AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Zone n°4 [Réservé aux Genins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Mer 22 Juin 2016 - 17:30

Apparemment Kaouri était bien concentré sur son entraînement. Peut-être même un peu trop, selon Jirobû. Heureusement que Kazu-sempai était là pour détendre l’atmosphère ! Mais il était apparemment prêt à en découdre sérieusement avec Kaouri étant donné qu’il préparait une technique ! On pouvait le voir clairement se concentrer sur ses flux de chakra, pour au final suivre Jirobû dans son monologue flatulent.

Bien évidemment, Jirobû se sentit tout à coup moins embarrassé, et commença même à rire face à l’attitude de Kazu-sempai. Une nouvelle fois, il partit vers la forêt en elle-même, soulevant d’autres interrogations ainsi qu’augmentant légèrement l’excitation de Jirobû envers son entraînement.

*Tiens, je me demande ce que Kazu-sempai va nous ramener cette fois-ci ? Un cousin éloigné d’Alfredo ? J’espère que c’est ça, surtout si il est aussi cool qu’eux deux !*

Et là, c’était le drame. Un monstre de deux mètres fit son apparition aux côtés de Kazuhiro. Qu’est-ce qu’il avait ramené là ? Cette créature – Henry, d’après leur maître – semblait être sortie tout droit d’un film d’horreur. Elle possédait une tête complètement déformée, une sorte de tumeur, qui prenait la forme d’une seconde  tête mais sans visage dessus, et ces deux choses-là étaient recouvertes de… Poils de tête ? Impossible d’appeler cela des cheveux. Mais le dessus de son corps n’était pas ce qui était le plus impressionnant, en réalité. Ses muscles hypertrophiés laissaient apparaître par-ci par-là un bras ou l’autre, eux-mêmes laissant apparaître d’autres bras…

« En tout cas, une chose est sûre, c’est que Henry ne se mange pas. Je veux dire, il a une tête sur sa tête, des poils sur ses cheveux, et des bras sur ses bras… Même après trois jours sans manger j’en voudrais pas »

Bien sûr, il se fichait que personne ne l’écoutait, de toute façon, c’était plus pour penser à voix haute qu’il avait pris la parole. Apparemment, ils devraient faire équipe pour l’abattre. Faire équipe avec l’autre blondasse qui pétait plus haut que son cul et son cabot amoureux des mollets ? Ça allait être vraiment délicat, vu comment les choses semblaient avoir commencées entre eux deux. Le fait était que leur maître était reparti s’occuper de Kaouri, laissant les trois autres dans leur bouillasse. D’ailleurs, le colosse arrivait déjà en courant-titubant, mais surtout en bavant plus que de raison. Était-ce réellement une créature vivante ? La première chose qui nous viendrait à l’idée en regardant cette… Chose, c’était de s’en aller le plus vite possible avant qu’elle ne nous mange.

Seulement voilà, il fallait de toute façon la battre. Et sans techniques, pour changer. Jiro regarda brièvement les deux autres. S’il avait été malin, il aurait ravalé sa fierté pour leur proposer d’établir une stratégie, mais non. Impossible. De toute façon, il n’était pas assez lucide pour pouvoir se dire qu’en agissant de la sorte, il allait de toute façon être désavantagé. Dans le pire des cas, si Kazu-sempai le réprimandait, il pourrait dire que c’était pour montrer à Luciole comment il se battait.

*Bon. Je vais vite le terminer celui-là. On va plus en entendre parler pendant longtemps. J’ai encore trop les nerfs de devoir bosser avec ces deux-là. Au pire je me prends quelques coups, ça me calmera*

Il s’élança alors vers Henry. Son but n’était pas de l’attaquer de manière frontale, même si c’était tout à fait de quoi cela avait l’air : une pure attaque barbare, de face à face. En réalité, c’était légèrement plus subtil que cela : Jirobû s’était élancé vers le genou de la bête afin d’essayer de l’empêcher de continuer d’avancer. Mine de rien, de temps en temps, il pouvait quand même faire mine de réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 23 Juin 2016 - 4:12

Je l'ai touché !! Il ne parvient pas a contrer toutes mes attaques. J'en tire une grande satisfaction, lors de ma charge une pression étrange pesais sur mon corps. Serait-ce le pouvoir du sharingan ? Malgrès cela j'ai réussis a lui en mettre une, non, deux. Cependant, je déchante rapidement lorsque j'apprend que mes coups ne lui fient quasi aucuns dégâts... Un pansement suffis a ce petit bobo, une fois celui-ci mis, il me félicite et me demande d'être très attentif...

Il envoie un énorme coup de poing en face de mon visage, pas si rapide que ça, cependant accompagné de son sharingnan cette attaque est dévastatrice. En effet, mes jambes ne peuvent plus bouger et les voix se remettent en route dans ma tête. Je ne pourrais pas encaisser ce coup !
Forte heureusement pour moi, le poing s’arrêta en face de mon nez. Je sens une onde de choc parcourant mon crane pour disparaître derrière moi...

Kazu explique alors qu'il ne s'agissait là que d'une autre imitation. La corne d'un buffle, je n'ai jamais vue de buffle mais j'imagine un animal vraiment imposant. La deuxième pose d'attaque est celle de l'aigle, je la trouve vraiment risqué. Lorsqu'il fit la démonstration son torse était vraiment trop a découvert, même si je ne pense pas avoir à le faire. Je me demande dans quel situation je serais amener utiliser une telle pose.

La troisième pose est de loin ma préférer. Son coté acérant a l'air redoutable. De plus je la trouve relativement équilibré, chose qui convient parfaitement a mon style. L'idée d'atteindre des organes précis dans le corps de mon adversaire est une chose qui me plait particulièrement. Cela peut finir un combat plus vite qu'on ne le pense.

Il m'apprit ensuite différentes gardes classique. L’adaptation entre l'attaque et la défense est une chose que je connais théoriquement, mais je n'est jamais vraiment eu le temps de l'appliquer lors d'un échange de coups. Il faut dire que je m’entraîne seul et mes clones ne sont pas encore capable d'échanger des coups.

Kazu me dit ensuite qu'il compte m'attaquer et que je dois riposte avec une attaque à mon tour. Il me fit une démonstration de l'attaque afin de m'y préparer. Cette fois-ci hors de question d'être stupéfait par son sharingan. Cette sensation étrange me rappel le massacre de mon clan. Je dois apprendre a faire face, si je veux un jour le vaincre. Je lève mon bras gauche au niveau de mon front et ma main droite au niveau de mon menton rassemble mes majeur à mes index, forme un crochet avec mes doigts et plie légèrement le poignet. La pose du serpent est totalement assimiler. Je me sens totalement a mon aise comme ça.Bien que cette pose ne sois pas la plus efficace face a une attaque au niveau de la taille. Cette pose me donne courage et confiance pour anticiper son assaut et contre-attaquer.

«Je suis prêt vous pouvez y aller. »

Son premier coup accompagné de son fameux sharingan reste impressionnante bien que je m'y sois préparé. Mon corps réagit assez vite, ma main gauche pare d'un revers son coup. Malgré ma garde, il me fit vraiment mal. Pas le temps de crier douleur, le second coup n'allait pas tarder. Un coup de pied rapide viens se cogner sur mon bras droit, j'ai legerment descendu mon bras et collé contre ma taille.  

Aigth sa fais vraiment mal. Je ne m'y attendais vraiment pas. Il pense sans doute tester ma capacité d'adaptation en combat réel. Je ne peux pas dire que je réussis ce test, ma tête me fait atrocement souffrir. Le premier coup fais résonner les voix dans ma tête, ce froid glacial qui rappel la mort, me fait revivre quelques flash-back affreux. Mon poux s’accélère, la colère émerge jusqu'à perdre le contrôle de moi même.

« Genshido !!»

Lors de mes nombreux entraînements, j'appris a faire exploser mon Genshido en contact d'une matière. Cette technique qui était destiné au rechargement des machines devint alors, une véritable arme de destruction. Une étrange énergie verte semble émaner de celle-ci. Une énergie qui ne pouvait être aperçu au village. Elle ma paru quelque fois avec les rayons du soleil lorsque l'intensité de ma technique était élevé. Quel est cette énergie ? Quels en sont les effets ? Je l'ignore à cette instant seul l'envie de me venger du mauvais coup de Kazu m'importe. Je pense que cela fera cesser les voix dans ma tête. Je fis un geste rapide, dépose ma main sur le torse du sensei, l'explosion suivi immédiatement, quels en sont les répercussions...

[Chakra -40]


Dernière édition par Kaouri no Kido le Dim 26 Juin 2016 - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciole
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 53
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Points d'expérience:
9/100  (9/100)
Points de vie:
148/148  (148/148)
Points de chakra:
121/121  (121/121)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 23 Juin 2016 - 16:34

Encore cette infâme odeur qui s’élançait dans les narines de Luciole et de son compagnon Oni. Elle en était si forte qu’elle venait picoter la paroi nasale des deux ninjas. La sensation d’être sali de l’intérieur. Ainsi souillé, ils s’écartent tout deux de Jirobu pour s’approcher de la petite étendue d’eau qui longeait l’air d’entrainement. Luciole et Oni avait eu la même idée, immerger leur tête dans l’eau pour se sentir nettoyer. L’air devait être plus sain à présent, Luciole sort la tête et regardait en direction de Jirobu avec toujours la même impression de dégout. Un bruit futilement recopié sur celui de l’Akimichi, retentit auprès de Kazu-sempai, l’odeur n’y était pas, forte heureusement pour l’Inuzuka et son chien. Celui-ci se dirigeait donc vers la forêt, laissant apparaitre une trainée de chakra à son arrière. Effacé par les hauts arbres pour réapparaitre aussitôt, en une poignée de seconde une main gigantesque écartait le sommet des arbres, un géant se frayait un chemin dans la verdure imposante. Le compagnon de l’Uchiwa se dressait à présent à ses côtés, une bête tiré des bas fonds de la terre ne ressemblant qu’étrangement à un ogre venu des comptes d’un autre monde. Une chose ignoble qui inspirait l’effroi, avait reçu le nom de Henry et l’ordre de se dresser devant nous. Kazu-sempai devait reconnaitre notre valeur en combat groupé. Une belle astuce pour apaiser les tensions qui s’accroissaient depuis la rencontre entre les deux genins de Shousan. L’exercice était lancé, et le sensei retournait tranquillement auprès de Kaouri afin de poursuivre un entrainement spécialisé. Alors que le monstre avançait d’un pas lourd dans leur direction, le jeune Akimichi s’élança tête baissée sans concerter Luciole. On avait l’impression qu’un choc frontal allait retentir entre la bête et Jirobu, mais au dernier moment l’Akimichi prit pour cible le genou du géant.

*Attaquer un point d’appui, il veut le mettre au sol ou stopper net son avancée. Bien que j’hais de plus en plus cette boule de graisse sur patte, dans un combat l’affectif ne doit pas prendre le dessus. Je vais devoir lui prêter main forte. Il veut le mettre à terre, alors faisons le ensemble, je ne vais pas lui laisser tout le mérite !*


Les idées de Luciole pour mettre le géant au sol fusaient à toutes vitesses, mais une seule lui semblait mieux adapter à la situation. Le jeune homme et son chien s’élançait en direction du monstre suite à l’attaque de Jirobu. L’Inuzuka fit un léger saut sur l’épaule de l’Akimichi, un appui de taille pour donner une impulsion suffisante à son saut afin d’atteindre le coup visqueux d’Henry. Le bras plié en angle droit, Luciole s’écrasait sur la pomme d’Adam tournoyant légèrement autour du géant. Le dos répugnant d’Henry était sans défense lorsque le genou de l’Inuzuka percutait à toute vitesse sa colonne vertébrale. Un genou pris au piège par Jirobu, le dos courbé vers l’arrière Luciole pendait de tout son poids maintenant une pression sur les vertèbres, il ne restait que l’attaque d’Oni pour finir la combinaison.

« Oni c’est à toi maintenant ! »

Le chien s’élançait, prenant appui tout comme son maitre sur Jirobu, la vitesse du saut allait lui donner une bonne puissance d’attaque pour finir le travail. Oni avait usé sa tête pour porté un coup en plein thorax. Les genins étaient trop concentré dans leurs attaques pour se rendre compte du résultat final...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 23 Juin 2016 - 17:49


Kazuhiro Uchiwa
Vie : 137/152 Chakra : 192/517 Energie : 97/117

Kaouri bloqua de la façon la plus simple et la plus sécuritaire les deux coups de Kazu. Par contre quand vint le moment de riposter, les voyants du sharingan virèrent tous au rouge. Le Genin était en train de concentrer un chakra phénoménal dans ses paumes. Pas le genre de chakra ultra puissant qu'il avait cru voir de prime abord. Plutôt un chakra complètement instable, prêt à lui exploser au visage. Il semblait pouvoir le contrôler, heureusement pour lui. Par contre, Kazu identifia tout de suite la menace : pas moyen qu’il se mange une attaque pareille. Le chakra semblait instable au niveau atomique, complètement désorganisé. C’était quoi cette technique au juste ? Une sorte de minuscule bombe nucléaire ?
Les shokos du sharingan tournent soudainement dans les yeux de Kazu. Et alors que Kaouri pense le toucher avec le Genshido, il ne touche qu’une image de lui. Comme s’il avait … soudainement accéléré le temps ? Permuter avec un fantôme ? L’impression était dure à décrire ? Mais au moment où il réapparut, à un mètre de sa position initiale, un homme à la peau laiteuse et avec une face de spectre prit sa place, avant de disparaître à son tour.
Le souci des spectres, c’est qu’ils ne restent pas et sont intangibles … du coup, l’attaque ne toucha personne et une boule d’énergie nucléaire se perdit dans le lointain …

Non loin de là Henry se faisait maltraiter par ses trois autres élèves. Luciole et Oni le frappaient violemment, tandis que Jiro essayait tant bien que mal de bloquer sa jambe visqueuse et glissante. Henry se débattait en hurlant comme un dément.
Il s’énerva soudainement, enfonça la tête de Jiro dans le sol, attrapa la queue d’Oni et le lança, puis mis un énorme coup de poing dans la mâchoire de Luciole. Il avait eu mal, mais il était particulièrement en colère. Et comme dirait l’adage, n’énerve pas l’assemblage de quatre corps humains et de trois corps d’autre chose !
Au moment où il allait s’acharner sur Jiro, une boule d’énergie nucléaire le cueillit en pleine tête et il s’effondra, assommé, avant de disparaître, comme happé par les entrailles de la terre dont il était venu.
Henry retournait en enfer.

