous tous ses aspects. Du coup, elle acquiesça, toujours aussi souriante, quand il lui proposa de se rendre au Lotus Blanc.

C’était un endroit intriguant, en plus de ça. L’ambiance était plutôt mystique. Et ce n’était pas juste la décoration. L’emplacement, un peu en marge des autres commerces, l’allure de temple du salon vu de l’extérieur … Et puis, le calme qui y régnait aussi. Certaines personnes conversaient, créant une sorte de léger bruit de fond, mais on pouvait très facilement en faire abstraction tant l’atmosphère subjuguait. Il suffisait de se concentrer sur n’importe quel autre élément de l’endroit pour oublier totalement qu’ils n’étaient pas tout seuls ici.
Sham finit par déposer la carte. Avec un sourire malicieux, Atsuko, tirée de ses rêveries décréta alors :


« Si tu ne sais pas quoi prendre, alors c’est moi qui choisis pour nous deux ! Alors voyons voir … »

Elle parcourut la carte des yeux. Les descriptions étaient mystérieuses, mais très détaillées, rajoutant encore une couche à l’ambiance. Chaque thé avait l’air d’avoir été fait avec un mélange de technicité et de superstitions. Tous les thés sur la carte semblaient être biens en fait, elle comprenait que Sham n’ait pas su réellement faire un choix …
Bon pour requinquer quelqu’un qui venait de prendre un revers et qui avait besoin de se remettre un peu d’aplomb, un des thés semblait être particulièrement indiqué !
Atsuko leva la main pour attirer l’attention du serveur. Un jeune garçon qui devait être pas loin d’avoir leur âge. Les cheveux d’une étrange couleur rose pâle, assortis à des yeux bleus … Son visage avait un petit quelque chose qui le rendait presque envoûtant. Encore un ajout à la part mystique des lieux.


** Décidément, soit ils sont très doués et super malins, soit ils sont vraiment à fond dans leur truc. **

Avec un sourire poli et plein d’entrain, elle entama :

« Bonjour ! Deux ‘’ Souffle du Dragon ‘’ s’il vous plait ! Enfin, je suppose que le saké que vous versez dedans, c’est juste pour le parfum hein ? Je ne suis pas vraiment habituée à boire de l’alcool. J’imaginais juste ça comme les chocolats … Vous savez, un peu d’alcool pour donner du goût, et relever les autres arômes … S’il est un peu trop présent on prendra autre chose. Sinon, ce sera ça ! »

C’était vraiment difficile de parler autant tout en conservant une attitude comme celle-là. Mais bon, c’était un des moyens qu’Atsuko avait pour conserver un lien avec ses racines. Donc ça venait naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Jeu 14 Juil 2016 - 20:26

Sham était confortablement installé sur sa chaise face à Maïa. Il ne se doutait pas un seul instant de la véritable personne qu'elle était. A vrai dire c'était parfait de cette façon, une telle rencontre lui avait fait tellement de bien. Il fut soulagé en entendant que la jeune fille allait prendre la décision de leur boisson, il allait juste devoir la prendre de vitesse pour payer. Elle lui avait déjà offert une glace, il était hors de question qu'elle continue à arroser. C'était la moindre des choses de partager les coûts non ? Elle les glaces, lui les thés. Le serveur finit par arriver, il avait quelque chose d'étrange. Ses cheveux rose lui donnait un petit air féminin aux yeux de Sham. Mais ce qui attirait le plus son attention c'était les yeux qu'il possédait. Ils étaient étrange, jamais il n'en avait vu des comme ça. Un dojutsu ? Encore quelqu'un qui possédait un pouvoir alors que lui non ? Un simple serveur en plus. Encore un point sur le quel il se trompait, ce jeune homme était bien plus proche de Maïa qu'il ne le pensait. Lui aussi jouait la comédie.

«Bonjour mademoiselle, jeune homme. Le saké dans le Souffle du Dragon est là bien sûr pour apporter un peu de goût et rien de plus ne vous en faite pas. D'après mon oncle il sublime le goût du thé. Par contre je ne saurais pas vous en dire beaucoup plus, mon oncle garde le secret sur ses recettes. Je le comprend, ce serait dommage de voir d'autre Lotus Blanc fleurir un peu partout. »

Le serveur sourit tout en prenant note sur son calepin.

«En tout cas c'est un très bon choix que vous avez fait là. »

Kori jeta un coup d'oeil à Sham avant de s'en aller. Avait-il des informations sur le jeune homme ? Sûrement, après tout sa famille était réputée. Pas réellement en dehors du territoire du feu mais ils avaient une maison de vacance ici, de bonne taille qui plus ai. Il se demandait si aujourd'hui elle était encore à eu ou non. Après tout ça faisait tellement de temps qu'il ne s'était pas rendu sur cette île.

