AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Conseil de Guerre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Impératrice Nanaki
Impératrice
Impératrice


Messages : 55
Date d'inscription : 18/11/2013

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/300  (0/300)
Points de vie:
250/250  (250/250)
Points de chakra:
1150/1150  (1150/1150)

MessageSujet: Conseil de Guerre !   Sam 11 Juin 2016 - 3:14

De guerre lasse, devant une réunion qui n’en finissait pas, l’Impératrice avait fini par poser un boulier sur la grande table ronde. L’objet, dont le support était en argent, et les billes du plus bel acier, fournissait un fond sonore aux blablateries des différents protagonistes. Enfin, c’était toujours plus respectueux que ses bâillements répétés, dont il la tenait éloignée.

Un conseil de guerre. Ils se multipliaient ces temps-ci. Et à son grand damne, Nanaki était obligée d’y assister. Déjà, parce qu’elle dirigeait l’Empire de Shi. Forcément, on lui demandait son avis sur les actions à entreprendre. Ensuite parce qu’en son absence, les Cinq n’arrivaient pas à se tenir. Et s’il n’y avait qu’eux !
C’est qu’il y avait du beau monde autour d’elle. Les Cinq Grands Shâmans, évidemment. Représentant les différentes tribus qui avaient données naissance à Shi. La Reine du pays du fer. Un pantin. Mais l’inviter garantissait une certaine stabilité dans une nation qui avait tendance à prendre facilement les armes et qui avait déjà tenté trois révoltes depuis que l’Empire l’avait annexée. Le gouverneur de Taki ensuite. Le second village caché de l’Empire, un vivier important de shinobi et une forteresse stratégique qui faisait une barrière idéale à Shi no kuni. Le Général, en poste à Okarina. Et quelques autres personnalités qui paraissaient anodines, attablées ainsi avec le gratin de l’Empire.

Mais les mettre d’accord sur le moindre sujet relevait du miracle. Nanaki devait alors trancher, faisant autant de mécontents que de satisfaits. Mais tout le monde la bouclait. Elle était élue par les dieux après tout. C’étaient les Cinq qui l’avaient mise où elle était, que leur rituel soit trafiqué ou non, mais depuis elle faisait exactement ce qu’elle souhaitait.

Toujours plus lasse, elle se pencha vers l’une des deux personnes qui l’entouraient. A sa droite, plus exactement, le seul debout. Tekkun. Son garde du corps.

« Dis, Tekkun. Tu irais me chercher quelque chose de frais ? De la glace par exemple. A la vanille si tu trouves, c’est celle que je préfère. Je meurs de chaud ici. »

Spoiler:
 

Le jeune homme parut décontenancé, ne sachant pas sur quel pied danser. Elle avait eu vent de ce rônin lors de la conquête du pays du fer et l’avait fait amené jusqu’à elle. Un épéiste plus que talentueux, le meilleur de tout l’Empire sur le plan technique sans aucun doute. Mais qui avait tué son précédent seigneur, devenu fou à lier et massacrant son propre peuple. Errant et ne trouvant plus de maitre à servir, Nanaki lui avait proposé de la servir elle, une Dame, et lui avait donné le titre prestigieux de maître de l’épée. Un titre honorifique impérial créé spécialement pour lui et qui le faisait jouir d’une certaine réputation. Elle s’était créée, ainsi, le garde du corps le plus fidèle.
Et accessoirement, il était mignon et rajoutait une touche de jeunesse dans son entourage grisonnant. Elle avait pensé à l’utiliser à des fins plus amusantes et plus intimes à plusieurs reprises, mais ça revenait à affecter sa loyauté inébranlable que de le contraindre. Et elle y tenait beaucoup.

« Sauf votre respect Votre Sainteté … J’ai promis ne jamais m’éloigner de vous, fut-ce une seule minute et … »

« Tekkun, Tekkun. C’est avec moi que tu as passé ce pacte et j’y autorise, mon chou. Je suis avec Jinji, au beau milieu du palais, je suis en sécurité. Et je t’assure que si je ne mange rien de froid dans l’heure qui vient tu vas me retrouver dans un sale état. Profites-en pour boire quelque chose, tu es debout depuis bien quatre heures. Tu dois avoir soif. »

« Bien, Votre Sainteté. »

Il était jeune et mignon mais quelle rigidité, bon dieu ! Il n’avait jamais manqué à son devoir, ni oublié de la traiter avec tout le respect dû à son Seigneur. C’était inconcevable, pour Nanaki, que les Seigneurs du pays du fer ne se soit pas arrachés ce jeune homme. Une belle bande d’imbéciles assis sur leurs principes millénaires. S’ils avaient eu un tant soit peu de jugeote, ils auraient vu le potentiel de Tekkun. S’ils rejetaient tous leurs meilleurs éléments ainsi, pas étonnant que leur résistance face aux armées de l’Empire aient été aussi médiocres quand ils avaient été envahis.

