AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Mission Rang D :Une plume de phénix ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Mar 14 Juin 2016 - 0:23

Voilà un bon moment que Sham marchait avec Tak possé sur sa tête et un sac à dos remplis à son dos. Il commençait tout doucement à en avoir marre de se déplacer dans cette épaisse forêt. Heureusement que son ami était là pour lui offrir un soutien mais surtout une présence. Il ne sait pas comment il aurait fait pour passer ces quelques nuits dans la forêt tout seul. Il en tremblait rien qu'à y penser. Déjà qu'avec la compagnie de Tak qui s'était amusé à lui raconter quelques histoires qu'il avait entendu durant sa longue vie ... Pourquoi avait-il fallut qu'il conte ce qui était arrivé à la pauvre Sanuza Uchiwa cent ans auparavant dans cette immense étendue d'arbres ? A vrai dire Sham ne savait pas si la compagnie de Tak était la meilleure des choses dans ces cas là. Mais il préférait mille fois ne pas être seul.

Le soleil commençait doucement à décliner, tout comme les forces de notre adolescent. Il ne devait plus être qu'à quelques heures de son lieu de mission. Il ne savait pas exactement où se trouvait le fameux pic. C'est pour ça qu'il s'était muni d'une carte avant de partir, une qui répertorié tout changement géographique du coin. L'avantage d'avoir un père plein au as, c'est que l'on peut bien prévoir ses missions. De ce qu'on lui avait indiqué il s’agissait d'un pic haut mais non indiqué. Il serait donc aisé de retrouver celui-ci. Peut-être même serait-il encore plus simple de faire un petit détour vers le village où l'ermite avait pour habitude de revendre ses acquisitions. Dans tous les cas, là maintenant il allait monter son campement.

« Tu penses quoi de cet endroit Tak ? Les racines de ce gros arbres pourront nous permettre d'être à l'abri du vent pendant qu'on mange et on ira dormir sur une branche après pour éviter les prédateurs du coin. Pas envie de finir dans le ventre d'un ours. »

« Tu sais que j'aime pas ça. Mais toujours mieux que de finir croqué à pleine dent par un coyote. »

« Mais il n'y en a pas dans le coin Tak. On en a déjà parlé. »

« C'est parce que je t'ai pas encore raconter l'histoire du Coyote et de la fille du fermier. »

« Ha non tu recommences pas hein ! J'aimerais bien fermer l'oeil cette nuit. »

Tak ricana doucement tout en se lovant sur la mousse légèrement humide. Pendant ce temps Sham lui montait petit-à-petit le camp. Il n'y avait pas énormément à faire. Juste allumer un feu en s'assurant que rien ne prenne aux alentours et une place confortable pour s'installer. Une fois le tout fais il se déchaussa histoire de laisser respirer ses pieds endoloris. Tak lui s'éloigna légèrement.

« Qu'est-ce qu'il y a encore ? »

« Non rien. » répondit-il en retroussant son petit museau et s'éloignant d'encore quelque pas

Sham lui ne semblait pas trop dérangé par l'odeur qui se dégageait de ses pieds. L'adolescent n'avait pas l'envie de cuisiner pour l'instant. Enfin cuisiner était un grand mot. Il avait certes faim mais quelque chose de plus important devait être fait. Il sorti de son sac un livre de bonne taille. On pouvait lire dessus : Guide du parfait observateur de la faune aérienne du pays du feu. L'adolescent le regardait avec avidité. Tak ne comprit pas dans un premier temps mais se rapprocha rapidement de son maître. Tous deux regardaient le livre ouvert avec grande avidité. Ils semblaient si studieux, étudiant chaque page pour retenir au maximum les différentes espèces. Sûrement pour pouvoir savoir du premier coup d'oeil s'il s'agissait réellement d'un animal aussi rare qu'il était annoncé. Hélas, la vérité était bien moins idyllique. Il faut savoir que tous les lundi apparaît le nouveau chapitre de Supershinobi. Devinez quel jour on est. Vous me direz qu'ils tiennent dans les mains un autre livre. Certes, simplement pour ne pas abîmer leur bandes-dessinées favorite. Et c'est ça le futur de Shousan ?

Ce ne fut qu'une bonne heure plus tard qu'ils décidèrent de passer à table. La lune s'était déjà levée. Les plongeant dans la seule lueur disponible à proximité. Tous deux s’étaient approcher de la source de chaleur. L'adolescent mangeait du bout des lèvres, il n'était pas habitué à ce genre de ration. Pourquoi diable les plats que le cuisiné de la famille ne pouvait-il pas rester frai plus longtemps ? Lui qui avait toujours vécu dans le luxe se retrouvait depuis quelques jours à dormir à la belle étoile. Et aujourd'hui à manger une ration séché comme tout. Bien moins goûteux.

« Cet endroit me rappelle une vieille histoire que mon père m'a raconter un jour. Tu savais qu'il y avait une famille qui habitait dans ce coin avant ? »

« Comment ça ? »

« C'est mon père qui me la contée. Ca c'est passé il y a des siècles de ça. Je n'y ai pas moi-même assisté. D'ailleurs lui non plus, mais il a ces informations de source sure. » Tak commençait doucement à tourner autour de Sham

« Pas encore une histoire d'horreur hein? ! »

« Non ne t'en fait pas. » le petit Ono ne pouvait pas le voir mais le renardeau avait un regard malicieux « C'est l'histoire de la famille d'Odaru. C'était plus un petit clan, pas un dans le genre de ceux que l'on entend souvent hein, rien à voir avec des Naras ou encore des Chojis. Non, eux n'avaient aucune capacité particulière. Ils étaient juste nombreux à vivre dans les parages. Il parait qu'il n'est pas rare de croiser un reste de demeure. Mais pour ça il faut bien sûr bien ouvrir les yeux. Après tout ça c'est passé il y a des siècles. »

Le renardeau marqua une pause. Il profita de celle-ci pour manger encore un peu. Mais également histoire de laisser le suspens monter légèrement.

« Comme tu peux t'en douter. Vu l'endroit reculé dans le quel nous sommes. Ils étaient impossible pour eux de procréer dans les règles de l'art. Enfin si tu vois ce que je veux dire. »

« Non pas vraiment. »

« C'était pas vraiment une question Sham ! Fin bon, en gros ils étaient obligés de le faire entre eux quoi. »

« Quoi entre gens de la même famille ? »

« Bha oui. Qu'est-ce que tu peux être stupide parfois ! Bon tu me laisse continuer ? » l'adolescent acquiesça « Donc je disais ! Ils ne pouvaient pas procréer dans les règles de l'art. Au début ça ne posait pas réellement de problème, mise à part l'étique d'on ils semblaient s'en contre balancer. Mais au fur et à mesure des générations un réelle impacte avait vu le jour dans la santé de cette famille. Certains étaient plus faibles, d'autres mal formé mais le plus gros des problèmes résidait dans la force que certain avaient. Pour eux c'était une bénédiction mais pour les villages qui s'étaient installés aux alentours pas réellement. »

Une nouvelle fois Tak marqua une pause. La tension commençait à monter. Sham doutait à présent de la véracités des dires de son ami sur le fait qu'il ne s’agissait pas d'une histoire d'horreur. Dans le doute il s'était dit qu'il le laisserait continuer tant que les choses n'empiraient pas de trop. Mais connaissant le jeune Ono, même s'il avait peur il souhaiterait connaître la suite de l'histoire.

« C'est quand un dénommé Kato Odaru a pris la tête de la famille que les choses se gâtèrent. Il était un guerrier redoutable. Certes il ne maîtrisait pas le chakra mais sa force était inimaginable. On disait de lui qu'il était capable de déraciner des arbres à main nue. Que ces dernières pouvaient envelopper le torse d'un adulte bien bâtit sans aucun problème. D'ailleurs rapidement son surnom devint « Le passe vite ».  »

« Pourquoi le passe vite ? »

« Sham laisse moi finir ! Tu comprendras pourquoi. Si tu me coupes encore une fois je te raconte pas la fin de l'histoire ! »

« D'accord d'accord. T'énerve pas. Je suis juste curieux. »

« Kato Odaru était également connu pour sa bestialité et sa cruauté sans nom. Rapidement des gens dans les environs du village des Odarus commencèrent à disparaître. Au début on ne pensait qu'à des personnes s'étant perdue dans la foret. C'était rare mais possible. Des battues étaient mises en place pour tenter de retrouver les disparus mais en vain. On ne savait pas ce que devenaient les malheureux. Des rumeurs prirent places dans les alentours. On disait que qui osait s'y aventurer risquer sa vie. Au début personne n'y prêtait réellement attention. Mais quand les disparitions se firent plus nombreuse la peur s'installa. Ce qui n'était que rumeur devint réalité.  »

Tak sauta à cet instant sur les genoux de son ami. Sham hurla, brisant le silence qui s'était installé durant le début de nuit. Ses yeux étaient écarquillés. Il ne s'était pas attendu à ça.