L'adolescent était déçu que Maïa ignore sa question. N'avait-elle donc pas envie de le revoir ? Ce serait vraiment dommage de perdre contact de cette façon. Après tout il commençait réellement à l'apprécier et pour une fois il n'avait pas à faire le pitre. Non avec elle il se sentait bien, oubliait la totalité de ses problèmes. C'était amusant, il n'avait pas besoin de jouer ce rôle qu'il s'était imposé. Enfin aujourd'hui ce n'était plus réellement qu'un rôle, c'était devenu bien plus que ça. A force de faire le con en permanence, à jouer au pitre il l'était tout simplement devenu. Lui qui était jadis si calme et sérieux s'était totalement vu changer au vue de sa vie. Une façon de se protéger en quelque sorte.

Il cacha au mieux la déception de ne pas avoir reçu de réponse à sa question. Ce n'était pas la fin du monde mais bon, ce n'était jamais réellement plaisant.

« Je suis vraiment content qu'on soit venu ici. On m'en avait parlé mais jamais je ne m'étais attendu à que ce soit comme ça. C'est bête à dire mais je m'attendais à ce que ce soit plus luxueux vus la réputation qu'il possède. »

Le jeune genin vu du coin de l'oeil que le serveur revenait. Il avait dans l'une de ses mains un plateau en bambou. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour arriver au niveau de leur table.

«Et voilà vos deux Souffles du Dragon. Ca vous fera un total de 12 yens. Nous acceptions aussi toute autre monnaie. »

Sham sorti de sa poche la somme demandée et tendit le tout au serveur.

« S'il vous plait. »

« Merci bien jeune homme. Je vous souhaite une très bonne dégustation à vous deux.

Le jeune homme offrit un sourire supplémentaire avant d'aller prendre la commande d'un table un peu plus loin. Sham fut étonné du contenant, il n'avait pas lu le descriptif de tous les thés. Il n'était pas arrivé jusqu'au Souffle du Dragon. Chose qui expliquait son étonnement face à la carapace de tortue qui contenait son thé.

« C'est quand même un peu bizarre de boire là dedans non ? »

Sham porta la carapace à sa bouche et trempa ses lèvres dans le breuvage pour en tester la température. Idéale, si seulement ça pouvait être la même chose chez lui. A chaque fois il se brûlait les lèvres. L'adolescent bu une gorgée.

« Wahouuu ! »

Il ne pu s'empêcher de laisser échapper un petit cri  d'étonnement, pas si fort que ça il sait tout de même se tenir ce petit gars. Il n'en revenait pas du goût du thé. C'était tout bonnement étonnant. Il n’arrivait pas à dire ce qu'il contenait mais c'était tout bonnement déconcertant. Il ne pu s'empêcher de reprendre une gorgée.

« Je comprend mieux pourquoi on m'a recommandé cet endroit ! »

Le jeune Ono reposa sa carapace face à lui, il ne voulait pas boire ce délice trop rapidement. Après tout il fallait qu'il en profite tout de même non ?

« En tout cas je ne suis pas du tout déçu de t'avoir rencontré aujourd'hui. Je ne serais pas venu pour rien ! »

Sham rougit un peu, ça lui faisait tout de même un peu bizarre de discuter avec une personne plus âgée que lui. Elle devait avoir plus ou moins le même âge que Mihako, l'une de ses soeurs. Il ne pu s'empêcher que cette dernière aurait peut-être même eu plus de chance avec Maïa que lui n'en aurait jamais. Toute façon la différence d'âge était tout de même là. Trois ans ce n'est pas énorme, sauf dans la période adolescente de la vie.

Le jeune genin aurait aimé parlé du concert à la jeune fille mais il ne savait pas pourquoi il n'en fit rien. Peut-être préférait-il être simplement vu comme un genin et non comme le fils d'un mafieux doublé d'une pop-star montante.

« Au fait si jamais tu veux passer des vacances à Shousan je peux toujours voir pour te trouver un endroit où loger. Sans arrière pensée hein ! C'est juste que mon père a une grande maison du coup il y a toujours de la place ... Même plus que de la place, toute une partie du bâtiment n'est jamais utilisé. »

Sham sourit à la jeune fille. Ca lui ferait réellement plaisir de pouvoir un jour lui faire visiter les rues de Shousan.

Sham -12 yens Rin +6 yens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Lun 18 Juil 2016 - 11:41

Pour le coup, ça arrangeait bien la jeune yukéenne que ce soit Sham qui paie. Lorsqu’elle avait été chercher les glaces, il n’était pas là pour voir qu’elle avait payé avec des saigas. Mais là, si elle avait dû montrer la couleur de son argent il l’aurait vu. Elle aurait pu prétexter les voyages qui lui auraient donné différents types de monnaie, mais il aurait suffit qu’il veuille voir, par curiosité, des pièces un peu inhabituelles, pour se rendre compte qu’elle n’avait rien que des saigas en sa possession. Ce qui aurait pu être un problème. Ou au moins un moyen de le laisser avoir quelques soupçons, même très légers. Encore que, à Hoto, ils acceptaient tous les types de monnaie sans broncher. Tant qu’elle ne ramenait pas des drakes, peu de chance de faire sourciller un commerçant dans le coin.