[Kaouri : -10 pvsx2 =-20 pvs pour les coups de pied]
[Jiro, Luciole et Oni : -15 pvs pour les coups d’Henry]
[Kazu : -60 chakra, technique bizarre]


Kazu partit d’un grand rire. Il avait tout prévu, évidemment.

« Bon Henry est HS. Un vrai travail d’équipe non ? Vous êtes pas mal pour le taijutsu, maintenant on va passer à l’épreuve ultime ! Suivez-moi, je vais vous emmener à un endroit bien spécial ! Ah au fait Kaouri, si tu veux vraiment devenir fort, j'avais dit pas de techniques ... Si tu en utilises dans un entrainement au taijutsu plutôt que d'affronter le problème, t'es pas près d'y arriver ! »

Il entama la remontée du cours d’eau pour s’arrêter devant une cascade. Devant la cascade qui s’écoulait paisiblement, il y avait quatre souches de bois flottantes.

« Je vous présente la cascade du dragon Suiton ! C’est mon épreuve favorite. Mais aussi la plus difficile ! Je l’ai réussie quand je suis passé Chuunin. En fait aucun Genin ne peut le faire tout seul, mais à quatre ça vaut le coup d’essayer ! »

Evidemment, elle était inspirée de sa bande dessinée favorite. Celle qui avait bercé toute sa jeunesse : les chevaliers du chakra. Suiton, Katon, Doton, Raiton et Futon, qui devaient protéger la princesse des ninjas, Saori Kidoh, des forces du mal. Le premier volet, où ils combattaient la confrérie secrète des ninjas, et les chevaliers du chakra doré, était magnifique. Un chef d’œuvre. Mokuton, Hyoton, Sakyu, Yoton, Hikari, Kinton, Karyoku et Raiun. Ils arrivaient à les vaincre avec la bénédiction de la princesse ninja, à l’éveil à la septième porte, et à leur volonté inébranlable au prix de combats spectaculaires !
Un monument de la littérature à n’en pas douter.

Le passage qui les intéressaient était le moment où Suiton apprenait la technique du Dragon d’eau. Un coup de pied très puissant. L’épreuve de Kazu était inspirée de l’ultime épreuve de Suiton.

« Bon c’est tout simple ! Vous allez tous frapper la cascade à contre-courant en même temps ! Et le but … C’est d’inverser son sens de circulation grâce à toute votre énergie ! Courage les amis ! Comme le dit le Dragon Suiton dans les chevaliers du chakra, on ne peut réussir que grâce au pouvoir de l’amitié ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 23 Juin 2016 - 19:49

Qu'est ce qu'il s'est passé, je suis sûre de l'avoir touché. Pourtant ma main ne sentit aucun contact physique juste une drôle d'impression. Ma technique se répercuta finalement sur Henry. Celui ci s'écroula et fini K.O. Jirobû, Luciole et Oni avaient l'air de passer un mauvais de quart d'heure. Les sortir d'affaire n'était pas réellement mon intention. Cependant cela me fit rapidement reprendre mon calme. Apres tout, j'aurais pu les blesser si pas pire... Kazu apparu un peux plus loin pour éclater de rire. Il me rappela que j'ai enfreint la règle, pas de technique. Cette sensation étrange lors de nos échanges de coups me fit perdre mon calme. Je ne doit jamais plus perdre le contrôle, même pour une seconde. Mon genshido est une arme mortelle, cela implique énormément de responsabilités. De plus, je travaille en équipe maintenant, il faut me montrer prudent envers mes coéquipiers. Je me dirige vers  mes coéquipiers et dit...

« Vous allez bien ?»

Kazu nous demandes de le suivre pour la suite de l'entrainement. Il nous emmènes un peux plus loin face à une cascade et nous demandes de faire l'impossible. Inverser le sens du courant! Apparemment cela est impossible mais a nous quatre l'impossible peux vite se transformer possible. Selon Kazu le pouvoir de l'amitié est celui qui est censé nous unir pour nous faire, faire des prouesses. Depuis mon arrivé à la surface, je ne peut pas dire que je me suis fait des amies. La solitude accompagne tellement bien mon désir de vengeance. Cela dit mes équipiers sont forts, il me l'ont déjà prouvés. La force de Jirobû dépasse de loin la mienne et les combinaisons de Luciole et Oni sont époustouflant. Sans réel plan d'action, je demande à mes équipiers si ils ont une idée de la façon dont nous devrions procéder.

«Il va falloir nous montrer unis sur ce coup là. Hors de question de foirer un autre exercice, vous ne pensez pas ? Cette fois-ci on y va ensemble ! Alors, on fait quoi ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 23 Juin 2016 - 22:43

Victoire ! Leurs coups avaient atteints leur cible, et comme Jirobû l’espérait secrètement, Oni et Luciole lui emboîtèrent le pas afin de lancer une réelle attaque groupée à l’encontre du mastodonte, qui apparemment n’avait pas trop apprécié l’attaque : Jirobû sentit l’une des nombreuses mains de son nouveau compagnon de jeu lui attraper le crâne, le soulever du sol pour au final lui éclater la face à terre, histoire de manger les pissenlits, et pas par la racine. De fait, impossible de savoir ce que les deux autres avaient subis comme traitement de la part de l’abomination.

Malgré les coups qu’il venait de se prendre, un léger sourire se dessina sur le visage de Jiro. Henry avait l’air relativement fâché, ce qui ne pouvait dire qu’une seule chose : leur plan avait fonctionné. Enfin, à moitié à vrai dire. Il n’était pas encore tout à fait HS.

Malheureusement pour lui, Jiro était la seule personne à se tenir en face du nouveau Berserk, et de fait il était sur le point de s’en prendre plein la face. Il se prépara donc à encaisser les coups, quand une boule de chakra surgit de nulle part et vint s’écraser sur Henry, qui s’effondra et commença à… Fondre sur le sol, pour ne plus laisser aucune trace de sa présence.

« Chétait quoi cha ? »

Après avoir recraché les quelques morceaux d’herbes remplis de bave d’Henry qui s’étaient incrusté dans sa bouche après avoir embrassé le sol, et non sans quelques hauts-le-cœur, Jirobû se retourna vers la source de la boule. Ça venait du côté de Kaouri et Kazu-sempai, mais apparemment plus du côté de Kaouri qui vint s’inquiéter pour ses coéquipiers. Jiro fit un bref signe de tête pour lui dire que tout allait bien, plus par « crainte » qu’autre chose. Cette boule était-elle réellement destinée à Henry ou bien à Kazu-sempai ? Et dans le deuxième cas, pourquoi a-t-elle atterri ici ? Un manque de contrôle de la part de Kaouri ? C’était peu probable, mais pas à exclure du tout.

*Quelle technique étonnante ! J’en ai jamais entendu parler… Je lui demanderai ça tout à l’heure, apparemment on a du boulot !*

La cascade du dragon Suiton ? Ca rappelait quelque chose à Jirobû. Était-ce tiré des chevaliers du chakra ? Impossible que Kazu-sempai soit fan de cette bande-dessinée lui aussi ! Enfin, pour ce que s’en souvenait Jirobû, il adorait les quelques tomes que son père avait chez lui, à Kikaru. Il se souvenait avoir particulièrement apprécié Doton, l’un des cinq chevaliers chakra ! Alors qu’ils étaient en place, ils devaient donc, à eux quatre, réaliser une épreuve qu’un Chuunin n’a su passer que lorsqu’il a été promu. Ce qui veut donc dire que techniquement c’était hors de leur portée. Mais, comme Kazu sempai savait si bien galvaniser ses troupes, Jiro prit place sur l’une des souches.

*Bien bien bien. Si je me souviens bien, Suiton avait crié super fort, et puis il avait frappé dans la cascade mais ça avait pas marché. Puis il avait crié encore plus fort, et là il a sauté en frappant et ça a été comme sur des roulettes ! Quand il faut y aller !*

Apparemment Kaouri ne connaissait pas la bande-dessinée, fort malheureusement pour lui. Un jour peut-être que Jiro lui achètera un tome, quand il en trouvera. Alors que le Kido finissait sa phrase, Jirobû s’élança vers la cascade. Il laissa le flot de l’eau couler sur sa peau, une petite douche n’était en effet pas de refus après tous ces efforts, pour ensuite ouvrir les yeux d’un coup, comme si une détermination qui était jusqu’alors inconnue de tous s’émanait de lui. Il éleva le bras en l’air, mais sans grand effet. Il regarda ses coéquipiers et leur expliqua alors comment il faudrait procéder.

« C’est très simple. Il suffit de crier “Suiton, shoo ryu ha!”, avant de s’élancer dans les airs tout en concentrant l’entièreté de notre énergie dans notre poing. C’est un peu comme si on utilisait la maîtrise du chakra, sauf que c’est pas du chakra, mais de l’énergie à la place. Comme on est pas encore assez forts, on a pas assez d’énergie pour renverser le courant. A mon signal et dès que vous êtes tous prêts, on donne ce foutu coup, on renverse le courant, et Kazu-sempai en aura plein les yeux ! »

Repartant sous la cascade, Jirobû attendit que ses coéquipiers le rejoignent. Il émit ensuite un nouveau pet – non odorant, cette fois - en guise de signal, en s’écriant la phrase magique « Suiton, shô ryu ha ! ». S’élevant dans les airs – certes il l’avait déjà fait, mais jamais le poing levé. Et encore moins en concentrant tout son énergie dans celui-ci.

*Regardez bien, Kazu-sempai ! Celle-ci est pour vous !*
Se dit Jirobû, le pouce de son autre main levé en direction de son sempai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Shuichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 62
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
68/100  (68/100)
Points de vie:
158/158  (158/158)
Points de chakra:
118/118  (118/118)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Dim 26 Juin 2016 - 13:00

Je réajuste mon bonnet et je balance ma lourde veste sur mes épaules. Les renforts en métal à l’intérieur du manteau heurtent le robinet derrière moi. Je grimace. Heureusement, j’ai rien cassé. Le mois dernier, j’étais passé deux fois tout près de faire faire une crise cardiaque à l’électricien. Le pauvre gars, pour le coup, je le comprends. Déjà trois fois que je le fais déplacer pour un accident du même genre.
J’enfile mes gants métallisés, et j’attrape mon bandeau de ninja. Le troisième bandeau de Genin que me procurer Hikako. A croire que ce type n’a rien de mieux à faire que de m’envoyer des bandeaux par la poste. C’est qu’un bout de tissu, merde. Il ne pouvait pas me lâcher la grappe avec ça ?
D’un geste las, je le balance par la fenêtre. Y’aura bien un trou du cul à qui ça plaira. Tant mieux, moi j’en ai rien à faire de ce bidule. De toute manière, les ninjas, pour la plupart, sont des bonnes saloperies. Mon seul leitmotiv c’était de casser la gueule à Hikako pour me venger. J’étais le roi des rings souterrains, et il m’avait foutu en taule soit disant pour mon propre bien. Et mon bien c’est d’être ninja peut-être ?

Enfin, au moins j’apprends des techniques plutôt stylés. C’est déjà ça. D’ailleurs aujourd’hui un gland de Chuunin m’a envoyé un courrier, c’est pour ça que je me prépare. Un rendez-vous dans la forêt, pour rencontrer ma nouvelle équipe. Une équipe ? Sérieusement ? Encore une idée à Hikako à tous les coups. Et moi qui me suis juré de pas m’énerver jusqu’à être assez costaud pour faire face aux conséquences … Quel beau merdier.
En plus c’est la convocation la moins sérieuse que j’ai jamais vu de ma courte vie de presque-ninja. L’encre bave à trois endroits, y’a pas d’horaire, et le lieu est très approximatif : ‘’ la forêt, près du réservoir d’eau de la ville ‘’. Au moins, j’ai pu prendre une grasse matinée. Et j’ai encore l’excuse que je ne trouvais pas l’air d’entrainement sous le coude. Ou que je n’arrivais pas à lire à cause de l’écriture dégueulasse.

Je suis un peu déçu parce que je finis par trouver. Un coin de forêt grillagé, avec un ruisseau et tout le bordel qui va avec. Ca a l’air d’avoir été animé il n’y a pas longtemps. Y’a un ours étendu par terre, apparemment sonné. Et une ruche d’abeille à moitié éclatée, qui dégouline de miel. Je m’approche, et je goûte du bout du doigt.
J’dois bien avouer que c’est bon. Mais y’a personne aux alentours. Ils ont déjà fini ? Je suis quasiment sûr que non, ils doivent être partis ailleurs. Trainant ma carcasse et mon manteau blindé, ouvert sur le torse, je traine un peu les pattes autour de l’aire. Jusqu’à trouver une chips par terre, devant un chemin. J’avance de quelques mètres, une autre chips.
Un peu étonné, je décide de remonter le chemin en entier et je tombe sur un spectacle effarant.

trois adolescents, tous plus ou moins de mon âge je dirais, debout sur des rondins devant une cascade, et un type avec des lunettes de soleil qui vient de leur demander d’inverser le cours d’eau. Discrètement, je me pose dans l’herbe, le dos contre le tronc d’un arbre, à l’ombre et au frais. Et je me sors une clope que j’allume.
Je suis curieux de voir ce qu’ils vont faire, en fait. Ca a l’air d’un groupe un peu moins ‘ninja’ que ce que je pensais, même s’ils ont tous le barda habituel. Bandeaux, armes, tout ça. J’sais pas, sont plus musclés que les tapettes que je croise habituellement. Même le senseï, sous ses airs d’abruti, a l’air d’avoir du muscle.
Je tire une latte, et j’observe la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciole
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 53
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Points d'expérience:
9/100  (9/100)
Points de vie:
148/148  (148/148)
Points de chakra:
121/121  (121/121)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Dim 26 Juin 2016 - 17:57

Ca avait l’air si simple, un timing parfait, les attaques portées à la perfection, c’était la stratégie adéquate. Pourtant, l’adversaire sans trop de difficulté se dégageait de ses assaillants avec une telle facilité. Luciole entendit le gémissement d’Oni qui s’éloignait sur le sol lorsqu’un bras sorti de l’épaule d’Henry venait s’écrasé avec force, un poing de la taille d’un rocher s'éffondrait sur la tête du jeune genin. L’étreinte de l’Inuzuka se dissipait aussitôt, étourdit par le coup il gisait sur le sol. Le visage posé à terre, il pouvait apercevoir une boule de chakra virevolté, une puissance mal maitrisée qui venait s’écraser à toute vitesse sur Henry. La sphère lumineuse heurta de plein fouet le géant qui s’évaporait dans le bruit lourd d’une détonation. Le monstre réduit en fumée, Kazu-sempai de toute son assurance annonçait la réussite inopinée de l’exercice.