« Tak bordel ! J'ai failli me pisser dessus. »

« Hahaha calme toi c'était juste pour rigoler un peu. Tu veux la suite ? »

« Bha je... »

« D'accord je continue. » coupa Tak, sourire malicieux « Où en étais-je ? Ha oui ! La rumeur qui devient réalité. Donc. Au bout d'un moment l'histoire arriva aux oreilles de Konoha, car oui à l'époque Shousan n'existait pas encore, mais tout ça tu as vus dans tes cours d'histoire à l'académie. Fin si tu en as. Une équipe de shinobi fut envoyée pour enquêter sur les disparitions mais hélas, celle-ci connu un triste sort. Une nuit comme les autres ils n'ont plus jamais donné de nouvelle d'eux. Le village shinobi finit par envoyer une nouvelle escouade bien plus fournie cette fois. Il lui fallut pas moins de trois moins et quelques shinobis disparut pour percer le mystère à jour. Comme tu t'en doute le problème venait des Odarus mais surtout de Kato.  »  

« Laisse moi deviner ils attaquaient les gens ? »

« Sham ! Tant pis tu ne sauras pas la fin ! Je t'avais prévenu ! »

« Quoi ? Mais non Tak ! S'il te plaît. Je suis désolé. »

« Non. Tant pis pour toi ! Je vais juste te dire que toutes les âmes des morts hantes cette forêt ! On dit qu'on peut entendre leurs complaintes durant les nuits non étoilée comme celle-ci ! »

« Ha non! Tak tu m'avais promis que c'était pas une histoire d'horreur ! Je vais encore pas dormir de ta faute ! »

« Ca t'apprendra à me couper ! On ferait bien d'aller se coucher sinon je vais avoir du mal à me lever demain matin. Tu sais que je suis un grand dormir. »

Tak s'éloigna au pied d'un arbre pour montrer son mécontentement. Sham quand à lui était tendu comme jamais. Il commençait doucement à replier le peu de campement qu'il avait installé et éteindre le feu tout en gardant chacun de ses sens à l’affût. Erreur, la nuit dans une forêt il y a un grand nombre de bruit, surtout quand l'imagination est débordante due à la peur. La nuit il ne ferma malheureusement l'oeil de la nuit, ou tout du moins très peu. Contrairement à Tak qui dormit comme un bébé.

« Réveil toi Sham !  »

Tak poussait douteusement son ami à l'aide de son museau. Il était cerné comme pas possible. Deux nuit qu'il avait pratiquement pas dormi. Il le ressentait au niveau physique. Il allait devoir bien se reposer avant de s'attaquer à la montée de ce fameux pic. Toute façon il comptait passer par le village non loin de là. Peut-être pourrait-il négocier un lit bien confortable ?

La remise en route fut plutôt difficile pour l'adolescent, contrairement à Tak qui sautillait gaiement autour de lui. Tentant de lancer des sujets discussions divers et varié mais sans jamais que ceux-ci prennent réellement racine. Mise à part un qui apparemment avait frappé dans le mile.

« Tu devrais faire attention à comment tu te comportes avec Eihiki. »

« De quoi tu parles Tak ? »

« Ne fait pas semblant de pas comprendre. Ne te fais pas plus stupide que tu ne l'es. Tu vois bien qu'il a beaucoup d'admiration pour toi. Il arrive à déformer tes défauts en qualité. Tu le laisses croire des choses qui ne sont pas réelle sur toi. »

« Je ne vois pas où est le problème ? »

Tak s'arrêta net. Barra la route à l'adolescent. Son air était sérieux au plus haut point. Il avait beau n'être qu'un renardeau et arrivé à mi-mollet de Sham quand il était de la sorte ... Rien à faire il en devenait impressionnant.

« Ne pas être honnête avec son coéquipier c'est signer l'arrêt de mort de son équipe. Eihiko croit en ce que tu dis. Prend l'exemple de l'autre jour dans le manoir. Il a cru que tu as fais une tentative de distraction alors que tu fuyais. Je te reproche pas le fait d'avoir fuis. Mais imagine, dans un combat futur il va te voir partir. Il va penser à quoi ? » voyant que Sham ne répondait pas « Il va pensé que tu fais une distraction ! Pas que tu fuis ! Et s'il compte là-dessus en fonçant sur l’ennemi ? Je te rappel qu'il est pro-tai. C'est sont rôle à lui d'aller au devant du combat ! Tu sais ce que ça veut dire un combattant rapproché qui attaque en pensant être soutenu ? Hein tu sais ce que ça veut dire ? »

« Non. » répondit-il honteusement en regardant le sol

« Dans ce cas réfléchis bien ! »

Le reste du chemin fut plutôt silencieux. Sham était à nouveau honteux de sa façon d'être avec Eihiko. Il se promit qu'il allait revoir sa façon de se comporter mais surtout ce qu'il disait et laissait croire.

Ce ne fut que quelques heures plus tard qu'ils finirent par arriver au niveau d'un petit village. Le chemin avait été silencieux. Difficile également pour le jeune Ono.

L'endroit était minuscule comparé à Shousan. Il devait n'y avoir pas plus d'une centaine de personnes. Peut-être était-ce là un point de relais ? Il ne voyait pas comment un ermite pouvait refiler la totalité de sa récolté à si peu de gens ou alors il ne venait pas souvent. Les regards se tournaient vers lui sous son passage. Il ne devait pas y avoir beaucoup de visiteur dans le coin. Soudain l'histoire de Tak lui revient en mémoire. Et si jamais il se trouvait dans le village des Odaru ? Apparemment non vu qu'il n'y avait personne de difforme. Peut-être les cachaient-ils... Il déglutit tout en frissonnant.


« Bonjour jeune homme. Puis-je t'aider ? »

Sham se retourna pour faire face à son interlocuteur. Il laissa pousser un cri d'étonnement. Face à lui se trouvait un montagne de muscles devant approcher facilement les deux mètres de haut. Des traits marqués et gras. Des mains large comme il n'en avait jamais vue. Cet homme était tout bonnement impressionnant, jamais vu il n'avait vu une telle montagne. Serait-ce Kato Odaru ?

« Tu vas bien petit ? »

« Oui oui monsieur ! Désolé. Je heu ... »

« Tu me semble bien timide ! Tu t'es perdu ? » l'homme s'approchait de Sham « Je m'appelle Kimaro, Kimaro Hobo. Je suis le chef de ce village »

Kimaro donna une tape sur le dos de l'adolescent. Il fit quelques pas sur le côtés pour tenter de regagner son équilibre. On pouvait voir le soulagement sur son visage.

« Désolé monsieur. Je m’appelle Sham ... » il marqua une moment d'hésitation, qu'importe ici personne ne devait connaître son père. « Sham Ono. Je suis shinobi à Shousan, genin pour être plus précis. Il pointa du doigt le bandeau que Tak portait  Et lui c'est Tak. Je suis ici pour l'histoire à propos de l'oiseau de feu. J'aimerais quelques informations à propos de celui-ci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Jeu 16 Juin 2016 - 22:40

« Ho très bien je vois. Que dirais-tu de parler de ça autour d'une bonne tasse de café ? Tu m'as l'air exténué. Et puis ton petit renard doit lui aussi avoir faim. »

«C'est une excellente idée ça monsieur ! »

« Vous n'auriez pas du chocolat chaud à la place ? »

« Hahaha ! Si bien sûr. Mais appelez moi Kimaro. Et surtout pas de vouvoiement s'il te plaît. »

Le petit groupe se dirigea vers la maison du maire. Sham n'aurait jamais pu deviner que c'était celle du chef du village. A vrai dire elle n'avait rien de plus, rien de moins que les autres. Toutes construite en bois et en papier de riz. Quelques choses de courant. Bien que souvent dans les grands villages on préférait des construction plus solide à base de pierre, brique ou autre. Ce fût donc devant une collation que la discussion repris.

« Alors qu'est-ce que vous pouvez me dire sur l'oiseau de feu ? » ignorant totalement l'histoire du tutoiement, jamais il n'arriverait à vouvoyer un inconnu bien plus âgé que lui. Kimaro semblât s'en faire une raison.

« Je vois que tu es du genre à aller droit au but. Je ne saurais te raconter que ce que l'on m'a dit. Certaines personnes du village affirme avoir vu un oiseau d'une envergure de plus de cinq mètres laissant derrière lui une traînée de feu. » Sham écoutait avec attention tout ce que disait son interlocuteur « Mais si tu veux mon avis ce sont plus des histoires de poivrot. Comment peut-on deviner l'envergure d'un oiseau dans le ciel ? On ne sait même pas s'il vole à dix ou quarante mètres du sol. »


Là il marquait un point. Pour Sham il était impossible de deviner la taille d'un oiseau à moins de l'avoir vu au sol. Et encore, il aurait fallut lui écarter les ailes pour ça. Autant dire que ce n'était pas chose aisée. Il but une lampée de chocolat chaud et croqua dans un bout de cake, apparemment fait par la femme de son hôte.

« Oui mais il y a tout de même cette traînée de feu. »

« Ne me dis pas que tu crois à ces sottises petit. Je te l'ai dit c'est des histoires de poivrot. Ca a sûrement dû débuter quand un a cru voir ça et l'a raconté à des amis. Et de là tout c'est enflammé. »

Sham ricana, c'était un joli jeu de mot. Tout du moins il trouvait.