En tous cas, le thé était super bon. L’arôme était plutôt relevé, sans doute à cause du saké qui était mélangé avec les herbes. Il donnait beaucoup de relief, mais lorsqu’il s’écoulait dans la gorge, le breuvage donnait surtout l’impression de réveiller le corps et l’esprit. De bousculer les limites de celui-ci. Un peu comme s’il fouillait l’organisme afin de trouver une sorte de force cachée, et la mettre au grand jour. Et pour ne rien gâcher l’arôme et le goût étaient fameux.
Atsuko ne put s’empêcher d’émettre un petit sifflement admiratif. Elle n’avait jamais goûté une boisson aussi particulière. Et c’était loin de lui déplaire. Elle comprenait tout à fait que le gérant veuille garder la recette secrète : son thé était unique en son genre. Comme le disait Sham, l’établissement était un peu rustique, passé le côté mystique, et même plutôt pauvre par rapport à sa réputation. Mais les thés étaient largement à la hauteur de celle-ci !

Avec un sourire ravi, et pour la toute première fois de la journée, totalement sincère et sans aucune arrière-pensée pour l’accompagner, Atsuko s’exclama :


« Oui, c’est incroyable ! Je n’ai jamais goûté un thé aussi bon. Je ne connaissais pas trop le Lotus Blanc, mais je crois que je vais avoir du mal à l’oublier maintenant. »

La jeune fille fronça très brièvement les sourcils. En fait, le thé était tellement fort qu’elle s’était retrouvée surprise et désarmée pendant un moment. Ou alors c’était un résultat d’ensemble ? La présence de Sham, le cadre un peu mystique, le thé en lui-même … Elle se sentait bien, et elle en avait presque oublié qui elle était réellement et la situation dans laquelle elle s’était embarquée en approchant le Genin de Shousan. Pas spécialement dangereux, mais si elle souhaitait garder un ami aussi attentionné, il allait falloir qu’elle soit un peu plus prudente.

D’un autre côté, pouvait-elle dire que c’était son ami à elle ? C’était l’ami de Maïa plutôt. Pas d’Atsuko Hazara. S’il savait la vérité, ce qu’elle faisait, ce qu’elle avait fait dans le passé … Ce n’était pas sûr qu’il serait encore aussi ouvert et gentil avec elle. Et elle ne pourrait même pas lui en vouloir : ce qu’elle lui montrait d’elle-même ressemblait à un énorme mensonge. En fait, plus ils devenaient en bons termes, plus ça se transformait en trahison, plutôt qu’en simple mensonge. Avec un sourire dépité, Atsuko songea que c’était peut-être son destin après tout. Qu’elle était née pour trahir tous ses amis, tant qu’ils ne venaient pas du pays de la neige.


** Mais si je peux maintenir l’illusion, et qu’il ne sait jamais la vérité, il ne saura jamais que je lui ai menti. Je n’aurais pas à faire face aux conséquences de ma trahison et … Et nous ne serons jamais réellement amis. Mais peut-être que c’est la seule solution ? Maïa est une identité qui est faite pour s’entourer de gens sympathiques. Atsuko n’a rien à leur apporter d’autre que de la déception. **

Plus elle y réfléchissait, plus elle se disait qu’elle aurait dû changer d’apparence dans les tribunes pour l’aborder. C’était un mauvais calcul d’avoir conservé sa véritable : elle risquait de se faire démasquer par accident à tout moment.

Alors qu’elle réfléchissait à un moyen de sortir, un jour, de cette situation sans faire de mal à Sham, qui n’avait rien demandé de tout ça, celui-ci prit la parole, lui proposant de passer des vacances chez lui à l’occasion. Elle en resta bouchée bée, tellement c’était à des kilomètres de sa réflexion du moment. Encore de la gentillesse, et pas des moindres pour le coup. Atsuko ne savait pas vraiment comment réagir. Entrer à Shousan, pour elle, c’était risquer sa vie. En était-elle capable ? Même pour un ami, elle venait tout juste de le rencontrer en plus, ce n’était quand même pas quelque chose qu’elle pouvait faire de façon complètement anodine.
Après, avec une transformation adaptée, et des papiers qui paraissaient en règles … Peut-être qu’il y avait moyen. Mais une fois à l’intérieur, pour ne pas lui révéler la vérité, elle serait obligée de reprendre sa véritable apparence. Et si quelqu’un la voyait, possible qu’elle se fasse dénoncer à la première occasion. Elle avait vécu tellement d’années ici qu’un passant ou un commerçant pouvait la reconnaitre et prévenir ses parents. Ou encore pire, un Anbu pouvait la voir et là, c’était une très mauvaise idée, et sans doute même l’exécution, qui l’attendaient.
Shousan n’avait heureusement pas la réputation de pratiquer la torture parce qu’ils privilégiaient la simple fouille spirituelle.
En fait, pour venir dans ce village le mieux pour elle serait sans doute de préparer une capsule de cyanure au cas où. Ca faisait quand même beaucoup de précautions et de mauvaises fins possibles, même pour voir un garçon aussi sympathique que Sham. Ou alors elle devait lui dire la vérité, ou une partie, et espérer qu’il le prenne bien.

