AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Équipe nº13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Équipe nº13   Mer 8 Juin 2016 - 23:28


Sanae

Sanae n’était pas une femme froide, seulement, elle appréciait l’ordre et la discipline.  Son époux, qui reposait dans le lit, ne comprenait pas toujours cette jeune femme blessée par la guerre.  Il lui reprochait souvent de ne voir qu’une seule option.  Son côté borné n’était cependant pas pour lui déplaire, car entreprenante, elle avait toujours su assouvir ses envies.
En sortant du lit, Sanae présenta son dos nu, marqué par la guerre et l’entraînement, avant d’enfiler une veste en filet, pour ensuite revêtir sa veste d’instructeur.  Ses yeux blancs brillaient dans la pénombre de leur chambre, tandis qu’elle s’activait à prendre son équipement.  Son mari admira un instant cette farouche guerrière et d’un ton plein de sous-entendu, il lança :


« Il est encore tôt, viens donc dormir un peu… »
« Non.  Dors si tu veux, j’ai des gamins à faire grandir. »

Il pouffa, tandis que Sanae enfilait ses sandales.  Elle s’arrêta sur le pas de la porte et jeta un regard par-dessus son épaule.

« Je…  Je ne reviendrai pas tard. »

Elle rougit et se sentit idiote.  Elle claqua la porte pour accuser le coup.

Elle dévala les rues de Shousan jusqu’à retrouver l’arène, où elle salua le vieux garde qui gardait l’entrée.  Elle monta tranquillement les gradins et s’installa à l’ombre.  De là, elle pouvait admirer toute l’étendue de sable qui la composait, avec une distance acceptable.  Elle avait donné rendez-vous à ses futures élèves en ce lieu, afin de les décourager.  Sanae, au sein des genins, n’avait pas bonne réputation.  Ses derniers élèves avaient abandonnés la voie du ninja lorsque l’un d’eux s’était effondré d’épuisement à l’entraînement et avait dû passer les semaines suivantes à l’hôpital.  
On peignait la chuunin comme une femme sadique, incapable de la moindre souplesse, dictatrice à ses heures. Elle prenait le blâme, car ses entraînements servaient plutôt à les préparer au pire, car plus jamais elle ne laisserait tomber sous ses yeux des êtres chers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanako Nara
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 37
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Points d'expérience:
7/100  (7/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Jeu 9 Juin 2016 - 0:31

J’étais allongée sur mon lit, fenêtre grande ouverte, et une bande dessinée en mains, lorsque j’entendis le frottement caractéristique d’une lettre qu’on glissait à-travers l’ouverture dans la porte d’entrée. Avec un soupir dérangé, je sautais sur mes deux pieds afin d’aller voir de quoi il retournait. Autant dire que je ne fus pas déçue du voyage : une convocation des autorités du village. Je l’attendais depuis presque deux semaines, maintenant que j’avais réussi à devenir Genin.

Sanae Hyuuga. Le nom ne me disait rien, mais rien d’étonnant. Les instructeurs de l’académie et mes camarades de promo mis à part, je n’avais pas rencontré beaucoup d’autres ninjas pour l’instant. Ni vu beaucoup de techniques différentes à l’œuvre. La majeure partie de ce que je connaissais reposait sur ce que j’avais appris à l’académie et j’avais déjà hâte de voir ce que ça donnait avec mes propres yeux.

Normalement, pour un premier rendez-vous avec mon équipe,  je n’aurais pas pris la peine de prendre mes armes. Au pire des cas, si on était testé, j’avais suffisamment de réserves de chakra pour montrer ce que je savais faire sans elles. Mais on avait été convoqués à l’arène. Le lieu en lui-même était une invitation à venir bien préparés. Du coup je me préparais comme pour une mission. Je me dévêtis pour passer mon armure et une tenue moins urbaine, plus pratique, que celles dont j’avais coutume.
Ensuite vint le moment de prendre toutes les armes dont je disposais. D’abord, le shuriken Fuma, que je repliais soigneusement en une seule pale afin de pouvoir le glisser dans son étui que j’enfilais dans mon dos. Puis la quincaillerie. Shurikens, aiguilles. Tout ce qu’il fallait pour quelqu’un qui se battait à distance de son adversaire.
Une fois les instruments de mort à leur place, j’attachais mon bandeau autour de mon cou, et je pris la porte.

Dans les escaliers, je rencontrais un visage qui ne m’était pas inconnu : Takeko. Un jeune homme qui était lui aussi Genin. Mais un peu plus expérimenté : il venait de participer au dernier examen pour devenir Chuunin et apparemment, il avait raté mais à la toute dernière épreuve.  C’était un échec, mais pour un premier essai ce n’était pas si mal.

-Hé ! Mais c’est Nana’ ! T’as l’air parée pour la guerre dis-moi. Tu cours où comme ça ?
-Arrêtes avec ce surnom stupide … Je vais à l’arène, convocation de mon nouveau senseï.
-A l’arène ? C’est un peu bizarre comme lieu … C’est qui ton sensei ?
-Sanae Hyuuga. Tu connais ?
-Aïe, ma pauvre.
-Tant que ça ?
-Je ne sais pas, je ne connais que sa réputation. Une dure. J’ai trois types de ma promo qui ont abandonné l’idée d’être shinobis après l’avoir eu comme senseï. Son entraînement est super dur à ce qu’il parait, elle est super exigeante.
-Oh…
-Enfin te décourage pas, ce ne sont peut-être que des rumeurs.
-Peut-être. J’y vais. A une prochaine.

Une réputation difficile. Je descendais l’escalier et traversais les rues pensivement. J’y voyais du bon et du mauvais.

Physiquement, je n’étais pas très résistante. Un entrainement trop soutenu risquait de me faire vomir mes boyaux, ce n’était pas difficile à comprendre. J’avais d’autres qualités, mais l’endurance physique n’en faisait pas partie. Est-ce que j’étais réellement capable de supporter l’entrainement de cette femme ? Rien n’était moins sûr.

Par contre, il y avait clairement du positif. Si j’arrivais à traverser ça, et à suivre le rythme, j’allais progresser plus vite. Et surtout, acquérir de la réputation, qui est importante pour être bien vue de ses supérieurs. Et avoir une bonne réputation ça permettait d’avoir accès à des missions plus importantes. Qui donnent encore plus de notoriété, et accès à des missions encore plus importantes, et ainsi de suite. Un chemin difficile, mais aussi un raccourci donc. Normal qu’il soit plus rude. C’est comme se retrouver face une pente rude, et choisir de ne pas la contourner mais de l’escalader.