« Vous pourriez me donner le nom des témoins qui auraient vu l'oiseau de feu ? Et l'endroit où je pourrais les trouver facilement si possible. »

Le maire griffonna quelques noms sur un bout de papier, chacun accompagné d'un ou deux lieux. Ils avaient tous un endroit en commun, chez Taraki. Apparemment il s'agissait d'une sorte de taverne qu'un homme avait ouvert chez lui. Ou tout du moins c'est ce qu'il lui avait indiqué en lui tendant le papier.

« Et pour ce qui est de l’ermite qui vivrait au pied du pic. »

Le chef ne répondit pas à Tak mais à Sham. Il devait trouver ça étrange de converser avec un renard.

« On ne le voit pas très souvent dans le coin. Une à deux fois toutes les deux semaines tout au plus. C'est un vieil homme ou tout du moins d'apparence. Je ne le connais pas vraiment. Personne d'ailleurs. Il est venu s'installer dans le coin il y a déjà un bon ptit paquet d'année. Je crois qu'il était déjà là à la naissance de mon aînée, pour dire. Elle doit avoir plus ou moins ton âge je dirais. Mise à part ça je ne saurais pas te dire grand chose. Il habite vers l'ouest. Mais ce n'est pas difficile à deviner, on peut voir d'ici la montagne. Si tu veux tu peux l'attendre dans le village.»

« Il est passé il y a combien de temps ? »

« Une semaine plus ou moins.»

« C'est gentil mais je préfère aller à sa rencontre dans ce cas. S'il ne passe que dans une semaine ça me ferait perdre pas mal de temps pour rien. En tout cas merci beaucoup pour ces informations. Et pour le goutter également. »

« Mais de rien petit. Repasse quand tu veux. »

Tout en quittant la demeure de Kimaro en compagnie de Tak il jeta un coup d'oeil au bout de papier. L'écriture du chef du village était totalement illisible. Impossible de déchiffrer celle-ci et il se voyait mal retourner à l'intérieur pour lui redemander.  De quoi aurait-il l'air ?

Il s'éloigna un peu des habitations histoire d'avoir la vue dégagée sur le ciel. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour repérer l'endroit où il devait se rendre. C'était le pic le plus proche du village. Par précaution il sorti tout de même la carte qu'il avait en sa possession. C'était bien celle-ci. Elle n'était pas indiquée, ça ne pouvait être qu'elle.

Après avoir vérifier qu'il n'avait rien oublié chez Kimaro il se mit en route vers le véritable lieu de sa mission. Il laissa échapper tout de même un soupire. L'idée de devoir escalader cet immense pic. Surtout qu'il allait devoir le faire à main nue. Mais qu'elle idée de donner cette mission à un shinobi n'ayant pas adhésion? Il se voyait déjà bien perdre ses bras en cour de route. Pourquoi n'était-il pas d'affinité Doton ?

Ce ne fut qu'au bout de quelques heures que l'adolescent arriva à destination. Plus il approchait de sa destination plus sa motivation se voyait rognée. La seule chose qui lui permettait de tenir était le fait qu'il n'allait pas devoir immédiatement s'attaquer à la partie escalade. Peut-être que l'ermite allait lui servir une tasse de chocolat chaud lui aussi.

Le petit Ono s’avança jusqu'à la porte de la masure. Il hésita quelques instants avant de frapper sur celle-ci, de peur qu'elle ne tienne pas le coup. Il finit par toquer sur le mur de celle-ci. Ce ne fut pas un choix plus judicieux. Il semblait tenir par magie ou que sais-je encore.

« Excusez-moi. Y a-t-il quelqu'un ? »

Aucune réponse. L'adolescent retenta.

  «Ca va, ça va. J'arrive pas tant d'empressement ! »

Sham se recula un peu de la porte histoire de laisser de l'espace à l'ermite. Ce ne fut qu'au bout de cinq bonnes minutes que celui-ci pointa le bout de son nez. Il fut étonné de la différence entre ce qu'il avait imaginé et ce qu'était réellement ce personnage. Pour lui il devait vivre vêtu de loque, une barbe mal taillée, des cheveux ayant besoin d'un bon coup de ciseaux, une odeur piquant le nez et j'en passe. C'était bien le contraire. Très propres sur lui, sa demeure semblait bien plus agréable maintenant qu'il en voyait l'intérieur. Petite mais chaleureuse. La cheminée devait y être beaucoup mais ne faisait pas tout.

Pour ce qui était de l'ermite en lui même. Ses cheveux étaient coiffé, barbe de quatre jours, vêtements certes vieillot et usé mais tout à fait convenable.

  «Tu ne penserais pas à fermer ta bouche gamin ? Tu sais ce qu'on dit par chez moi ? Si tu la garde ouverte, un fantôme va passer par là et ... Non oublie ça. Tu viens pourquoi ? »

« Heu oui bien sûr désolé ! Je me présente. Je suis Sham Ono et mon ami s'appelle Tak. Genin de Shousan. J'ai pour mission d'enquêter sur l'oiseau de feu et de m'assurer que celui-ci va bien. On m'a informé que vous montiez souvent sur ce pic. Je me suis dis que vous devriez être une source d'information plutôt important. Sans parler du fait que vous habitez au pied d'où se trouverait le nid de cet oiseau. Si quelqu'un a vu quelque chose ça doit bien être vous. »

« Bonjour monsieur. »

  « Ha oui je vois. Très bien. Entre gamin et toi aussi gamin renard. Désolé pour le bazar mais je ne suis pas habitué à recevoir du monde. Installé vous, je vous prépare quelque chose à boire ? »

« Volontiers monsieur. »

Sham s'installa sur une chaise faite de bois, taillée à la main. Plutôt confortable. La chaleur du feu couvant dans la cheminée dégourdit un peu ses muscles. Tant de marche en nuit blanche ne le réussissait pas réellement.

  « Du sucre dans ton thè gamin ? Et pour toi le rend ça va un peu de lait ? Excuse moi mais première fois que j’accueille un être comme toi. Je ne sais pas trop ce que ça boit les choses comme toi. »

Ils répondirent tous les deux d'un hochement de la tête pour signaler leur approbation. L'adolescent laissa traîner son regard un peu partout dans la pièce. Il lui semblait être chez un homme très curieux. Des livres sur pas mal de sujets. La plupart traitaient sur les différentes espèces d'herbes, de fruits, de plantes, de champignons comestibles. Mais d'autres s'aventuraient  dans des sujets bien plus varié tel que la cuisine pour les nuls ou encore « Nuit torride dans les rues de Yuki ».

L'ermite revint avec deux tasses et un bol de lait. Il posa le bol à terre et s'installa confortablement dans son fauteuil.

  «Ne bois pas tout de suite gamin, c'est encore très chaud. Bon, je vais te dire ce que je sais sur ce pic et l'oiseau de feu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Jeu 16 Juin 2016 - 23:00

Je te laisse rédiger les paroles et scénariser le tout. Mais je te donne l'essentiel des informations, mais n'hésite pas à embellir le tout comme tu le sens.

Pour le pic : Il y un sentier qui permet de le gravir jusqu'à une certaine hauteur. Plutôt pentu, pas facile pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de la randonnée en montagne en somme. Ensuite, il y a plusieurs corniches assez escarpées et plutôt flippantes, surtout que l'altitude fait que le vent est fort. Elles sont en colimaçon autour du pic. Et en haut, après ça, une petite partie à faire en escaladant. Il y a des prises, mais l'ermite t'avoue n'avoir jamais pu grimper jusqu'en haut. Il te raconte que le haut du pic te fait avoir des visions. Il pense que c'est un effet du manque d'oxygène mais rien n'est moins sûr ... De plus, des éboulements réguliers ont toujours finit par l'intimider et il a rebroussé chemin.

Il n'a donc jamais vu l'oiseau et il ne sait pas ce que c'est exactement. Pour lui, les phénix n'existent plus depuis bien longtemps. Mais si c'en est bien un c'est une espèce qui doit être protéger, évidemment.
En tous cas, il a cru apercevoir un nid là-haut quand il a presque réussi à grimper. Donc il protège des oeufs, voire des petits. Ce ne sera pas simple de l'approcher. Même juste pour le voir.
Il est sûr que son plumage est rouge vif, et que c'est un oiseau très grand, aussi grand qu'un aigle royal. La trainée de feu n'est peut-être qu'un effet d'optique ou l'imagination par contre, parce qu'il surveille l'oiseau depuis un moment et ne l'a pas vue.
Voilà tout ce qu'il peut te raconter.

Si tu te montres décidé à grimper, il te prêtera des chaussures d'escalade, et aussi deux ou trois accessoires pour t'aider. Une sorte de grappin, et un instrument de musique, une petite flûte. Il te montre rapidement une mélodie très simple, et te dit que ça te servira peut-être. Il élude toute autre question sur le sujet en jouant le sénile et en parlant de trucs complètement loufoques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Lun 20 Juin 2016 - 21:08

  «Je manque à mes politesse. Je suis navré je ne suis pas habitué à avoir de la visite. Tu me prends un peu de cour. Tu peux m’appeler Tanara. Comme je t'ai dis je vais t'expliquer ce que je sais sur cet animal et sur ce pic.  »

Il allait certainement commencer un long monologue. Sa façon de parler, il prenait son temps sur sa dernière tirade comme s'il cherchait déjà ses mots pour parler de ces deux sujets. Il cherchait également une place plus confortable, une qui ne le dérangerait pas durant son discours.

