AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Konjuro le Magnifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Momo Inuzuka
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 200
Date d'inscription : 25/08/2011

Feuille de personnage
Points d'expérience:
90/100  (90/100)
Points de vie:
138/138  (138/138)
Points de chakra:
211/316  (211/316)

MessageSujet: Konjuro le Magnifique   Jeu 2 Juin 2016 - 22:13

Nom : Tejinashi, Konjuro
Age : 24 ans
Grade : Genin (dit le branleur)

------------------------------------------

Nindô : Laissez-vous éblouir par Konjuro le Magnifique

Thème musical : Thème de Konjuro le Magnifique

------------------------------------------

La tête encore dans la brume, il se réveille.  Il tousse, crache et grogne.  Son corps est lourd, ses yeux éjectés de sang et sa gorge  sèche.  Un lendemain comme les autres, brisé par une nuit de débauches.  Konjuro pousse du pied celle qu’il a ramené, une autre anonyme, nue, moche et sexuellement acceptable.  Il ne lui parlera plus, une histoire d’un soir. Pas l’amour, juste de la baise, afin de l’oublier elle.

Hana.

Mais comme chaque matin, il se remémore ce visage blanc, ces cheveux bruns et ces lèvres vermeilles.  Le souvenir de son rire chante des chansons à son cœur, tandis qu’il se perd dans le reflet de son regard et qu’il sent ses paumes dans les siennes, doigts entrelacés.  Il se rappelle de la sensation de sa peau fraîche, sur laquelle il déposait de doux baisés.  Chaque frisson le poussait à aller plus loin, et elle le repoussait de toute sa force de jeune femme, pressant sa tête entre ses jambes d’une innocence feinte.  Le goût de sa peau, l’odeur de sa peau, la douceur de sa peau, chaque matin, Konjuro les ressent.  
Il se laisse bercer un instant par sa mémoire, car vient ensuite le  cauchemar des flammes, le cri, les pleurs et ce bras tendu au milieu des cendres de sa conscience.  Konjuro s’allume une clope et laisse le feu danser aux bouts de ses doigts, avant d’éteindre d’un long soupir.  Puis il tousse, crache et grogne, avant de se recoucher, la tête dans le cul.


~

Konjuro n’avait pas vécu la vie qu’il souhaitait.  Le clan Tejinashi, clan nomade, avait traversé le continent, blessé par la guerre.  Chassés de leurs terres par l’empire, Konjuro était encore jeune quand ses parents lui apprirent à rationner sa nourriture, à dormir que sur une oreille, à l’affut du moindre danger, toujours prêt à bondir pour fuir.  Jusqu’à ses dix ans, la peur et la faim avaient été ses motivations premières, le forçant à avancer malgré l’épuisement.  Puis le clan avait pris la mer, accostant sur les berges de l’île d’Hoto, accueilli par un peuple pauvre.  Il reprit des forces et aujourd’hui les gamins pouvaient jouer entre eux, dormant le soir la tête pleine de rêves.  Cette insouciance répugnait Konjuro, autant qu’il l’enviait.
Il quitta l’île d’Hoto un soir de tempête, avec d’autres garçons de son âge et celle qui hante ses nuits : Hana.  Ils ne craignaient pas la mort, car ils en avaient eu une expérience certaine.  Ils ne pas plus la faim que la fatigue, mais ils redoutaient tous qu’un jour, le clan viennent à disparaître.  Alors ils fuirent, sans jamais tourner la tête, car ils ne voulaient pas être là quand les pirates débarqueraient pour de bon, afin de détruire leur bonheur fragile.

Ils tentèrent de s’installer dans l’Empire de Shi.  Tandis que ses trois frères du malheur apprenaient à devenir des hommes, Konjuro et Hana approfondirent leur relation.  Konjuro cependant ne pouvait s’avouer son amour pour la jeune femme car celle-ci rayonnait de force et de courage, tout au contraire de Konjuro qui connaissait des heures sombres.  À vrai dire, plus la relation devenait intime et plus Konjuro craignait de la perdre et devenait négligeant.  Hana comprenait, car comparé à lui, qui était plus vieux, la souffrance de son enfance était moindre.  Aussi, elle l’aimait profondément.  Mais sa naïveté l’entraîna dans la drogue, suivant les pas de son amant.  Et Konjuro, qui connaissait la cause de sa tristesse, ne pouvait s’empêcher de se maudire, creusant toujours plus son trou, jusqu’à toucher le fond.

~

Les flammes, le cri, les pleurs et ce bras tendu au milieu des cendres de sa conscience.

~

Hana n’était plus.  Elle l’avait abandonné.  Ou l’avait-il laissée partir ?  Le traumatisme l’empêchait de comprendre.  Alors comme ses parents lui apprirent, Konjuro rebondit, laissant tout derrière lui pour reprendre la mer.  Peut-être était-ce le désir de devenir plus fort, pour protéger ceux qu’il aimait, ou bien la peur viscérale de la défaite, il ne savait plus, mais il accosta cette fois à Yuki, où il emprunta la voie du ninja.  Les bases avaient été acquises par ses jeunes années de crève-faim, même s’il était rouillé et brisé.  Peut-être était-ce cette flamme au fond de son œil qui poussa les évaluateurs à lui obtenir le grade de genin.  Une flamme qu’eux seuls avaient pu déceler, car lorsqu’il se regardait dans un miroir, son œil n’était qu’un océan de malheur dans lequel son âme s’était à jamais noyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eihiko Tsubazame
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 524
Date d'inscription : 25/07/2010

Feuille de personnage
Points d'expérience:
6/100  (6/100)
Points de vie:
222/222  (222/222)
Points de chakra:
273/273  (273/273)

MessageSujet: Re: Konjuro le Magnifique   Mer 8 Juin 2016 - 15:36

Yoyo,

Re-bienvenue à toi tout d'abord.

Princesse Mononoké m'avait fait auguré le meilleur !
Je suis content de voir des éléments de back-ground dans une présentation, toujours. Encore plus qu'on tienne compte de ce qui est écrit sur le clan dont on fait partie.

Je regrette un peu que tu te sois axé sur le passé malheureux sans vraiment expliquer ta phrase d'accroche. J'aurais voulu une petite note sur son caractère en public, ce qu'il lui vaut son surnom, surtout. Mais bon je chipote, c'est largement suffisant.

Je valide donc. Amuses-toi bien. Je vais vous ouvrir un sujet à Yuki dans l'aprem, avec un senseï. J'vous attendrais là-bas pour débuter votre carrière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Konjuro le Magnifique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C’est magnifique, n’est-ce pas? Ô douces colombes du printemps [Ghost]
» Magnifique vidéo- L'Evènement : Islam et Occident
» RP avec Bellina, magnifique jument et Kyoko, poulain imcompris
» Une magnifique journée dans la prairie [LIBRE]
» POCA ☮ tu sais, ma vie fut belle. un peu courte, mais magnifique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PREFACE
 :: Fiches des personnages :: Présentations validées
-