Je saluais le vieil homme qui gardait l’arène sans même le voir. Il me sembla qu’il avait dit quelque chose, mais le temps que je le réalise, j’avais déjà les pieds enfouis dans le sable. Du sable, partout, à perte de vue.
Je parcourais l’étendue du regard. Du sable, partout dans l’arène. Lorsque je levais le regard je vis la femme qui s’y tenait, à l’ombre.
Les traits durs, la tenue stricte, les épaules droites. C’était sans doute la fameuse Sanae Hyuuga.

Bon, que pouvais-je faire de mieux actuellement ? Monter directement et la saluer ? Je ne voyais pas d’escalier et je préférais prétendre ne pas savoir utiliser la technique de Supade. Histoire d’économiser un chakra qui serait précieux en vue d’un entrainement à venir.
Mais je ne pouvais pas rester là à attendre qu’elle descende et nous explique pourquoi nous nous trouvions dans une arène pour notre première rencontre.

Ah mais bien sûr. Je pouvais me préparer à un futur test de façon efficace et intelligente. Je composais quelques signes de main, et une mare d’eau remonta de sous la surface, à quelques mètres de moi.

[Suiton : création d’eau + Contrôle des flux de chakra]
[-24 chakra]


C’était ma réponse à ce que j’avais entendu et à ce qui allait probablement arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Uchiwa
Etudiant de Shousan
Etudiant de Shousan


Messages : 43
Date d'inscription : 07/12/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
30/100  (30/100)
Points de vie:
132/132  (132/132)
Points de chakra:
214/214  (214/214)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Jeu 9 Juin 2016 - 18:34

Je me tenais actuellement assis dans mon salon face à ma table basse. Un verre de thé vert dans ma main gauche et une boulette de riz dans ma main droite, j’étais en train de me restaurer en même temps que le soleil commençait à s’élever dans le ciel. Encore somnolent, j’entendis quelqu’un frapper contre la rustique porte en bois de ma maison. Engloutissant la fin de mon repas en quelques secondes comme si il n’avait jamais existé, j’ouvris ma porte qui s’ouvrit sur un Ninja coursier qui me remit une enveloppe cachetée, venant probablement d’une hiérarchie supérieure, des autorités du village. Ne pouvant attendre plus longtemps avant d’ouvrir cette mystérieuse enveloppe, je délaissais toute autre activité afin de desceller l’enveloppe.

Quelle surprise ! Jamais je n’aurais cru recevoir un tel message ! Devenu genin il y a environ un mois, on m’avait déjà trouver une équipe ! J’allais rejoindre l’équipe 13, menée par Sanae Hyuuga qui m’avait donner rendez-vous à l’arène du village. Ma surprise et ma joie laissèrent bientôt place à des doutes et à des appréhensions : la femme Ninja possédait une bien mauvaise réputation auprès des genins. Beaucoup abandonnait et d’autres s’effondraient d’épuisement lors de leurs entraînements rigoureux et physiques. Mais ça ne me convenait pas !

Effectivement, j'étais un fier Uchiwa. Oui, il m'arrivait de me croire supérieur à certains autres genins. Mais je n'étais pas fou : j'étais bien conscient de mes forces et de mes faiblesses. Et je savais que l'entraînement physique n'était pas pour moi. Particulièrement adroit et intelligent et donc spécialisé en ninjutsu, ça oui. Mais user de force physique et d'endurance ? Très peu pour moi. Je préférais tout donner dès le départ afin de mettre hors d'état de nuire mon adversaire et cela le plus rapidement possible. Après tout, cette stratégie avait déjà payé lors des combats d'entraînements que j'avais effectué à l'académie !

Malgré mes doutes, je ne pouvais point me permettre  de ne pas aller à mon rendez-vous ni de faire attendre plus que nécessaire ma nouvelle sensei. Si elle était véritablement aussi sévère que l’on les prétendait, mieux ne valait pas la faire attendre. C’est avec de telles idées en tête que je sortis de ma maisonnette afin de me dirigée vers l’arène, lieu de rendez-vous plutôt original et laissant présager un entraînement dès aujourd’hui.

Arrivant devant l’entrée, je saluais un garde plutôt âgé et pénétrais rapidement dans un endroit rempli de sable. Une belle jeune femme plutôt frêle, possédant des cheveux bleus d’une lueur incroyable en une coupe mi-longue était entrain de créer une marre d’eau qui recouvrait une petite partie du terrain. Une femme aux épaules plus carrés et un peu plus âgée que l’autre femme (que j’avais deviné comme ma coéquipière) dégageait une aura guerrière très puissante. Si elle était ma sensei, il était clair que nous allions souffrir. Je décidais de ne rien faire du tout pour l’instant à part me rapprocher de l’événement : contrairement à l’utilisatrice du suiton, je n’avais besoin d’aucune préparation afin d’user de mon affinité. Une fois en face de ma professeure, je décidais de m’incliner et de me présenter : peut-être nous laisserait elle quelques minutes de répit avant de commencer ?

- Je me présente, Akira. Enchanté de faire votre connaissance à toutes les deux !

Et, en moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire, le silence retomba intégralement dans l'arène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Ven 10 Juin 2016 - 0:47


Sanae

Ses deux prospects se présentèrent à l'heure conviée. Si l'une montra des crocs, l'autre voulu présenter patte blanche. Pitoyable.

Sanae s'avança jusqu'au bord des gradins, posant le pied sur la rambarde. Elle les toisait de haut, de son regard blanc, d'un air méprisant. Elle ne les connaissait pas, elle ne pouvait pas les détester. Mais elle jouait le jeu. Intimider son adversaire était une stratégie viable lors de combats, afin de creuser dans ses erreurs commises le gouffre qui mènerait à sa perte.
Elle plaça les mains sur ses hanches, avant de japper d'une forte voix :


« On ne t'as rien appris à l'académie, princesse ? Montrer ses atouts au premier garçon venu, c'est une manoeuvre de fillette. L'entraînement n'est pas commencé que je sais déjà que tu manipules le suiton. T'es orienté distance et à en juger par ton apparence, t'es plutôt feluette non ? Au moins, tu sais montré les crocs, dommage que ça aille été impertinent... »

Sanae tourna lentement la tête vers Akira.