  «Malheureusement pour ce qui est de l'oiseau je ne pourrais pas t'être d'une grande aide gamin. Ca fait un bon moment que je me suis installé ici et je ne l'ai jamais vu. Ce n'est pas faute d'avoir essayé. Je passe parfois des journées entière posté quelque part à tenter de l’apercevoir. Mais j'ai jamais eu le plaisir de poser mes mirettes dessus. A vrai dire si tu veux mon avis ce ne sont que des rumeurs. Pas qu'il n'y ai pas d'oiseau là haut hein. Bien au contraire, ça j'en suis pratiquement certain. Mais un phoenix ? Ca n'existe plus ça gamin. C'est des histoire pour les gosses. Ca fait bien longtemps qu'ils sont tous morts. »

Il n'y en avait donc plus ? Sham fut déçu de l'apprendre, lui qui était si heureux de rencontrer un de ces oiseaux majestueux. Dignes des meilleurs chapitre de Supershinobi. Ca tombait donc à l'eau ?

« Comment vous pouvez affirmer qu'il y a bien un oiseau là-haut ? Vous ne venez pas de dire que vous ne l'avez jamais vu alors que vous avez passé pas mal de temps à chercher après ? Et puis si vous l'avez pas vu comment vous pouvez être certain que c'est pas un phoenix ? »

  «Bha tu vois gamin. On a pas toujours besoin de voir quelque chose pour en être certain. Je ne me vois pas être un shinobi comme toi et encore moins gagner un combat contre le Shoukage. J'ai beau ne pas le voir, ne pas le vivre, je sais que c'est vrai. »

« Ouai mais là vous prenez le truc hyper exagéré ! Moi non plus je ne me vois pas vaincre le Shoukage dans un combat. Mais ça c'est maintenant. Demain j'y arriverais ! Vous pouvez en être certain ! »

  «Peut-être. Mais croire à une hippopotame volant ne fera pas que celui-ci existe.»

« Non mais les phoenix ont réellement existé contrairement au hippopotame volant. Ma mère en a vue de ses yeux. On dit même qu'il est possible de s'allier avec l'un de ceux-ci. Il y a très longtemps un shinobi de la Lune Rouge . » Tak eu un léger frisson, il n'avait jamais rencontré la Lune Rouge, fort heureusement pour lui, mais il arrivait que l'on parle encore de celle-ci dans son monde. De la façon d'on Monoki avait abattu toute une famille d'invocation simplement pour pouvoir en changer. Un véritable carnage. « Aurait été capable d'un invoquer un. Aussi vrai que Sham peut le faire avec moi ou inversement. Il est bon parfois de croire en ce qui est logique, mais c'est se mettre des barrières. Vous pourriez devenir shinobi si vous vous entraîné dans ce but. Et peut-être arriveriez-vous avec une bonne tactique de combat à terrasser le Shoukage lors d'un duel. La raison dit que c'est impossible. Mais comment le savoir si vous n'avez jamais essayé ? »

Un silence s'installa dans la pièce. Simplement coupé par les grésillement du feu et les quelques lampées que Tak venait de donner dans son bol de lait.

  «Tu es peut-être petit gamin renard mais ce que tu dis n'es pas dénué de sens. En suivant ton point de vue j'accepte de penser qu'il existe peut-être même si les chances en sont quasis nul. Mais pour moi ce n'est pas possible. Mais si malgré tout ça je me trompe. Dans ce cas je suis très heureux que vous soyez ici, car il aurait besoin de toute la protection possible. Un phoenix au sommet de cette montagne. »

Il marqua une pause. Buvant un peu de son breuvage tout en mangeant un cookie. Sham en fit de même. Profitant pour s'installer un peu plus confortablement.

« Mais comment vous pouvez être sûr qu'il y a un oiseau là haut ? »

  «Je l'ai vu de mes yeux gamins. Enfin je crois, j'en suis pratiquement certain. C'est un jour où je parcourais les flans abruptes de ce pic que j'ai cru voir un nid d'oiseau. Mais je n'en suis pas sûr et certain. Il faut dire que l’ascension de ce tas de roche est plutôt compliqué. Pour ne pas dire impossible à certain moment. Entre la différence de température entre le plancher des vaches et les hauteurs du pic. Sans parler de ses chemins taillé par la nature. Je crois que mes jambes n'ont jamais eue aussi mal qu'en me lançant dans ces acensions. Pourtant je peux t'assure gamin que ce n'est pas la première que j'escalade. »

« Ce n'est que de la condition physique. Je suis entraîner pour endurer ça. »

Tak lui lança un regard amusé, Sham n'était pas le shinobi le plus résistant. Au contraire, il était dans ce qui supportaient le moins bien l'effort physique trop intensif.

  «S'il n'y avait que ça. A vrai dire jamais je ne suis monté jusqu'au sommet le plus haut. C'est bien trop dangereux. Tu sais gamin, il n'y a pas que le chemin à franchir. Une fois que tes jambes en auront pris un sacré coup tu pourras aussi te plaindre de la douleur dans tes bras apportés par l’ascension à main nue. Fort heureusement le vent a su tailler des prises dans la roche. Mais si jamais tu t'y aventures fais bien attention. Toutes ne sont pas solides. » voyant que Sham voulait intervenir à nouveau il leva sa main pour lui demander de garder le silence   «En plus de toutes ces petites choses, il faut aussi supporter les éboulements. Je ne dirais pas qu'ils sont courant mais il peuvent arriver à tout moment. La plupart quand ton nez ne pointe pas le sommet bien sûr. Sans parler des hallucinations que le manque d’oxygéné peut t'apporter. Après c'est mon humble avis gamin. Vu que tu sembles plutôt partir sur : C'est un phoenix !. Tu pourrais aussi te dire que tous ça n'est dû que au pic qui tente de protéger son humble hôte. »

Tanara parti dans un rire, celui-ci était contagieux. Sham le suivit. Il y avait quelque chose dans ce bonhomme qui plaisait beaucoup à l'adolescent.

  «Attend moi ici deux minutes gamins. »

Ce fut en silence que le jeune Ono attendit. Plongé dans ses pensées par rapport à ce que lui avait dit le vieil homme. Ce n'était pas totalement con la moquerie qu'il avait faite. Est-ce que le pic pourrait protéger une vie ? C'est une excellente question. Si oui ce ne serait que de façon totalement fortuite, plus les éléments qui se déchaînerait dans les hauteurs. Jamais un endroit naturel ne pourrait mettre en place des défenses de façon délibérée. Et puis s'il y avait un nid en haut, n'y aurait-il pas aussi des petits ? Ou des oeufs qu'importe. D'ailleurs ça aurait quel goût une omelette avec ces oeufs ? Il était hors de question de le découvrir ! Jamais il n'aurait le coeur de faire une telle chose. Et puis, même s'il ne s'agissait pas d'un phoenix. Un tel oiseau apportant autant de mystère ne méritait-il pas aussi de la protection ?

  «Tiens regarde moi ça gamin. »

Tanara lui présenta quelques plumes. Elles étaient magnifiques, d'un rouge comme il n'en avait jamais vu. S'il ne les tenait pas en mains il aurait cru que celles-ci avaient été recouverte de peinture. Mais non. En se rapprochant un peu plus d'elles il put remarquer qu'elles n'étaient pas unies. Un peu de jaune, de l'orange et même un petit peu de doré. Enfin c'est l'impression qu'il eut. Mais ce qui l'impressionna le plus fut le fait qu'il lui semblait qu'elles dégageaient un peu de chaleur. Comme si une petite flamme vivait à l'intérieur de celles-ci.  Mais cette couleur dorée et cette sensation de chaleur ne seraient-elles pas plutôt due au fait qu'il voulait réellement croire qu'il s'agissait d'un phoenix et non un simple oiseau ?

  «Elles sont belles hein gamin ? Je l'ai ai trouvée dans la montagne. C'est pour ça que je suis sûr et certain qu'un oiseau loge bien là haut. Même si je ne suis pas sûr à cent pour cent de ce que mes mirettes ont vu. C'est la preuve qu'il y a bien un habitant tout en haut. Je peux même te dire qu'il ne doit pas être plus grand qu'un aigle royal. Enfin en se basant sur les plumes. Tu savais qu'avec celle-ci il était possible de savoir approximativement la taille d'un oiseau ? Malheureusement je ne pourrais pas t'en dire beaucoup plus sur tout ça. Je ne peux que te déconseiller de te lancer dans l'escalade de ce dangereux pic. »

« Vous m'en avez déjà dit beaucoup monsieur. Je vous suis très reconnaissant pour toutes ces informations. » il reposa à contre coeur les plumes sur la table, il aurait aimé en garder une mais il n'osait le demander à Tanara. Tak lui garda ses yeux fixés dessus. Ceux-ci pétillaient. « Malheureusement je dois me rendre sur ce pic. Shousan m'a demandé d'aller faire une inspection. C'est qu'ils jugent qu'il n'est pas si dangereux que ça pour un shinobi. »

  «Très bien, mais dans ce cas tu partiras demain gamin. Le soleil ne va pas tarder à se coucher. Il ne fais déjà pas bien chaud sur ce pic la journée, la nuit ça ne doit pas être agréable. En plus tu n'y verrais pas grand chose. Tu vas dormir dans ce fauteuil cette nuit.»