Non, elle n’avait pas le cœur à ça. Mais elle ne pouvait pas non plus éluder. Elle chercha quelques secondes, essayant de trouver une astuce pour s’esquiver sans le laisser paraître. Mais même ça, elle ne réussit pas à le faire convenablement.
Avec un sourire, elle répondit le plus innocemment du monde :


« Tu sais, comme je te disais, mes parents ne vont jamais à Shousan même … Ils n’aiment pas trop le village pour certaines raisons … Enfin ils m’ont laissés venir à Hoto. Peut-être qu’ils me laisseront aller à Shousan ? Moi j’aimerais bien en tous cas. Je n’ai jamais vu l’intérieur du village, ça doit être super ! »

Bon, ça tiendrait quelques temps. Pas assez longtemps à son goût, malheureusement.

Sham avait parlé d’une grande maison. En même temps, s’il était de la famille Ono … D’ailleurs son salut pouvait peut-être venir de ce côté-là. Si elle ne sortait pas du manoir Ono sous sa vraie apparence, aucune chance que les ninjas de Shousan ne la trouvent là-bas. Il y avait peut-être moyen. Mais ça allait quand même être compliqué à expliquer à Sham.
Un manoir hein … En plus elle n’aimait pas trop le décor. A tous les coups ça allait lui rappeler l’immense demeure de son propre paternel. Ces endroits luxueux, elle savait comment s’y comporter, mais elle n’était jamais très enjouée quand elle entrait dedans. Au contraire, plutôt morose et fermée. Tout l’inverse de la personnalité de Maïa.
Vraiment, tout se compliquait bien trop vite.


« En tous cas, je ne sais pas qui t’a conseillé cet établissement mais tu devrais le remercier. C’est un vrai piège à fille, tu sais ? Si tu arrives à en amener une qui te plait ici, je pense que tu peux lui dire n’importe quoi, ça devrait fonctionner. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Lun 18 Juil 2016 - 22:35

Encore un refus, cette fois-ci ce ne fut pas une question éludée mais une impossibilité. Enfin, une qui ne l'était pas encore totalement. Ca dépendait des parents de Maïa si oui ou non elle pourrait se rendre en vacance à Shousan. Dommage, il aurait bien aimé l'inviter pour faire plus ample connaissance, pour lui montrer cette si belle ville. Peut-être était-ce un mieux qu'elle ne puisse certainement pas, après tout elle aurait sûrement très vite compris qu'il était le fils d'Oma Ono. Pour l'instant elle n'avait pas tiquer sur son nom de famille ou tout du moins n'en avait rien laisser paraître. Et puis si jamais son père s'en prenait à lui alors qu'elle était là ? Non il ne voulait pas qu'elle voit ce genre de chose. Il valait sûrement mieux que ses parents refusent. Encore une fois il avait parlé trop vite.

Etait-ce du rentre dedans que Maïa lui faisait là ? C'est ce qui lui semblait, il rougit un peu. Il pouvait dire n'importe quoi et ça fonctionnerait ? Une façon de lui faire comprendre qu'il pouvait agir de la sorte avec elle ? Il vira même rouge pivoine ne sachant plus où se mettre. Ce gosse était vraiment étrange, il ne changeait pas de teint quand il draguait mais face à cette fille ça ne pardonnait pas. Il ne savait pas comment agir maintenant qu'il devait pas utiliser ce personnage qu'il s'était créer. Pas de drague culinaire le démunissait totalement.

Maintenant restait-il à savoir s'il devait ou non sauter sur l’occasion. Il but une gorgée de son thé pour gagner un peu de temps, il jetait des petits coups d'oeil discret vers Maïa au-dessus de la carapace. Sham était littéralement totalement perdu. Que devait-il fait ? Quelqu'un de normalement constitué aurait directement sauté sur l’occasion mais lui avait peur de retomber sur sa drague culinaire qui ne plaisait pas à la jeune fille. Elle l'avait accepté une première fois mais le ferait-elle une deuxième si fois s'il retombait dedans ? Et puis il y avait aussi le fait qu'elle voulait une relation libre. Chose qui ne convenait absolument pas à l'adolescent, ce souvenir de ce point le libéra un peu de sa gêne.

« J'en prend bonne note ! Je lui ferais passer le message et je crois que vu ce que tu viens de dire je vais en faire mon nouveau lieu pour attirer des filles. »

Rien que de parler de ça le fit rougir encore un petit peu mais il n'atteint pas la teinte qui avait été la sienne un rien plus tôt. Il disait passer le message mais il n'allait bien sûr pas le faire, il voyait mal l'annoncer à son père. Au mieux celui-ci allait rire du manque d'intérêt de ce pourquoi il venait le déranger.