*Cette puissante attaque venait donc de Kaouri… Il manque de maîtrise, mais le jour où il domptera cette technique il deviendra quelqu’un de puissant. Il va falloir doubler d’effort si je veux rester au top.*

Le petit groupe se rassemblait au centre du terrain afin d’écouter les dires de Kazu. Un nouvel exercice qui demande bien plus de maitrise que les précédents. Inspiré par une bande dessinée mythique, une histoire intemporelle qui a du faire le tour du monde. Malgré les guerres, les problèmes sociaux du passé, on voyait distinctement dans les yeux de l’Uchiwa qu’il avait gardé une âme d’enfant. L’insouciance du moment, rejoignait précisément le nindo de Kazu-sempai, profitez un maximum des moments.

Un petit sentier qui traversait la rivière s’éloignait dans la forêt. Derrière une poignée d’arbre, un espace paradisiaque se découvrait aux yeux des jeunes ninjas. On pouvait admirer une étendue d’herbe délimitée par des rochers irréguliers, entourant un lac. Une magnifique cascade haute de huit mètres se dressait perpendiculairement à l’étendue d’eau. Quatre troncs d’arbres solides se dressaient en face de ce rideau humide. L’équipe avait pris place, Jirobu avait eu la brillante idée de rafraichir son corps. Etonné, surpris, Luciole esquissait légèrement un visage amical à l’attention de l’Akimichi.

*Le gros se rafraichit ? Mon nez pourra se reposer un peu maintenant… Il pense à mon odorat ? Peut être est-ce une façon de me remercié d’avoir fait équipe avec lui face à Henry… Quoi qu’il en soit, ca va me soulager d’un poid.*

Kaouri rassemblait l’équipe, favorisant l’unisson pour accomplir l’exercice, ce qui attisait activement Jirobu. Aussi enjoué qu’un enfant de bas âge la boule de gras nous rappelait avec enthousiasme le passage du Dragon Suiton épluchant au détail près, la phase d’entrainement de ce guerrier mythique. Ses suggestions pour adapter l’univers de l’histoire à la réalité semblait plus que plausible. Luciole était bien agacé de donner raison à Jirobu, mais pour une fois sa réflexion était porté sur l’exercice et pas sur son estomac.

Luciole fermait les yeux pour mieux se concentrer, il pouvait ressentir plus facilement l’énergie qui parcourait son corps. Oni se trouvait juste à côté imitant les gestes de son maitre, toute la puissance devait être amenée sur un membre du corps. L’énergie était canalisée et attendait avec impatience le signal que Jirobu devait émettre. Un bruit des plus désagréables s’étendait derrière l’Akimichi…

*C’était trop beau, il me répugne ce gosse… Dire qu'il y a cinq minutes d'ici j'éprouvais un minimum de sympathie à son égard.*

Contre toute attente Luciole et Oni n’étaient pas ravagé par une quelconque odeur. Était-ce le signale dont Jirobu avait parlé ? Sans trop savoir l’Inuzuka et son compagnon s’élançaient pour porter un coup ascendant puissant dans le contre sens de cet écroulement d’eau. Dans le courant de cette action, une effluve de tabac brulé apparaissait aux narines du genin. La truffe de son ami se mis à éternuer, dérangé par l’odeur ressentit. Leurs concentration était porté sur l’exercice mais ils gardaient l’idée qu’une personne venait d’apparaitre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Dim 26 Juin 2016 - 22:58

Jirobû prend les devants et nous expliques comment nous allons proceder pour la suite de l'entraînement. Il fait référence à une bd, les chevaliers du chakra. Apparemment, tous connaissent cette histoire qui n'est pourtant qu'une fiction. Moi seul les bouquins qui raconte des fait réels m'intéresse vraiment. Cependant il faut avouer qu'avoir lu cette bd m'aurais bien aidé. Kazuhiro et Jirobû font référencent à un tas de personnages que je ne connais pas. Forte heureusement pour moi, Jirobû à été plutôt clair lors de ces explications. Il va falloir se coordonner pour avoir un timing parfait.  Je vais devoir crier "Suiton, shoo ryu ha!" et lancer mon grenouille punch en concentrant toute mon énergie dans mon attaque. Je me met en garde et attend le signal de Jirobû.

«Je suis prêt»

Aussitôt que le signal fut donné. Je fléchis immédiatement les genoux pour sauter le plus haut possible, le poing droit vers le haut. Je concentre toute ma force dans cette seul et unique attaque.

«Suiton, shoo ryu ha!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Lun 27 Juin 2016 - 4:54


Kazuhiro Uchiwa
Vie : 137/152 Chakra : 177/517 Energie : 97/117

Malgré les efforts des jeunes Genins, le courant de la cascade ne s’inversa pas. Kazu eut quand même la vague impression qu’il s’arrêta quelques secondes …
Alors qu’ils retombaient tous après leur tentative, Kazu leur fit signe de revenir. Ils devaient être un peu déçus, mais ce n’était pas très grave. Ca leur ferait un objectif. Et puis, un moyen de mesurer leurs progrès dans le futur. Ils ne pouvaient pas encore le faire. Tant mieux quelque part : ils allaient pouvoir redoubler d’efforts. Et le jour où ils parviendraient au bon résultat, leur fierté serait d’autant plus décuplée.
L’Uchiwa s’était peut-être trompé. Inverser le courant de la cascade n’était pas encore à leur niveau. Ils avaient foncé tête baissée sans essayer de trouver l’astuce. Kazu leva le pouce quand les Genins furent devant lui, en réponse à Jiro mais aussi pour leur signifier qu’ils avaient quand même bien travaillé.

« Vous vous êtes donnés à fond, et c’était plutôt classe, la manière dont vous l’avez fait. Mais il vous a manqué un petit quelque chose … C’est pas grave. C’est en échouant qu’on progresser. Il faut juste savoir retenir les leçons, et ne pas se focaliser sur l’échec ! Dans une vie de ninjas, vous échouerez souvent. Parfois vous prendrez la fuite. Je ne suis pas le genre qui pense que c’est mal. S’obstiner est bien plus dangereux après tout … Mieux vaut apprendre de l’erreur afin de ne plus la commettre que de se vautrer pour ne plus se relever. Être à 100% c’est être à 100%. Pas à 110 ou à 120. 100. Vous comprenez l’idée ? »

Kazu s’approcha de la cascade, et concentra son énergie dans son poing, qu’il posa au-dessous de la tombée d’eau. Autour du poing, le courant semblait remonter sur lui-même sur une très courte distance.

« Je vous ai piégés en fait. Je vous ai dit que j’avais réussi cette épreuve quand je suis devenu Chuunin, ce qui est vrai. Mais ce n’est pas une question de force. C’est le temps que j’ai mis pour comprendre comment fonctionnait réellement l’exercice. Toute l’histoire autour des chevaliers du chakra, c’était aussi un peu pour embellir, vous donnez l’illusion que tout ce que vous aviez à faire était lié à la force et au dépassement de soi. Du coup vous n’avez pas pensé à une autre solution. En fait cette cascade est un peu spéciale. Trois guerriers de légende se sont affrontés ici, et la cascade s’est formée suite à leur combat. Elle est imprégnée de leur énergie, et le courant de l’eau réagit à l’énergie des êtres vivants. Comme vous le savez, l’énergie est la partie ‘’physique’’ du chakra. Si vous aviez utilisé votre esprit avant d’utiliser votre corps, et essayez d’ouvrir vos sens pour ressentir le monde autour de vous, vous auriez compris que la cascade était à moitié eau, à moitié énergie. »

Kazu remit ses lunettes de soleil en place, et tendit la main vers le nouvel arrivant qu’il avait fait semblant de ne pas voir.

« T’en aurais pas une pour moi, bro ? »

Il attrapa la clope qu’il lui donna et l’alluma. Avec un air cool, une clope au bec, et un pouce levé, il était définitivement le plus cool des professeurs de l’histoire.

« Ahaha ! Vous en faites pas ! C’était une bonne manière de clore votre entrainement au taijutsu ! N’oubliez jamais une chose : les pratiquants du taijutsu sont les ninjas les plus vulnérables. On ne croirait pas parce qu’ils sont les plus solides physiquement, mais ils sont sur le front lors des combats. Au contact direct de l’ennemi. Ils sont souvent les premiers à tomber, surtout qu’ils n’ont aucune technique défensive à proprement parler. Être fort, être résistant, ne suffit plus à partir d’un moment. Le corps humain, tout aussi résistant qu’il soit, ne peut pas encaisser indéfiniment les attaques des ninjas. Car nos techniques sont trop puissantes. Alors ceux qui sont en première ligne doivent être les plus intelligents. Ne laissez jamais personne vous dire de foncer dans le tas tête baissée, sinon vous pourriez bien en mourir un jour. Être à 100%, être authentique, c’est aussi utiliser son corps et son esprit. »

Il tira une latte et fit un grand sourire, tout en refaisant le signe du pistolet, cette attitude super classe qu’il affectionnait tant, en direction de ses élèves.

« Je suis du genre à faire confiance et à aimer mes kohais comme mes petits frères. Désolé d’avoir dû vous mentir, mais je suis prêt à tout pour vous apprendre tout ce que je sais. Hors de question de laisser mourir le moindre de mes petits frères sur le champ de bataille que la vie de ninja va vous amener à rejoindre. Compris ? »

Il leur donna à chacun une feuille de papier sur laquelle était marquée différents programmes d’entrainement. Mais aussi le titre d’un bouquin ?

« Un livre à lire particulier. Un gros volume de stratégie, prenez votre temps pour le lire, bien sûr, mais faites qu’il devienne votre livre de chevet. Les chapitres sont courts, forcez-vous à en lire un par jour. Luciole, n’oublie pas Oni. Même s’il ne peut pas lire, lis-le avec lui. Il sera en première ligne avec toi après tout. Ce ne sont jamais que des stratégies sur du papier, mais elles vous permettront au moins d’exercer votre esprit à penser autrement. Quant à vos programmes, ce sont des entrainements à faire de façon quotidienne. Vous maitrisez les bases du taijutsu, je l’ai constaté. Mais c’est sur la durée que vous renforcerez vos corps. Inutile de faire une stupidité du genre ‘’trois fois le programme pour progresser le plus vite’’. Il est étudié pour que vous puissiez développer vos capacités au fur et à mesure des mois. En faire trop ne fera qu’abîmer vos muscles, et ne pas en faire assez est même moins dangereux, puisque ça ne fera que ralentir le programme. »

« Kaouri, je t’ai fait un programme équilibré. Musculation générale, footing et différents exercices pour les jambes pour renforcer tes appuis. Et tu devrais investir dans un sac de frappe, afin de pouvoir te défouler et exercer le haut du corps selon mes indications. Ainsi, il grandira en harmonie avec le bas du corps, et tu auras un corps équilibré. Souple, et puissant. Tu n’excelleras nulle part mis tu seras bon partout. C’est ton style, non ? Luciole, j’ai plus axé sur la force physique pour toi, et la vitesse pour Oni. Votre style est complémentaire. Tu as un peu plus de musculation, et beaucoup, beaucoup de course à pied et d’exercice sur les jambes. Tu n’es pas large, mais tu es très puissant. Seulement, tes jambes ne suivent pas encore le rythme de tes bras et de tes épaules. Il faudra aussi travailler sur ton dos. Il doit pouvoir supporter tes propres attaques si tu ne veux pas t’autodétruire. Prends bien garde à respecter les quantités, c’est un entrainement très physique. Jiro, j’ai pensé à t’inclure les pauses repas. Ton entrainement comporte un peu de course, mais la force naturelle de ton clan n’en a pas vraiment besoin. Surtout que brûler les graisses qui font l’incroyable renommée du clan Akimichi serait stupide de ma part. En revanche, il y a pas mal de musculation. Tu en auras besoin. Même si personne n’en parle jamais, les techniques du clan Akimichi sont parmi les plus dangereuses du monde shinobi pour leur utilisateur. La pression mise sur ton corps à chaque utilisation du Décuplement, tu la connais mieux que moi n’est-ce pas ? On en parle pas assez souvent, mais je connais bien ton clan, il a été très proche du mien au cours de l’histoire. J’ai vu de jeunes Akimichis être laxistes et ne pas bien muscler leurs corps. Ils ont fini dans un sale état. Prends le temps de travailler les muscles qui soutiennent ton corps avant de t’aventurer plus loin dans les techniques de ton clan, d’accord ? Si tu essaies d’aller trop vite, tu pourrais bien être amené à ne plus jamais pouvoir être ninja. »

Kazu avait été étonnement sérieux. Mais ça faisait partie de la cool attitude. L’homme avait beau être décontracté naturellement, il y a des choses avec lesquels on ne rigole pas. Il avait déjà entrainé une douzaine de pratiquants du taijutsu. Et tous ceux qui n’avaient pas écouté ses conseils avaient progressés incroyablement vite … pour finalement se retrouver brisés à mi-chemin. Certains ne pourraient plus jamais bouger. Ses entrainements n’étaient pas durs, mais progressifs. Si tu voulais progresser en quelques semaines, tu te retrouvais bien souvent à exploser en vol. Par contre, en prenant la patience de quelques mois, tu commençais à voir les progrès apparaître de façon significative.