Tous trois continuèrent à discuter. D'abord devant une autre tasse de thé, puis devant un bon repas. Ce ne fut pourtant pas bien tard qu'il trouva le sommeil, fatigué de sa journée de marche et de ces deux nuits passées sans sommeil. Il rêva cette nuit là d'un immense phoenix habitant tout en haut d'un pic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Lun 20 Juin 2016 - 23:38

Tanara secoua Sham. Le soleil venait à peine de se lever. Il était encore un peu engourdit par le sommeil mais il avait passé une délicieuse nuit.

  «Si tu veux avancer un maximum aujourd'hui, tu devrais pas tarder à te mettre en route gamin. Je t'ai préparer de quoi te requinquer juste là. Je vais aller te chercher quelques petits truc pour te facilité la tâche. Tu es un novice de ce genre de randonnée ça se voit.  »

Il lui décocha un large sourire avant de sortir de la petite masure. Sham lui réveilla Tak avant de s'attaquer à son petit déjeuner. copieux, ça il n'y avait rien à dire. Il donna une partie de celui-ci à Tak qui lui non plus ne semblait pas être des plus en forme. Mais ils ne leurs fallut pas longtemps pour retrouver la totalité de leur esprit. Une bonne dizaine de minutes plus tard les deux shinobis, si je puis dire, se retrouvèrent dehors. Face à Tanara qui tenait un sac dans ses mains.

  «Voilà gamin. Je t'ai préparé de quoi faciliter ton assension. Je t'ai aussi mis un gourde de thé bien chaud, il ne devrait pas refroidir avant la fin de journée sauf si tu l’entames entre temps. Je t'ai aussi mis un petit quatre heure. Et ça, pour m'avoir rappeler que parfois il faut croire en ce que l'on ne voit pas. »

Il sorti une petite flûte du sac et se mit à jouer une mélodie. Agréable à l'oreille, pas très difficile à reproduire.

  «Ca pourra peut-être t'occuper qui sait. Ou même t'être utile dans ta mission. Qui sait ça éloigne peut-être les fantômes. Mais n'oublie pas, tout ça s'appel retour gamin. »

Il tapota la tête de Sham. Il riait à nouveau. Apparemment il aimait bien taquiner le genin.

« Merci pour tout en tout cas. Comment ça éloigner des fantômes ? Il y en a là haut ? C'est peut-être là que se cache Kato Odaru. »

Tanara le regarda d'un oeil dubitatif. Avant de lui souhait une dernière fois bonne chance te de s'en retourner dans sa demeure.

« Hey monsieur ! Kato Odaru il habite là haut ? »

  «Hum où ais-je poser mes lunette ? »

« Monsieur?! »

« Laisse Sham, on a suffisamment profité de son hospitalité. »

Ainsi donc il n'allait pas savoir si c'est là que ce monstre avait élu domicile depuis sa mort. Il frissonna à cette idée. Mais ils n'avaient pas le temps de traîner. Ils avaient un pic à monter. Autant dire que la journée allait être bien remplie.

Sham avait installé Tak dans le sac à dos. Il partageait sa place avec le goutter, la flûtes et quelques autres divers objets. L'adolescent lui avait enfiler les chaussures que Tanara lui avait prêter. Parfait pour l'escalade. Il avait attaché le grappin sur son flanc et ses chaussures à l'arrière de son sac à dos. Son nez pointait vers le haut, tellement qu'il en avait mal à sa nuque. Il n'arrivait pas à apercevoir le sommet du pic. Comment allait-il faire pour arriver tout en haut ? Jamais on lui avait dit qu'il allait devoir grimper à une telle hauteur.  Il soupira une dernière fois, une façon de se donner des forces.

« Quand tu dois faire une pause fait en une, ne force pas ça ne sert à rien. »

« Je sais je sais. C'est par où encore qu'il nous a dit qu'il y avait le sentier ? Ha oui par là. »

Sham prit son courage à deux mains et se mit en route. Pour l'instant il n'y avait rien de compliquer. Le sentier restait totalement praticable, il n'y avait que le fait que celui-ci soit pentu qui le dérangé. Il ne sentait même pas les cailloux sous ses semelles. En plus les petits picots sous celles-ci lui offrait une adhérence optimale. Il marcha un long moment, en silence. Préfèrent se plonger dans ses pensées.

Il n'avait pas pensé à demander à Tanara pour combien de temps il en aurait. Toute façon ce qui était sûr c'est qu'à chacune de ses pauses il allait se pencher sur le livre qu'on lui avait donné pour cette mission. Maintenant qu'il commençait tout doucement à approcher du but il était important qu'il sache un minimum sur le sujet. Mais bon serait-il en état physique pour étudier un peu avec une telle ascension ? Peut-être au début, mais je doute que sa motivation actuelle reste à son paroxysme pendant bien longtemps. Il commença à énumérer tout ce qu'il savait de cette histoire. D'après certain poivrot, de ce que lui à dit le maire, il s'agirait d'un oiseau de bonne taille laissant derrière lui une traînée de feu. Chose qui ne rentrait pas du tout en compte avec ce qu'avait dit Tanara. Lui ne l'avait jamais vu mais il était le seul à posséder des preuves dans le coin. Il avait chercher à l'observer mais ça serait d'autres qui seraient tombés dessus ? De la malchance ça non ? Ou alors peut-être que le vieil ne lui avait pas tout dit. Mais dans quel but ? Il doutait sur ce point. Il voyait mal son hôte lui cacher des informations alors qu'il lui avait donner du matériel pour l'aider dans sa tâche. Mais si Shousan avait eu vent de cette histoire, c'est que quelqu'un l'avait vu. Il ne pouvait pas être simplement le fruit d'une rumeur. Tanara avait des plumes, il les lui avait montré. Ca serait bien trop gros pour que ce ne soit qu'une simple rumeur et qu'il ait en sa possession des preuves d'un oiseau de bonne taille au plumage correspondant. Et cette sensation de chaleur qu'il avait eu ? Sûrement le fruit de son imagination, il ne fallait pas creuser de ce côté là.
S'il y avait bel et bien un nid, ça voudrait dire que dans un futur proche il y aurait plus d'oiseau de ce style. Non ça pouvait définitivement pas être une rumeur. Maintenant fallait-il savoir s'il s'agissait ou non d'un phoenix. Et pour ça il n'avait pas le choix, il ne pouvait en être sûr qu'en se rendant au sommet du pic.
Des hallucinations ? Est-ce que le manque d’oxygéné dans l'air pouvait provoquer une telle chose ? Peut-être. Il n'en avait aucune idée.
Beaucoup trop de suppositions se bousculaient dans sa tête.

« Tu en penses quoi toi Tak ? »

« Je n'ai pas vraiment d'avis pour l'instant. Il n'y a qu'une façon de savoir si oui ou non cette rumeur dit vrai. Elle ne va pas être simple pour toi malheureusement. »

Le silence retomba en même temps que Sham se replongea dans ses hypothèses. Au bout de quatre bonnes heures il se posa enfin. Il n'en pouvait plus. A cette altitude il faisait encore chaud. Le sac avait créer une véritable marre de sueur dans son dos. C'était plutôt désagréable. Il s'installa sur un rocher où il se déchaussa et retira ses chaussettes avant de prendre son repas. Ca lui faisait un bien fou. Toutes ces journées de marche commençaient à peser sur son corps.

* Et si jamais Tanara savait ? S'il y a bien quelqu'un qui sait s'il s'agit ou non d'un phoenix ça doit bien être lui. C'est quand même étrange qu'il ne l'ait pas vu une seule fois alors que la description faite par la rumeur concorde. Bon peut-être que la taille est exagérée. Tout comme la traînée de feu. Je crois finalement qu'il m'a caché certaines informations. Mais pourquoi ? Pour protéger l'oiseau ? Il aurait peur que Shousan chercher à le capturer ? C'est vrai que ce ne serait pas impossible. Après tout c'est l'animal qui représente mon village. Peut-être qu'ils en veulent un pour avoir un symbole vivant ? Mais en même temps si je tombe sur un phoenix je peux pas ne rien dire. La rumeur finira tôt ou tard par prendre de l'ampleur. Et là il y aura sûrement des gens mal intentionné comme père qui chercheront à mettre la main dessus. Merde ! Bon ça sert à rien de tergiverser là-dessus, je ne sais même pas si c'est un phoenix ou non. ... Avec tout ça j'ai même pas regarder le bouquin. Tant pis pour la prochaine fois. *

« Viens Tak. On y retourne. »

« Tu ne te reposerais pas encore un peu ? Une petite dizaine de minutes ? »

« Non, je veux en avoir le coeur net le plus vite possible. Et puis il est déjà pratiquement midi. J'ai pas vraiment envie de passer la nuit ici. »

Tak reprit sa place, un peu à contre coeur. Il s'inquiétait pour Sham. Il ne discutait pas beaucoup, ce qui voulait dire qu'il n'arrêtait pas de penser. Mais il savait que ça ne servait à rien de tenter de discuter avec lui dans ces moments là. Il ferait semblant d'écouter et répondrait pas des oui ou non. Rien de plus.