« Dommage, je ne pensais plus que l'on faisait des shinobis aussi mous. Où est ta combativité, gamin ? Contrairement à ta copine, qui fait l'équation de ma réputation plus l'arène, tu ne semble même pas prêt à combattre. Un shinobi passif, c'est un shinobi mort. La prochaine fois, soit un peu plus convaincant, car l'ennemi n'hésitera pas, lui, à t'attaquer lorsque tu dors. »

La chuunin bouillait intérieurement, car elle savait au fond d'elle-même que ces deux genins n'étaient pas prêts. Elle avait trop perdu à essayer d'en préparer d'autres, désormais, elle devrait convaincre ceux-ci d'accepter leur mauvais sort. Car Sanae ne supporterait pas un autre échec.

Elle sortit un fumigène, qu'elle montra aux deux genins à contre-bas. Puis elle le cacha derrière la rambarde des gradins.

« Voilà ce qu'on va faire. Gamin, princesse, j'vous donne le choix. Vous pouvez tenter de me montrer ce que vous avez dans le ventre, ou bien partir la queue entre les jambes. Je ne vous retiendrai pas, j'en ai pas le temps. Dans tous les cas, pour continuer l'entraînement, vous devrez venir récupérer ce fumigène et l'activé. Impossibilité de sortir de l'arène... Et pour les plus malines qui aurait plus d'un tour dans leur sac... »

Sanae joignit les mains, tandis que le chakra entourait ses plantes de pied. Lentement, elle se mit à descendre le mur, à l'horizontale, avant de s'arrêter à mi-distance. Ses deux élèves devaient parvenir à atteindre le fumigène et Sanae ferait tout ce qui est en son pouvoir pour les en arrêter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanako Nara
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 37
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Points d'expérience:
7/100  (7/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Ven 10 Juin 2016 - 16:35

Je me sentis un peu conne sur le coup. Sanae avait une façon cinglante et martiale de dire les choses et c’était particulièrement déstabilisant. Que ce soit pour Akira ou pour moi, elle mit immédiatement les points sur les i. Notre attitude n’était pas la bonne, alors. Je pesais un moment le pour et le contre de ce qu’elle m’avait dit. Je lui avais révélé mon affinité Suiton d’entrée de jeu. Mais c’était aussi pour ne pas être désarmée si un imprévu arrivait, comme sa réputation le laissait entendre. Malgré moi, je n’arrivais pas à me dire que j’avais mal agit. C’était un choix, sacrifier une information sur ses compétences afin de prendre un pas d’avance.
Néanmoins ses avertissements n’étaient pas tombés dans l’oreille d’une sourde. Mon regard était encore farouche, mais ce n’était pas pour autant que je ne comprenais pas ce qu’elle essayait de m’expliquer. Pour cette fois, ça passait peut-être mais dans d’autres situations je devrais sans doute réfléchir une deuxième fois avant d’agir de la sorte.
J’avais sorti mes crocs trop tôt. C’est vrai que je n’avais même pas pensé à les saluer ou quoi que ce soit.
Pas grave, c’était ma façon de me présenter. C’était ma façon de faire. J’étais prête à mordre et à agir et je n’aimais pas les beaux discours. Parce que je ne savais pas les faire.
Le tempérament d’un pro-taijutsu dans le corps d’une pro-ninjutsu. J’avais accepté ce mode de vie il y a quelques années déjà. C’était plus fort que moi.

Je me tournais vers mon équipier. Il s’en était pris plein la gueule aussi. Deux extrêmes pour le coup. Visiblement, notre senseï n’avait pas l’intention de bouger du chemin vers le fumigène ou devenir nous chercher. Alors nous avions sans doute le droit de mettre un plan au point. C’était sans doute ce que Sanae attendait de nous d’ailleurs.
Mais en avions-nous réellement besoin ? Je ne savais rien d’Akira et je n’étais pas encore à un stade où je lui faisais confiance. Mieux valait-il un plan bancal à deux ou une tactique solitaire réfléchie et travaillée ? De toute manière, il pourrait peut-être exploiter mes tentatives si l’envie lui en prenait et s’il était débrouillard.

Et il existait différents moyens de parvenir à mes fins. Je voyais aussi la situation comme un concours. Malgré moi, j’avais envie de mieux faire qu’Akira. De ne pas perdre contre un garçon et de montrer que j’étais aussi, voire plus, capable qu’eux.
Je jetais un regard rebelle à Akira et me reconcentrais sur Sanae. J’avais une idée. Je composais des mudras avec mes mains afin d’effectuer une technique …

-Suiton, tourbillon !!

[Suiton : tourbillon + Contrôle des flux de chakra]
[-47 chakra]

L’idée n’était pas de la toucher. Elle esquiverait probablement. Mais j’avais autre chose en tête. Il me fallait une grande quantité d’eau, c’est pour ça que j’avais utilisé mon Suiton le plus puissant. Pour une attaque destinée à tester leur sensei, de simples boules aqueuses auraient fait l’affaire. Mais le tourbillon était plus massif : un véritable déluge s’abattit sur le mur à l’endroit où s’était trouvé Sanae un peu plus tôt …

Si jamais elle avait utilisé l’adhésion, elle ne pourrait plus s’accrocher au mur si elle ne maitrisait pas la Supade. Voilà mon intention. Et si elle ne pouvait pas et que je parvenais à poser un pied sur le mur, moi je disposais de la Supade. Rien de plus pour le moment.
Et si elle utilisait la Supade ça me ferait simplement une information à prendre en compte pour le deuxième plan que j’avais échafaudé. Et qui reposait sur mon deuxième répertoire de techniques. Mais pour le moment, si je pouvais m’en sortir uniquement avec le Suiton je ne dirais clairement pas non.