« Je ne peux vous obliger à rien. J’espère même qu’un jour vous connaitrez le taijutsu sur le bout des doigts et pourrez faire mieux que ce que je vous propose. Mais tant que je suis votre sempaï, essayez de me faire un peu confiance. Je ne vous demande de suivre ce programme que les quatre prochains mois. Si au terme de ceux-ci, vous pensez que je me trompe, alors faites comme vous voulez. Sinon, on passera à la suite de l’entrainement physique. »

[Luciole, Kaouri, Jiro : Maitrise du taijutsu acquise]
[Jiro : Houshou, la paume écrasante, acquise]


« Bien avant d’aller plus loin … Tu dois être Akai Shuichi non ? Merci pour la cigarette, tu peux venir nous rejoindre ? »

Kazuhiro’s theme 4 !

Le Chuunin posta ses deux doigts, index et majeur de la main gauche, sur son front, inclinant légèrement la tête et les lunettes sur son nez, pour prendre une attitude très cool. Le sempiternel symbole du pistolet, exécuté avec la main droite, se pointa sur le dénommé Akai. Son pied gauche battait un rythme qui semblait très rock’n’roll.
Il fit circuler son énergie à travers son corps et effectua un saut périlleux sur lui-même, retombant pile poil sur ses deux jambes aux appuis solides. Ses lunettes n’avaient même pas bougées, au contraire de sa chemise à fleurs qui avait un bouton d’ouvert en plus.
Il cria un Yeay ! sonore, accompagné d’un rire tonitruant.

« Je suis Kazuhiro Uchiwa ! Mais appelle-moi Kazu-sempaï ! Mon nindô, c’est d’être toujours à 100% moi-même ! Il y a trop de moments dans la vie d’un shinobi où on doit être sérieux, alors autant relâcher la pression quand on n’a pas à l’être ! Sinon on finit ne plus goûter la saveur de la vie ! Et donc ne plus savoir ce qu’on défend. Se battre pour quelque chose qu’on ne comprend pas n’a aucun sens, tu ne crois pas ? Ahahaha ! »

Son visage redevint plus calme en quelques secondes, même s’il gardait une posture cool et un sourire assuré. Il tira la dernière latte de sa cigarette et la jeta négligemment par-dessus son épaule. Il avait volontairement laissé pas mal de temps pour la pause-bouffe de Jiro. Normalement, ils pouvaient reprendre.

« Bon, vous allez bosser en différents groupes, de 1 ou de 2, j’aimerais vous apprendre encore une ou deux techniques aujourd’hui, mais avant, chacun de vous trois doit faire un petit quelque chose afin d’être prêt. Kaouri, j’aimerais qu’on se penche sur la technique que tu as utilisé un peu plus tôt. Tu sembles déjà la maitriser, mais j’ai remarqué quelque chose avec le sharingan. Quand tu l’utilises, tu relâches une énergie du même type que celle que tu utilises pour ton attaque énergétique. Tu l’avais remarqué ? Essayes d’utiliser ta technique, tu t’en rendras compte. Je vais faire deux ou trois clones pour que tu puisses avoir quelque chose de non-vivant à viser, et entraines-toi un peu à l’écart. Ca semble assez dangereux, non ? Essaie d’identifier et contenir cette énergie que tu relâches pour le moment. Qu’elle ne parte pas n’importe où. Tu dois être capable de la domestiquer si tu veux l’utiliser. Je ne connais pas bien les techniques de ton clan, alors on va y aller prudemment, ok ? »

« Jiro ! Je pense que t’as besoin de techniques un peu différentes. T’es pas un combattant mobile, alors partons sur l’optique de quelque chose qui résout ce problème tout en mettant l’accent sur la force physique. Il y a ce genre de technique dans le taijutsu élémentaire ! Tu connais ton élément ? Sinon, tiens. »

Il posa un verre d’eau rempli à ras-bords à l’intention de l’Akimichi.

« C’est simple. Tu tiens le verre à deux mains, et tu injectes ton chakra dedans. Selon la réaction de l’eau on saura ce qu’est ton élément. Si elle s’évapore, tu es de l’élément feu. Si l’eau se fend en deux, tu es d’élément vent. Si elle déborde, d’élément eau. Si elle devient boueuse, d’élément terre. Et si le verre se fissure, tu es d’élément foudre. Je sais qu’il y a une méthode avec une feuille ou un truc du genre … mais mon senseï m’a appris cette méthode. Ca devrait le faire aussi ! »

« Luciole. J’aimerais que tu fasses également le test du verre si tu veux bien. En voici un pour toi. Tu as le même problème que Jiro avec la mobilité, et si tu veux pouvoir suivre les attaques rapides d’Oni, tu vas donc devoir suivre un entrainement similaire pour ce qui est de la prochaine technique. »


[Kazu : -15 chakra, 3 clones semi-consistant pour l’entrainement de Kaouri !]

Bien, il restait une dernière personne …

« Akai ! Ne t’en fais pas je ne t’ai pas oublié. Tu penses quoi de ce que je t’ai dit, du fait de savoir profiter de la vie en-dehors des missions, tout ça ? Tu n’es pas d’accord ? T’as l’air d’être du genre plutôt sérieux, non ? Je pense que ça te ferait du bien de détendre un peu. J’ai donné un peu de lecture à tes équipiers, tiens voilà pour toi ! »

[Cadeau : un exemplaire du premier numéro de Cap’tain Alukar ! Une super bande dessinée ! Waow !]

« Tu verras, ça parle d’un type super cool, et pas très souriant, mais la mentalité de son équipage est encore mieux ! Ils font souvent les clowns mais répondent toujours présents quand la situation l’exige. Gardes-la, je vois à ta mine quand tu en auras plus besoin que moi ! Hum … Sinon, tu veux te présenter à tes camarades avant qu’ils n’aillent s’entrainer ? Nous sommes ta nouvelle équipe, après tout … »

Kazu était bien au courant de qui était Akai. Mais maintenant qu’il le voyait, il n’avait pas l’air si méchant que ça. Un peu taciturne, un peu violent, peut-être … mais personne ne pouvait avoir que des mauvais côtés. Les gens qui étaient purement fait de Mal, ça n’existait pas. Il y avait de l’amour dans chaque être vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Shuichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 62
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
68/100  (68/100)
Points de vie:
158/158  (158/158)
Points de chakra:
118/118  (118/118)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Lun 27 Juin 2016 - 7:35

Quand il me tend la main, je suis à deux doigts de lui dire d’aller se faire voir. Mais de mauvaise grâce je décide de lui laisser le bénéfice du doute et je pause une clope dans la paume tendue. On m’a demandé d’être cool avant la prochaine commission. Et je n’ai pas spécialement envie de réintégrer les centres de détention. Pas que la vie de ninja me plaise, plutôt que c’est un moindre mal.

L’entrainement de mes ‘équipiers’ a l’air louche à vue de nez. Inverser le cours d’une cascade ? Ca m’a tout l’air d’être une mauvaise blague, de le faire à mains nues. Surtout qu’à les voir faire aucun n’a l’air d’utiliser le Suiton … L’intervention du senseï me le confirme, d’ailleurs. Il les a induit en erreur pour leur inculquer une notion ? S’il voulait vraiment faire ça, valait pas mieux leur expliquer clairement dès le départ ? La petite démonstration était obligée ?
Bon y’a pas à dire, apparemment sous ses airs à s’en foutre, il sait ce qu’il fait. Entrainement personnalisé, tout le tintouin. Je sais pas combien de temps je vais le supporter celui-là, mais au moins on voit qu’il en connait un rayon. Je préfère le haïr et qu’il soit compétent, qu’avoir un idiot pour prof. Quitte à m’entrainer avec un ninja, que je ne vais de toute façon pas pouvoir saquer, autant qu’il soit bon.

Il me sort le grand jeu pour se présenter. Je comprends pas trop l’intérêt, il m’a tout l’air d’être un sacré poseur. J’ai envie de lui souffler ma fumée dans la tronche, mais à part montrer que je ne l’aime pas je ne vais pas gagner grand-chose. En plus il est fumeur aussi, peu de chance que ça le gêne plus que ça. Si encore j’avais eu l’espoir de provoquer une petite quinte de toux, j’aurais pu envisager les avantages de le mettre un peu en rogne …
Je fais les gros yeux en écoutant son petit discours. Ca parait presque … humble ? Ce qui est sûr c’est que je cogite du coup. De mémoire, j’ai toujours croisé des ninjas imbus d’eux-mêmes, la plupart écoutant les ordres sans même savoir si c’était bien ou mal. Qui n’acceptaient pas d’avoir des éléments borderlines. Ou alors, les considéraient simplement comme des armes et pas comme des hommes. Pas leur égaux, en fait.
Ce type a un caractère jovial qui risque de me taper sur le système. Mais je comprends qu’avec lui, au moins, j’ai pas à penser à faire semblant d’être quelqu’un d’autre. Enfin s’il dit la vérité. Jusqu’où il me laissera aller, être moi-même ? Jusqu’à ce que je rentre en contradiction avec ses principes, ou bien quelque chose comme ça ?
Enfin au moins c’est pas un ninja très commun. Il mérite peut-être que j’essaie de pas trop faire le con avec lui. Surtout que je risque de me taper le profil autoritaire, militaire à souhait, si je me fais remarquer.

Il donne quelques instructions aux autres, et me demande si je veux me présenter avant qu’ils aillent faire leur prochain exercice. D’instinct, j’ai envie de dire non. J’en ai pas envie. Mais bon, je viens de songer à essayer. Si je me défile maintenant …


« Akai Shuichi. J’ai eu le droit à mon titre de Genin y’a pas longtemps … Mais j’ai déjà eu le temps de m’entrainer un peu, ils ont mis du temps avant de m’affecter à une équipe. »

Bon ok, j’ai pas mis la tenue réglementaire, j’ai préféré ma vieille veste et ses renforts métalliques. Et j’ai peut-être balancé le bandeau par la fenêtre. Mais j’y peux rien, il est moche avec le bonnet. Je dirais sans doute un truc comme ça si on me posait la question.

« Ce que j’en pense … Que j’aimerais bien suivre votre nindô moi aussi. Le truc, c’est que si j’étais à 100% moi-même, je serais pas ninja. Voyez on a pas tous le choix. Là où j’me sentais bien, c’était dans un endroit qui plaisait pas aux autorités. On m’a pas laissé trente-six choix. Si j’en crois votre nindô, je dois y retourner ? Désolé, c’est pas pour moi votre truc. »

Je me tourne vers mes équipiers. Je sais pas quoi leur dire en fait. Je tire une latte, l’air blasé. Pourquoi il me demande de faire une chose pareille ? Je n’aime pas travailler en équipe. Voilà pourquoi je préfère les rings souterrains à un rôle sur la surface. J’ai pas d’équipier, sur un ring. Donc pas de comptes à rendre …

« Hmmm … J’suis pas très habitué à travailler en équipe et j’aime pas ça. Mais bon, puisque je suis là on va essayer. »

Je regarde la bande dessinée que me tend Kazu-sempaï. J’ai envie de la déchirer, mais curieusement, passé l’énervement de cet enfantillage, je me radoucis. Je ne sais pas trop quoi dire en fait. Déjà parce que j’ai jamais pris le temps de lire ce genre de choses. J’étais un peu occupé. Mais surtout parce que de mémoire, je suis quasiment sûr de pouvoir dire que personne m’a jamais offert quoi que ce soit. Pas de façon aussi désintéressée en tous cas. Je suis pas sûr que ses intentions débordent d’intelligence, mais le geste, spontané, me faire taire et m’empêche même de le remercier.
Je reste les yeux scotché au magazine. J’ai presque envie de le lire directement, pour voir ce qu’il y a dedans. A croire que j’ai encore une âme de gosse planquée quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Lun 27 Juin 2016 - 20:52

Malgré les efforts et le travail d’équipe des trois genin la cascade ne ploya pas. Même si le courant s’arrêta un court instant, celui-ci ne s’inversa pas, au grand désarroi de Jirobû et de ses compagnons, sans aucun doute. Dépité, il s’approcha donc de Kazuhiro, comme il le leur avait demandé plus tôt. Persuadé d’avoir raté le test de son maître, l’Akimichi avait la mine grave, les joues rouges et les mains dans les poches. Il n’avait pas spécialement envie de manger, même si, en temps normal, il aurait sauté sur le premier bout de viande qui montrait sa tête. Pas cette fois.

Un pouce vint fendre l’atmosphère, et le regard compatissant du meilleur sensei de tous les temps vint réconforter Jirobû, qui s’empressa alors de sortir un nouveau paquet de chips, afin d’écouter ce que son maître avait à dire.

*Pour Kazu-sempai, échouer, c’est bien ? C’est un peu bizarre je trouve. Mais qui suis-je pour critiquer ses méthodes ? De toute façon, il me laisse manger. Il est super gentil et il apprend bien, après tout j’ai déjà appris deux techniques en à peine une matinée !*

Apparemment, ils s’étaient trouvés en face d’un piège, et ils avaient foncé droit dedans, la tête la première. Une petite explication et une brève démonstration qui en disait beaucoup plus. Il suffisait donc juste de se mettre sous la cascade, et c’était bon. Si seulement Jirobû avait lu tous les tomes de cette épique saga, il aurait très certainement pu déjouer le piège de son sensei. Malheureusement pour lui, cette erreur lui coutera sûrement le peu de crédibilité qu’il avait auprès de ses camarades. En parlant de camarades, un nouveau venu fit irruption dans la zone de la cascade mystique. Un certain Aikai Suichi. Jamais entendu parler, de n’importe quelle sorte.

« Salut Akai-kun. Je suis Jirobû Akimichi ! »

Ce gars n’avait pas l’air très commode, voire même limite hautain. Pas le genre de types avec qui Jirobû aimerait travailler, en soi. Son équipe allait donc apparemment être juste une équipe, et pas une sorte de fratrie, comme on pouvait se l’imaginer pour la plupart des autres équipes.

Pour parfaire leur maîtrise de l’art du combat, Kazuhiro-sempai donna un petit bout de papier. Un entraînement, et un bouquin à lire : « L’art des shinobis pour les nuls ». C’était tout lui ça, mais apparemment c’était plutôt un truc dans le genre « Pavé César », malgré ce que le titre pouvait laisser penser. Un bouquin de stratégie hein ? Ce serait bien la première fois de sa vie que Jirobû allait entraîner son plus petit muscle, le cerveau.