* Pourquoi le vieux boitait d’ailleurs ? Bon d'accord ça n'a peut-être rien à voir avec toute cette histoire. Mais comment fait-il pour monter tout en haut dans cet état ? Il m'a bien raconté hier soir qu'il s'était blessé plusieurs fois en montant. Est-ce que ça viendrait d'une de ces fois ? J'aurais peut-être dû lui demander de me montrer sa blessure. Ca ne se fait pas mais j'aurais peut-être eu des indications. Peut-être que j'y aurais vu un coup de bec. Mais un oiseau qui ferait aussi mal à un humain ne pourrait pas se contenter de la taille d'un aigle royal ... Peut-être que c'est les petits qui font cette taille ? Enfin s'il y a des petits. Mais s'il me mentait pourquoi m'aider comme ça ? Rhaa ça doit être une fausse piste ! *

C’était à s'en tirer les cheveux. Plus il essayait de trouver un raisonnement à cette affaire plus il s'enfonçait dans les méandres de son imagination. Sans parler de la fatigue qui commençait petit-à-petit à le gagner. Il n'évoluait peut-être que sur une pente pour l'instant, elle n'en restait pas moins épuisante. Des heures qu'il arpentait celle-ci. Il avait l'impression que jamais il n'en verrait le bout. Ses réserves d'eau était déjà entamée. S'il ne faisait pas attention à se contenter de ce qu'il lui fallait et non boire par plaisir, il n'aurait plus rien pour redescendre. L'idée d'avoir le thé le réconfortait. Certes il était un poids à porter mais un tel réconfort.
Tak avait demandé plusieurs fois pour descendre, prétextant que Sham n'avait pas besoin de quelques kilos supplémentaire. L'adolescent avait refusé, il y avait des rapaces ici. Il ne voulait pas qu'elles s'en prennent à son ami.

L'après-midi touchait à sa fin quand il arriva enfin à la deuxième étape. Des corniches. Il n'aimait pas du tout ça. Il les avait déjà imaginée pas très large, là c'était encore pire. Elles ne pouvaient accueillir qu'une seule personne à la fois à certain endroit. Et pour ne rien arranger comme l'homme lui avait annoncer, le vent battait son plein à cette altitude. Avant toute chose il se posa au sol.

« Tak on va faire une pause avant de continuer, j'en peux plus. C'est que la troisième aujourd'hui. »

« Je veux bien croire. Tu ferais bien de manger un bout Sham. Tu es tout blanc. »

« Ha t'en fais pas. C'est juste l'idée de devoir marcher là-dessus qui me retourner l'estomac. »

« Raison de plus pour que tu manges un bout. Tu ferais même bien de te reposer. »

«On a pas vraiment le temps pour ça Tak. Je dois lire ce bouquin en plus.»

« Je le ferais pendant que tu dors. Je peux bien faire ça avec tout ce que toi tu fais. »

Sham hocha de la tête en signe d'approbation. Ca lui faisait bizarre de se dire qu'il allait piquer un somme ici. Jamais il n'était monté aussi haut. Même sa demeure ne s'élevait pas autant dans les aires. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour terminer de manger, son estomac était tellement tiraillé par la peur de tomber que ça lui en coupait l’appétit. Alors qu'il remettait le reste du goutter que Tanara lui avait préparé il effleura la flûte des doigts. Elle était de petite taille, de manufacture simple. Un peu brute même. Sans réfléchir il joua un peu. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas touché un instrument. Le piano qu'on lui avait acheté commençait tout doucement à prendre la poussière dans sa chambre. Il finit par jouer l'air qu'il venait d'apprendre. Agréable, simple. Il se sentit un peu mieux, encore un effet placebo. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour trouver le sommeil. Tak lui était tout accolé à son ami afin d'avoir un peu plus chaud.

« Sham ! Hey Sham ! Lèves-toi, ça fait une heure que tu roupilles. Il faudrait peut-être se remettre en route si on ne veut pas passer la nuit ici. »

L'adolescent s'étendit de tout son long. La température était descendue de quelques degrés déjà. Il est vrai que le soleil n'était pas bien haut dans le ciel.

« D'accord. » sa voix était ensommeillée « Tu as appris quelque chose dans le livre ? »

« Aucun animal au plumage rouge dans le coin. Ou tout du moins pas comme le siens. Ou trop petit. »

« M'en doutais. »

Il lui fallut quelque seconde pour se remettre sur pied. Et quelques minutes avant de s'aventurer sur la corniche. Il n'aimait pas du tout ça. Pourquoi n'avait-il pas appris cette foutue technique d'adhésion ? Elle lui aurait été la technique la plus utile là maintenant. Hélas, il ne pouvait compter sur celle-ci. Juste sur son équilibre et sur la force de ses bras pour se maintenant à la parois. Il y avait place, mais il ne voulait prendre aucun risque. Surtout que la permutation n'était pas permise. Oui il pourrait revenir sur la pierre ferme, mais qu'en serait-il de Tak ? Il ne voulait même pas y penser.

Plus il avançait sur cette corniche plus il lui était difficile d'avancer. Entre l'état de celle-ci qui n'allait pas en s'améliorant et les bourrasques de vent. Sans oublier la peur bien sûr. Fort heureusement qu'il avait les chaussures que Tanara lui avait prêter. Sans quoi il se serait déjà certainement retrouver la face à terre.

Tak voyait bien que ça n'allait pas fort pour son ami mais se refuser de lui parler. Il risquerait de le déconcentre. On pouvait clairement voir à son visage que Sham donnait la totalité de ses pensées sur chacun de ses pas. Il aurait pu marcher de façon un peu plus sûr sur cette corniche mais il savait que ce genre de hauteur ne plaisait pas du tout au genin. Le renardeau eu même droit à quelques frayeur quand il vit son ami perdre un peu son équilibre.

Ce ne fut qu'au bout d'une bonne heure à vitesse limace qu'ils se posèrent dans un renfoncement dans la roche. Le visage de Sham ruisselait de sueur.

« Ca va, tu as déjà fait un bon morceau. » dit-il en tentant de le rassurer.

« Comment peux-tu dire ça Tak ? On ne sais même pas où s'arrête cette corniche. Et après il faut encore escalader. Je ne vais jamais y arriver ! Tout ça pour un foutu oiseau. »

Le ton de Sham montait. La peur le m'était en colère. Il n'aimait pas être comme ça envers son ami, mais il avait besoin d’extérioriser. C'était bien trop lourd pour ses épaules.

« Si tu veux on peut passer la nuit ici Sham. Le soleil ne va pas tarder à se coucher. Ca te fera du bien je pense. »

« Mais j'ai pas envie de passer la nuit ici Tak ! Je veux rentrer chez moi ! Je veux être au chaud dans mon lit et pas dans cette putain de montagne ! A chercher un oiseau qui n'existe certainement pas ! Pourquoi on m'a donné cette mission ! J'en peux plus ! Bordel j'en peux plus ! »

Il frappa à l'aide de son pied dans une pierre qui dévala la pente du pic. Sham se laissa tomber contre la parois de la petite cavité. Le vent avait beau ne pas frapper aussi fort qu'à l’extérieur il avait tout de même froid. Des larmes commençaient à lui couler des yeux. Un trop plein d'émotion. Tak s'approcha de lui.

« Hey Sham. T'en fais pas, tu vas y arriver. Pense à comment s'y prendre Supershinobi pour venir au bout d'une telle mission. En oubliant bien sûr qu'il peut voler. »

Un petit rire s'échappa des lèvres de l'adolescent.

«Déjà il ne pleurnicherait pas comme je le fais. Il prendrait son courage à deux mains. Ne chercherait pas à savoir s'il prend des risques ou non. Il irait au secours de l'oiseau s'il en a besoin. Il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour venir aide à qui a besoin. »

Sham utilisa un peu de son chakra pour réchauffer son corps. Il en avait bien besoin. Pourquoi n'avait-il pas pris un peu de bois avec pour se faire un bon petit feu ? Bonne question.
-20pt de chakra
Ils dînèrent bien au chaud puis se laissèrent aller au sommeil non sans la fameuse petite mélodie.
total : -20pt de chakra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Mar 21 Juin 2016 - 22:57

Sham commençait à être au bout du rouleau. Les journées qu'il venait de vivre lui avaient mis un sacré contre coup dans les dents. Tout son corps lui faisait un mal de chien, il lui semblait que ses bras allaient tout bonnement tomber. Il eut même du mal à simplement manger son petit-déjeuner. Sans parler de se mettre debout, ses jambes ne semblaient plus vouloir le soutenir. Il n'avait pas d'autre choix que de se renforcer. Il n'allait pas pouvoir continuer la journée dans cet état là. Absolument pas même. Une fois repus et fin prêt pour se remettre en route il joignit ses mains à quelques reprises.

Maîtrise du chakra x4= -100 de chakra chakra + 6force +6 constitution
Clone de flammes x2 = -20 pts de chakra
Total : -140 pt de chakra.

Il se sentait déjà bien mieux, il venait de redonner des forces à son corps. Il le ressentait. Ca il n'y avait pas de doute à avoir.