« Si tu ne peux pas venir à Shousan on pourrait toujours se retrouver ici non ? Je sais qu'on avait une maison de vacance au bord de l'eau mais vu que ça fait longtemps qu'on est pas venu je ne saurais pas dire si elle nous appartient encore. J'irais peut-être jeter un coup d'oeil avant de quitter Hoto ... Ca serait comique de revoir les photos de quand j'étais petit. »

C'est vrai que l'idée plaisait à Sham. Retourner dans cette maison d'on il ne gardait pratiquement que de bons souvenirs. C'est le seul lieu qu'il avait partager avec son père sans recevoir un coup. Chose plutôt rare, surtout qu'ils restaient la plupart du temps au moins deux bonnes semaines. Son regard se perdu, tout comme son cerveau se remémorant certain souvenir. L'époque où il s'entendait encore bien avec toute sa famille. C'était même dans cette maison qu'il était né juste après Shûren. Ca lui ferait réellement mal d'apprendre que son père l'aurait revendue. Il espérait que non, sans quoi il ne pourrait remettre les pieds légalement dans la demeure.

Sham ne se sentait pas totalement honnête envers la jeune fille. Il lui cachait le statut de son père tout en l'invitant chez lui. Certes elle n'avait pas dit oui mais il était tout de même important qu'elle sache à quoi elle devait s'attendre au cas où. Pourtant il n'avait pas réellement l'envie de le lui dévoiler. Si jamais elle prenait peur et s'en allait ? Cette idée fur rapidement chassée, elle était intelligente donc pouvait aisément faire la part des choses. Elle se rendait bien compte que Sham n'était pas de ce genre là. Et puis son statut de shinobi montrait bien qu'il ne cautionnait pas du tout ça.

Il vint en pesant le pour et le contre que le mieux était de le dire sans réellement le dire non plus. Après tout rien n'était officialisé à propos de son père.

« Maïa, j'ai quelque chose à te dire avant qu'on continue à se fréquenter.  » il marqua une pause ne sachant pas réellement par quel bout prendre la chose « Hum ... A vrai dire il y a des rumeurs sur ma famille. Je sais pas si tu as déjà entendu parler des Onos ... » il y avait de forte chance que oui vu qu'elle voyageait pas mal « Mon père est un commerçant plutôt connu dans le milieu mais on ne lui donne pas que ce métier. Il y a pas mal de rumeurs qui courent sur nous. J'ai souvent entendu, enfin on m'a souvent reproché que mon père est un criminel ... » le mot était petit pour ce qu'il était réellement « Je ne sais pas pourquoi, » il détourna le regard « mais pas mal de gens à Shousan et pas que là pensent que mon père est un mafieux. »

Il marqua une pause une nouvelle fois. Comment pouvait-il lui faire comprendre ce qu'il voulait faire passer ? Oui son père était un mafieux mais il ne pouvait pas le lui dire réellement. Il ne pouvait que lui dire que ce n'était qu'une rumeur ... Mais une rumeur ça se basse souvent sur une base de réalité non ? Il aurait aimé lui dire qu'il était réellement mafieux mais c'était impossible, il devait bel et bien appuyer sur le fait que ce n'était qu'une supposition.

« C'est qu'une rumeur hein ! Mais comme ça tu sais. Tu ne seras pas étonnée au cas où un jour tu entends parler de ma famille. Je préfère que tu l'aprennes de ma bouche. Mais je te rassure il est commerçant. »

Sur cette dernière phrase il détourna qu'un peu les yeux. Après tout mafieux c'était un peu un commerçant illégal non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Dim 24 Juil 2016 - 20:27

Si elle ne pouvait pas revenir à Shousan … En fait, en y réfléchissant bien, Atsuko, même si c’était toujours un risque, pouvait le faire. Somme toute, c’était un risque minime. Elle avait des papiers au nom de Meiu Niagara, une jeune fille qui étudiait le commerce à Ito, et qui passait régulièrement à Shousan pour les besoins estudiantins. Et elle avait même un Hensou, une apparence, qui lui correspondait et qu’elle avait déjà employée plusieurs fois. S’introduire à Shousan devenait possible tant qu’elle ne tentait rien d’insensé. Après tout, rompre un Hensou était totalement impossible pour quelqu’un d’extérieur. Du coup elle n’aurait qu’à approcher du manoir Ono sous cette apparence, puis en changer pour demander à voir Sham …
Du coup, c’était possible. Mais est-ce qu’elle le voulait ? Revoir Shousan. Risquer même de croiser quelqu’un qu’elle connaissait. Est-ce que sa résolution survivrait à cette décharge émotionnelle ? La question ne se posait pas. Si elle trahissait son devoir envers Yuki pour si peu, elle ne méritait pas d’être une shinobi du pays de la neige.  