Deuxième partie et pas des moindres, un entraînement quotidien. Quoi de plus normal en tant que spécialiste du combat rapproché ? D’autant plus que d’après Kazuhiro, ils seraient les plus exposés lors d’un combat. Logique en fait, après tout dans un paquet de chips, ce sont ceux qui sont le plus proches de la bouche qui tombent les premiers.

En plus, ce sensei était juste parfait : il pensait à la forme physique de l’Akimichi, mais il pensait même à inclure les pauses repas ! C’était un programme parfait pour lui. De la musculation histoire d’empêcher ses muscles de le lâcher lors d’une sollicitation trop important de ceux-ci. Il se tint alors le poing.

*C’est vrai que maintenant qu’il le dit, je ressens déjà des grosses tensions au niveau de mon avant-bras. Il faudrait peut-être que je regarde chez des médecins-ninjas si c’est possible d’utiliser le décuplement de manière répétée sans m’éclater les muscles ?*

Bien sûr, Jirobû savait que le meilleur moyen de ne pas s’endommager serait de suivre les conseils de son maître, et il entendait bien l’écouter. Seulement, autant mettre toutes ses chances de son côté.

Maintenant qu’il avait terminé ses chips, il était temps pour Jirobû de s’attaquer de nouveau à l’entraînement. Et cet entraînement allait changer du tout au tout. Il s’agissait maintenant d’apprendre les techniques de Taijutsu élémentaire, à savoir les plus spectaculaires que cet art lui permettrait d’utiliser ! Du moins, c’était ce qu’il en avait retenu des cours de l’académie. Luciole était apparemment parti pour commencer cette branche du Taijutsu lui aussi. Ils allaient devoir sans aucun doute faire à nouveau équipe pour leur apprentissage, au grand dam de l’Akimichi. Même si ils avaient l’air de se détester, leur sorte de rivalité tacite leur permettait de se dépasser lors de certaines situations, comme l’avait montré l’entraînement contre Henry.

« Tu vas voir, satanée eau ! Je vais te montrer qui c’est le patron en 2-2 ! »

Concentrant alors son chakra dans ses mains, il commençait à réfléchir au sens de sa vie.

*Mais, si je pète autant… Est-ce que c’est à cause de la quantité de chips que j’ingurgite ? Où est-ce juste dû à mon métabolisme qui travaille trop vite ? Impossible pour moi de répondre à ça dans l’état actuel des choses…*

Alors qu’il réfléchissait à la question la plus importante de l’univers, l’eau à l’intérieur de son verre commença à se brunir.

*On dirait du caca.*

Tendant son verre vers Kazu-sempai, Jirobû arborait un énorme sourire.

« Kazu-sempai, on dirait bien que je suis d’affinité Doton! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Mar 28 Juin 2016 - 18:12

Le courant de la cascade s’arrêta un court instant, le temps pour moi d’espérer la réussite pour finalement ne constater que l’échec, encore une fois. Cependant Kazuhiro nous dit que la leçon de cette exercice réside dans l'échec. Sa ne me plait pas vraiment je dois l'avouer. Je voulais vraiment inverser le courant de cette foutue cascade. Est-ce du a un manque de concentration ? Un de mes coéquipier aurait failli ? Non, impossible, le timing était parfait. Nous ne nous sommes surement pas pris de la bonne façon. Kazuhiro nous fait une démo. Impressionnant, le courant semble remonter en amont, cela est donc bien possible. Il dégage une énergie incroyable avec une tel sérénité. C'est donc ça, le contrôle.

Un nouvel équipier fit alors son apparition Akai Shuichi. Il a l'air plutôt costaud et ne porte ni son bandeau, ni sa tenue officiel, ce gars n'est pas n'importe qui. Son attitude ne m'apprend pas plus sur lui. Enfin seul ces capacités aux combats m’intéresse. Il est assez renfermé, un peux comme moi. Je le remarque à ma façon de lui répondre.

«Yo, Kaouri no Kido.»

C'est donc à ça que je ressemble aujourd'hui. Je n'étais pas comme ça à Kido. La vengeance ne me rendra pas comme avant, j'en ai conscience mais, je me dois de faire ce qui doit être fait. Quelqu'un payera tôt ou tard pour Kido.

Kazuhiro m'explique la suite de mon entrainement, assez basique, je pratique déjà la plupart de ces exercices et cela touts les jours. Un entrainement équilibré est l'idéal lorsqu'on ne connait pas les capacités de celui qu'on veux battre. Il me donne aussi le titre d'un livre stratégique ninja. Voila quelque choses d’intéressant, je n'ai pas encore lu cette ouvrage. "Le Shogi des ninjas".

Il n'y a qu'une façon pour savoir si un livre et bien, le bouche à oreilles. Je ne juge jamais un bouquin à sa couverture ou son synopsis. Je prend donc toujours mes livres aux hasard à la bibliothèque de Shousan. Kazuhiro crée trois clones et me demande de m’entraîner un peux plus loin. Il a raison quand il dit que ma technique est dangereuse, même si je maîtrise mon Genshido. Contrairement à Kido ici cette technique semble nuire à la nature et aux êtres vivant qui m'entourent. Aurais- je perdu le contrôle de ma technique depuis ce fameux jour ?

Je m’éloigne donc accompagné des trois clones et leurs demande de m'entourer. Je me met en position de combat. Le style cobra est devenu la position de combat à adopter en tout temps. Son équilibre ne pouvait être meilleurs, y'a pas a dire je me sent vraiment à l'aise comme ça. Je concentre toute mon énergie dans mon bras droit et le redirige vers ma paume droite et fait un geste vif et net au niveau du thorax du clone en face de moi.

« Genshido !»

Le clones face à moi disparu soudainement, sous un nuage de fumé. Seulement il n'est pas le seul à avoir disparu les deux clones qui m'entouraient ont aussi disparu après mon attaque. Pourquoi ? Je n'ai atteint que celui qui est en face de moi. Les deux autres ont subit des dégâts de quel manière ? Kazu sempai aura sans doute la réponse a ma question. Les clones ont du lui transmettre leurs savoir.
Pressé d'avoir une réponse je cours rejoindre Kazuhiro et lui demande.

« Vous avez compris ce qu'il s'est passé ? »

Il semble qu'il ai descellé une certaine énergie étrange lors de mon précédent Genshido. J’espère qu'il pourra m'apporter une réponse clair sur ce pouvoir étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciole
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 53
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Points d'expérience:
9/100  (9/100)
Points de vie:
148/148  (148/148)
Points de chakra:
121/121  (121/121)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Mar 28 Juin 2016 - 22:01

Les coups portés dans cette chute d’eau ne l’avaient que légèrement fendue, aucun courant inversé, juste un court instant ou l’eau se figeait. L’exercice n’était pas réussi mais n’intriguait pas plus que ça Kazu-sempai, qui regroupa ses troupes afin d’expliquer pourquoi ses élèves avaient failli à la tache. L’odeur ressentit par Luciole et Oni, était belle et bien celle d’une cigarette la confirmation s’installait lorsque Kazu en demanda une au petit nouveau qui se trouvait caché au pied d’un arbre. Le sensei avait sorti des livres, un manuel stratégique pour chacun d’entre nous, aussi lourd qu’une brique qu’il nous confiait.

« Je n’oublierais pas Oni, et tout les soirs je le lirais pour nous deux. Merci Kazu-sempai. »

L’analyse du professeur était impeccable, en quelques instants il avait trouvé tout nos défauts et toutes nos qualités en combat. De ce fait, il avait eu le temps d’établir un programme d’entrainement spécialisé pour chacun d’entre nous. Il est fort, très fort ce Kazu-sempai. Le jeune Inuzuka avait le sourire aux lèvres et caressait le haut de la tête de son chien lorsque le sensei avait évoqué la complicité et la complémentarité qu’il y avait entre ces jeunes êtres. La discipline de l’entrainement quotidien allait renforcer le lien entre le chien et son maître.

Akai un jeune ninja à l’accoutrement peu conventionnel, c’était le nouveau qui venait de s’annoncer suite au discourt long et foutrement bien tourné de Kazu sempai. Il avait l’air assez solitaire et d’après sa présentation, il n’avait pas spécialement envie de discuter. Luciole répondit de son nom et de celui d’Oni qui aboyait pour souhaiter la bienvenue. Akai était parti aussi vite dans la lecture que Kazu lui avait confiée.

Le sensei activait trois clones qui s’estompait plus loin pour se diriger vers Kaouri son entrainement, il fallait s’en douté, consistait à la maitrise de sa technique dévastatrice. Il tourna la tête en direction des deux genin restant et enchainait sur un nouveau type d’exercice. Un nouvel art de taijutsu, pouvant nous facilité la motricité et nous donné un certain avantage lors de combat.

*Le taijutsu élémentaire, ce me plait… Par contre je vais devoir m’entrainer avec le dodu une fois de plus… J’espère qu’il va continuer de retenir ses gaz.*


Il suffisait d’un verre à moitié rempli d’eau et injecter un peu de notre chakra pour définir une affinité. Jirobu avait déjà commencé le test son eau était devenue boueuse, il décelait sans plus tarder que son affinité n’était autre que de type doton. C'était le tour de Luciole maintenant, il tenait donc le réceptacle entre les mains, il se concentrait pour laisser agir son chakra au contact de l’eau. Le fond du liquide produisait de petite bulle qui remontait à la surface du verre, comme si l’on versait un liquide pour remplir le vide qui s’y trouvait. A chaque seconde le verre s’encombrait d’eau la quantité était si importe quelle en débordait, ruisselant le long de la main de Luciole et sur le sol. Le jeune Inuzuka cessa l’activité de son chakra interrompant le phénomène provoqué.

L’excitation était à son comble, l’Inuzuka était ravi d’avoir une affinité Suiton. Il avait la sensation d'accomplir un pas de plus sur la découverte de ses racines. Les livres de la libraire d’Ikaru, n’était donc pas de simples histoires. Luciole s’avançait en direction du sensei en lui présentant le verre.

« Je suis de type Suiton Kazu-sempai. »

Luciole et Oni attendait la suite de l’entrainement avec impatience…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Mer 29 Juin 2016 - 0:51


Kazuhiro Uchiwa
Vie : 137/152 Chakra : 163/517 Energie : 97/117

Kazu sourcilla plusieurs fois. Akai ne lui apparaissait pas comme le rapport qu’il avait lu de lui. Un roi des combats clandestins ? Il avait certes l’air un peu solitaire, mais il avait globalement bien accepté sa situation. Au point de dire qu’il essaierait de travailler en équipe. Curieux. Lui qui s’était attendu à un élève difficile, qui aurait de mauvaises relations avec ses équipiers … Pour le coup, il paraissait avoir plus de possibilités que dans l’entente difficile Luciole-Jiro. Peut-être même qu’il pouvait bien s’entendre avec Kaouri, qui semblait être du même genre.
Il sembla même bloquer sur la bande dessinée, éperdu de reconnaissance, alors que Kazu s’était presque attendu à ce qu’il la lui jette à la figure en disant que c’était n’importe quoi. Mais bon il était plus docile que prévu. Ou simplement compréhensif ? En tous cas, plus intelligent que l’impulsif qu’on lui avait promis.

« Dans la vie on ne choisit pas toujours. Mais j’espère que tu pourras trouver le moyen, malgré la route qu’on t’impose, de rester à 100% toi-même dans ta personnalité. Je ne pense pas que les ninjas doivent avoir un code établi à suivre. Chacun envisage la voie du shinobi à sa façon. Bien sûr, il y a des indétrônables. On doit protéger, essentiellement. On n’a pas le droit d’être du côté du mal. Mais il y a d’infinies manières de faire le bien et d’aimer son prochain. »

Il lui tendit un pouce victorieux après sa jolie tirade.

Mais il fallait se concentrer sur l’entrainement. Les résultats au test du verre de Luciole et Jiro. Etant donné leurs clans respectifs, il n’y avait rien d’étonnant. Les Inuzukas étaient souvent d’élément Suiton, à cause de leurs origines au pays de l’eau, ou Katon, voire Raiton, à cause de leur style de combat. Les Akimichis pour l’essentiel possédaient des affinités avec des éléments puissants, mais dont l’apparence semblait calme. Doton, Suiton.
Les affinités définissaient toujours une part de la personnalité de quelqu’un. Luciole était tel l’eau, jamais aussi fort que lorsqu’il s’énervait réellement, mais avec une plutôt bonne maitrise de lui-même. Jiro telle la roche. Immuable, très dur à énerver. Lent. Mais puissant et implacable.
Enfin, presque. Tout ça c’était de la théorie.

Kazu jeta un œil au verre de Jiro.

** Hmmm … On dirait du caca. **

Bon, il fallait les faire bosser leurs techniques élémentaires. Etant donné qu’Akai avait un peu d’avance dans sa pratique du taijutsu par rapport à ses nouveaux équipiers, c’était une bonne opportunité de lui faire travailler sa communication et son aptitude à travailler en équipe.

« Bon regardez bien, je vais vous montrer la technique de la Tornade élémentaire. »

Kazuhiro prit quelques pas d’élan, puis s’élança dans les airs avec tout le style dont il était capable. Il mit ses deux mains en pistolet, suspendu à mi-chemin … Puis adopta une position plus offensive, tournoya sur lui-même, rassemblant la force du vent dans sa jambe, autour de laquelle une aura de vent tranchante se forma … Et il donna un coup de pied avec la force rotative, dans le vide, mais on pouvait sentir l’onde de l’impact dans le rien.

« Voilà le mouvement. Quelques pas d’élan, un saut en utilisant de l’énergie, et vous changer le chakra autour de votre jambe en élément. Ensuite vous frapper. Dans l’exécution elle n’est pas si difficile en vrai. Le plus dur, c’est de réussir à changer votre chakra pour lui faire adopter ses propriétés élémentaires ! »

« Pour l’eau tu dois chercher l’eau présente dans l’air et la rassembler lors de ton mouvement rotatif, pour faire une sorte de tourbillon d’eau tranchante autour de ta jambe. »

« Pour le Doton, tu le fais au moment du décollage. Ton chakra doit agripper des parcelles de terre et se mélanger à elle pendant le saut pour la durcir. Une fois rassemblé autour de ta jambe, elle la solidifie et permet de frapper plus fort. »


Il n’était pas forcément le plus clair mais il avait un plan génial.