Comme l’avait si bien dit Sanae, mieux valait en révéler le moins possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Uchiwa
Etudiant de Shousan
Etudiant de Shousan


Messages : 43
Date d'inscription : 07/12/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
30/100  (30/100)
Points de vie:
132/132  (132/132)
Points de chakra:
214/214  (214/214)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Dim 12 Juin 2016 - 19:19

Je restais… estomaqué de l’intervention de notre sensei. Elle avança jusqu’au bord des gradins et nous toisa de haut, d’un regard hautain. Je détestais ça ! Le même que celui que quelques Uchiwa. Le regard d’une personne trop sûre d’elle, fière d’être ce qu’elle est. Mais ce que je décernais surtout en elle, c’était l’aura d’une battante, d’une véritable guerrière. Cherchait-elle à nous impressionner ? Son ton enflammé me faisait penser à un bulldog ou à une attitude militaire. Peu étonnant pour une femme qui enseignait à des genins depuis un bout de temps ! Sanae nous expliqua de son ton agressif que ma partenaire était trop violente et pas assez stratégique tandis que moi, j’étais trop mou. Je me sentais… Perdu. Si elle ne voulait ni agressivité ni diplomatie, sur quel pied danser ?

Je dois avouer que je demeurais plutôt sceptique. Nous dire ce qui n’allait pas était une chose, mais alors pourquoi ne pas nous expliquer précisément quelle attitude adopter ? Voulait-elle que nous apprenions par nous-même ? Si les présentations n’étaient pas de rigueur, alors j’allais lui présenter ma puissance ? Elle ne voulait pas connaître mon nom ? Alors elle allait bientôt connaître la détermination d’un Uchiwa ! Mon attitude changea du tout au tout : je me redressais rapidement, passant d’une attitude décontractée à une attitude guerrière, plus rigoureuse.

Ma coéquipière se tourna vers moi, ce qui me permis de la détailler un peu plus longuement. Belle femme, elle me paraissait tout de fois très frêle. Une pro-ninjutsu elle aussi ? Peut-être ferions-nous une belle équipe ? Et elle possédait l’affinité suiton ! Tout à fait complémentaire avec MON affinité raiton. J’étais persuadé que la jeune femme était désireuse de créer un plan avec moi ! Je déchantais rapidement lorsque rejeta son regard farouche sur notre professeur. Essayait-elle de… me battre ? Mais quelle sotte ! On y arrivera jamais si l’on ne travaille pas en équipe ! Son regard se changea en un regard rebelle dans ma direction ce qui confirma mes craintes avant de lancer une attaque aquatique : un véritable déluge d’eau s’abattit sur le mur de l’arène. C’est là que je sus ce que je devais faire afin de tenter une coopération : me servir de ces attaques afin d’augmenter la puissance des miennes !

Effectivement, que Sanae esquivait ou non, qu’elle maîtrise la supade ou non ou encore qu’elle atterrisse à terre ou non, il y avait de fortes chances qu’elle soit blessée par mon attaque électrique sont la puissance et la portée sont grandement amélioré par le suiton de ma camarade qui s’avérait été conducteur de mon électricité. Pendant que Sanae tentera de parer mon coup qui aura donc pour but de faire diversion, je monterai discrètement les marches des gradins afin de partir à la recherche du fumigène. Malheureusement pour moi, je ne maîtrisait pas la technique supade.

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Dim 12 Juin 2016 - 21:52


Sanae

La provocation était un art, c'est ce que lui rappela souvent son grand frère lorsque, plus jeunes, les deux se bagarraient pour une simple question de défi.  Sanae retombait inévitable sur les fesses, incapable de vaincre celui qui lui montrerait plus tard la voie du ninja.

* Tenshiro... *

Pensa la chuunin, une fraction de seconde en trop.  Car ses nouveaux élèves entamaient déjà les hostilités.  Nanako fut la première à réagir, sans que cela ne surprenne réellement Sanae.  Pourtant, elle fit exploser son chakra et ce fut un véritable tourbillon d'eau qui vint se fracasser contre la paroi de l'arène, faisant déraper la chuunin de son appui.  Les bras en croix, elle amortissait le choc lorsqu'elle sentit le courant électrique venir, ce qui lui fit perdre sa concentration.  Sanae glissa le long du mur d'arène et s'écrasa dans le sable.

Un peu sonnée, elle ne perdit cependant pas de temps à se redresser.  Malgré l'entêtement de Nanako à vouloir démontrer son savoir, Akira avait su profiter de la situation.  Simple hasard ou signe du destin que ces deux là se retrouvent dans la même équipe ?  Sanae ne pouvait le dire, mais s'ils parvenaient à s'accorder, à s'encourager, peut-être que la jeune femme parviendrait à faire quelque chose d'eux.  Elle sourit.


* Byakugan ! *

Les vaisseaux de chakra saillirent aux côtés de ses yeux nacrés, qui s'affinèrent.  Aussitôt, l'arène se dessina devant elle, en blanc et noir et Sanae tourna légèrement la tête vers Akira qui courait vers les escaliers.  D'un signe, elle activa trois parchemins explosifs qui firent montent en geyser le sable, afin de lui barrer la route.  Puis Sanae aboya :

« Respecter les consignes pourrait un jour te sauver la vie, gamin !  Souvient-en ! »

Elle ajusta ensuite ses gants de métal.  Il était temps de passer aux choses sérieuses.  Poussant contre le mur et sur le sable, Sanae se propulsa en direction de Nanako, avec la ferme intention de la tailler en pièce.  Elle déroula la grande chaine qu'elle portait dans son dos et la balança en sa direction.  Sanae ne se gênerait pas de les blesser, après la frappe combinée qu'ils lui avaient envoyés.  Elle créa ensuite 3 clones d'elle même, et deux se dirigèrent sur Akira, deux sur Nanako.

Ils s'arrêtèrent tous, immobiles, leur bloquant la route.  Ainsi positionnés, ses élèves pouvaient-ils discerner la véritable Sanae ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanako Nara
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 37
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Points d'expérience:
7/100  (7/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Lun 13 Juin 2016 - 22:15

Je souris, satisfaite. Mon attaque qui visait à faire déraper la Chuunin semblait avoir fonctionnée. Bon, Akira avait utilisé une attaque électrique pour tenter de me voler la vedette mais la vérité me paraissait évidente : j’avais joué le meilleur rôle dans cette attaque. Quand bien même elle s’était révélée être involontairement une attaque combinée. Suiton et Raiton, une bonne combinaison. Peut-être que j’avais un peu sous-estimé mon coéquipier en l’ignorant totalement. Peut-être qu’un jour nous arriverions à devenir une bonne équipe. Mais nous n’avions pas eu le temps d’y travailler, et je n’aimais pas échouer. Donc pour le moment, la seule stratégie viable c’était de la jouer solo chacun de son côté en espérant que nous parviendrions à obtenir quelque chose. Enfin, pour moi c’était l’évidence même. Si nous arrivions à profiter d’une ouverture laissée par l’autre afin de réussir à se faufiler jusqu’aux tribunes, tant mieux. Mais je ne ferais mes stratégies d’action en l’ayant à l’esprit. Ce serait de l’improvisation si ça devait arriver.