La voix un peu blanche, en détournant légèrement les yeux, elle avoua donc à Sham :


« J’ai pris le temps d’y penser un peu et … Même si j’aimerais bien voir ta maison de vacances je peux toujours fuguer brièvement pour passer te rendre visite à Shousan. Il faudra juste que j’évite les gardes parce que mes parents me chercheront. Mais je suis plutôt douée pour passer entre les mailles du filet ça ne posera pas de problème ! »

C’était dit, plus moyen de revenir en arrière. Enfin, pas sans perdre son nouvel ami, et à coup sûr elle s’en voudrait longtemps. Et puis Atsuko avait besoin de se persuader qu’elle n’avait aucune difficulté à parcourir les rues de Shousan au besoin. Maintenant qu’elle pouvait le faire, elle n’avait plus tant de raisons d’en rester éloigné. Si elle ne s’y forçait jamais, elle ne pourrait pas démolir cette barrière qui l’empêchait d’avancer, et aussi d’exercer sa fonction d’espionne à l’intérieur même du village du feu.

Sham annonça alors avec une voix gênée que tout le monde considérait son père comme un mafieux. Atsuko dû se contrôler pour ne pas laisser échapper un petit rire cynique. Elle n’était pas en position de juger ce mensonge. Qu’Oma Ono était un mafieux était une certitude, qu’il dise le contraire ou non. Ce n’était même pas possible d’ignorer cela. Elle avait vécu à Shousan et les services secrets de Yuki ne connaissaient que trop bien l’identité réelle de cet homme.
Mais Sham essayait de protéger la réputation de son père. A moins que son air gêné ne soit là pour le disculper lui auprès d’elle ? Il n’y avait pas réellement besoin pour Atsuko l’illégalité n’était pas nécessairement un mal. Yuki l’avait compris depuis bien longtemps. Le village préférait contrôler l’illégalité et limiter les débordements que de tenter de la combattre par tous les moyens. Et même si ce n’était pas ‘réglo’, ça avait le mérite de très bien fonctionner et d’ouvrir des portes économiques pour le village. Et en tant qu’individus, Atsuko ne pensait pas nécessairement que tous les criminels étaient des gens mauvais. Hors la loi, certes. Mais il y avait plusieurs catégories de hors la loi.

Mais elle était Maïa actuellement. Elle devait jouer son rôle. Elle réfléchit quelques instants à la meilleure manière de tourner ça, et choisit de faire celle qui ne le croyait pas totalement, mais essayait plutôt de le rassurer.


« Peu importe, Sham. Que ce soit vrai ou non, tu n’es pas ton père. Et puis, tous les commerces ont leurs arrangements dans l’illégalité. Si Shousan ne l’a pas arrêté, et qu’il n’y a que des rumeurs contre lui, ce n’est certainement pas moi qui vais juger ta famille d’une manière ou d’une autre. »

Atsuko avait quand même réussi à y glisser une part de vérité. Mais la réponse sonnait un petit peu faux dans sa bouche d’adolescente pleine de joie de vivre et qui vivait au jour le jour. La jeune fille chercha immédiatement un moyen de détourner la conversation sur autre chose pour ne pas laisser trop de temps à Sham d’y réfléchir. Et en retraçant vite fait ce qu’elle savait de Sham et ce qu’il savait d’elle, surtout, elle trouva facilement de la matière.

« Au fait ! Tu parlais d’un entrainement ! Et si tu m’expliquais comment on utilise son chakra ? Je suis sûre que je suis plutôt douée en vrai ! »

Restait à savoir si elle allait confirmer ses propres paroles ou non. Ca pouvait être suspect, mais elle était tentée de jouer un peu à faire naitre un doute chez son ami pour voir s’il lui ferait confiance ou tenterait de déterrer la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Mer 27 Juil 2016 - 19:19

La nouvelle que Maïa voulait bien fuguer de chez ses parents pour venir lui faisait très plaisir. Après tout ce n'est pas pour n'importe qui qu'on accepte de fuguer de chez soi non ? Il avait l'impression de compter aux yeux de quelqu'un autre que Tak. C'est certain que c'était la même chose pour sa famille mais parfois il avait l'impression d'être transparent à leurs yeux. Cette jeune fille faisait réellement beaucoup de bien à l'adolescent, il se sentait mieux dans ses basquettes. Car oui bien qu'il ne le montre pas réellement Sham n'est pas du genre des plus stables sentimentalement parlant. Après tout qui le serait à sa place ? Pour ce qui était d'éviter les gardes c'était totalement logique, ce serait de la folie de se montrer alors que peut-être un signalement de disparition est placé sur sa personne.

« Ca serait vraiment bien! Je t'assure qu'on évitera les lieux trop fréquentés par les shnobis et puis même chez moi il y a déjà de quoi faire. Bien que voir Shousan est plaisant aussi hein ! » un peu moins enjoué il continua « Mais je voudrais pas que tu t'attires des problèmes hein. »

C'est vrai que c'était tentant de l’accueillir mais si c'était pour que quand elle rentre elle passe un mauvais quart d'heure et qu'elle soit privée de sortie pendant un moment ... Ca valait réellement la peine pour elle ? Sûrement, sinon elle ne l'aurait pas proposée, elle voyait dans cette invitation un plus que ce qu'elle risquait comme punition de la part de ses parents.