« Essayez déjà d’utiliser votre chakra pour manipuler votre élément. Ensuite de le rassembler autour de votre jambe sans faire le saut, puis de réussir à faire le saut. »

« Akai, tu maitrises déjà cette technique non ? C’est l’occasion de bosser ta communication et ton travail d’équipe. Tu as bien dit que tu voulais bien essayer de le faire non ? Alors voici l’occasion où jamais. Je dois m’occuper de Kaouri quelques instants où il va raser la forêt par inadvertance. Du coup j’aimerais bien que tu essayes d’aider ou de conseiller tes deux équipiers. Et vous, n’hésitez pas à lui poser des questions si vous galérez. Je pense que ça vous permettra de mieux vous apprécier les uns les autres ! »


Et il les planta là pour aller voir du côté de Kaouri. Il avait en effet reçu les informations des clones comme le lui demandait son élève. Maintenant que les trois autres étaient occupés, il pouvait prendre pour peu de temps un air sérieux. Ce n’était pas le genre d’aptitude à prendre à la légère.

[Sharingan -14 chakra]

« Pour te dire la vérité Kaouri, je nage sûrement bien plus dans l’inconnu que toi. Tu peux faire exploser ton chakra au niveau nucléaire. C'est tout simplement prodigieux. Tu ignorais que tu pouvais faire ça ? C’est de l’énergie atomique que tu produis. Je n’irais pas jusqu’à dire que tu es une bombe humaine, puisque tu ne l’as pas en toi. Pas vraiment. C’est juste qu’au moment où tu sors ton chakra, tu as la possibilité de le changer en explosion nucléaire. A petite échelle, bien entendu. Mais parce que pour le moment ton chakra est faible. On va devoir travailler impérativement pour que tu le maitrises. Parce que même si tu sembles insensible aux radiations je ne suis même pas sûr que tu résistes si ton chakra grandit. Et je ne te raconte pas ce qu’il y a autour de toi. »

Kazu lui fit un sourire qui se voulait rassurant.

« Ne t’inquiètes pas, le chakra ne se développe pas en quelques heures. Il faut du temps pour que ton organisme puisse en accumuler d’avantage. Tu as le temps de travailler ça, tu peux être patient. Mais si tu veux utiliser ton incroyable don à bon escient, c’est-à-dire uniquement sur tes ennemis, il va simplement falloir apprendre à le maitriser sur le bout des doigts. Surtout que nous sommes une équipe qui se battra au corps à corps comme une meute. On ne peut pas se permettre que l’un d’entre nous touche ses partenaires, tu comprends ? Mais ne t’inquiètes pas. Je suis là pour t’aider après tout. »

Il prit la pose du mec cool.

« Tu ne sembles pas l’avoir ressenti mais à chaque fois que tu utilises le Genshido, une partie de l’énergie atomique que tu utilises pour faire exploser ton poing se diffuse autour de toi sous forme de radiations. Je ne pense pas que tu puisses éviter cet effet secondaire. Mais j’aimerais au moins que tu apprennes à le ressentir. A connaitre la limite de sa portée. Je vais m’éloigner, refais un essai dans le vide. Ou deux, ou trois, peu m’importe. Mais essaie de me donner sa circonférence exacte. Je dois connaitre la limite, bien entendu, mais c’est surtout pour toi. Tu te dois de connaitre les effets exacts de ta technique. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Mer 29 Juin 2016 - 3:52

De l’énergie atomique, c'est donc ça. Les pièces du puzzle se forment petit à petit. Voilà pourquoi nous étions capable d'entretenir toutes ces machines. Serait-ce à cause du danger de notre pouvoir que père nous a interdit la surface. J'entend la question de Kazuhiro alors que je suis plongé dans mes réflexions...

«...Non je ne savais pas...»

Quoi qu'il en soit, quelqu'un a été attaqué le village. Qu'est ce que sa peux vouloir dire? Père quel est notre pouvoir... Cela m'importe de mourir pour venger notre clan.
Sempai me fait un sourire pour me rassurer, je dois absolument contrôler ma puissance. Je ne veux vraiment pas blesser mon équipe. Depuis mon arrivé à la surface, j'en ai croisés des gens, de toutes tailles, toutes ages. Je marche souvent dans les rues de Shousan les oreilles grandes ouverts dans l’espoir d'entendre le mot Kido s'échapper d'une conversation, n'importe qui. Je ne l'ai jamais entendu mais, j'en ai entendu des conversations et cela de toutes sortes...
Ma conclusion sur toutes ces conversation est que l'homme est généralement mauvais. Le pouvoir ou l'argent les poussent commettre les pires folies. La vie n'était pas comme ça à Kido, la vie était beaucoup plus simple. L'homme en général... Kazuhiro, Jirobû, Luciole, Oni et Akai ne font pas partie de cette généralité. Ils sont tout le temps eux même cela c'est prouvé lors de leurs présentations et cela rend les choses beaucoup plus simple. Je ne veux pas les blesser ni les impliquer dans ma vengeance. Meme si Kazu-sempai me dit que j'ai le temps d'apprendre a contrôler mon énergie. Je dois impérativement apprendre a maîtriser mon pouvoir le plus vite possible si je veux travailler en équipe !

Je dois en apprendre plus sur ces radiations, ces effets, ça porté et si y'a vraiment aucune conséquence sur mon corps. Sempai me demandes de d'abord en apprendre plus sur ça portée. Il s’éloigne et me demande de répéter plusieurs Genshido jusqu'à, l'atteindre !? Il a sa pose du mec cool, celle qui a l'habitude de me tromper. Meme si je recule de quelque pas moi aussi ce n'est pas la parce que je doute des capacités de mon sempai. Il s'agit surtout d'un moyen d'avoir une mesure exact.

Je me trouve maintenant à une dizaine de mètres de mon sempai. Je me met en position serpent et m'annonce...

«J'arrive ! Genshido !»

Je brasse de l'air et rien ne semble perturber sempai. J'ai sur estimé la porté de ma technique. Je divise par deux la distance qui nous sépare et retente le coup...

«Genshido !»

Toujours rien. Je me retrouve maintenant face à lui au corps à corps. Cette sensation, pas de doute son Sharingan est activé. Les bruits ne me perturbent plus, pas que je me suis habitués. La phrase que m'avait dit sempai tout à l'heure pris le dessus sur toutes ces voix. C'est vrai, je ne dois pas céder a la colère si je veux devenir plus fort ! Je me met en position serpent en prenant une grande respiration, à cette porté les radiations feront forcément effets. Les clones étaient à la même distance...

« Vous êtes prêt ? Genshido !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 30 Juin 2016 - 12:21

Ce nouveau avait l’air relativement balaise, à tel point que Kazu-sempai lui-même lui déléguait la tâche d’apprendre la tornade élémentaire à Jirobû et à son ennemi juré. C’était un peu bizarre qu’un type qui venait à peine d’arriver et qui avait l’air de s’en battre totalement de ce qu’il se passait ait été choisi pour entraîner les deux autres, mais de toute façon ils n’avaient pas spécialement le choix. C’était les « ordres » de Kazu-sempai, et il avait déjà montré plusieurs fois aujourd’hui qu’il savait ce qui serait le mieux pour ses élèves. De fait Jirobû accepta presque sans hésiter, ni même rechigner.

Néanmoins le genin semblait perplexe. Sa maîtrise du chakra était loin d’être excellente et il ne pensait pas pouvoir y arriver aussi facilement que pour les précédentes techniques. Il prit plusieurs grandes inspirations avant de se mettre au travail.

*Bon… Je dois concentrer mon chakra dans mes jambes. Et ce chakra, je dois le changer en terre. Heureusement, y’en a plein ! Des fois j’me dis que j’ai vraiment de la chance ! Quand je regarde l’autre blondasse et son plateau repas, eux ils doivent faire de l’eau… Mais y’en a pas ici ! Mouahahahah Ils sont dans le caca !*

Le temps n’étant certes pas aux plaisanteries étant donné qu’Akai n’avait pas l’air du genre… 100% ? Première étape : Rassembler de la terre autour de sa jambe !



Après environ 5 minutes, Jirobû avait enfin réussi à scotcher cette terre autour de sa jambe ! Il était plutôt fier de lui de l’avoir fait en si peu de  temps. Seulement…

*Bon ! J’ai réussi à avoir de la terre sur ma jambe, mais le faire sans les mains et avec mon chakra maintenant, ce serait mieux !*

Se concentrant un instant, Jirobû ressentait la terre sous ses pieds. Comment attirer celle-ci à l’aide de son chakra ? Il se retrouvait maintenant dans une impasse qu’il lui était impossible de franchir seul. C’est à ce moment-là que les conseils d’Akai seraient les bienvenus !

« Yosh, Akai-kun ! Tu peux me montrer comment tu fais pour rassembler ton élément sur ta jambe s’il te plaît ? »

Certes, il s’était montré relativement sympathique envers son nouveau camarade, mais quelque chose le chiffonnait tout de même. Ce-dernier était-il plutôt sympa lui aussi ? Il n’en avait pas l’air du tout, et Jiro sentit qu’il risquerait de se prendre des coups lui aussi s’il venait à poser trop de questions à « L’homme à la gueule tirée ». Non, c’était pas encore un bon surnom. Blondasse et Plateau repas, ça, c’était génial ! Mais il fallait qu’il trouve des surnoms pour ses autres équipiers, ça rajouterait un petit côté… Convivial, même si pour certains ce n’était pas du tout le but recherché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 30 Juin 2016 - 17:11


Kazuhiro Uchiwa
Vie : 137/152 Chakra : 149/517 Energie : 97/117

Spoiler:
 

[Sharingan : -14 chakra]

Pendant que Kaouri se préparait, Kazu attrapa une branche dans un arbre et l’arracha d’un coup sec. Allait-il le battre s’il ne réussissait pas l’exercice ? Peu probable, ce n’était pas vraiment son genre. Mais dans ce cas, à quoi pouvait bien servir cet auguste bout de bois ? Quand même pas à … Non, même Kazuhiro Uchiwa n’oserait pas faire ce genre de choses.

Bon, en tous cas l’élève à l’allure de pirate (oui parce qu’il a un bandeau sur un œil quand même), venait de prendre un peu de distance et d’exécuter un premier Genshido dans le vide. Kazu le suivit des yeux, jusqu’à ce qu’il s’arrête, quelques mètres à peine devant lui. Intéressant. Il y avait donc bien comme il l’avait supposé, une limite à ces radiations qu’il produisait. Quelques mètres à peine, la portée d’un combat rapproché. Seul contre plusieurs ennemis, ou même en un contre un, c’était une technique très intéressante.
Peut-être même qu’en mêlée compacte, en groupe, s’ils mettaient au point une technique permettant de contrer cet effet, ou que le jeune Kido trouvait un moyen de limiter cette émanation à ses ennemis, cela deviendrait tout bonnement dévastateur ? Car Kazu l’avait ressentie à travers les informations fournies par ses clones.
Ce n’étaient pas de simples dégâts de radiations. L’émanation était particulière et elle affaiblissait le corps. Le jeune Kaouri, s’il maitrisait parfaitement ses techniques spécifiques, pouvait devenir très fort en peu de temps. Et il semblait être du genre à le vouloir.

Mais il faudrait prendre son temps pour qu’il demeure quelqu’un de bien. Kazu avait eu accès à une partie du dossier sur le clan Kido. Les rares informations que Shousan possédait étaient très vagues, et très jalousement gardées. Il n’était même pas sûr que le Shoukage ait les accès suffisants pour savoir cela. C’était au plus profond de l’Anbu. Des secrets d’état, qu’aucun homme n’est censé connaitre. Seulement, il avait reçu cette visite dans sa tente, la nuit, avec ce message … Il ignorait encore qui avait bien pu faire ça, mais Kazu savait quelques trucs. Enfin le principal : une histoire de clan exterminé et de dernier survivant. Rien de très inhabituel, mais ça n’en restait pas moins un tragique événement. Dont personne ne savait rien.
Il voulait apprendre à Kaouri à maitriser les phénomènes qu’il produisait pour le moment. Mais avant de lui proposer d’aller plus en avant dans la maitrise de ses capacités innées, le Chuunin devait en savoir plus sur elles. Et surtout, sur les sentiments du garçon. Les gens qui paraissaient calmes et ne l’étaient pas couraient les rues, d’une certaine façon. Et Kazu n’était ni médium ni psychologue. Pas possible pour lui de comprendre quoi que ce soit.
Ouais, il lui en parlerait en privé quand il aurait l’opportunité. Si jamais il l’avait. Sinon, il aviserait.

Bon en attendant, les tentatives de calculer la portée des radiations portaient leurs fruits : finalement une vague arriva à sa hauteur. D’un réflexe un peu chanceux, Kazu recula de deux pas. Et aussitôt que la vague reflua, il traça une ligne sur le sol avec sa branche. La limite de la technique de Kaouri. D’un geste plein de classe, il jeta une petite pilule en direction du garçon.

« Hop on a la limite ! Tiens, avant de te vider de ton chakra. »

[Kaouri regagne la moitié de son chakra]

Mine de rien, enchaine les Genshido comme ça avait dû bien l’entamer. D’ailleurs l’Uchiwa sentait bien que les batteries du jeune étaient complètement à plat. Une petite pilule de l’armée ne pouvait pas faire de mal.
Kazu jeta un œil aux trois autres. Apparemment absorbés par leur exercice, ils avaient l’air de … Eh bien de faire ce qu’ils pouvaient. En tous cas, ils n’étaient pas à portée d’oreille et étaient en plus concentrés sur leur exercice.
Bon, il était temps d’avoir cette fameuse conversation. De toute manière, ils ne pourraient pas avancer d’avantage sans l’avoir.

« Bon Kaouri. Je vais être honnête avec toi je ne sais rien du clan Kido. Ou presque rien. On m’a remis une lettre anonyme afin que je t’aide avant que tu viennes ici, donc quelqu’un quelque part sait quelque chose. Je pense que c’est bien que tu le saches. D’ailleurs ce n’était pas nécessaire, car je t’aurais aidé de toute façon. »

Il adopta la pose du mec cool. Evidemment qu’il était prêt à l’aider, c’était son rôle et la voie qu’il avait choisie.