Alors que je m’apprêtais à passer à la seconde phase de mon plan, Sanae se mit en action. Elle se jeta dans ma direction, une chaine à l’apparence mortelle à la main. L’arme partie vers moi avec un vrombissement sonore. J’ouvris grand les yeux, surprise par une attaque qui se voulait aussi violente de la part de notre senseï. Pouvais-je résister ? Devais-je tenter de permuter ? Je n’en avais ni le temps ni la possibilité. J’étais trop lente, je le savais depuis mon affrontement avec Eihiko. Je devais apprendre à faire avec. Cette attaque m’apportait une information capitale. Puisque les clones semi-consistants ne pouvaient pas utiliser d’armes et qu’elle ne possédait pas la Supade, je n’imaginais ni Sanae en pro-ninjutsu, ni en utilisatrice de clones supérieurs. Celle qui m’attaquait était la vraie. Serrant les dents, je me préparais à encaisser l’attaque, qui promettait d’être violente. Lorsque la chaine me heurta, je rabattis mes deux bras sur elle, pour la garder contre moi.

Je tombais deux genous en terre, tenant toujours la chaine contre mon buste. Ca avait fait mal. Bien plus que je ne le pensais. Sanae venait de créer des clones, mais si je tenais la chaine je savais laquelle était la vraie. Sanae pouvait tirer sur la chaine, tant pis, il fallait juste que je m’y accroche quelques secondes, quitte à voler avec en la tenant.
Je me sentis assez mal, des nausées. Mais je pouvais faire quelque chose. Je joignis les deux mains le plus vite possible, et mon ombre se mêla à celle de la chaine, qui était elle-même raccrochée à celle de Sanae.

- Kage Mane !!

[-60 chakra]

Même si je l’attrapais, j’avais une sale blessure au-dessous du thorax. Difficile de bouger dans cet état dans l’immédiat. Mais grâce au fait que j’avais accepté cette attaque, j’avais créé un pont entre Sanae et moi, qui avait permis au Kage Mane de se propager plus vite qu’à l’ordinaire. Si elle l’avait vu venir et qu’elle l’esquivait, je ne saurais plus vraiment quoi faire. Je ne voyais pas ce que je pouvais faire de mieux.

- Akira … Je peux plus bouger, et je la tiendrais pas longtemps … Débarrasses-toi des clones et dépêches-toi de récupérer ce foutu fumigène …

L’eau sur le mur commençait déjà à s’écouler. Si jamais elle se libérait il serait tout seul et elle pourrait revenir à son point de départ sans aucun problème.
Je crachais un filet de sang. La blessure était peut-être plus grave que prévue. J’écartais les bras pour les mettre à l’horizontale. Je voulais voir si Sanae faisait le même mouvement ou si je l’avais manqué malgré ce que je pensais être mon petit éclair de génie.
Je priais intérieurement. Si ça avait foiré, j’étais presque hors-course. Ce qu’il ne fallait pas faire pour épater la galerie et pour tenter de réussir l’épreuve à tout prix.
Au moins j’avais respecté mon esprit combattif, tenu compte de mes capacités, et au final j’avais accepté de travailler en équipe. C’était peut-être ça le véritable exploit. Parce que si Akira ne parvenait pas en haut des tribunes en quelques secondes, je ne tiendrais plus Sanae sous contrôle et nous serions pire que de retour au point de départ : ce serait fini pour ce défi. Et ce serait un échec.

Je crois que c’est la première fois de ma vie que je remis le fruit de mes efforts dans les mains de quelqu’un d’autre. J’aurais du mal à accepter qu’il me déçoive après ça.


Dernière édition par Nanako Nara le Mer 15 Juin 2016 - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Uchiwa
Etudiant de Shousan
Etudiant de Shousan


Messages : 43
Date d'inscription : 07/12/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
30/100  (30/100)
Points de vie:
132/132  (132/132)
Points de chakra:
214/214  (214/214)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Mer 15 Juin 2016 - 11:40

Nos plans s'imbriquèrent l'un dans l'autre. Effectivement, ce fut un véritable déluge qui s’abattit sur la paroi de l'arène qui abritait notre professeur. Dès qu'elle se sentit perdre pied, elle mit ses bras en croix afin d'amortir le choc de mon courant électrique ET du sable, le choc étant inévitable. Ce fut à ce moment que je pris la direction des escaliers, sans observer ce qui se passait. Rapidement, les yeux de notre professeure virèrent au blanc. Le byakugan ! Voyant sa pupille s'activer en jetant un coup d'oeil derrière moi, je me mis à accélérer. Erreur ! Un énorme geyser de sable se dressa devant moi suite à une explosion, me forçant à reculer d'un bond.

Aussitôt, la voix de mon professeur retentit : elle m'aboyait dessus, me disant que respecter les consignes pourraient un jour me sauver la vie. Et merde ! J'étais tellement excité par cet exercice que je n'avais écouté que d'une oreille les consignes. Je suppose que nous avions l'interdiction de sortir de l'arène… Sans attendre, elle remit en place ses gants de métal et fonça sur Nanako, ce qui m'arracha un léger cri tant elle semblait prête à blesser la jeune Kunoïchi. Levant les yeux vers mon sensei, je pus constater qu'elle retirai une chaîne de son dos, ce qui me donna une idée pour gravir l'arène sans Adhésion ni manquement des règles.