Le jeune Ono fut surpris de la réponse que Maïa venait de lui apporter sur les informations qu'il avait apporté sur son père. Elle avait raison, il n'était pas son père mais parfois, il devait se l'avouer, il lui arrivait d'agir comme lui mais à une échelle différente bien sûr. Ce qui le surpris réellement c'est le changement de ton qui venait d'apparaître. Elle avait utilisé des mots bien spécifiques. Si tous les commerces avaient un arrangement dans l'illégalité est-ce que ça comptait pour ses parents à elle ? Après tout eux aussi étaient dans le commerce. Sham commençait petit à petit à se poser des questions. Il n'était pas rare de voir des civiles durant un tournoi mais il y avait quelque chose qui clochait. Il ne savait pas quoi mais son instinct lui disait de peut-être faire attention. Cette impression fut rapidement chassée par la question de la jeune fille. Lui expliquer le chakra ? Elle voulait donc tenter de se familiariser avec la base même des shinobis comme l'adolescent lui avait proposé un peu plus tôt dans la journée.

« C'est une bonne idée tien ! Mais c'est pas le plus simple à expliquer à vrai dire ... Hum donne moi deux secondes. »

Les petits doutes qu'il avait eu sur Maïa s'était volatilisé pour laisser place à une réflexion. Comment allait-il bien pouvoir lui expliquer comment utiliser le chakra ? Déjà il devait commencer par la base même. Qu'est-ce que le chakra. Il se remémora les cours qu'il avait eu à l'académie. Il ne devait que se baser sur ceux-ci après tout elle ne possédait pas la base du langage shinobi.

« C'est vraiment quelque chose de difficile à expliquer ... Déjà je vais commencer par t'apprendre ce qu'est le chakra. Ca aussi c'est pas simple. » l'adolescent eut un petit rire « Le chakra c'est un peu comme un carburant très complexe, sans celui-ci on ne peut pas utiliser des jutsus. Je dis qu'il est complexe parce que c'est déjà quelque chose qui est difficile à ressentir à la base mais une fois qu'on le tien on ne peut plus ne plus le ressentir. C'est un peu comme si tu arrivais à sentir le sang qui coule dans tes veines. Mais il est complexe aussi par sa nature. C'est une énergie composée de deux énergies. Celle du corps et celle de l'esprit pour faire gros. C'est qu'en mélangeant ces deux-là qu'on obtient ce qu'on appel chakra. » il marqua une petite pause pour boire un peu de son thé avant de reprendre « En gros le chakra c'est ça, il y a aussi la nature du chakra qui décide de l'élément naturel que tu es capable d'utiliser mais ça c'est encore un peu plus complexe. J'espère en tout cas que je ne t'ai pas perdue dans mes explications. Par contre pour ce qui est de l'utiliser c'est quelque chose d'encore plus compliqué que de l'expliquer. Comme je te l'ai dit au début on ne le ressent pas du tout, les deux énergies nous sembles totalement absente de notre corps. Il faut d'abord mettre la main sur ceux-ci pour arriver à les mélanger. Si tu veux on peut faire quelques exercices ? »

Sham se rapprocha un peu de la table en tirant sa chaise, il but à nouveau une gorgée.

« Moi pour ressentir l'énergie du corps et de l'esprit j'ai du faire un travail sur moi-même. J'ai du mal à tenir en place du coup chercher en silence les yeux clos c'est pas quelque chose de très facile. Tu auras peut-être plus de chance toi qui sait ? En gros ce que je te propose de faire c'est de fermer les yeux et de chercher en toi ces deux énergies. Elles coulent dans ton corps un peu comme le sang, une sorte de circuit de veines encore plus complexe. Enfin je te laisse faire un premier essai ! Bon courage. »

Sham était tenté de l'embrasser alors qu'elle fermait les yeux. Serait-ce une bonne idée ? Elle lui en avait proposé un de baisé après tout ... Mais là c'était un peu comme le lui voler. Il vole bien de temps en temps pourquoi ne pas voler un baiser ? Il se pencha vers la jeune fille qui avait les yeux clos et déposa ses lèvres sur les siennes, juste un bref instant. Il devint rouge plus vite qu'il ne fallait pour le dire. Il se remit immédiatement en place comme si de rien n'était, limite en sifflotant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuko Hazara
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 64
Date d'inscription : 16/12/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
63/100  (63/100)
Points de vie:
147/147  (147/147)
Points de chakra:
261/261  (261/261)

MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Mar 16 Aoû 2016 - 11:01

Presque aussitôt qu’Atsuko eut demandé à Sham de lui apprendre à éveiller le chakra, elle se sentit faiblir. Sans aucun avis préalable, la culpabilité s’empara d’elle et se mit à la ronger. Elle n’était pas seulement lasse, elle était peinée de jouer ainsi avec le garçon. Elle le considérait réellement comme un ami. Si au début elle ne l’avait approché qu’en le considérant comme une proie affaiblie à laquelle elle pouvait soutirer toutes sortes d’informations utiles … Maintenant elle regrettait ses démarches. Ses mensonges. En fait, non, elle ne regrettait pas. Elle se dégoûtait.