« Bon les gars je vais avoir besoin de vous. On a encore un peu de chemin mais après ça y a un flanc à escalader. Et je sens que je ne pourrais pas y arriver seul. Il y a une corde dans ce que Tanara m'a donné pour m'aider à escalader. On va déjà se l'attacher autour de nous pour si jamais y en a un qui tombe. Mais c'est pas ça qui me fait le plus peur. C'est vraiment le fait de devoir escalader une partie de ce pic. Je sens que ça ne va pas être une mince à faire. Bon. » il pointa l'un des clones « Tu seras Sham deux. » il se tourna vers le dernier « Et toi Sham trois. Moi ça sera Sham tout court. C'est compris les gars? »

« Je peux pas être Sham ? »

« Non c'est impossible, je suis l'original, du coup je suis Sham. »

« Dans ce cas je peux être Sham deux ? »

« Mais tu es déjà le deux non ? »

« Ha non, c'est moi le deux. »

« Non c'est moi ! »

« Je te dis que c'est moi ! »

« On se calme les Shams. J'ai une solution à votre problème. »

Tak plongea dans le sac et en ressorti avec un marqueur coincé dans la gueule. Il sauta sur les épaule d'un des Shams sans savoir le quel il était. Un un lui fut marqué sur le front. Il fit de même avec les deux autres pour les numéroter.

« Voilà c'est officielle. Tu es Sham un, toi tu es le deux et toi le trois. »

« Mais Tak ! Pourquoi tu m'as mis le trois ? C'est moi l'original ! »

« Comprend les un peu. Tu peux tout le temps être le un. Eux ne sont là que pour une fois. »

« Ce sont des clones Tak ! »

« Ouai mais on fait partie de l' ADLDC. »

« ADLDC ? C'est quoi ce truc ? »

« L’Association De Libération Des Clones. Ou un truc dans le genre je ne sais plus trop. »

« Mais ça n'existe pas les gars ! Vous êtes trop con ! »

« On est à ton image Sham trois. »

« M'appelle pas Sham trois.  »

« Je fais que lire sur ton front moi. »

Sham tenta d'enlever la marque qu'il avait sur celui-ci.

« Fait pas ça mec ! Après tu seras plus personnes. »

« Bordel tu me fais mal ! »

« Oups désolé. »

Là où le clone avait déposé sa main pour empêcher le vrai Sham de retirer la marque qu'il avait sur le front, la peau de ce dernier était devenue rouge. Aucun doute c'était réellement des clones de flammes à l'image de l'adolescent. Ce qui fit bien rire Tak.

Sham -5pv,
Total : -5pv -140 pt de chakra.

Maintenant qu'il avait une véritable sécurité vis-à-vis d'une chute, surtout qu'il se trouvait en bout de corde. Il lui semblait que c'était la place la plus sûre, s'il tombait il étaient deux à le retenir. Enfin, ça c'était n'importe où qu'il soit dans la file. Mais en tout cas quand il allait devoir escalader il allait peut-être pouvoir compter que sur ses clones. Ou tout du moins sur une aide de ceux-ci.

Tak ne n'arrêtait pas de relancer la discussion sur cette fameuse ADLDC, il voulait en savoir plus. Ce n'était que des foutaises bien sûr, inventée par le cerveau cloné de l'adolescent. Peut-être que les clones marchaient comme des photocopies, l'original restait de meilleure qualité. C'est tout du moins ce que j'espère, vu les imbécillités que les deux autres lâchaient.

Il ne fallût que trois petites heures pour venir au bout des corniches. Sham était en meilleure forme que la veille. Le fait d'avoir amélioré sa condition physique y jouait pour beaucoup. Mais je crois pouvoir dire que la plus grande partie était due au fait qu'il pouvait compter sur des clones. Pas que la présence de Tak ne lui suffisait pas mais en cas de chute ou autre lui n'aurait pas pu l'aider. L'idée d'avoir de l'aide à portée de main faisait que cette mission était bien moins éprouvant mentalement.

Ils finirent donc par arriver au bout des corniches.

« C'est ici que ça se corse. »

« Parle pour toi mauviette. »

« Mais bordel ! Je suis pas une mauviette ! »

« C'est pour ça que Tak t'a mis numéro trois et moi numéro deux. »

« Bon les gars vos gueule ! Je suis le numéro un donc le chef ! Maintenant vous la bouclez. »

« Et merde ... »

Sham ne savait plus quoi faire. Devait-il les révoquer et assumer seul l’ascension ? Si seulement il en avait les capacité. Il n'avait pas le choix que de devoir supporter ces deux cons. Il avait beau pester contre ceux-ci il était tout de même heureux qu'ils soient ici. Et puis comme ça il voyait un peu comment il pouvait se comporter de temps en temps. Tak lui n'en pouvait plus, il n'arrêtait pas de se tordre de rire. Pourquoi une telle scène n'était jamais arrivée avant ?

Escalader fut plutôt facile. Bien plus qu'il ne l'aurait crû. Bon c'était peut-être également du au fait qu'il ne s'était pas privé de placer quelques permutations entre lui et le premier, il avait confié Tak au deuxième. Histoire de montrer un peu qui était le chef ici. Ils avaient tenté à une reprise de le faire tomber en tirant sur la corde mais Sham les avait menacé d'une aiguille. D'où était parti une dispute sur le fait qu'il ne pourrait jamais en toucher un. Il aurait aimé prouver le contraire mais il ne put rien faire. Trop peur de ne pas être capable de terminer cette ascension avec un seul autre clone.
-80chakra pour 4 permutations
Total : -5pv -220 chakra

« Bha voilà c'était pas si difficile ! »

« On a fait tout le boulot mauviette ! »

« Voilà ce que c'est un chef ! »

« Viens ici que je te botte le cul du con ! »

« Oublie pas, un coup de ma part et tu exploses ! »

Les clones se mirent à râler. Laissant Sham avancer un peu devant avec Tak dans son sac à dos.

« Tu dirais quoi d'un putsch Sham deux ? »

« Quand tu veux mon ami. Normalement il va pas tarder à avoir des hallucinations si le vieux Tanara disait vrai. On frappera à ce moment. »

Les deux se mirent à ricaner.

« Se passe quoi là derrière ?. »

« Non rien Sham. Tu veux que je portes Tak ? »

Total : -5pv -220 chakra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Mar 21 Juin 2016 - 23:06

En continuant ton chemin le brouillard commence à se lever. L'air commence à manquer. Et tu commences à revoir certaines personnes de ton passé dans les formes nuageuses ... Et des moments pénibles, aussi ...

Au moment où tu arrives à un endroit où le brouillard est moins dense, un bruit retentit en haut de toi. Merde ! Un éboulement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sham Ono
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 1102
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
76/100  (76/100)
Points de vie:
115/115  (115/115)
Points de chakra:
360/360  (360/360)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Mer 22 Juin 2016 - 0:55

Sham avançait doucement. Il s'attendait à tout moment à voir une forme lui sauter dessus. Pas une vrai mais une hallucinations comme lui avait promis Tanara. Il n'en fut rien. Ou tout de moins c'est ce qu'il crut. Au tout début il pensa que le brouillard autour de lui était dû à ça. Mais apparemment non. Ou alors une vachement bien ficelée car même ses clones semblaient le voir. S'il le voyait réellement c'est qu'il était bien là. Une copie ne pouvait pas souffrir de manque d'oxygène ou que sais-je.

Les mouvement de Sham devenaient plus lent. Tak lui riait moins souvent. Apparemment le pic avait bel et bien un effet néfaste sur le corps. Etait-ce dû au brouillard ? Au manque d’apport d’oxygéné ? Ou y avait-il un autre chose qui échappé totalement à l'adolescent ?

Il lui devenait réellement difficile de respirer. Son corps s'était engourdit. Il continuait plus par automatisme qu'autre chose. Il n'entendait même pas ses clones comploter contre lui. Eux étaient en pleine forme alors que lui ... C'était une autre histoire.

« Mais si j e te dis que c'est le moment d’agir ! »

« Non, regarde il peine à avancer. Si ça continue comme ça on n'aura plus qu'à le faucher quand il sera au sol. »

« Moi je te dis qu'il vaut mieux y aller maintenant. Plus vite c'est fait et mieux on se portera. »

« On attend encore un peu ! C'est qui le numéro un ici ? »

L'autre clone ne sembla pas apprécier cette dernière phrase. Peut-être devrait-il lui aussi faire un putsch directement après celui de Sham.

Le jeune Ono avait réellement mauvaise mine. Il ne semblait plus pouvoir porter son attention sur quoi que ce soit. Même sur la douleur que ses clones lui faisaient endurer en posant de temps en temps les mains sur sa peau.
Sham -10pv
total : -15 pv -220 pt de chakra

« Qu'est-ce que tu fais encore dans ma chambre ! Tu n'as pas le droit de traîner ici. Je vais devoir te le dire combien de fois ? »

Mihako ? Mais qu'est-ce qu'elle foutait ici ? C'était impossible. Il se trouvait ... Ou se trouvait-il déjà ? Le cerveau de Sham semblait commencer à réellement manquer d’oxygène. Il ne se souvenait pas d'où il se trouvait et ni pourquoi il était dans la chambre de sa soeur. Il y avait de la pierre sur le sol de celle-ci ?

« T'écoute quand je te parle Sham ? Malaxe mieux ton chakra ! Mais c'est pas possible. Tu es le seul à aller à l'académie est tu as autant de mal à malaxer ton chakra ? »

C'était faux ! Il y arrivait très bien. La preuve grâce à ça il excellait dans le ninjutsu. A moins que ce ne soit plutôt grâce à l'immense réserve qu'il possédait. Chose qui lui permettait de s'entraîner plus longtemps. Mais qu'est-ce que je raconte ? Il ne s'entraînait que quand ça lui était imposé.