Je fus impresionné par la volonté de ma coéquipière. Je ne pensais à rien d'autre. J'avais compris par moi-même que notre professeur semblait plus puissante physiquement que mentalement et donc plutôt axé vers du Kenjutsu/du taijutsu : jamais je n'aurais osé encaisser un coup dévastateur pour notre victoire commune ! Ce fut pourtant ce que Nanako fut : elle attrapa la chaîne avec ces deux bras puis posa ses genoux à terre. Elle avait attrapée la véritable Sanae afin que ses clones ne puissent pas nous leurrer ! Ce fut en quelques secondes que le jutsu si connu des Nara s'étendit en direction de notre professeur. Je ne regardais pas si cela marchait. Je ne savais pas si ma coéquipière était assez puissante. Cependant, elle me prévint qu'elle ne tiendrait pas longtemps puis me demanda de me débarrasser des clones et d'attraper le fumigène.

Je remerciais ma coéquipière intérieurement. Elle avait acceptée de travailler en équipe, et ce n'était qu'ainsi que nous pouvions espérer gagner contre un ninja qui nous était supérieur. Je plaçais mes espoirs en elle – pourvue qu'elle ait attrapée la bonne Sanae ! - et compris que je devais saisir ma chance : si je n'arrivais pas à me saisir du fumigène alors qu'elle tenait Sanae, elle aurait du mal à me faire confiance de nouveau. C'était une autre histoire si elle ne tenait pas la véritable Sanae, mais je devais tout faire pour mettre fin à cet exercice et, par la même occasion, mettre fin aux souffrances endurées par ma camarade.

Je portais également une chaîne enroulée autour de mon bras, comme toujours. J'étais un ninja qui utilisait essentiellement le ninjutsu, mais il me fallait bien un moyen de me défendre avec une arme si l'occasion s'en présentait ! Et la chaîne représentait mon arme par excellence : arme mixte qui ne nécessitait pas forcément du corps à corps mais qui pouvait frapper à distance, une longue chaîne avait également d'autres utilités. Je la déroulais d'un coup sec et je tournais sur moi-même, frappant les deux Sanae qui était à proximité de moi.

Je me mis ensuite à courir en direction de la paroi où Sanae était au début du combat. Dans ma course, je jetais un Kunai qui vint se planter un peu avant la moitié du mur. Je sautai en direction dur mur tel un ninja et appuyai mon pied contre le kunai. D'un geste du poignet, je fis enrouler ma chaîne à la rambarde des gradins, quelques mètres au dessus de moi et me servis de ma chaîne pour grimper, tentant de me saisir de l'arme ninja que mon sensei avait caché.


HRP / Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Sam 18 Juin 2016 - 7:01


Sanae

Nara Nanako. Un nom dont se souviendrait longtemps Sanae, car elle était certaine qu'elle entendrait un jour parlé d'elle.

Lorsque la genin leva les bras, la chuunin ne put que l'imiter, un sourire au visage. Absorber le choc et utiliser l'ombre de la chaîne pour piéger l'Hyuuga à son propre jeu relevait de l'imbécilité profonde, mais Sanae appréciait ce genre de risque. Elle sourit à nouveau. Deux pour le même entraînement, s'en était assez. Sûrement les derniers qu'elle servirait à ses élèves.

Du coin de l'oeil, elle observait Akira se débrouiller pour grimper le mur, ne craignant rien des clones de la chuunin resté en contre-bas. Il n'avait pas mal agis, sauf qu'il avait tourné son dos à la chuunin. Si elle avait un once plus sérieux, il agoniserait sûrement dans le sable. Une erreur qu'elle ne lui apprendrait pas.

Sanae revint porter son attention sur la Nara.


« Bien, il semblerait que ton partenaire aie également trouvé une façon utile de profiter de ta technique. Ça ne devrait plus être long avant qu'il recouvre mon fumigène. En attendant, je vais te guérir, veux-tu ? »

Même si son discours était plein de bonne attention, Sanae avait gardé un ton neutre d'entraîneur. Elle ne souhaitait pas non plus que la petite se vide de son sang. Sans quitter des yeux Nanako, elle lança à Akira :

« Quand t'aura fini de jouer, rapporte moi ma trousse à potions, que tu pourras trouver dans les bancs des estrades. OK gamin ? »

La chuunin insista du regard Nanako, afin qu'elle puisse la libérer. Ils n'allaient pas y passer toute la journée, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanako Nara
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 37
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Points d'expérience:
7/100  (7/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Sam 18 Juin 2016 - 16:33

J’avais beau ne pas aimer travailler en équipe, Akira venait de me prouver qu’il n’était pas un incapable, loin de là et que je pourrais lui faire confiance. Bon, ce serait occasionnel. J’aimais avoir le devant de la scène et mon esprit de compétitrice n’aimait pas partager. Mais quand nous nous trouverions dans une situation où les qualités individuelles ne permettraient pas de l’emporter, nous pourrons peut-être faire équipe. Parce qu’il n’avait pas hésité une seule seconde à foncer dès que j’avais hurlé.
Heureusement, parce que même si j’avais réussi à attraper Sanae avec le Kage Mane, rien que le fait d’écarter les bras pour le vérifier me fit un mal de chien.
Je rabattis mes bras vers mon corps, et gardais ma posture accroupie. Ce n’était pas très glorieux pour quelqu’un qui venait de réussir un tour de force, mais au moins je pouvais économiser un maximum d’énergie en gardant cette position.
Question chakra, je pouvais tenir encore un petit moment le Kage Mane. Et pour le moment, Sanae ne forçait pas sur la technique, elle ne tentait pas vraiment de se libérer. Pas de tous ses muscles en tous cas. Si elle le faisait, quelques secondes nous sépareraient de la rupture de la manipulation des ombres. Mais pour le moment je tenais bon.

Je tentais, des yeux, d’évaluer l’état de ma blessure. Je saignais beaucoup, mais ça avait juste dû toucher un point sensible car ça n’avait pas l’air très profond. Machinalement, j’enlevais ma veste pour la presser contre l’endroit d’où s’écoulait le sang, tentant de faire une sorte de point de pression et d’empêcher les pertes.
Ma vie n’était pas en danger, et même si je me sentais faible, je ne risquais pas de tomber dans les vapes tout de suite.
Le sourire de Sanae manqua de me désarçonner. Elle perdit, l’espace d’un instant, toute sa sévérité. Enfin, son corps demeurait droit comme un i, mais son visage exprima quelque chose de plus doux. C’était celui d’une femme qui aimait son prochain. Je fus tellement surprise que je manquais presque d’oublier de maintenir le Kage Mane.
Ce fut fugace, ce que j’avais vu s’enfuit aussi vite que c’était arrivé, et Sanae donna quelques instructions à Akira et à moi-même. Elle semblait vouloir que je la délivre du Kage Mane. Je tentais d’apercevoir Akira mais impossible de le voir d’où j’étais, trop en contrebas et incapable de me redresser.