« Kaouri, on ira pas plus loin si on ne peut pas en savoir plus sur ton clan. Je t’ai donné la limite de ta technique pour ta propre sécurité et celle de tes compagnons. Maintenant, il faut qu’on en sache plus car je ne peux pas t’aider à développer ton pouvoir au hasard. Je ne sais même pas quelles en sont les limites ou ce qu’on pourrait provoquer en forçant sur tes capacités sans préparation. Enfin, je pense que tu comprends tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Shuichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 62
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
68/100  (68/100)
Points de vie:
158/158  (158/158)
Points de chakra:
118/118  (118/118)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Jeu 30 Juin 2016 - 17:44

Bosser ma communication et mon travail d’équipe ? J’étais un peu sceptique, mais bon, comme j’avais dit que je voulais bien essayer je ne serais pas un homme si je me défilais maintenant. Mais au final Kazu-sempaï ne voulait pas simplement avoir moins de travail à faire ? Il aurait pu utiliser des clones, à nouveau, mais il préférait que ce soit moi qui conseille mes deux équipiers.
Non, ce n’était pas ça. Vu qu’il leur fournit toutes les explications nécessaires, il voulait réellement que j’essaie de m’entendre avec mes deux équipiers.

Comme j’avais juste à observer pour le moment, et que j’étais à peine à la moitié de ma clope, je restais debout pas très loin de Jirobû et Luciole qui essayait d’apprendre la première technique du taijutsu élémentaire.
Je me souvenais quand j’avais moi-même appris à utiliser mon élément. C’était il n’y a pas si longtemps. Peut-être une ou deux semaines à peine. J’avais galéré un peu, comme je n’étais pas encore trop habitué aux techniques ninjas. C’était plus pour mes capacités au corps à corps qu’on m’avait retenu il faut dire. Donc même si je commençais à me démerder, moi et le chakra c’était pas encore trop ça … Mais ça venait doucement.

Je regardais mes deux équipiers en même temps. Surtout Jirobû qui semblait avoir décidé de rassembler la terre autour de sa jambe à la main. Curieuse façon de faire. Pour une première approche ou pour s’habituer pourquoi pas … Mais bon, en combat c’était une méthode carrément inutile
.

** Il a l’air d’être du genre à chercher les solutions simples avant de se pencher sur les compliquées. Je ne l’en blâme pas, je n’aime pas non plus me prendre la tête. **

Alors que je jetais mon mégot par terre avec négligence et l’écrasais du pied, Jirobû me fit la surprise de venir me voir pour me demander de lui montrer comment j’utilisais mon élément. J’essayais de me souvenir de ce qu’on m’avait expliqué pour trouver les mots.
‘’Débrouilles-toi gros sac’’ ne semblait pas convenir au protocole. En plus, même si j’avais une dent contre les ninjas, l’Akimichi m’avait parlé gentiment. Je me voyais mal lui sauter à la gorge sous ce prétexte, du coup. Et puis il avait vraiment l’air de galérer et de demander humblement, je serais un bien mauvais gars si je ne lui disais rien. Comme celui que dépeignaient ces aristocrates d’académiciens. J’avais pas envie de leur donner raison. Une fois de plus.
Je réalise la gueule à faire peur que je dois avoir et j'essaie de me donner une attitude plus ... amicale ?


« En fait j’ai d’abord appris à rassembler mon élément autour de ma main avant de le faire autour de la jambe. Il parait que c’est plus simple, donc ça permet de comprendre le mécanisme avant de l’essayer sur une autre partie du corps. »

Bon ça pouvait l’aider un peu, mais j’y croyais moyen. Qu’est-ce que je pouvais bien dire d’autre ?

« Je ne suis pas d’élément terre donc je ne sais pas comment ça fonctionne, mais je suppose qu’il y a des similitudes. En fait le chakra a une affinité avec un élément, blablabla. ‘fin tu vois ? »

Non, pas moyen qu’il voit avec d’aussi piètres explications.

« Ouais, bon. Je vais te montrer comment je fais avec le feu. Je concentre du chakra autour de ma main, et j’utilise l’air pour l’enflammer … »

Je m’exécutais. Et profitais de la flammèche pour s’allumer une autre clope. Tant qu’à faire, pas besoin de briquet.

« C’est dur à expliquer, mais globalement le chakra appelle l’élément. Un peu comme un aimant. C’est naturel. Faut pas forcer. »

J’hésite à rajouter quelque chose mais je vois pas quoi. Je suis loin d’être le théoricien idéal, alors j’espère qu’il y a un élément dans mes babillements qui fera déclic.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaouri no Kido
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 46
Date d'inscription : 13/11/2014
Age : 23

Feuille de personnage
Points d'expérience:
8/100  (8/100)
Points de vie:
130/130  (130/130)
Points de chakra:
128/128  (128/128)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Ven 1 Juil 2016 - 1:07

Ce dernier Genshido me vide de tout mon chakra. Bon sang, J’ai du mal à reprendre mon souffle, mon pouls s’accélère. Tout devient flou hormis la pilule que Kazu-sempai me jette. J’ai consommé trop de chakra et j’ai failli crever, cela alors que Kazuhiro venait de m’expliquer l’importance du contrôle. Je suis vraiment pathétique pour frôler la mort lors d’un entrainement. Je croque la pilule avec humilité mais bon sang, ça fait vraiment du bien!  Sempai attendit un instant que je reprenne mon souffle puis prit son air sérieux qui ne voulait généralement rien dire de bon…

Quelqu’un quelque part sait quelque chose, je n’ai pas besoin d’entendre plus une piste! Enfin même si s’en est pas vraiment une. Entendre quelqu’un parler de mon clan pour la première fois depuis mon arrivée à la surface, me rend vraiment heureux! Kazu-sempai cesse son air sérieux pour reprendre son comportement habituel, celui du mec cool et m'explique qu'il vaut mieux s'arrêter là.

Génial, je connais désormais la limite de ma technique. Je vais pouvoir agir en toute sécurité. Bien que les radiations ne me sont d’aucun danger, Kazu-sempai a raison. Je travaille en équipe maintenant. Il va falloir faire beaucoup plus attention, si je ne veux pas les blesser. Je dois m'entraîner beaucoup plus de mon coté. Nous sommes tous des combattants rapprochés seulement, j’émane sans contrôle des radiations qui peuvent blesser mes équipiers. Travailler en équipe ne va pas être chose facile. Je ne dois pas perdre de vue mon objectif principal non plus.

Quelqu’un quelque part, sait quelque chose à propos de mon clan et a remis une lettre afin que sempai puisse m’aider. Je ne le trouverais qu’en restant avec mon équipe. Même si'il faut avouer que ce n’est pas l’équipe parfaite… J’aime bien être avec ma meute, ils sont tous uniques à 100%. Cette pensée laisse échapper un léger sourire, peut-être le premier depuis mon arrivée à la surface, oui le premier, à l’époque je n’étais même pas heureux d’être en vie. Comment aurais-je pu l'être papa est mort devant moi et Namiko est morte suite aux explosions avec touts les autres. Moi qui à l'époque ne pensais qu'on ne pouvait mourir que de vieillesse ou de maladie... Je finis par répondre au sempai :

« Oui ! Je comprends parfaitement ! Merci pour vos conseils. »

Apparemment je ne suis pas encore devenu bavard  Je ne sais pas si ma meute me changera mais, quoi qu’il arrive je vengerais mon clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luciole
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 53
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 20

Feuille de personnage
Points d'expérience:
9/100  (9/100)
Points de vie:
148/148  (148/148)
Points de chakra:
121/121  (121/121)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Ven 1 Juil 2016 - 3:46

D'après l'explication de Kazu-sempai l'exercice demandé avait l'air de déborder de simplicité. Quant à la demande faite à Akai était de nous assister dans l’apprentissage au même titre que sensei.

*Il est si doué que ça, pour pouvoir nous délégué lors de l’entraînement ? Bref je vais me lancer tout seul, on verra par la suite*

Luciole décocha quelques coups de pieds pourfendant l'air afin d'échauffer les différents muscles qu'il allait utiliser. Quelques sauts s'en suivi, il était temps de se concentrer sur la partie chakra. Ses mains avaient un espacement d'une dizaine de centimètre entre elles, il malaxait son chakra pour essayer donner naissance à une sphère d'eau. Les particules qui se trouvaient dans l'air se changeaient lentement en fines gouttes de pluie, elles se tenaient en apesanteur et traçaient le chemin du chakra de Luciole . Quelques minutes plus tard, une sphère d'eau se dessinaient entre les mains du jeune Inuzuka, Oni aboyait en contemplant la prouesse de son maître. Déconcentré, l'énorme  bulle éclatait pour se déverser sur les jambes de Luciole.

[ - 15 de chakra pour la boule d'eau]

« Oni, merci de m'encourager, mais essaye d'être moins bruyant j'ai besoin de concentration. Déjà que je ne suis pas doué quand il s’agit de chakra. »

Une caresse sur le haut de la tête du chien pour lui montrer son affection, le regard s'attardait sur le deuxième élève. Jirobu tentait une première approche avec la technique, un monticule de terre fit son apparition à ses pieds. Le problème, il ne savait pas comment donner suite. Il se dirigeait vers Akai quémandant quelques conseils sur un ton amical pour parfaire sa maîtrise. Avec hésitation, il répondit à Jiro... Luciole s'approcha pour écouter et regarder la scène d'un peu plus près afin de profiter lui aussi de ces quelques conseils. La maîtrise de Akai était impressionnante en quelques instants, sans difficultés, il concentra son chakra et une flamme se dressait au-dessus de ses doigts. Il sort sa clope et profite de l'occasion pour l'allumer. L'exécution, le contrôle de son élément, tout avait l'air si naturel pour lui.

*Apparemment, on était sur la bonne voie. Il ne reste plus qu'a concentrer notre chakra sur la jambe au moment du coup de pied. Une question de timing je suppose...*

Luciole reprenait place, il réchauffe de nouveau ses muscles en faisant quelques exercices avant de se lancé à nouveau dans l'apprentissage de la technique.Un saut et un coup de pied circulaire, il travaillait sa motricité pour ensuite appliqué le chakra autour de sa jambe.

*Il est temps maintenant d'essayer de placer mon chakra autour de la jambe en lançant ce coup de pied.*

Luciole décolle du sol, un bon mettre le séparait de la terre, un coup de pied circulaire longuement répété précédemment. La jambe était encore plié c'était le bon moment pour concentrer son chakra, lors de l’extension du membre. Une nuée de goutte d'eau s'abattait dans l'air à hauteur de son pied, suivant le mouvement du genin.

[ -15 de chakra pour les gouttes d'eau]


*Je ne comprends pas, il n'y a pas assez de consistance dans l'attaque. Pourtant mon timing était bon et la quantité de chakra émise était maîtrisée. Logiquement une vague d'eau acéré comme une lame devrait accompagner mon coup de pied.Je n'ai eu droit qu'a de fines gouttes d'eau.*

Après quelques réflexions, Luciole se rappelait des paroles de Kazu-sempai...

*L'exercice légendaire de la chute d'eau, l'énergie décuplé par le corps était capable d'inverser le courant d'eau. Peut être que je peux m'en servir pour compacter les gouttes d'eau et former une lame aqueuse qui se projetterait sur base de mon coup de pied.*

Luciole se concentrait de nouveau s'élevant dans les airs en concentrant son chakra et son énergie au bout de son pied. Même précision dans le timing que tout à l'heure. Et une déferlante de petite lame aqueuses se projetaient dans les airs pour s'estomper quelques pas plus loin.

[ -15 de chakra et – 30 énergie, exécution tornade aqueuse foireuse]


*Merde je vais devoir me concentrer un peu plus... J'ai du mettre moins d'énergie que de chakra c'est la seule explication que je trouve à ce nouvel échec. Ceci dit, j'y suis presque...*


Le souffle haletant, l'épuisement de l'apprentissage se faisait ressentir. La détermination de Luciole l'emportait sur la fatigue, il voulait maîtriser la technique aujourd'hui ! Après s'être assis cinq minutes pour reprendre son souffle, il se mit à regarder Jirobu travailler de son côté qui lui aussi avançait dans son apprentissage.

Luciole prit son courage à deux mains s'élevait une dernière fois dans les airs pour porter ce coup de pied circulaire une nouvel fois. La concentration de chakra et d'énergie était équitable lors de l'extension de la jambe. Un vague d'eau longeait la jambe du genin, élancée à quelque pas, elle heurta un arbre qui à présent est marqué par une coupure assez profonde.

[ -15 de chakra -30 énergie, exécution tornade aqueuse]

Luciole était épuisé, il décida de s’installer près de Akai suivi de Oni.

« J'ai écouter tes conseils, ceux que tu donnais à Jiro. Je sais que tu n'aimes pas trop parler, mais je venais juste te remercier pour tes petits conseils. J'ai tout de même une petite question, je ne sais pas si tu as regarder, mais la maîtrise de ma technique est bonne? J'ai l'impression qu'elle manque de puissance, je dois parfaire quelque chose?»

Un sourire se dessinait sur le visage de Luciole tout en regardant le gros terminer son apprentissage. Il n'attendait pas spécialement de réponse provenant d'Akai. Il avait le visage rongé par la baston, blasé par le monde, mais Luciole voulait être juste sympa pour l'introduire au groupe.

[total: -60 chakra -60 énergie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akai Shuichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 62
Date d'inscription : 29/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
68/100  (68/100)
Points de vie:
158/158  (158/158)
Points de chakra:
118/118  (118/118)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Ven 1 Juil 2016 - 17:07

Je ne savais pas trop si ce que je lui avais dit aller aider Jirobû, mais si c’était le cas tant mieux. J’avais un peu de mal à me forcer à apprécier mes équipiers, mais même si on ne s’entendrait sans doute jamais parfaitement, j’aurais pu tomber dans une équipe bien pire que celle-là.