L’Impératrice claque soudainement des mains, ramenant le silence dans l’assistance.

« Mesdames, messieurs. Cela fait maintenant cinq heures que nous débattons et rien de concret ne ressort de ce Conseil. Je vais le présider si cela ne vous dérange pas. Peut-être que nous y trouverons un peu d’ordre. Bien. Jinji, mon blondinet favori. Tu peux me résumer ce que ce charabia infernal avait pour sujet et où vous en êtes ? »

Spoiler:
 

« Oui, Votre Sainteté. Vous savez, si vous preniez d’avantage d’initiatives comme celles-là, les Conseils ne seraient pas aussi longs et nos décisions seraient plus rapides. »

Nanaki crut un moment qu’il allait rajouter quelque chose dans le goût de ‘’Et ils ne me fileraient pas la migraine’’ mais il sembla s’abstenir. Voilà pourquoi Jinji Nara était son conseiller. Il était le seul qu’elle arrivait à écouter quand il la réprimandait, sans avoir une envie subite de le faire pendre. C’était peut-être sa façon de dire les choses ou un autre détail, mais il tenait en tous les cas merveilleusement bien son poste. Lui qui aurait dû être chef du clan Nara, qu’il se retrouve ici était une aubaine. Un ninja puissant, un stratège hors-normes, un conseiller très utile et très expérimenté. Et une capacité à gérer l’administration tout bonnement phénoménale. Elle n’aurait pu rêver meilleur bras droit pour l’appuyer. C’était simple, depuis qu’il était là, elle arrivait à gouverner convenablement, sans être sans cesse exténuée comme auparavant.

« Nous avons évoqué, premièrement, l’attitude à avoir vis-à-vis des différentes nations qui sont encore susceptibles de nous tenir tête, ou qui le font actuellement. Le pays du feu, le pays de la neige, et le pays de la terre. Nous sommes tombés sur ce qui pourrait être un commun accord, en fait. Le pays de la neige et le pays de la terre ne sont pas armés pour nous affronter directement chacun de leur côté. Ils n’ont pas les forces suffisantes pour nous faire bouger plus d’un orteil s’ils nous attaquaient. Cela dit, sans toutes nos forces, attaquer leurs pays est quasiment impossible à cause des obstacles géographiques. Mais comme il n’existe que d’infimes chances qu’ils tentent quoi que ce soit, il vaut mieux nous concentrer sur la nation qui a les effectifs pour nous tenir tête : Shousan. Le pays du blé les ravitaille et ils sont capables de tenir une guerre de longue haleine. »

« Jusque-là tu ne m’apprends rien. Pourquoi les débats sont-ils aussi animés, si le problème est aussi simple ? Envoyons d’avantage de moyens pour écraser Shousan dans les places fortes des plaines et le problème sera réglé. »

« C’est là que ça pose problème Impératrice. Le Grand Shâman d’Hydrius et moi-même sommes d’un avis légèrement différent sur le sujet. Le pays de la terre ne sortira pas de ses frontières, c’est un fait. Pas sans garantis. Ils doivent se reconstruire depuis la mort du Roi Brigand et ils ne sont clairement pas une menace hors de chez eux. Quelques raids sur les villages frontaliers peut-être, mais ce serait une affaire vite réglée avec une ou deux escouades de jeunes ninjas. En revanche il reste deux points d’ombre qui sont oppressants. D’abord, le village de la neige. Tout le monde sous-estime Yuki et j’ai parfois l’impression d’être le seul à les prendre au sérieux, Votre Sainteté. Le pays de la neige est, et a toujours été, une grande menace pour n’importe quelle nation du continent. Qu’en pensez-vous, si je peux me permettre ? »

« Ce sont des marchands d’informations. Ils savent énormément de choses et leurs espions sont talentueux. Leur Kage est soit disant un guerrier, mais c’est aussi un Yamanaka, un joueur et un manipulateur. Pour ce que j’en sais. Il montre qu’il a des informations, mais il cache les plus gros secrets qu’il a découvert. Qu’à cela ne tienne. Ses informations ne lui fourniront pas d’armée, Jinji. Je ne vois pas Yuki comme une menace. »

Les débats manquèrent de justesse de repartir de plus belle mais le regard envenimé de l’Impératrice imposa le silence à tout le monde en quelques instants.