Je rassemblais mes deux mains pour rompre la technique … mais je m’arrêtais en chemin. Je me souvins des paroles de Takeko quand j’étais sorti de mon appartement. Sanae Hyuuga était une personne dure, qui pointerait chaque erreur du doigt.
Non, pas question que je ne donne pas mon maximum. J’étais blessée, et j’avais besoin d’être soignée. Mais en mission, si c’était le cas et que je relâchais mon attention pour ça ce serait mortel pour moi et pour mon équipe.
Si je ne pouvais pas endurer un peu et que je me laissais tenter par les soins proposés, je ne vaudrais pas mieux que la petite fille fragile que j’étais à l’académie.
Avec un sourire qui était plutôt une grimace, je répondis aux yeux insistants de Sanae. Non, je ne me relâcherais pas avant de savoir l’objectif accompli.

Je criais à l’adresse d’Akira :

« Akira ? Ca va là-haut ? Tu as le fumigène ? »

Sanae nous avait donné un objectif. Si Akira répondait favorablement, on aurait accompli cet objectif selon les instructions. Là, je pourrais relâcher mon Kage Mane et espérer qu’elle avait réellement l’intention de me soigner. Mais en attendant, je devais continuer de couvrir Akira. Il ne m’avait pas abandonnée quand je lui avais demandé, hors de question que je ne lui rende pas la pareille. Je ne connaissais pas les capacités de Sanae, mais sa force et sa vitesse étaient grandes. En plus elle avait le Byakugan. Elle pouvait peut-être, encore, barrer la route à mon équipier et si je la relâchais pas moyen de l’aider. Je le laissais seul face à une adversaire trop forte pour lui. Au maximum nous finirions à l’hôpital ici.
Mais je souhaitais plus ! Faire mes preuves, prouver que j’étais prête pour mettre ma vie en jeu lors d’une mission, mais pas pour la gaspiller, ni celle d’Akira ou même de Sanae parce que je faisais des erreurs de gamine effrontée.

J’attendrais la réponse d’Akira.

[-40 chakra Kage Mane maintenu]
[Si Akira répond positivement j'attend qu'il descende et je lâche l'ombre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Uchiwa
Etudiant de Shousan
Etudiant de Shousan


Messages : 43
Date d'inscription : 07/12/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
30/100  (30/100)
Points de vie:
132/132  (132/132)
Points de chakra:
214/214  (214/214)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Lun 27 Juin 2016 - 21:32

Je devais avouer que mon sang ne faisait qu'un tour dans mes veines. Après tous les efforts que j'avais fais, pris totalement au dépourvu, Sanae me qualifia encore une fois de « gamin ». Je supposais – à juste titre – que ma coéquipière réussirait à piéger ma sensei puis avait écouté ses conseils, me dirigeant vers le mur et tentant d'y grimper tant que mal. Et comment étais-je remercier pour la confiance que j'avais accordé en ma partenaire ? Le titre de gamin et un manque de respect total. J'avais sus rebondir sur l'attaque de ma coéquipière afin d'électriser la chuunin et inversement, ma coéquipière avait réussie à l’immobiliser puis m'a demander d'en profiter. J'étais en droit de penser que nous méritions tous deux notre victoire ! Or, Sanae sembla penser que je « jouais » juste car j'éprouvais des difficultés à escaler un mur dans l'Adhésion. Un peu normal, non ?

Mais malgré toutes ces remarques, rien ne pouvait enlever le sourire que j'avais sur les lèvres. Grâce à notre coopération, nous avions terminé l'épreuve avec brio et deux genins purent vaincre un chuunin à son propre jeu. Je devais avouer que j'étais impressionné par la Nara, pleine d'audace. Quelle brillante idée d'utiliser son jutsu clanique afin de bloquer les mouvements de l'Hyuga. Je décidais d'ignorer les provocations de Sanae et n'écouta que l'important : « Rapporte moi ma trousse à potions ». Il fallait soigner mon amie avant qu'elle ne s'écroule : elle avait reçut un puissant coup de la part d'un chuunin, il ne fallait pas l'oublier !

- Oui sensei !

Je passais au dessus de la rambarde et me mis à rechercher en priorité le fumigène. Oui, la santé de ma camarade était très important, mais quel importance tant que je n'avais pas le fumigène ? L'exercice n'était pas tout à fait terminé et Sanae serait capable de blesser encore une fois la talentueuse Nara. Au même moment que je me saisis du fumigène, j'entendis ma coéquipière me demander si ça allait, si j'avais trouvé le fumigène.

- Oui, c'est bon ! Mission accomplie !

Le disant, je ramassais la bombe fumigène et la glissait dans ma poche, heureux que notre travail d'équipe est portée ses fruits. Je voyais dorénavant la Nara comme une femme intelligente et battante, il n'y avait nul doute que l'on saurait s’entraider lorsque la situation l'exigerait. Soulagé d'avoir accompli la mission avec brio, je me mis en quête de mon objectif secondaire : la trousse de secours qui permettrait de soigner ma coéquipière, que je trouvais elle aussi en quelques instants.

- J'ai la trousse, j'arrive !

Je m'inclinais vers le sol afin de me saisir du matériel de premier secours. Je remarquais le sac ouvert et, méfiant, je dirigeais lentement ma main afin de m'en saisir… Ou pas. Rapidement, une explosion fut activée, très certainement un parchemin explosif. J'avais tenté de m'éloigner à l'aide de mes réflèxes ninja et ne prit pas la déflagration de plein fouet, mais j'étais trop près de l'arme : je fus projeté dans l'arène au contre-bas, la fumigène dans ma poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nanako Nara
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 37
Date d'inscription : 15/08/2011

Feuille de personnage
Points d'expérience:
7/100  (7/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Mar 28 Juin 2016 - 9:04