Jusqu’ici je n’avais rencontré que des ninjas possédant certains profils communs. Et beaucoup d’orgueil surtout, au point de se sentir plus fort que n’importe qui. On dit que Shousan est peuplé de héros. Eh bien moi, je n’en ai jamais rencontré un seul. Tous ceux auxquels j’ai eu affaire étaient des brutes avec leur propre idée de l’héroïsme. Alors comme ça il suffisait de faire respecter la loi pour protéger la veuve et l’orphelin ? J’étais contre cette idéologie. La loi ne peut pas protéger tout le monde, malheureusement. Désobéir aux règles établies est parfois nécessaire pour être un véritable héros. Non pas que j’aspire à l’être. Je n’ai pas ce qu’il faut. Mais si je peux m’en rapprocher autant que faire se peut … C’est peut-être simplet à dire, mais il n’y a que deux choses auxquelles j’aspire : protéger ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes, et la gloire. J’aime la sensation de vaincre un combattant méritant.
Tuer ne m’intéresse pas, qu’on s’entende bien. Mais j’admire profondément ceux qui suivent la voie du guerrier. Se prouver à soi-même qu’on est plus fort que quelqu’un qu’on admire est une sensation dont je chercher à m’enivrer.

Quel rapport avec mes équipiers ? C’est assez facile de faire le rapprochement. Aucun d’entre eux ne ressemble aux ninjas que j’ai connus. Kazuhiro a donné le ton, mais aucun n’a montré de signes de protestation envers lui. Au contraire, il semblait faire l’unanimité. S’ils acceptaient une telle mentalité, complètement à l’ouest des idéaux traditionnels des shinobis, alors ils ne pouvaient pas être des types mauvais. C’était ce que je me disais.

Le type au chien, Luciole, interrompt mon fil de pensées en s’approchant. Il veut juste me demander ce que je pense de sa tornade élémentaire. C’est vrai que c’est ce que Kazuhiro m’a demandé de faire. Je dois être bien docile aujourd’hui parce que j’ai accepté sans rechigner. Faut croire que ce senseï a su comment me mettre dans sa poche au premier coup d’œil.


** C’est pas juste une question de sharingan, ce mec a l’œil. C’est pas juste une histoire de dossier, il est bien moins détendu qu’il le montre. Et surtout bien plus compétent qu’il ne le laisse paraître. Il fait le mec cool, mais en réalité, chacun de ses actes est calculé et il analyse bien. Ca donne d’autant plus de poids à ses paroles j’imagine. **

Et la technique de Luciole ? A vrai dire il est plus talentueux que moi dans sa maitrise du chakra. Il a réussi un changement de forme assez rapidement, en quelques essais. Et à partir de là il a été assez rapide à relier ensembles les différents mécanismes de la technique. Il a même pensé tout seul à des détails que j’avais dû moi-même demander pour les développer.
En fait, sa technique est déjà quasiment exécutée à la perfection, et il doit le savoir. S’il me demande mon avis, c’est surtout pour autre chose. Essayer d’être sympa ? La démarche m’affecte, je suis plutôt du genre qu’on fuit d’habitude. Alors qu’en-dehors d’un ring j’ai rarement mordu qui que ce soit sans raison. Une fois ou deux, mais ça remontait déjà à loin. J’étais encore plus paumé que maintenant à l’époque.
J’aimerais bien lui adresser un sourire. Pas forcément le genre de sourire super gentil et tout, mais juste histoire de lui montrer de la reconnaissance. Mais bon, j’ai les zygomatiques coincées depuis le temps alors essayer reviendrait à lui faire une grimace effrayante.

Me délier la langue, c’est le mieux que je puisse faire pour l’instant.


« Ce n’est pas que je n’aime pas trop parler … Surtout que je ne sais pas le faire. Oui, non, tu as raison, je n’aime pas dialoguer. Je me soigne, mais c’est pas encore ça. Mais si les conseils t’ont aidés, y’a pas de problèmes. J’ai eu du mal à expliquer ce que je voulais dire. »

Je haussais les épaules, avec mon éternel air blasé ça pouvait être mal pris mais j’avais du mal à aller contre ma propre nature qu’y pouvais-je après tout ?

« Pour moi c’est niquel. Le manque de puissance vient sûrement du fait que tu étais concentré sur l’exécution de la technique, comme tu la faisais pour la première fois. Avec un peu de pratique, ça viendra naturellement et tu pourras focaliser ton attention sur le coup de pied et la rotation, et tu pourras développer toute ta force dans le mouvement. Je suis déjà surpris que tu l’ais maitrisée aussi vite, en fait. Il m’avait fallu plusieurs jours pour l’assimiler … Surtout pour changer la nature du chakra, je ne suis pas un crack sur le sujet. »

J’ai réussi à lui faire un compliment. Hé, je progresse déjà non ? Mais bon, la phrase me parait un peu vide quand même. Mon regard se pose sur le chien. Un moment, j’hésite à me baisser pour lui proposer une caresse mais j’ai un peu peur de me prendre un bide. Je ne déteste pas les animaux, mais j’ai pas un excellent feeling avec eux.
Du coup je me contente d’essayer de poursuivre la conversation sur le sujet qui semblait tenir à cœur à Luciole. Histoire de bien faire les choses.


« Tu es un membre d’un clan, non ? Je ne suis pas ninja à la base donc je ne me rappelle pas bien des noms en vrai. Et j’ai un peu boudé les livres de l’académie, même si je le regrette un peu avec le recul, du coup … Tisser un lien avec Oni et combattre à ses côtés doit être grisant, en un sens. J’ai un peu de mal à imaginer, mais … Enfin, pour toi combattre avec lui revient peut-être à combattre avec quelqu’un qui fait partie de toi. C’est peut-être pas exactement ce que j’imagine finalement. »

Et voilà, quand je parle trop je m’emmêle les pinceaux. Bon, la tentative est honorable, mais le résultat n’est pas encore là. Je suis loin d’arriver au bout de mon propre entrainement. Peut-être que si on se faisait la conversation sur un ring, entre les cordes, j’arriverais plus facilement à parler ? Non, fausse bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jirobû Akimichi
Genin de Shousan
Genin de Shousan


Messages : 138
Date d'inscription : 11/11/2014

Feuille de personnage
Points d'expérience:
55/100  (55/100)
Points de vie:
146/146  (146/146)
Points de chakra:
10/120  (10/120)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Ven 1 Juil 2016 - 19:08

Akai avait été relativement gentil, voire même totalement sympa et, en tenant compte qu’il était élève lui aussi, très pédagogue dans sa démarche vis-à-vis de Jirobû.  Apparemment il n’y avait rien de très compliqué à accomplir, mais lorsqu’il était question de chakra, Jirobu avait toujours un peu de mal. Même si, apparemment, son chakra allait aimanter automatiquement son élément. Ca semblait un peu abstrait tout ça, d’ailleurs une grande partie des choses s’était mélangée dans la tête de Jiro, mais il avait retenu le principal : D’abord les mains, puis les jambes.

« Merci Akai-kun ! Je vais essayer ça dans mon coin du coup! »

Il retourna de fait à sa position de départ, un petit sourire au bord des lèvres. Après tout, le dialogue avec Akai était ce qui ressemblait le plus à un vrai dialogue que tout ce qu’il avait eu avec ses coéquipiers jusqu’à présent.

Il concentra son chakra dans les mains, mais rien ne semblait vouloir bouger. La solution était pourtant évidente et il put s’en rendre compte très vite, il lui suffisait d’approcher ses mains du sol afin que l’effet d’aimant soit plus puissant. De fait, quelques boules de terre commencèrent à graviter autour de ses poings, phénomène qu’il contemplait, en étant plus qu’admiratif face à tel spectacle.

*C’est dingue ce que la nature a prévu ! Et donc mon chakra attire la terre ! C’est beau je trouve. *

En somme, Jirobû avait fini par comprendre plus ou moins comment il pourrait attirer la terre à ses membres. Le but maintenant, c’était de le faire pour ses jambes plutôt que pour ses mains, chose qui était relativement facile une fois que l’on avait compris le principe. Alors que la terre retombait lourdement sur le sol, Jirobû adressa un regard à son professeur temporaire, et ne put que le remercier de ses conseils, armé d’un grand sourire.

« Merci beaucoup Akai-kun ! Ca m’a super aidé! »

L’étape suivante était celle de maintenir cette « gravitation » pendant que la jambe était en mouvement, et ce serait très certainement le plus délicat à mettre en place. Jirobû commença à donner plusieurs coups de pieds dans le vide, pour la forme, mais surtout pour échauffer des muscles qui l’étaient déjà depuis longtemps. C’était surtout dans le but de s’assurer  qu’ils soient bel et bien chauds, un accident est si vite arrivé…

Il s’exécuta donc. Il rassembla à nouveau la terre autour de sa jambe, et commença à élever celle-ci petit à petit, un peu comme quand on se balade avec un verre rempli d’eau et qu’on ne veut pas en renverser alors que l’on doit traverser toute la maison avec. Ce genre de délicatesse qui était totalement inconnue d’un Akimichi et encore plus étrangère à Jirobû, le laissa plus que surpris.

Après quelques élévations, il donna un coup sec dans les airs. La terre restait plus ou moins en place autour de la jambe, ce qui était relativement très bon signe. Il commença alors à tourner sur lui-même, pied en l’air – certes, vu de l’extérieur, ça devait avoir l’air extrêmement ridicule – de sorte à répéter le geste du tourbillon, au ralenti.

« Yoosh ! C’est parti ! »

D’un geste net et sec, Jirobû s’élença dans les airs, terre levée droit devant, ne laissant qu’une traînée d’énergie soulevant la terre derrière lui pour au final se retourner à nouveau vers son coéquipier auquel il adressa un autre sourire.

« Alors, t’en penses quoi Akai-kun ? Je dois améliorer quoi là-dedans ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
PNJ
PNJ


Messages : 142
Date d'inscription : 17/10/2012

Feuille de personnage
Points d'expérience:
0/100  (0/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Points de chakra:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Sam 2 Juil 2016 - 12:12


Kazuhiro Uchiwa
Vie : 137/152 Chakra : 149/517 Energie : 97/117

[Kaouri : Hoshano acquis]
[Luciole : Tornade aqueuse acquise]
[Jirobû : Tornade terrestre acquise]


Kazu lâcha un simple sourire à Kaouri. Il avait compris ce que voulait dire son sempaï mais il n’était pas encore prêt à en parler apparemment. Bon, au moins ils avaient écarté le danger immédiat dû à l’utilisation de ses techniques. Ils trouveraient du temps, plus tard, afin de parfaire sa maitrise de l’énergie atomique. Pour le moment, c’était déjà bien et ils venaient de gagner pas mal de temps avant que le moindre danger ne se profile. De toute manière, Kaouri reviendrait vers lui de lui-même s’il voulait continuer. Il avait l’air d’être quelqu’un qui avait la tête sur les épaules.

L’Uchiwa lui fit signe qu’ils devraient rejoindre le reste de l’équipe. Et quand ils arrivèrent, tout avait l’air de bien se dérouler. Luciole et Jirobû avaient tous les deux réussi à exécuter leur technique, et Akai semblait être en train de discuter avec eux. Une sorte de travail d’équipe commençait à naitre entre ces jeunes. Ils étaient encore, chacun d’entre eux, légèrement solitaires, mais la mayonnaise commençait petit à petit à se mélanger malgré les ingrédients étranges qui la composaient. Il faudrait du travail, et peut-être une ou deux missions en groupe, pour parfaire le tout, mais ils étaient sur les bons rails.
Kazu désactiva son sharingan, constatant au passage qu’il avait déjà perdu pas mal de chakra et qu’il était un peu fatigué. Ses élèves n’étaient pas mieux. Hormis Akai qui n’avait pas fait grand-chose, dû à son arrivée tardive, ils étaient tous à bout de forces. Leurs réserves de chakra étaient sérieusement entamées. Même s’il y avait encore beaucoup de choses à faire pour finir leur entrainement, ça devrait attendre le lendemain. Pour le moment, ils avaient bien mérité un peu de repos.

Le Chuunin frappa dans ses mains, applaudissant avec une attitude joyeuse, mais aussi pour attirer l’attention de ses kohaïs sur lui.

« Eh bien, vous avez tous fait du bon boulot à ce que je vois ! J’aimerais bien vous apprendre plus de choses mais pour ce qui est de l’entrainement, on a terminé pour aujourd’hui. »

Kazu posa son poing droit sur sa hanche, et leva son autre main à hauteur de son visage dans une attitude cool comme à son habitude. L’éternel pistolet scotché à sa main gauche.

« Bon du coup j’ai une surprise pour vous. Je pense que ça vous fera le plus grand bien en plus ! Vous connaissez le 12 rue des sources ? Pour finir l’entrainement, je vous donne rendez-vous là-bas dans une demi-heure ! A pieds vous n’y serez pas à temps, alors allez-y en petites foulées, ok ? Vous aurez juste à demander à la réceptionniste une réservation à votre nom. On se retrouve là-haut ! »

Suite à ces paroles pleines de mystères, Kazu marcha tranquillement vers la forêt mystérieuse qui semblait environner l’aire d’entrainement, et disparu dans ses profondeurs … Bon, après, le chemin du village était de l’autre côté. Mais quelqu’un qui est toujours à 100% de cool-attitude pouvait-il vraiment se contenter de sortir par la porte d’entrée ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sun-Woo Yu Fang
Genin de Yuki
Genin de Yuki


Messages : 416
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Points d'expérience:
2/100  (2/100)
Points de vie:
305/305  (305/305)
Points de chakra:
30/220  (30/220)

MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Sam 2 Juil 2016 - 12:20

Jirobû : 28 xp/2 pages = 46 xp
Jirobû : Nouvelles techniques = Houshou, Maitrise du taijutsu, Tornade terrestre

Luciole : 24 xp/2 pages = 38 xp
Luciole : Nouvelles techniques = Maitrise du taijutsu, Tornade aqueuse

Kaouri : 24 xp/2 pages = 38 xp
Kaouri : Nouvelles techniques = Maitrise du taijutsu, Hoshado

Akai : 20 xp

Kazuhiro (Sun-Woo) : 100 yens

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zone n°4 [Réservé aux Genins]   Aujourd'hui à 7:43

Revenir en haut Aller en bas
 

Zone n°4 [Réservé aux Genins]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale
» Zone de stockage
» (Réservée) La colère d’un homme…
» Forêt interne de Konoha - Zone interdite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Next Generation :: 
PARTIE RP
 :: 
Pays du Feu
 :: 
FORET DE SHOUSAN
 :: 
Zones d'entrainement
-