« Mon chéris. Ton père aimerait te parler à propos du fait que tu voudrais rentrer à l'académie. »

Mais il y était déjà entrer non ? Il était même genin ... A moins que ... Il n'en était plus totalement certain.

«  Un shinobi dans la famille ? Mais tu es complètement con ou quoi Sham ? Je dois te rappeler ce que je fais dans la vie ? Tu veux pas aussi me passer directement les menottes ? Je te rappelle que c'est à cause d'eux que ton grand-père est en taule ! »

Ca ne s'était pas exactement passer comme ça, ou tout du moins ce ne sont pas exactement les paroles que son père mais l'essentiel était là.

« Toute façon tu as été adopté. Comme si papa et maman voulaient d'un enfant en plus ! Ils ont juste eu pitié de toi quand ils t'ont vu à l’orphelin de Yuki. »

C'était vrai ? Peut-être ... Ca expliquerait pourquoi lui voulait devenir shinobi. Il était le seul a vouloir suivre cette voie.

«  Je comprend pas pourquoi papa t'as toujours pas mis à la porte. Tu es vraiment qu'un traître Sham. »

C'était pas juste. Pourquoi devait-ils être aussi méchant avec lui ? Oui c'était grâce à leur père qu'ils vivaient tous dans une telle richesse. Mais avaient-ils tous oublier à quel point ils avaient du mal à se faire des amis ? Et ça aussi c'était dû à lui ! Qui voulait fréquent le fils du plus grand mafieux de Shousan ? Certes ce n'était pas officielle mais tout le monde était au courant. Comment peut-on amasser une telle fortune juste en faisant du commerce ? Ils avaient tous eu droit à une sorte d'isolement dans leurs jeunesses. Avaient-ils oublié ça ?

« Tu crois que c'est le moment ? »

« Attend encore un peu. Je rêve ou il pleure ? Une vrai mauviette ce type ! »

« Mais qu'est-ce qui peut bien lui arriver ? »

« J'en sais rien. Viens on lui repose nos mains dessus. »

Sham -20pv
total : -35 pv -220 pt de chakra

« Mais qu'est-ce qu'il fout à l'académie lui ? C'est pas le fils d'Oma Ono ? »

« Si. Je refuse que mon fils soit dans sa classe. De la graine de racaille se gosse. Je suis sûr qu'il magouille déjà dans des trucs louches. »

« Ca m'étonnerais même pas. Tu as vu son regard mauvais ? Et c'est quoi cette dégaine. C'est bien le fils d'un mafieux pour se coiffer comme ça. »

« Chut il nous regarde ! »

« Qui a volé le kunaï de Nago ? »

«Sûrement Sham Taho-senseï !»

« Ouai ça peut être que lui senseï. Il a déjà tenté de voler mon goûté senseï. »

« Sham dans suit moi dans le couloir. J'ai deux mots à te dire ! »

C'était injuste. Il n'en pouvait rien si son père n'était pas des plus honnête. Pour ne pas dire un malfrat de grande envergure.

Tanara avait dit vrai. Le sommet du pic n'apportait que des hallucinations. Il le savait mais n'était pas en état de combattre contre elles. Enfin c'est ce qu'il pensait jusqu'au moment où il se retrouve dans une sorte d'oeil du cyclone. Ici le brouillard était moins épais. Il reprenait un peu de ses esprits. Quel ne fut pas son étonnement quand il vit une silhouette dans la brume. Au début il la prit pour une nouvelle hallucination. Mais non, ses clones l'avaient aussi repéré. A moins que ça aussi il ne l'imagine ? En tout cas il avait la forme d'un oiseau. Sham avait l'impression de sentir un chaleur émanant de l'animal. Comment était-ce possible ? Et puis cet halo orangé autour de lui. Même à travers le brouillard il arrivait à le voir. Car oui, lui se trouvait dans cet oeil mais pas l'oiseau.

« Quelle horreur cet endroit ! »

« Tu l'as dis. On ferait bien de vite vérifier quel sorte d'oiseau c'est. »

Son attention fût attirée par autre chose. Un bruit venant du dessus. Il porta son attention sur la source de celui-ci. Merde un éboulement ! Il avait complètement oublié que Tanara lui avait parlé de ça. Surtout qu'ils ne semblaient pas être aussi rare que ça. Il avait perdu du temps à se demander ce que ça pouvait être. Fort heureusement il eut le temps de sauter sur le côté pour éviter l'amas de pierres.

« Maintenant Sham deux ! »

Les deux clones coururent vers Sham et l'heurtèrent violemment. Ils firent bien attention de ne pas prendre eux même des dégâts. L'adolescent se retrouva à son point de départ. C'est à dire prêt à être ensevelit. Chose qui se passa. Il disparut sous une grande quantité de pierre.

Sham -10pv contact avec les clones et -70pv éboulement
total : -115 pv -220 pt de chakra

« Victoire! On est les vrais Sham maintenant ! »

Alors qu'ils s'apprêtèrent à taper chacun dans la main de l'autre ils disparurent sans un petit « Hé merde ! » couvert par le bruit de leurs explosions.

Tak était sonné mais sans plus. Apparemment Sham s'était roulé autour du sac. Un réflexe qui avait sûrement sauvé la vie du renardeau. Mais que s'était-il passé ? Sham n'avait pas sauté ? Il se défit de sa prison difficilement. Il n'était pas simple de se mouvoir mais il finit par arriver au près de son ami.

« Hey Sham ! Réveil toi. »

Il le poussa à l'aide de son museau. Il ne répondait pas. Des larmes coulaient. Il mordillait le corps du jeune Ono sans aucune réponse.

« Attends moi ici ! Je te promet je fais au plus vite ! On va venir te sauver Sham. »

Tak disparut dans un petit nuage de fumée. Son ventre était totalement retourné. Il avait peur. Peur que Sham y laisse la vie. Il ne comprenait pas ce qui s'était passé. Comment avait-il pu se retrouver sous les gravats alors qu'il avait sauté dans la direction opposée ?

« Maman ! Maman! J'ai besoin de toi !»

Le renardeau ne tenait plus en place. Il courait dans tous les sens à la recherche de sa chère mère. Sans grande difficulté il finit par trouver celle-ci. Comme souvent il y avait une masse de Kuchiyose autour d'elle. Contrairement à ce que l'on pourrait penser elle n'avait pas l'apparence d'une renarde mais celle d'une magnifique femme. Pourtant certaine chose ne pouvaient être cachée. Elle était dotée d'une queue comme dans son ancienne forme, ses oreilles elles non plus n'étaient pas humaine, tout comme ses iris d'un orange flamboyant.

«  Tak, mon petit Tak. Tu vois bien que je suis occupée avec nos amis.  »

« Maman, maman j'ai besoin de toi. C'est une question de vie ou de mort ! »

«  Calme toi. Explique moi tranquillement.  »

« C'est Sham ! Je comprend pas il a sauté vers la droite et il s'est retrouvé sous des rochers vers la gauche. »

« De quoi tu me parles ? Sois plus claire Tak. »

« Il va mourir si on l'aide pas maman. Je veux pas que Sham meurt. »

Le regard de sa mère se durcit. Elle n'aimait pas voir son fils dans cet état.

« Où se trouve-t-il ? »

« Le pic très haut tout près d'où habitait le clan Odaru. S'il te plaît sauve le maman. »

«  Attend moi ici Tak. » elle se tourna vers ses amis « Je suis navrée mais je dois m'absenter. »

Elle sauta de son estrade. Son corps se métamorphosa en un instant en sa véritable forme. Celle d'un renard immense d'ôté de plusieurs queues.

Ce furent les heures les plus longues de sa vie. Sa mère finit pas revenir, dans sa forme féminine cette fois. Elle prit son fils dans ses bras.

«  Tout vas bien maintenant. Sham est en sécurité à l’hôpital de Shousan.  » le renardeau éclata en sanglot «  Tu n'as plus à t'en faire mon tout petit. »

Le regard de la Yao était triste, elle fixait le sol. Tak lui ne le remarqua pas trop occupé à sangloter. Fort heureusement qu'elle connaissait des Kuchiyoses de shinobi hautement placé dans la hiérarchie de Shousan. Sans quoi Sham ne serait certainement plus.

Echec de la mission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eihiko Tsubazame
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 524
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
6/100  (6/100)
Points de vie:
222/222  (222/222)
Points de chakra:
273/273  (273/273)

MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Mer 22 Juin 2016 - 2:05

Sham : 25 xp.

Shousan a tenu compte de cet échec et fait déplacer un Chuunin pour vérifier, et le phénix était un fake. Tu te réveilleras sans doute à l'hôpital, ou pire : chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission Rang D :Une plume de phénix ?   Aujourd'hui à 7:45

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission Rang D :Une plume de phénix ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]
» [Mission Rang C]A la recherche du lapin sacré [Pv : Solo]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» [ Mission de rang C ] La disparition des enfants (Pv Samui Natsumi)
» Un vol au colisée [Mission rang C]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Pays du Feu
 :: 
FORET DE SHOUSAN
-