En entendant la voix d’Akira qui me disait qu’il avait le fumigène, je soupirais de soulagement, et rompit le Kage Mane. J’avais cru qu’il pouvait y avoir une nouvelle tentative de ruser de la part de Sanae, mais apparemment ce n’était pas le cas. L’objectif de la mission disait bien de récupérer le fumigène, on l’avait. C’était bon.
L’ombre quitta celle de la Hyuuga, et revint vers moi. Je quittais des yeux la Chuunin quelques instants afin d’examiner ma blessure, que j’avais gardée sous ma veste en guise de point de pression. Elle saignait déjà moins abondamment. Le tout était assez impressionnant, et j’avais surtout perdu une certaine quantité de sang. Je remis mon point de pression en place.
Il y avait un écart conséquent entre Sanae et nous. Et pourtant un seul grade nous séparait. Elle avait d’avantage d’expérience, mais pas seulement. Rapidité, force de frappe, mais aussi des ruses comme la ligne de parchemins pour empêcher Akira de contourner l’objectif pour rejoindre les gradins. Quel pouvait être l’exact écart entre elle et nous ? Après tout, les Chuunins obéissaient aux mêmes lois du monde shinobi que les Genins. Une certaine logique. Le Kage Mane que j’avais utilisé sur notre senseï avait fonctionné. Sans coup férir. Je l’avais immobilisée.
Ce n’était pas par fierté que je me rappelais ce moment, mais plutôt par curiosité. Je me demandais ce qu’il me restait comme chemin à parcourir pour franchir l’échelon supérieur.

J’entendis Akira crier une seconde fois, qu’il avait la trousse de soins. Tant mieux, j’en avais bien marre de pisser le sang. Je ne serais pas fâchée d’être soignée … Surtout qu’apparemment, tout finissait bien.
Quand je réalisais que le bruit suivant était une explosion, je mis un temps à comprendre. Une seconde, peut-être, pas plus. Mais une seconde de trop. Il fallut que je lève les yeux vers Akira qui passait par-dessus la rambarde, et que je perde donc un instant Sanae des yeux.


[Suiton : création d’eau + Contrôle des flux de chakra]
[-24 chakra]

Qu’est-ce que j’aurais pu faire d’autre ? Je n’avais pas le temps d’agir de façon organisé et, surtout, de faire une véritable action pour immobiliser de nouveau Sanae. Elle était plus vive que nous, à partir du moment où elle avait, en plus de ça, la surprise, si j’avais tenté de me retourner vers elle, je n’aurais même pas eu le temps de réagir. Grisée par mon minuscule exploit, j’avais envisagé un ou deux scénarios possibles pour notre senseï, afin qu’elle retourne la situation … Mais pas une attaque surprise à la fin du test. C’était logique pourtant, d’attaquer quand son adversaire baissait sa garde. Elémentaire, même. Les ninjas ne sont pas des samouraïs. Le combat à la loyal, tout ça, n’avait aucun sens dans notre apprentissage.

Mais il y avait certaines valeurs qui étaient importantes. Je ne pouvais pas réagir à temps pour empêcher Sanae de faire quoi que ce soit. Je fis donc la seule chose à ma portée : j’utilisais mon Suiton pour créer une mare d’eau à l’endroit où Akira allait atterrir. Ma meilleure chance de m’en sortir, c’était celle-là.
Si Akira avait récupéré la trousse, et que le parchemin explosif se situait sous le sac, ou sous un banc, par exemple, alors il y avait de quoi me soigner dedans, donc si mon équipier était encore valide, il aurait de quoi me remettre d’aplomb.
S’il ne l’avait pas, il était quand même le plus apte de nous deux à combattre à l’heure actuelle. Et il n’avait pas encore révélé ses techniques à Sanae, donc pouvait espérer quelque chose en la prenant par surprise, ce qui serait difficile pour moi. Mis à part le Suiton et le Kage Mane, je n’avais rien d’autre.
Donc même si ma seule action avant d’être hors-jeu pour lui sauver la mise, au moins, ce serait par pure logique, pas simplement par un mauvais réflexe, un caprice, ou une prise de décision hâtive et irréfléchie comme j’en avais l’habitude. C’est fou ce que le cerveau peut être plus productifs quand on est en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Mer 29 Juin 2016 - 5:44


Sanae

Sanae ferma des yeux et désactiva son Byakugan, en même temps que la Nara annulait son Kage Mane. La chuunin fronça des sourcils et activa l'explosion de sa trousse lorsqu'Akira confirma l'avoir en main. S'il réagit promptement, il ne put pas totalement éviter le piège sournois de Sanae et fut soufflé en bas de l'enceinte. Il avait été pris, littéralement, la main dans le sac.

Nanako avait pigé dans sa réserve de chakra sans regarder les dépenses, mais si elle avait encore de quoi pour relancer une manipulation des ombres, elle fut déconcertée de voir son partenaire chuter. Sanae en profita pour faire un pas de côté et contourner la Nara, tandis qu'elle faisait remonter de l'eau pour amortir la chute d'Akira. Quant à la chuunin, elle tira sur sa chaîne, afin de venir la passer au cou de Nanako. Elle lui susurra à l'oreille, d'un ton calme :


« Ne bouge pas. Je ne te ferai pas de mal... »

Puis Sanae releva la tête en direction d'Akira, qui devrait normalement se relever sans trop de dégâts. Une fracture serait peut-être à envisager, mais alors la chuunin le soignerait... Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de penser au déroulement des actions de ses élèves et cette fois, la colère, la vraie, teinta son cri :

« Tu as deux options Akira ! Soit tu me donnes le fumigène et je laisse partir Nanako, soit tu le lances et mets fin au combat ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eihiko Tsubazame
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 524
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
6/100  (6/100)
Points de vie:
222/222  (222/222)
Points de chakra:
273/273  (273/273)

MessageSujet: Re: Équipe nº13   Lun 1 Aoû 2016 - 11:42

Nanako : 30 xp
Akira : (si jamais tu reviens un jour dis-le moi, que je puisse te donner de l'xp)

Sanae (K.) : 40 yens

[Entrainement annulé, un type arrive et vous convoque tous séparément pour des trucs, Akira et Nanako pour vos missions solos, Sanae pour un problème administratif au niveau de la formation des équipes.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Équipe nº13   Aujourd'hui à 7:48

Revenir en haut Aller en bas
 

Équipe nº13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Équipe Canada Junior Édition 2010-2011
» L'Équipe Staal s'impose
» Stats Joueurs ayant joué pour l'équipe Saison 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Pays du Feu
 :: 
SHOUSAN [OUVERT]
 :: 
Arène
-