« Je me doutais que vous alliez dire cela. Et c’est de mon devoir de vous faire reconsidérer la chose. L’Empire dispose sans aucun doute de la plus grande armée du monde, actuellement. Nous sommes très forts. Mais aussi très étendus. Il existe de nombreuses failles dans nos défenses que nous le voulions ou non. Nous sommes trop jeunes, nous n’avons pas eu le temps d’étudier nos propres faiblesses. D’expérience, je dirais que les espions de Yuki seront les premiers à trouver nos failles. Comme vous le dites, cela ne leur servira pas à grand-chose tant que nous ne serons pas affaiblis. Et même si nous engagions une guerre totale avec Shousan nous ne finirions pas dans un assez sale état pour qu’ils en profitent. »

« Certes, Jin-chou, certes. Mais tu ne fais que me prouver l’inutilité de cette nation. »

« Vous croyez ? Les moyens de Shousan sont inférieurs aux nôtres. Imaginez que l’on engage la guerre avec eux et que l’on perde. Yuki pourrait alors vaincre Shousan. Ca ne fait aucun doute. »

« Comment pourrions-nous perdre une guerre directe avec Shousan Jinji ? Tu l’as dit, nous sommes plus forts. Je ne suis pas une grande guerrière, je dois bien l’avouer. Mais ta logique me dépasse. »

« Il y a pourtant un moyen pour Shousan de nous vaincre. Les informations que Yuki pourraient dérober sur nos faiblesses. S’ils les vendent à Shousan, Shousan nous vaincra. Et Yuki gagnera au final, donc ils les vendront. Et autant je gage que Reijiro Yamanaka pensera à un tel scénario, que je ne vois pas Shouma Uzumaki penser à quelque chose comme ça. Il se fera avoir. Il voudra la paix et sera content de l’obtenir et ne verra pas venir la trahison. »

« Je vois. C’est pour ça que tu veux maintenir la côte et la partie Est de l’Empire en alerte et ne pas tout concentrer sur la partie Nord. »

« Exactement. Si on relâche notre garde à l’Est, on aura encore plus d’espions infiltrés et ils trouveront les faiblesses que nous connaissons, et celles que nous ne connaissons même pas encore. Après ce ne serait qu’une question de temps pour que l’information soit vendue et que ça tourne en notre défaveur. »

« Si Jinji le dit, c’est la vérité. Et avec ces effectifs affaiblis, que pouvons-nous espérer contre Shousan ? »

« Un statut-quo. »

« Evidemment. Shamen. »

Spoiler:
 

« Votre Sainteté ? »

« Nos forces de police ont-elles retrouvées l’homme que nous cherchons ? »

« Lequ… »

« Si tu t’avises de demander lequel je te démets de tes fonctions. Je t’ai demandé PERSONNELLEMENT de retrouver un homme. J’attends de toi que tu le fasses. Tu as toutes les forces de police de l’Empire sous ta direction. J’attends mieux de toi. »

« Oui … Votre Sainteté. Si vous permettez j’ai un détail à ajouter … »

« Si tu m’ennuies je te tue ici et maintenant, je te préviens. »

« Je prends le risque, c’est une information capitale. On a eu vent de trois personnes, qui se font appeler les ‘Trois Epéistes’ et qui recherchent la même personne. L’un d’entre eux est impossible à localiser, et les deux autres ont tués plusieurs de nos agents ou des barons du crime locaux à travers les plaines arc-en-ciel. »

« Des Epéistes ? S’ils cherchent le même homme ils peuvent être utiles. Concentrez vos moyens sur eux. Localisez-les et faites les suivre. Ils vous mèneront à notre homme. Une fois que cela sera fait, tuez-les sans sommation. On n’a besoin que de ce type, pas de trois gêneurs. »

« Bien, Votre Sainteté. »

Tekkun arriva au bon moment, avec des monceaux de glace que Nanaki accueillit avec un petit cri ravi. Elle alla même jusqu’à déposer un baiser sur la joue du samouraï, tant elle était en émoi. Celui-ci reprit sa place sans rien dire, sous les regards blasés, énervés ou encore incrédules dans l’assemblée.

L’Impératrice commença à savourer la glace avec des cris d’enfant gâtée, se détachant complètement de la conversation. Ce fut Jinji qui conclut :

« Bien, nous avons nos directives alors. Shamen, nous comptons sur toi. Sans notre homme, il sera difficile de finaliser notre nouvelle arme. Et sans elle, le statut-quo perdurera encore, finissant par nous menacer. Pour tous les autres nous devons garder Shousan en respect et surveiller Yuki. Bien. Nous nous reverrons tous la semaine prochaine. Nous avons encore des affaires commerciales, populaires, financières, diplomatiques et religieuses à traiter. Mais sur tous ces plans nous sommes au beau fixe. Concentrons-nous sur l’objectif qui est devant nous. »

La séance fut levée dans un vacarme de chaises et de pas. Pas trop tôt. Nanaki avait besoin d’un peu d’air.

« Tekkuuuun ! Quand j’ai finis ma glace, je veux aller à la cathédrale. Une promenade, un bain de foule et quelques prières ça me fera le plus grand bien. »

« Je vous accompagne, Votre Sainteté, bien entendu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Conseil de Guerre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01.02/01.L.Old School - Conseil de guerre
» Conseil de guerre
» [RP Event] Conseil de guerre ! {Ouvert à toute la meute de l'air}
» Conseil de guerre
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: Empire de Shi :: Shi no kuni :: Quartier Central : la Grand Cité :: Palais impérial
-