Pour le compte de Yuki, elle avait déjà beaucoup sacrifié. Et maintenant qu’elle parvenait enfin à se refaire un véritable ami … Pourquoi fallait-il qu’il soit de Shousan ? De n’importe où au pays de la neige, elle aurait pu jouer cartes sur table sans craindre de représailles. Mais là c’était différent. Arrêter de lui mentir était la pire des choses à faire pour son statut. Car Shousan, s’il n’était pas l’ennemi de Yuki, n’était pas pour autant son allié. Et c’était aussi une nation à laquelle le pays de la neige n’hésiterait pas à faire la guerre s’ils voyaient une opportunité de le faire. Tout le monde se disait que ça n’arriverait, tout en sachant pertinemment comment fonctionnait les choses à l’archipel. Il suffisait d’un simple petit relâchement du pays du feu pour attiser la convoitise du pays de la neige. C’était dans leurs mœurs. On ne pouvait pas faire cohabiter une flamme et un bloc de glace. Soit la glace fondait complètement, soit la partie fondue éteignait la flamme en se désagrégeant.

Et pourtant la jeune fille était lasse. Au début, elle pensa continuer à jouer le jeu et ferma les yeux. Mais elle les rouvrit presque aussitôt. Juste à temps pour voir Sham se rapprocher d’elle. Avant qu’il ne tente quoi que ce soit et sans même se poser la question, elle écarta sa chaise pour se mettre hors de portée. L’air grave.


« Ca ne peut pas continuer comme ça. C’est au-dessus de mes forces. »

Ce qui était totalement vrai. On lui avait enseigné à ne jamais présumer de sa capacité à surmonter une situation. Et quand il était trop tard et qu’elle était déjà dans le merdier, elle ne devait pas tout faire pour aller contre. Parfois, mieux valait se laisser aller à sa propre faiblesse pour mieux rebondir, plutôt que de tenter le tout pour le tout. Rester lucide.
Elle ne pouvait plus mentir, plus comme ça. Elle n’avait pas encore la capacité émotionnelle de l’encaisser. Alors elle ne le ferait pas. Sans désobéir à son enseignement, elle devait faire une entorse à ses ordres. Sinon elle exploserait simplement de l’intérieur d’ici peu.

Elle leva la main, paume vers le haut, à l’intention du garçon. Et y déposa une feuille de papier. Elle s’imbiba de chakra, et se façonna toute seule en un renard de papier. Avec un sourire peiné, Atsuko fournit la seule explication qu’elle était en droit de donner. Pas toute la vérité, mais une partie. Son ami ne méritait pas de garder l’image d’elle qu’elle lui avait donnée.


« Je t’aime bien Sham. Je te considère vraiment comme un ami. Je ne peux pas continuer à te mentir comme si de rien n’était. J’ai déjà une certaine connaissance du chakra, même si c’est loin d’être parfait. Je … »

Que pouvait-elle lui dire d’autre ? Sans trop trahir son pays …

« Je ne sais pas si tu comprendras et je comprendrais que tu m’en veuilles mais je ne t’ai pas menti sur tout. Mon père est vraiment marchand. Je ne peux vraiment pas entrer à Shousan sans prendre de gros risques. Mais je ne suis pas tout à fait une vagabonde. C’est juste que ma profession m’interdit de dire la vérité … La culture du secret est primordiale … »

Atsuko se leva, commençant à partir mais elle se ravisa.

« Je passerais quand même te voir à Shousan si j’en ai l’occasion. Je ne sais pas trop où j’en suis parfois mais j’espère que toi, entre tous, tu comprendras que dire la vérité revient à trahir ma famille et … que je ne peux pas. Je te laisse le temps d’y réfléchir. Si jamais tu me renvoies quand je viendrais, je comprendrais. En attendant, dis-toi quand même que quelle que soit ta décision je la comprendrais. Je ne sais pas tout de l’amitié, je suis même très mal placée pour le savoir. Mais j’espère quand même qu’elle suffira pour que tu me pardonnes. »

Le parchemin dans la poche intérieure de sa veste la brûlait. Un message. Elle ne pouvait plus rester, elle devait partir. Elle en avait déjà trop fait. Beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Lotus Blanc   Aujourd'hui à 7:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lotus Blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Angélie du Doux Lotus
» Sesen chevalier d'argent du lotus [ok]
» Imagine, quelques instants, une vie vide. [Ornitho & Lotus ]
» Les idées sont des graines de lotus, elles ne dorment que pour mieux pousser. || ft Kiri ♪
» Par le pouvoir absorbant de l'éléphant et la douceur du lotus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Autres Territoires
 :: 
HOTO
-